Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/03/2011

Eupen - Anderlecht 1-1 : les notes des deux équipes

pict_305296.jpgEupen

Petr 5: Un patronyme identique au prénom du gardien de l'équipe nationale tchèque, mais la comparaison s'arrête là. Il n'a pas fait un match honteux, mais n'a pas été décisif. Olivier Werner est meilleur, c'est tout. Sur le but de Lukaku, Petr sort n'importe comment et oublie de communiquer avec ses deux défenseurs centraux. Pour le reste, il s'est aussi loupé devant Gillet et peut remercier Iandoli d'être venu à la rescousse.

Hendrikx 4,5: Les vieilles cannes de l'ancien mauve ont été mises à rude épreuve face à la vivacité de Badibanga. A 37 balais bien sonnés, il a essayé de limiter la casse en jouant sur son expérience. Mais même contre un Anderlecht moyen, ca ne suffit plus dans son cas.

Panizzolo 4 : Le défenseur italien était dans la semoule sur le but de Lukaku. Un type laxiste à souhait pendant le reste du match. La rigueur défensive transalpine n'est décidément plus ce qu'elle était.

Zukanovic 6 : Monsieur 100% de temps de jeu s'est montré appliqué et solide dans les airs. En voilà un qui devrait facilement se recaser si les Pandas venaient à retrouver l'antichambre de l'élite.

Iandoli 6: Une bonne tête de brute et un physique de bûcheron qui ne donne pas envie de traîner dans les parages. Certes, l'italien n'a pas du se coltiner Legear mais il a parfaitement contenu Gillet et a sauvé un but tout fait sur sa ligne alors que Petr sucrait les fraises.

Vinamont 4,5 : Pas vu, pas pris. Sans sel, Sans sucre. Il est resté aux vestiaires après la pause, cédant sa place à Lepiller.

Milicevic 6 : Tant à gauche qu'à droite, le Mill a tenté d'être percutant face aux deux backs mauves pas dans un grand soir. Ses centres furent imprécis jusqu'à celui qu'il offrit à VDB sur la phase amenant l'égalisation. Comme quoi, la persévérance est toujours récompensée.

Jadid 6 : Il a fait le job. Du bon travail sans coups d'éclats.

Saglik 6,5 : Il s'affirme depuis plusieurs semaines comme une valeur sûre des troupes d'Albert Cartier. Faut dire qu'il a tout pour plaire au Vosgien. De la bonne volonté, une touche de culot. Un bon petit soldat.

Chavarria 5 : La volonté y était mais faut croire qu'il ne marquera que contre le Lierse. Emprunté dans ses gestes techniques, il n'a jamais réussi à malmener ses ex-coéquipiers. Dire qu'il paraît que l'Atlético Madrid était dessus.

Vandenbergh 5 : VDB est un buteur pur jus qui aime se planquer dans les 16 mètres en attendant qu'on lui serve un ballon tout cuit. Sauf qu'hier, il n'en a pas reçu beaucoup excepté celui amenant l'égalisation. On aura aussi apprécié son imitation très réussie du poisson pêché qui se débat dans tous les sens après un duel avec Mazuch. D'accord, il y avait un petit coup, mais pas besoin de cabotiner à ce point. L'Oscar et un contrat au club islandais de Stjarnan spécialiste des célébrations d'après-match sont en vue.

Lepiller 5,5 : Il est rentré à gauche et a fini en soutien d'attaque mais dans les deux cas, il n'a pas souvent apporté de solutions. De quoi justifier le choix d'Albert Cartier de le confirmer dans un rôle de remplaçant de luxe.

Espinal n.c. Même pas dix minutes au jeu et c'est caisse. C'est ce qu'on appelle du coaching payant.

Alex n.c.

Cartier 6,5: Le Vosgien nous a refait le coup de Tubize en faisant de nouveau perdre à Anderlecht deux points précieux dans la course au titre. Son coaching a été payant puisqu'Espinal a égalisé. Cartier - Jacobs, c'est désormais 2-0.

Anderlecht

Proto 7: Avec le départ de Bous' à Makhachkala, le RSCA se cherchait un nouveau donneur d'assists. C'est finalement, le dernier rempart mauve qui a repris le flambeau avec deux dégagements rapides et précis vers Lukaku, ce dernier n'en concrétisant qu'un seul. On notera aussi une bonne sortie de la tête devant VDB. Sur le but, il pensait avoir fait le plus dur mais le poteau avait choisi son camp.

Wasyl 4 : L'Ours de Poznan est bien dans le creux. S'il fut moins à la ramasse que les semaines précédentes, il s'est encore fait devancer par son homme sur le but. Une fâcheuse habitude qu'il ne parvient même plus à compenser en se montrant présent sur les phases arrêtées offensives.

Mazuch 5,5 : Le tchèque semblait relever la tête après quelques semaines désastreuses. Intraitable dans les duels, il était à la ramasse sur la reprise de VDB amenant le 1-1. Quant à la relance, on veut bien que le tournoi des 6 nations bat son plein, mais ce n'est pas une raison pour systématiquement jouer la touche.

Juhasz 5,5: Le Magyar pédalait joyeusement dans le goulash en début de rencontre comme en atteste une grosse faute à l'entrée du rectangle. Il s'est ensuite repris en muselant Chavarria. Sur les phases arrêtées offensives, il était orphelin de Boussoufa puisqu'il n'a touché aucun des ballons délivrés par Kljestan et Lecjaks.

Lecjaks 5: Ce garçon est tellement dans le trou que les dirigeants bruxellois hésitent à lever l'option sur son contrat. Il ne fut pas rassurant sur le plan défensif, il n'est quasi jamais monté en ligne et ses corners n'ont jamais trouvé preneur. En plus, comme il sait qu'il joue que parce que Deschacht et Diandy tapent la carte à l'infirmerie, il ne déborde pas de confiance. Dommage, car il a montré pas mal de bonnes choses cette saison.

Kouyaté 6 : Des taquets, de la récupération et un passing imprécis. On cherche encore le grand Kouyaté de la deuxième partie de saison 2009-2010.

Gillet 5,5: Qu'il le veuille ou non, il n'est pas convaincant au mileu. Insuffisant à la récupération, il manque de vista pour évoluer dans un rôle de distributeur et ce ne sont pas ses deux, trois infiltrations par match qui suffiront à sauver les apparences. On aura apprécié qu'il essaie de la jouer plus en finesse plutôt que de canoner le cuir n'importe comment dès qu'il arrive dans ses pieds à hauteur des 20 mètres. Malheureusement pour lui, Iandoli a sauvé un but tout fait.

Kljestan 5,5: Un duvet infâme, un relayeur de l'ennui, un poteau. Le ricain est à l'image de son entraineur, aussi palpitant qu'une partie des Chiffres et des Lettres. Il a délivré les phases arrêtées avec moins d'adresse que Boussoufa.

Kanu n.c. Le calvaire n'aura duré que 13 minutes. Certainement, son meilleur match de la saison. On espère quand même que sa blessure ne sera pas trop grave.

Badibanga 6,5: Plus titularisé depuis le 26 novembre et une première mi-temps désastreuse contre Charleroi, Ziguy s'est refait une santé au tournoi de gamins de Viareggio. Hier soir, changement d'opposition avec le grabataire eupenois Hendrikx pour lequel l'ailier mauve n'a eu aucune pitié. Vif et technique, il a joué par à-coups sur son flanc gauche et délivré quelques centres intéressants. A revoir.

Lukaku 6: Premier but en 2011 pour Monsieur 30 millions. Il aurait pu aussi marquer à deux autres reprises sur des actions à la Lukaku mais il manqué de précision dans le dernier geste. Pour une fois, il n'errait plus tout seul dans le grand rectangle adverse. Cela a du lui faire du bien.

De Sutter 6 : C'est sûr, Ariel Jacobs ne l'aime pas. Après ne pas l'avoir aligné d'emblée, il l'a retiré du jeu à quelques minutes de la fin. Pourtant, l'attaquant flandrien avait livré une prestation correcte dans un rôle en soutien de Lukaku. Son avenir au Parc Astrid semble donc bouché.

Veselinovic n.c. Il passe ses samedis soirs à se demander ce qui est le moins pire entre le banc du Parc Astrid et la lutte pour la relégation en D3 avec le Brussels.

Jacobs 3 : Pourrait-on lui envoyer d'urgence un dictionnaire avec la page manquante où se trouve le mot audace. Malgré le départ du Daguestanais et la kyrielle de blessés, le technicien mauve n'a pas renoncé à son 4-5-1 ennuyeux avec 3 récupérateurs. Comparé à Wenger, Jacobs est surtout un Mourinho, le charisme et le palmarès en moins. Comme le portugais, Ariel est partisan d'un jeu fade et frileux même dans des clubs où le foot offensif a fait les lettres de noblesse. A la différence que même le Mou a du se résoudre à aligner de concert Benzema et Adebayor là où le Diegemois ne joue avec deux pointes qu'en dernier recours. Pourtant dans le spot télé, Ariel nous promet un linge lumineux. Encore de la publicité mensongère...

F. Chl.

08:41 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : eupen, anderlecht, bulletin de notes, lukaku, espinal |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook