Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/08/2013

Les Belges à l'étranger: Fellaini et Benteke buteurs, Courtois infranchissable

Everton s'est qualifié dans la douleur pour le troisième tour de la Coupe de la Ligue anglaise. Les 'Toffees' ont en effet eu besoin des prolongations pour venir à bout 2-1 de Stevenage, pensionnaire de troisième division, mercredi au deuxième tour de la compétition. Monté au début des temps supplémentaires, Marouane Fellainia offert la qualification à Everton. Kevin Mirallas est resté sur le banc toute la rencontre.

À la surprise générale, Freeman ouvrait le score pour Stevenage (36e). Everton répliquait par Deulofeu, prêté par le FC Barcelone, qui égalisait juste avant la pause. Le score n'évoluait pas en seconde période rendant les prolongations indispensables. Fellaini est alors monté jeu à la 96e. Le Diable Rouge s'est immédiatement montré dangereux, avant d'inscrire le but décisif lorsqu'il a récupéré au petit rectangle un ballon, mal dégagé par la défense, qui trainait la surface (115e).

Au troisième tour, Everton affrontera Fulham. Aston Villa, qui s'est débarrassé de Rotherham 3-0 (avec un but de Benteke) mercredi, affrontera de son côté Tottenham et ses Belges Vertonghen, Chadli et Dembélé.

Liverpool, avec Simon Mignolet, sera lui opposé à Manchester United.

 

Benteke serial-buteur

Aston Villa s'est qualifié pour le troisième tour de la Coupe de la Ligue anglaise après avoir battu Rotherham, pensionnaire de troisième division, par 3 buts à 0, mercredi lors du deuxième tour. Aligné pendant 67 minutes, Christian Bentekeest l'auteur du deuxième but des 'Villans'.

Weimann a ouvert le score d'un tir des 20 mètres (19e). Benteke s'est ensuite mis en évidence en convertissant, de la tête, un centre d'Agbonlahor (40e). Le troisième but tombait en début de seconde période et est l'œuvre de Delph (53e).

Courtois garde ses filets inviolés face à Barcelone

Thibaut Courtois et les siens ne sont pas parvenus à battre le FC Barcelone mercredi soir lors de la joute retour de la Supercoupe d'Espagne (0-0 score final). Les Blaugranas se sont donc contentés du nul forgé à l'aller (1-1) pour s'emparer de leur 11ème Supercoupe de leur histoire.

Au terme d'une rencontre bien terne, notre compatriote a toutefois gardé le zéro derrière 

Signalons également le penalty manqué par Lionel Messi, ainsi que la carte rouge du Madrilène Felipe en fin de rencontre.

Le résumé de la rencontre Barcelone-Atletico Madrid

Le penalty manqué de Messi

 

 

10:01 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Belges à l'étranger, ESPAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aston villa, benteke, everton, fellaini, but, courtois, atletico madrid, barcelone, messi |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

19/12/2011

Le Barça sans pitié pour Santos

Le club espagnol n'a laissé aucune chance à la formation brésilienne lors de la finale du Mondial des clubs. Résultat final : 4-0.

 

08:54 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : xavi, messi, iniesta, alexis sanchez, barça, fc barcelone, santos, mondial des clubs, neymar |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

29/05/2011

FC Barcelone - Manchester United 3-1 :le bulletin de notes

726653-8638711-317-238-1.jpg

Barça

Valdes 6,5 : Faut-il encore considérer comme gardien de but celui qui passe plus de temps hors de ses 16 mètres que dedans (statistique véridique). Ce libéro au maillot floqué du numéro 1, souvent considéré comme le “maillon faible” de l’édifice Blaugrana, a réussi de sacrées sorties devant Rooney ou Chicharito. Il ne peut en revanche rien sur l’envoi du premier nommé lors de l’égalisation.

Dani Alvès 7: Suspendu lors de la finale de 2009, le marathonien brésilien aux yeux bleus de psychopathe a pris sa revanche en se balladant sur son flanc droit . Il voulait tant marquer qu’il a oublié d’être collectif et a préféré voir son envoi repoussé par VdS.

Mascherano 7: Le médian casseur de formation dont la calvitie n’a rien à enlever à celle de Pep Guardiola était à la peine en début de match avec des placements approximatifs. Il est ensuite monté en puissance au fur et à mesure du match, sa vista lui permettant d’exécuter des relances de grande qualité.

Piqué 6,5 : Le cheum de Shakira a rendu une copie moins brillante que d’habitude même s’il n’a jamais été mis en difficulté. On se rappelera qu’il a quitté Old Trafford voici deux ans parce que sa Catalogne natale lui manquait. Les trophées en tout cas ne risquent pas de lui manquer. Il a engrangé depuis lors 3 Liga, 2 coupes aux grandes oreilles et 1 Coupe du Monde. What else ?

Abidal 10: On ne sait pas à combien se situe sur l’échelle de suspicion le Lance Armstrong du football qui revenu au top seulement 3 mois après une tumeur au foie , mais on a vu à quel point il était classé très haut sur l’échelle du respect de son club. Se faire refourguer le brassard par Puyol et avoir le privilège de brandir la Coupe aux grandes oreilles en premier, ça veut tout dire. Quand on sait que ce type est considéré comme un pestiféré en France, nul n’est décidément prophète en son pays.

Busquets 8,5 : Clause libératoire : 150 millions. Et, on comprend mieux pourquoi. Relayeur, travailleur, défenseur, c’est un leader qui possède une très belle vision du jeu ainsi que de grands talents de comédien. Ce n’est pas pour rien que c’est le joueur ayant provoqué le plus de cartons jaunes.

Xavi 9,5: Tout le monde n’a d’yeux que pour Messi mais la vraie star du Barça, c’est pourtant lui. Grâce à sa lecture du jeu exceptionnelle, il a dépecé le bloc mancunian à chaque passe en profondeur à l’image de ce premier but où il sert un café crème sur un plateau d’argent à Pedro. Comme dirait Didier Drogba, penseur ivoirien, »It’s a fucking disgrâce », mais Xavi ne verra jamais le Ballon d’or prendre place dans sa vitrine entre les titres en Liga, les C1 et la Coupe du Monde.

Iniesta 8 : Son but victorieux à Johannesburg ne lui a pas suffi pour décrocher le Ballon d’or. Alors, cette année, c’est clair, il peut déjà oublier. Mais, l’enfant Lune a joué une finale à la hauteur de sa réputation en jouant de façon simple et toujours vers l’avant.

Pedro 8,5: L’ailier de poche de Ténérife a fait preuve d’énormément de sang froid pour ouvrir la marque et prendre Van Der Sar à contre-pied. Il fut toujours une solution pour Messi lorsque ce dernier cherchait la profondeur.

Messi 9,5: Pas besoin de s’appeler Paco Rabanne pour annoncer le nom du Ballon d’or 2011. Messi, c’’est plus que le meilleur footballeur du monde, c’est un vrai gosse ! Quand La puce monte sur le terrain, c’est pour s’amuser comme au temps de la cour de récré. Inarrêtable pour les défenseurs mancunians, Leo peut se reconvertir dans le ski au vu de la facilité avec laquelle il effectue ses slaloms au sein des défenses. Ajoutez à cela une grosse louche de vista et vous obtenez un joueur hors-norme, capable d’envoyer du rêve à chaque touche de balle et surtout de répondre présent lors des grands rendez-vous de son club. Prends ça CR7 !

Villa 8 : A la limite du grotesque depuis 3 mois, le sosie de JP de la Star Ac’ 1 a troqué son maillot de renard des surfaces pour celui d’équipier modèle. Appels, contre-appels, décrochages, centres précis et travail défensif avant de nettoyer les toiles d’araignée dans la lucarne de Van Der Sar pour le 3e pion des siens

Keita n.c. : Il y a 4 ans, il évoluait au RC Lens. Depuis les sang et or jouent l’ascenceur entre la Ligue 1 et la Ligue 2, et lui se trouve sur le toit de l’Europe pour la seconde fois de sa carrière. Un malien malin.

Puyol n.c. Le mouton ibérique a toujours le cheveu aussi gras mais se devait d’être de la partie. C’est le seul Blaugrana qui n’aura pas mordu la poussière quand il sera monté sur le terrain.

Man U

Van der Sar 5,5 : Comme un certain Zizou, le coup de boule en moins, il quittera la scène footballistique sans brandir une dernière fois l'une desalbum_large_4210625.jpg plus belles coupes de la planète foot. Le portier batave aura bien déployé son mètre 97 sur une frappe d'Iniesta et sorti quelques autres ballons chauds mais il se verra quand même planter trois tulipes dans son jardin. S'il ne peut rien sur les envois de Pedro et la lucarne de Villa, son placement sur la frappe de Messi n'est pas des meilleurs. Ce soir, Edwin nous a dit adieu et nous on lui dit bravo et merci pour tout.

Fabio 5,5 : Du haut de ses vingt ans, il n'a pas pesé lourd face à l'invicible armada. L'inscouciance de la jeunesse permet souvent de surprendre lors des grands rendez-vous mais dans son cas il se sera mis au diapason avec ses partenaires de la ligne défensive. Il n'a aucune responsabilité directe sur les buts, et ça, c'est déjà pas mal.

Ferdinand 4,5: Le défenseur le plus cher de l'histoire n'aura pas beaucoup eu droit au chapitre face à l'attaquant à la valeur marchande la plus importante de l'histoire.  Il aura certes réalisé quelques bonnes interventions grâce à son sens du placement mais aura souffert comme un damné face aux accélérations et aux dribbles des virevolants avants catalans.

Vidic 4,5 : Le meilleur arrière du monde sera apparu bien désarmé face au meilleur joueur du monde. S'il plus ou moins tenu le choc avec Messi en première période, il a coulé à pic en seconde. Sur le premier but, il est attiré par Messi alors qu'Evra le tient et libère une brèche pour Xavi qui n'en demandait pas tant pour servir Pedro, et sur le second, il laisse Messi tout le temps d'armer sa frappe, la sanction étant immédiate.

Evra 3 : Comme Abidal, il est considéré comme un pestiféré dans l'Hexagone mais au contraire de son équipier chez les Bleus, Ferdinand lui donnera pas le brassard pour soulever la Coupe en premier. Trois erreurs de placement dans son chef amènent les 3 buts espagnols. Finalement, comme à Khysna, le mutin aurait mieux fait de rester dans le bus.

Carrick 3,5: Comme à son habitude, il aura été transparent lors d'un grand rendez-vous sur la scène continentale. Sir Alex ne s'est-il donc jamais étonné que son milieu défensif ne soit quasi jamais titulaire dans l'équipe à la Rose alors qu'il évolue à Old Trafford ? S'il n'a toujours pas compris après ce soir, on ne peut plus rien faire.

Giggs 4,5 : Malgré sa semaine mouvementée côté privé, le gallois a sauvé sa finale avec une "passe" décivise en direction d'un autre spécialiste en la matière, Rooney. Pour le reste, il a affiché une impuissance qu'il n'a manifestement pas face aux anciennes Miss Galles. Le prochain épisode, ce sera dans les tabloïds.

Valencia 3 : Avec un tel nom, il ne pouvait pas gagner ce soir. L'équatorien a multiplié les fautes pour recevoir son petit bristol jaune. L'abnégation, ça paie toujours...

Park 4: Le harcèlement ne paie pas toujours. N'est pas DSK qui veut. Comme sa double identité le prédestine, le coréen s'est battu comme un beau diable rouge mais n'a jamais pu juguler l'hémorragie Blaugrana.

Chicharito 3: Le petit pois mexicain n'a pas pesé bien lourd dans cette finale en alignant 4 hors-jeu lors des 20 premières minutes. Et dire que Sir Alex avait laissé moisir dans les tribunes Berbatov, meilleur buteur de la Premier League.

Rooney 7 : Le fils caché de Susan Boyle aura été fidèle à lui même. Il se sera bagarré sur chaque ballon traînant dans ses parages, sera redescendu gratter l'un ou l'autre cuir et aura tenté d'orienter le jeu des Red Devils. Il inscrira d'ailleurs la seule rose des siens sur l'une des rares possibilité qu'il aura pu se ménager. Dans ce contexte pourri pour lui, Rooney aura réussi à bien garder la tête hors de l'eau.

Scholes n.c. Ca sentait la tournée d'adieu pour le petit rouquin hargneux. Il a sauvé sa journée en échangeant son maillot contre un du Barça. C'est toujours ça de pris.

Nani n.c. Même, si on pense qu'il aurait pu apporter plus de fantaisie dans le jeu que Valencia, Super Nani n'a pas encore fait oublier CR7 dans les coeurs des supporters mancunians. La gomina dans les cheveux, ce n'est pas suffisant.

F.Chl. et Claudy

01:55 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fc barcelone, manchester united, messi, wembley, champion's league |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

17/05/2011

CR38 ou 39 ?

Ronaldo, 38 ou 39 goals en Liga cette saison ? Il y a deux écoles... et son dernier but en date divise !

15:40 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ronaldo, madrid, cr7, buts, goals, liga, messi |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/05/2011

Incroyable slalom de Messi à Levante

11:06 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : messi, barcelone, dribble, barca, levante, espagne, liga |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/04/2011

Les deux buts de Messi !

07:46 Écrit par tackle on web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ligue des champions, barcelone, messi, real madrid, buts, goals |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

20/01/2011

Messi loupe un peno

13:27 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : messi, barcelone, penalty, but, raté |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/01/2011

Santé !

Messi, Xavi et Iniesta boivent à la santé du nouveau Ballon d'Or !

15:46 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : xavier, iniesta, messi, ballon d'or, santé, barcelone |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

10/01/2011

Messi ? Mais si !

Encore un énorme but du prodige catalan !

13:22 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : messi, barcelone, goal, but, vidéo, coup-franc, liga, espagne |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/12/2010

5 buts de plus pour le Barça...

... qui atomise la Real Sociedad !

08:13 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : barcelone, messi, iniesta, xavi, liga, sociedad |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

27/11/2010

Messi - Ronaldo : le match dans le match

Le Clasico de la Liga, et de toute l'Europe, c'est lundi (21h) ! Il nous proposera évidemment un match dans le match, celui qui opposera Messi à Ronaldo. Les deux hommes restent sur un triplé lors du week-end dernier, et sur de belles prestations en Champion's League. La rencontre sera évidemment à suivre en direct sur dh.be, mais en attendant, voici de quoi vous mettre l'eau à la bouche

 

 

12:25 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : messi, ronaldo, clasico, barça-real |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

25/11/2010

Barcelone gagne facilement au Panathinaikos

08:24 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ligue des champions, vidéo, barcelone, panathinaikos, football, messi |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

22/11/2010

Le Real se porte bien, lui aussi!

Le Clasico espagnol de lundi prochain s'annonce explosif ! Si le barca respire la forme (0-8 à Almeira !), Le Real n'est pas en reste, lui qui vient de passer 5 buts à Bilbao. Trois de ces buts ont été inscrits par Ronaldo... Le match dans le match entre l'artiste portugais et le génial Argentin risque de valoir le déplacement !

09:19 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : real, barcelone, barca, liga, clasico, ronaldo, messi |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook