Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/09/2013

Le but de Batshuayi contre l'Irlande du Nord

16:55 Écrit par tackle on web dans Belgique, Diables Rouges | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : batshuayi, diablotins, diables rouges, belgique, football |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

06/09/2012

Avec ou sans numéro 9 ? Choisissez vos onze titulaires

pays de galles,belgique,diables rouges,onze idéal,mondial 2014,marc wilmots


A l'approche de pays de Galles - Belgique, on peut penser que les Diables ne sont pas prêts d'avoir un vrai "onze type" dans cette campagne de qualification


Avant toute chose, précisons que cet article n'est pas écrit dans le but de jouer les sélectionneurs. Les cartes sont dans les mains de Marc Wilmots et nous sommes les premiers à penser que l'ensemble de la nation doit le soutenir dans sa quête d'une qualification pour le mondial 2014.

Cela n'empêche pas la rédaction de dh.be que nous sommes d'ouvrir le débat avec nos internautes sur la nécessité, ou non, d'avoir un véritable attaquant de pointe au coup d'envoi du premier match, ce vendredi soir, au pays de Galles. Car il semble bien que ce soit l'un des derniers dilemmes de notre sélectionneur, à quelques heures du match tant attendu.


Oui à Benteke !

Le système "barcelonnais sans Villa" qu'est celui d'un 4-3-3 sans véritable attaquant de pointe nécessite une certaine maitrise et, surtout, d'avoir plusieurs dynamiteurs de défenses, qui ont des automatismes entre eux. Il est clair qu'à plusieurs reprises, les Diables seront amenés à poser des offensives et à tenter de contourner le double rideau défensif que nous imposeront les Gallois. Il faudra trouver des espaces dans les intervalles et se reposer sur un exploit individuel pour faire la différence. Hazard, Mertens et Mirallas ont le profil requis mais n'ont guère d'automatismes. Et puis, Xavi n'a pas encore pris la nationalité belge... 

La meilleure alternative semble être un 4-3-3 avec Benteke en pointe. Tout d'abord parce qu'elle offre la possibilité de passer en 4-4-2 avec un seul remplacement (l'entrée de Lukaku, par exemple) en fonction du déroulement du match. Ensuite parce qu'il s'agit de peser un minimum sur cette défense galloise et notamment sa charnière. Hazard, Mirallas ou Mertens sont attirés par le cuir et décrochent sans cesse pour le toucher un maximum. Cela libère les deux défenseurs centraux adverses qui peuvent dès lors se concentrer sur leur placement dans les derniers mètres, pour couper tous les angles de passes et venir prêter mains fortes à leurs backs et médians défensifs sur le pressing du porteur du ballon.

Aligner Hazard en pointe lui permet certes de se concentrer sur son jeu en possession de balle et délaisser sa tâche défensive mais cela le prive d'un pivot comme l'était Tulio De Melo à Lille ou comme l'est Fernando Torres à Chelsea. Bref, des joueurs qui mobilisent cette charnière centrale adverse pour dégager de l'espace à ceux venant de la deuxième ligne. 


Mertens ou... Hazard en joker de luxe ?

Au vu de leur forme actuelle respective, placer Mertens ou Hazard sur le banc serait s'exposer à de nombreuses critiques, d'autant plus que les deux joueurs sont devenus les chouchous du public belge. Pourtant, force est de constater qu'Eden est un véritable bâton de dynamite quand il monte à l'heure de jeu. Le 4-4 contre l'Autriche en est le meilleur exemple. Le joueur a toutefois acquis un autre statut que celui qui était le sien il y a deux ans et on le voit mal perdre sa place de titulaire en ce début de campagne. 

Dries Mertens pourrait donc faire les frais de cette situation et hériter d'une étiquette de joker de luxe. Wilmots le dit lui même, les remplaçants peuvent se montrer plus importants que les titulaires et les excellentes montées au jeu du meneur du PSV Eindhoven face à la Turquie il y a quinze mois ou, plus récemment, face aux Pays-Bas, pourraient inciter notre sélectionneur à concentrer l'impact potentiel d'un grand Mertens sur les trente dernières minutes de jeu, qui devraient également voir Lukaku faire son apparition, si les Diables n'ont pas encore fait la différence. Une formule testée et approuvée le 15 aout dernier...


Qui dans l'entrejeu ?

Finalement, celui dont on parle le moins est Kevin Mirallas. Le neo-Toffee devrait toutefois être titularisé ce vendredi soir. Valeur sûre à l'avant, il est surtout notre attaquant le plus efficace en reconversion défensive, ce qui peut avoir son utilité face à Gareth Bale. Mais quel que soit notre trio offensif titulaire à Cardiff (Mertens-Hazard-Mirallas ou Hazard-Benteke-Mirallas, vous aurez deviné notre préférence), ils sont quatre pour trois places dans l'entrejeu.

Il semblerait ("enfin", dirons certains) que Timmy Simons ne soit plus une option au coup d'envoi. Dembélé, Defour, Fellaini et Witsel sont donc les quatre prétendants. Les deux premiers cités sont sans doute en balance, tant les deux autres peuvent apporter au niveau de la conservation du ballon et sur les phases arrêtées, qui pourraient être une autre issue de secours en cas de panne offensive sur les attaques placées. Faire jouer Defour peut permettre à nos deux "afros" de jouer en déviation sur les passes longues et d'aller peser sur la défense adverse lors des attaques placées. Deux bémols, les deux hommes font parfois un peu double emploi lorsqu'ils évoluent l'un à côté de l'autre et ils ne sont pas les plus explosifs dans les derniers mètres.

Dembélé est donc peut-être devenu l'homme providentiel, surtout au vu de son adaptation éclair au poste de médian axial, où il avait d'ailleurs été formé. Witsel serait alors aligné en n°6, tout en gardant la possibilité de permuter avec Fellaini. Dembélé, lui, assurerait le liant entre tout ce beau monde et Benteke. Defour pourrait quant à lui retrouver une place de titulaire contre la Croatie, où le jeu sans ballon aura sans doute un peu plus d'importance que ce vendredi soir.

Voilà donc notre onze idéal (voir l'image de l'article) pour ce match bien précis. Ci-dessous, plusieurs sondages vous donnent la possibilité d'effectuer votre propre équipe type. A vous de jouer...

N.Ch.

Elisez votre onze type pour pays de Galles - Belgique

Quel gardien ?

sondage

quel back droit ?

sondage

Quels défenseurs centraux ?

sondage

Quel back gauche ?

sondage

Quel milieu de terrain ?

sondage

Quels ailiers ?

sondage

Quelle pointe ?

sondage

19:01 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pays de galles, belgique, diables rouges, onze idéal, mondial 2014, marc wilmots |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Miss Belgique et le Standard font du bruit pour les Diables Rouges

Laura Beyne a appellé quelques consoeurs pour donner aux Diables Rouges les 500.000 décibels qu'ils veulent pour affronter le Pays de Galles et la Croatie.
 

Du côté du Standard de Liège, on s'est aussi prêté au jeu.

04/09/2012

Les Diables préfacent Pays de Galles - Belgique


Mirallas: "C'est important de commencer par une victoire..."

Witsel : "On va tout faire pour rapporter le max"

 

Courtois : "la mission, c'est d'être premiers"

 

Wilmots :"pas la peine de mettre une pression extrême

 

26/05/2012

Les réactions après Belgique - Monténégro

 

La réaction de Kevin Mirallas, buteur contre le Monténégro

 

La réaction d'Eden Hazard, buteur sur pénalty contre le Montenegro

 

La réaction de Christian Benteke

 

La réaction d'Axel Witsel sur ce match nul

 

La réaction d'Igor De Camargo

06:41 Écrit par tackle on web dans VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eden hazard, axel witsel, diables rouges, belgique, monténégro, réaction, amical, kevin mirallas |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

25/05/2012

Le bulletin de notes des Diables

Courtois 5,5: Il a déjà arrêté des ballons plus chauds que celui avec lequel Vucinic a marqué le 0-1. Pas très sûr de lui sur la phase suivante, mais a sauvé les meubles avant la mi-temps.

Odoi 5: S’est fait réprimander par Wilmots après le 0-1. Il lui avait dit de ne pas se faire surprendre par des ballons dans l’axe. S’est rattrapé mais a trop facilement laissé centrer Vukcevic sur le 2-2.

Alderweireld 4: Il a loupé sa première mi-temps, où il occupait pourtant la position qui lui est dévolue à l’Ajax. S’est fait malmener par Vucinic. Meilleur au back droit.

Vertonghen 6: Meilleur qu’Alderweireld, mais n’a pas atteint le niveau de l’Ajax.

Lombaerts 6: Match correct à une position qu’il n’aime pas trop. A joué très haut, mais n’a pas un centre dans les pieds qui peut faire des dégâts.

Fellaini 6: A récupéré un tas de ballons à la position de Simons, mais Wilmots a dû corriger sa position parfois trop offensive. Son but était valable.

Witsel 6,5: Ouverture géniale vers Mertens sur le 0-1. Irremplaçable, même s’il a parfois un peu trop couru avec le ballon.

Hazard 6: Quel sang-froid sur le penalty qu’il a dû retirer ! Début de match un peu difficile. A montré sa classe à quelques reprises, mais n’a pas brillé comme à Lille.

Mertens 6: Très vif et actif. Gros boulot, même défensif. N’a pourtant pas réussi toutes ses actions, et a raté le 3-1.

Mirallas 7,5:  Replacé sur un flanc comme à l’Olympiacos après une pige en pointe contre la Grèce, Kevin Mirallas a montré qu’il s’agissait bien de sa meilleure position. Dans un rôle hybride d’ailier-attaquant, le Liégeois a donné le tournis à la défense monténégrine, provoquant de nombreuses fautes dont le penalty. Il était aussi là sur le centre de Mertens pour pousser le cuir au fond. Il ne reste plus qu’à concrétiser un transfert dans un grand championnat cet été et Mirallas sera une certitude dans le onze belge.

De Camargo 6: Pas toujours heureux dans ses déviations, meilleur après le repos. Bonne tentative de la tête.

Simons 5: Un rien trop tard  sur le 2-2. Pourtant, il n’avait pas eu de difficultés à s’adapter au poste de défenseur central.

Benteke 6: Monté avec beaucoup d’envie, mais n’a pas été en position de tir.

J-F Gillet 5: Lui aussi, il s’est fait surprendre par la vitesse de Drincic.

Y.T et C.F

23:42 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : bulletin de notes, belgique, montenegro, diables rouges |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

15/05/2012

Marc Wilmots évoque son avenir chez les Diables Rouges

 

20:38 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : diables rouges, entraineur, marc wilmots, avenir |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Wilmots ou Gerets futur entraineur des Diables ? La réponse de Philippe Collin

Marc Wilmots, futur entraineur des Diables Rouges ?

Eric Gerets, futur entraineur des Diables Rouges ?

 

20:32 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe collin, diables rouges, sélectionneur, marc wilmots, eric gerets |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La sélection des Diables pour le Montenegro et l'Angleterre

 

20:30 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marc wilmots, diables rouges, sélection, montenegro, angleterre |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Vincent Kompany apprend le départ de Georges Leekens

Le capitaine de Manchester City et de l'équipe nationale était manifestement surpris par cette nouvelle.

 

11/11/2011

Belgique - Roumanie 2-1 : le bulletin de notes des Diables

diables rouges,belgique,roumanie,match amicalGillet 8: Pour son grand retour sur la pelouse du Standard, le club de son cœur en Belgique, Jean-François Gillet a passé une soirée en deux temps. Tout d’abord, il n’a rien eu à faire en première période et passait une soirée très, trop calme. Après le repos, il a dû s’employer l’une ou l’autre fois avant de finalement sauver la Belgique. À deux minutes de la fin, il sort le penalty botté par Rat. Il n’en fallait pas plus pour que le public de Sclessin ne chante à sa gloire jusqu’à la fin de la rencontre

Vanden Borre 7,5: Pour son grand retour en sélection, il a réalisé un match plein alliant vitesse, technique et puissance, et son centre sur le but méritait le détour. Il est assurément une bonne solution en plus pour Leekens au poste de latéral droit. Avant le penalty, pourtant, il n’était pas bien positionné

Kompany 7,5 : Comme toujours, il a ajouté l’élégance à l’efficacité. Son plus beau geste du match : une ouverture sublime vers Mertens.

Van Buyten 7: A ouvert le score comme il est habitué à le faire : de la tête sur corner. Son but très rapide a facilité les choses. Monstrueux dans ses interventions, mais il a provoqué le penalty.

Vertonghen 6 : Inutile de dire qu’il sait jouer au foot, avec son excellent pied gauche, mais il a quand même perdu quelques ballons. Impossible de juger sa force défensive sur base du match à sens unique d’hier, mais le but vient quand même de son côté.

Defour 6 : Ici et là un petit déchet dans son jeu, mais a montré que Leekens peut toujours compter sur lui. A abattu un gros travail.

Fellaini 6,5 : A tout pris de la tête. Et même si on a vu des matches où il était encore plus dominant, il reste un maillon irremplaçable de cette équipe.

Witsel 7,5 : Il a profité de son retour à Sclessin pour montrer qu’il a encore haussé son niveau de jeu à Benfica. Quelle merveilleuse technique en mouvement ! À certains moments, on croyait qu’il jouait au foot en salle.

Chadli 6: Vu ses occasions, le Liégeois aurait peut-être dû marquer au moins un but et il était un peu brouillon avant la mi-temps, mais il a montré sa classe en seconde mi-temps. Ses centres étaient bons mais il n’y avait personne à la réception.

Mertens 6,5 : Sans cesse en mouvement, il a multiplié les actions. Pas de 100 % de réussite, mais il était un danger permanent. Ne trouve plus si facilement le chemin des filets.

Mirallas 6: N’a pu se distinguer comme il le voulait. Était un peu coincé entre tant de défenseurs roumains. A énormément travaillé, et semblait plus tranchant en seconde mi-temps, mais il a été remplacé assez tôt.

Vossen 6 : Auteur d’une talonnade exceptionnelle en montant au jeu. N’a plus rien su créer, puisque le match se traînait vers la fin.

Dembélé 6 : A un peu voulu forcer les choses. Il est vrai qu’il n’avait que 20 minutes pour faire ses preuves.

Nainggolan 5 : Auteur d’une perte de balle presque fatale lors de sa première touche de balle. Ce serait injuste de le condamner par rapport à ce fait de match.

De Bruyne 6 : Voulait absolument se montrer, mais c’était impossible en fin de match.

(Yves Taildeman)

23:48 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : diables rouges, belgique, roumanie, match amical |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

11/10/2011

Comment vaincre la Mannschaft ?

euro 2012,belgique,allemagne,diables rougesLes Diables Rouges n’auront en effet pas d’autres alternatives ce mardi soir sur le terrain de Düsseldorf

Un match pour espérer, un match pour y croire. Mais pour cela, il faudra faire tomber la montagne allemande. Car l’équation est simple pour nos Diables Rouges, la victoire n’est que la seule clé qui ouvrira le coffre-fort des barrages. Certes, on peut toujours tabler sur un fiasco des Turcs contre l’Azerbaidjan. Après tout, les ouailles de Guus Hiddink s’étaient bien inclinées contre cette même nation lors de leur déplacement dans le Caucase. Contre le Kazakhstan, à Istanbul, les Ottomans avaient même failli tourner casaque, n’obtenant leur planche de salut qu’...à la 97e sur un coup franc dévié d’Arda Turan. Mais, comme nous avons notre destin entre les mains, autant ne pas tabler sur une contre-performance de l’adversaire et nous concentrer uniquement sur une victoire.


Il faudra donc que les Diables écrivent l'histoire pour réaliser ce qu’ils n’ont plus fait depuis...le 16 mai 1910. Battre l'Allemagne sur ses terres. Alors ? Peut-on y croire ? Est-il saugrenu ou farfelu de croire à l'exploit ?  Voici quelques clés qui pourraient nous permettre d’y arriver.

Une Allemagne démobilisée ?


Lors de la réception de la Mannschaft à Bruxelles en septembre 2010, notre équipe nationale avait bousculé cette équipe. Certes, l’éprouvant périple sudafricain de l’été l’avait un peu amoindrie et fatiguée, mais cela n’enlevait en rien les mérites de nos joueurs. Avec un parcours sans faute jusqu'aujourd'hui, l'Allemagne se permettra-t-elle un petit relâchement ? Ce serait mal connaître nos voisins pour qui le mot défaite ne fait pas partie du vocabulaire. Pourtant, contre la Turquie, malgré la facile victoire 1-3, les allemands n'ont pas, selon Dieter Hecking, entraineur au FC Nuremberg, toujours affiché une concentration maximale. Les Belges qui aborderont, on l'espère, le match avec le couteau entre les dents pourraient essayer de punir un moment de relâchement coupable. Cependant, il serait sot de tout tabler sur une démobilisation de l'adversaire.

Des arrières latéraux "fébriles" en un contre un


En disséquant le jeu allemand, on a pu observer quelques faiblesses dans la défense des zones extérieures du terrain. Lors que les ailiers adverses qui tentent de repiquer dans le centre du jeu ont été très bien pris par deux ou trois Allemands, la donne change alors dans les couloirs. Si un adversaire s'engouffre dans cet espace, il se retrouve le plus souvent en un-contre-un face au latéral allemand. Tant Lahm à droite que Boateng ou Badstuber à gauche ont montré quelques signes de fébrilité lorsqu'ils étaient confrontés à des joueurs rapides et techniques. Or, avec Mertens et Hazard, on a de quoi gêner les teutons dans ce secteur du jeu.

Gêner la relance allemande

Un autre constat a été dressé et s'est vérifié lors du match aller. Lorsque la Mannschaft est bloquée dès la relance et que l’adversaire quadrille la moitié de terrain adverse, elle a du mal à déployer son jeu. Il faut donc gêner la sortie de ballon dès que celui-ci arrive dans les pieds de ses deux relayeurs que sont Schweinsteiger et Khedira. S'ils ne peuvent joindre Özil ou Gomez, la tâche se complique quelque peu à la construction.

Pour ce faire, les Diables Rouges pourraient évoluer avec un triangle de l'entrejeu avec Simons en position de numéro 6 (ou "sentinelle" comme le dirait  P.-A. M.) et le duo Witsel-Fellaini comme relayeurs chargés d'harceler notre duo Schweinsteiger-Khedira.

Ne pas livrer les latéraux

Moult adversaires de la Mannschaft ont commis cette erreur par le passé et ont été punis. Lors de la dernière Coupe du monde, l'Argentine et l'Angleterre demandaient à leurs backs de monter souvent en ligne pour profiter des décalages crées par l’omniprésence de leurs éléments offensifs dans l’axe. Mais les troupes de Low n'en demandait pas tant, renfermant l'étau sur ses derniers et contre-attaquant à la vitesse de l'éclair dans le dos des deux hommes de couloir. Ciman et Vertonghen dont le sens du placement et les qualités défensives sont loin d'être les atouts seraient donc inspirés de ne pas partir au large.

Dans ce contexte, la suspension de Big Dan est un coup dur. Sa présence dans l'axe aux côtés de Kompany n'aurait pas été de trop pour museler un Gomez qu'il connaît par coeur en se le coltinant lors des entrainements du Bayern Munich, mais surtout, elle aurait permis à Nicolas Lombaerts d'occuper le poste d'arrière gauche. Le joueur du Zénith est en effet plus à même de fermer la boutique dans son couloir que Vertonghen. Sur l'autre flanc, malgré son passé "peu flatteur", Carl Hoefkens aurait pu être une solution intéressante. Le capitaine du FC Bruges n'est pas du genre à trop dépasser la ligne médiane et a plus l'habitude des "grands rendez-vous" qu'un Ciman qui transite tous les quinze jours entre la pelouse et le banc du Standard.

Utiliser la vitesse et la qualité technique de nos ailiers


Dans ce contexte, il faudra donc s'en remettre aux ailiers. Hazard, Mertens et Dembélé devraient donc coller leur ligne pour animer les flancs et mettre en difficulté les latéraux allemands. L'attaquant de Fulham avait d'ailleurs très bien rempli ce rôle au stade Roi Baudouin. En couverture, les backs devraient être capables d'offrir des solutions dans le jeu court et de presser avec le reste de l’équipe lorsque Fellaini et Witsel donneraient le tempo.

Quelle solution en pointe ?

L'absence d'Igor De Camargo est un petit problème pour Georges Leekens. S'il n'est pas toujours adroit en face du but, malgré le fait qu'il soit le dernier à avoir trompé la vigilance de Neuer, l'attaquant de Moenchengladbach s'avère être un point de fixation capable de peser sur la défense et de libérer des espaces. Marvin Ogunjimi pourrait constituer une alternative mais il n'est pas à 100%. Lukaku est capable de peser très fort sur une défense mais s'il manque de soutien à ses côtés, il risque de s'époumoner en pure perte.

Hazard en "faux avant-centre" ?

Marc Degrijse évoquait une option supplémantaire pour l'animation du trio d'attaque. L'ancien soulier d'or proposait qu'Eden Hazard évolue dans un rôle hybride entre celui de numéro 10 et celui d'avant-centre, à charge pour Mertens et Dembélé de dynamiter leur flanc. Si l'idée n'est pas dépourvue du sceau du bon sens, on imagine mal le lillois pris dans l'étau germain composé par les deux défenseurs centraux et les deux milieux défensifs tandis que Moussa Dembélé n'a pas pour le moment la vivacité qui pourrait faire mal à l'arrière gauche allemand. Alors pourquoi ne pas inverser les rôles ?  Avec la qualité de la protection de balle du joueur de Fulham, associée à celle d'Axel Witsel, on se dit que la Mannschaft pourrait rencontrer plus de problèmes.

Bonnes clés ou mauvaises clés, ce sera à Georges Leekens de faire les bons choix. Le football n'est pas une science exacte et les schémas tactiques des tableaux noirs ne traduisent pas toujours la réalité du terrain. Les Diables Rouges peuvent donc légitimement y croire .

F.Chl.

06:37 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Diables Rouges, Euro 2012 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : euro 2012, belgique, allemagne, diables rouges |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

02/09/2011

Azerbaidjan - Belgique 1-1 : le bulletin de notes des Diables

diables rouges,belgique,azerbaidjan,timmy simons,vincent kompany,eden hazard,romelu lukakuMignolet 6 : Il pensait passer une soirée tranquille, il pensait rendre une nouvelle Clean sheet. C'était sans compter sur sa défense...

Alderweireld 4: Il a bien fermé son flanc droit mais son apport offensif s'est rélévé insuffisant, si ce n'est une belle tentative à distance qui aurait pu faire mouche. Sinon, pour le reste, le petit Toby est toujours demandé au marquage de M. Aliyev...

Kompany 7: Vince The Prince a encore été impérial ce soir. Intraitable sur l'homme, il n'a jamais hésité à apporter sa contribution offensive. Aaaah, s'il y avait onze Kompany chez les Diables.

Vertonghen 5 : Aligné à sa place de prédilection, l'Ajacide a globalement fait le boulot derrière en dégageant du casque quelques ballons chauds. On attendait cependant plus de sa part à la relance.

Lombaerts 3: Aux fraises sur son flanc gauche, le natif de Bruges n'a rien apporté défensivement et n'a jamais pris le dessus sur Javadov. Autant dire que son moral est plus en berne qu'au Zénith. En plus, il sera privé du prochain match de qualification.

Simons 6,5: D'accord, il n'est pas de toute première fraicheur, d'accord, il n'est pas indispensable dans un match où les Diables sont censés faire le jeu. Mais, heureusement que le papy de Nuremberg est là pour fermer la boutique quand on se découvre derrière et pour convertir les pénaltys. C'est peut-être pour ce dernier point qu'Anderlecht a tenté de l'embrigader cet été...

Fellaini 5: Il dit qu'il n'est qu'à 85% des ses moyens et ça se voit. Big Mo n'a toujours pas son rayonnement habituel et s'est effiloché tel un vieux pull au fur et à mesure que la rencontre avançait. Un petit vélo, une Madjer et une frappe croisée, rien n'est rentré. En plus, il s'est pris une carte jaune stupide qui le privera du prochain Belgique-Kazakhstan. Foutue coupe de cheveux !

Witsel 5 : C'est clair que la moquette du vétuste stade Bahramov n'est pas aussi impeccable que celle de l'Estadio Da Luz, mais cela ne justifie pas ses quelques errements techniques. En première mi-temps, il a raté quelques contrôles faciles et n'a pas assez soutenu ses avants, même s'il se crée la plus belle occasion avec bon coup de crâne. En deuxième mi-temps, c'était un peu mieux. C'est d'ailleurs lui qui lance Hazard sur la phase amenant le pénalty.

Mertens 6: Le Pocket Player du PSV ne s'est pas caché et était à la base de la grande majorité des actions belges. Malheureusement, il a souvent pêché dans le dernier geste à l'image de cette passe loupée vers Lukaku alors qu'il aurait pu tenter sa chance. Ses phases arrêtées n'ont que trop peu apporté le danger.

Hazard 6,5: Après avoir été absout pour le Hamburgergate, le lillois avait l'occasion de démontrer que Long Couteau avait raison de s'être montré clément à son égard. Il a obtenu de nombreuses fautes et surtout un pénalty qui aurait pu mettre les Diables sur le velours. La suite, on la connait...

Lukaku 4: Le Blues avait le blues ce soir. Un peu comme à Anderlecht, Romelu a trainé sa misère seul en pointe, ne recevant que très peu de ballons exploitables et ne faisant pas un bon usage de la gonfle lorsqu'elle se retrouvait dans ses parages.

De Carmargo 5 : Deux frappes dans les nuages et puis c'est tout. On lui conseille de ne pas le notifier dans son CV. Sinon à part ça, Pierre-Yves Deprez pense qu'il joue au Bayern.

Leekens 4: Mac The Knife est-il encore l'homme de la situation ? S'il a réussi à ramener un certain esprit dans le groupe et à recréer un engouement auprès du public, ses résultats sont insuffisants. 12/24, 3 victoires dont deux obtenues contre le Kazakhstan et ces mêmes azéris... Le système sans ambition de Leekens a montré ses limites tant en défense qu'en attaque. L'arrière garde, engluée dans cette tactique en zone, commet systématiquement les mêmes erreurs alors que les éléments qui la composent évoluent tous dans des Top clubs. Mais les chiffres sont encore une fois implacables. Le zéro n'a été gardé qu'à deux reprises sur les 8 matchs de la campagne et surtout les belges ont été accrochés ou battus 4 fois après avoir mené au score. Offensivement, il s'obstine à aligner Lukaku seul en pointe alors que le garçon se trainait comme une âme en peine à Anderlecht dans la même configuration.  Maintenant, les joueurs doivent aussi se remettre en question. Il n'y a pas que des problèmes capillaires ou de tatouages dans la vie.

F.Chl.

20:48 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : diables rouges, belgique, azerbaidjan, timmy simons, vincent kompany, eden hazard, romelu lukaku |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook