Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2014

L'égalisation de Sergio Ramos vu du monde entier

Nous sommes à la 93e minute de la finale de la Champion's League. Il ne reste que quelques secondes à jouer et le Real Madrid voit déjà la Decima lui échapper de nouveau. Les Merengue obtiennent un coup de coin, Luka Modric le botte. Son ballon millimétré trouve la tête de Sergio Ramos. Parfaitement décroisée celle-ci ne laisse aucune chance à Thibaut Courtois. Tout est à refaire pour l'Atlético, mais l'ascendant moral a changé de camp. Les prolongations tourneront à la démonstration pour les hommes de Carlo Ancelotti.

Inattendue, cette égalisation a réveillé les supporters Merengue qui avaient déjà fait le deuil d'une soirée de fête. Une compilation de nombreuses réactions à travers le monde montre à quel point le but de Ramos fut un soulagement, une délivrance pour les supporters du Real.

Le tout est à voir ci-dessous.

12:46 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, INSOLITE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

11/05/2014

Les hooligans du Zénit agressent des joueurs du Dynamo Moscou

L'image de la Russie ne va pas être redorée aujourd'hui. Et certainement pas celle de ses supporters. La Premier League locale en est à son 29e épisode de la saison. Et ce dimanche, le Zénit Saint-Pétersbourg d'Axel Witsel et Nicolas Lombaerts affrontait le Dynamo Moscou.

Les hommes d'André Villas-Boas n'ont pas brillé et étaient menés 2-4 quand certains animaux, seule appellation adéquate pour les qualifier, sont montés sur la pelouse et s'en sont pris physiquement à certains joueurs moscovites.

Sur la vidéo, on peut notamment voir le défenseur Vladimir Granat se prendre un coup dans le dos de l'un de ces valeureux personnages. Quitte à avoir l'intelligence d'un zooplancton, soyons lâches par la même occasion...

Le match a donc du être arrêté et n'a pas repris. On signalera qu'Axel Witsel et Nicolas Lombaerts étaient titulaires. 

Le Zénit a d'ores et déjà perdu la tête du championnat puisque le CSKA Moscou l'a emporté contre Tom Tomsk (2-0). Il redescendrait même en troisième position si le Lokomotiv l'emportait à Rostov. 

F.Chl.

16:05 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, LES RESTES DU MONDE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/05/2014

Un streaker mis K.O par un autre supporter

Un streaker stoppé par la maréchaussée ? Déjà vu. Un streaker stoppé par un joueur sur la pelouse ? Déjà vu. Par contre un streaker mis K.O d'un coup de poing par un supporter adverse, c'est moins courant.

C'est pourtant ce qui est arrivé lors d'un match en Slovaquie. Un homme est monté sur la pelouse pour faire un tour sur la pelouse en retirant son t-shirt. Ce qui n'était pas du goût d'un supporter adverse qui est monté sur le pré et a donné un coup de poing au streaker avant de regagner sa tribune malgré la chasse lancée par les policiers.

Quand on vous dit que l'exemple ne vient jamais des tribunes.

 

12:57 Écrit par tackle on web dans LES RESTES DU MONDE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/04/2014

Liverpool n'oublie pas le drame de Hillsborough

Les victimes de la tragédie de Hillsborough ne marcheront jamais seules.

Memorial Hillsborough à Anfield. R(EPORTERS)

C'était il y a 25 ans. Liverpool rencontrait Nottingham Forest dans le cadre d'une demi-finale de Coupe d'Angleterre. L'ambiance n'était pas hostile et rien ne présageait du drame qui allait se produire. Un mouvement de foule tragique dans une tribune du stade de Hillsborough coûtait la vie à 96 personnes, qui périrent asphyxiées ou écrasées contre les grillages bordant le terrain. Cet événement constitue aujourd'hui encore l'une des plus grandes catastrophes de l'histoire du football et reste à ce titre (funeste) dans toutes les mémoires.
 
(REPORTERS)Le club du bord de Mersey est célèbre pour son chant You'll Never Walk Alone qui provoque la chair de poule lorsque tout Anfield l'entonne à l'unisson. Aujourd'hui toutefois face à Manchester City, cet hymne avait une signification toute particulière et rendait hommage à ces victimes, supporters de Liverpool, qui voulaient simplement profiter d'un match de football. Le Kop avec un tifo spécial pour l'occasion, suivi par l'ensemble du stade, a fait honneur aux 96 personnes décédées le 15 avril 1989 en entonnant son célèbre chant. Un silence de plomb s'est ensuite abattu dans les travées d'Anfield lorsqu'une minute de silence poignante fut observée par l'ensemble des supporters présents.
 
En marge de ces commémorations, toutes les rencontres se disputant sur le sol anglais ont commencé 7 minutes plus tard que l'horaire habituel. Soit les 7 minutes qui avaient été nécessaires à l'arbitre de l'époque pour se rendre compte de la catastrophe qui avait lieu et arrêter ce match tragique.
 
Notons que les Reds de Liverpool se sont imposés 3-2 dans ce match au sommet. Un succès primordial dans la course au titre qui leur permet de conserver la tête de la Premier League. Steven Gerrard, le capitaine emblématique du club et dont un cousin avait péri dans le drame de 1989, était en larmes au terme de cette rencontre qui renforce les espoirs de titre en bord de Mersey. Ce serait le premier sacre depuis 24 ans.
 
Les coéquipiers de Simon Mignolet ne pouvaient pas mieux honorer la mémoire de ces 96 victimes...
 
L.-P. E.
 

20:40 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/04/2014

C'est la guerre entre l'OM et ses supporters

Annoncé vendredi en loge, Marcelo Bielsa a peut-être eu un aperçu de ce qui l’attendait s’il venait à prendre en main l’équipe marseillaise la saison prochaine. L’Argentin, comme tout le monde lors de ce match avancé remporté face à l’AC Ajaccio (3-1), a pu goûter l’ambiance détestable qui régnait dans un Vélodrome chauffé à blanc. Un stade qui sonnait creux mais qui avait réuni le temps d’une soirée les supporters marseillais les plus remontés contre José Anigo et ses hommes. Les autres ? Ils étaient restés chez eux, bien décidés à boycotter cet Olympique de Marseille à des années-lumière de leurs attentes en termes de résultats, mais aussi de jeu développé et de spectacle si tant est que l’on puisse employer ce terme au regard des dernières prestations en date des Olympiens.

Une rencontre qui a donné à voir au grand jour la rupture profonde entre les supporters de l’OM et leur équipe. Vendredi, André Ayew et ses coéquipiers ont renoué avec le succès. Mais cela n’a rien changé. Le divorce entre les deux camps est plus que prononcé et rien n’aurait pu changer à l’ambiance délétère qui a marqué ce match disputé intégralement par les Marseillais dans un climat hostile. Sifflé à son arrivée au stade, conspué lors de l'annonce de la composition des équipes puis accueilli de manière glaciale lors de l’entrée des joueurs sur la pelouse, l’OM a vécu une soirée rare dans l’histoire de ce club qui a pourtant accumulé les remous. Sans l’intervention des stadiers puis des forces de l’ordre, la tribune nord, proche à plusieurs reprises de franchir les barrières pour envahir le terrain, aurait probablement explosé.

« Comme vous, on est venu rien faire »

Finalement, en dépit de ce contexte extrêmement électrique, seules des bombes agricoles – à de nombreuses reprises – ont éclaté, entre deux cris de vache balancés sur les haut-parleurs. Mais toute la partie, but ou pas but, victoire ou pas, les Marseillais ont pris en pleine face la colère de leur public. Des banderoles explicites (« Ce soir comme vous on est venu rien faire », « On ne vous supporte plus : on vous subit »), des demandes très claires elles aussi (« Anigo démission », « Labrune démission ») et ce « Mouillez le maillot ou casse toi » déjà entendu lors des défaites contre Nice et Rennes. Dans un tel climat, il fallait être bien accroché pour réussir à ne pas perdre son calme et à aboutir sur un résultat positif à l’arrivée. André Ayew, auteur d’un triplé, a incarné à merveille la mentalité souhaitée par les supporters marseillais. Le Ghanéen a d’ailleurs été le seul joueur marseillais épargné vendredi. Mieux : son nom a été scandé. Ayew n’a rien lâché et a tout donné pour remettre l’OM à flot. Au moins le temps d’un match, persuadé qu’il n’y a que comme ça que tout le monde se réconciliera.

« C’est leur choix. Nous, on n’a pas regardé ce qu’on fait les supporters. On a beaucoup de respect pour eux. Après, c’est leur décision de nous faire cela, nous, on ne peut que subir et essayer de travailler sur le terrain et essayer de leur faire changer d’avis. C’est tout. Si on commence à calculer ce qui se passe à l’extérieur… Déjà, qu’à l’intérieur, c’est compliqué avec les défaites… On va se concentrer sur notre boulot et je pense qu’ils vont revenir. C’était un match assez compliqué mais on a su faire le boulot. On n’avait pas les supporters derrière nous aujourd’hui, mais si on continue à gagner des matchs, je pense qu’ils vont recommencer à nous supporter. Même si c’est difficile », a expliqué l’international ghanéen et héros de cette victoire contre Ajaccio sur beIN Sports après le match. A la mi-temps déjà, l’aîné de Jordan avait dicté la marche à suivre. « On est des hommes, on va affronter ça et continuer à faire notre métier. » Même des dans conditions parfois impossibles.

- See more at: http://www.football365.fr/france/infos-clubs/marseille/le-velodrome-declare-guerre-a-l-om-1119208.shtml#sthash.JOlqMXnd.dpuf

Lire la suite

11:43 Écrit par tackle on web dans FRANCE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

29/03/2014

Les fans de Man Utd en ont ras-le-bol

Après l'humiliante défaite à Old Trafford face à Manchester City (0-3), les supporters de Manchester United veulent définitivement la tête de David Moyes.

Ce samedi après-midi, les Reds Devils recevaient l'Aston Villa de Christian Benteke. Les Mancuniens se sont facilement imposés (4-1) grâce à des buts de Javier Hernandez, Juan Mata et un doublé de Wayne Rooney. Marouane Fellaini a disputé l'intégralité de la rencontre. En face, Christian Benteke est resté muet et a raté 3 belles occasions, qui auraient pu changer la physionomie du match.µ

Le gros raté de Benteke :

Ce succès va-t-il calmer les ardeurs des fans de United ? Pas si sûr ! En début de match, les caméras ont filmé un avion traînant une banderole derrière lui : "Wrong One-Moyes Out". Une banderole qui fait référence au surnom de David Moyes "The Chosen One".

E.L

17:39 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, INSOLITE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/03/2014

Quand Vicente Calderon scande le nom de Thibaut Courtois

On le sait, Thibaut Courtois est l'un des chouchous de Vicente Calderon. En compagnie de Diego Costa, Arda Turan ou Koke, il fait partie des piliers de l'équipe actuellement deuxième de Liga et qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Durant la rencontre face à l'AC Milan ce mardi soir, le gardien de notre équipe nationale a reçu le soutien du public local. Les supporters de l'Atletico Madrid ont scandé son nom durant quelques secondes et Courtois n'a pas manqué de les remercier par un petit geste d'applaudissement en direction de la tribune. 

09:53 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, CHAMPION'S LEAGUE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/03/2014

L'ancien Anderlechtois Iannis Anastasiou se prend un verre en plein visage

media_xl_336310.jpg

Les supporters Mauves se rappellent sans doute de Iannis Anastasiou. L'attaquant grec était passé par le Parc Astrid entre 1998 et 2000. Deux saisons, un statut de supersub dans l'ombre de Jan Koller et Tomasz Radzinski, 23 matches et 9 buts. Des stats plus que correctes à ce niveau.

Barré pour une place de titulaire à l'ombre de St Guidon, le Grec est allé se faire voir aux Pays-Bas du côté de Kerkrade où le Roda JC local l'a accueilli à bras ouvert. Anastasiou a régalé le public local au point d'attirer l'attention du grand Ajax en panne d'attaquants valides après les blessures de Zlatan Ibrahimovic et Ahmed "Mido" Hossam à la moitié de l'exercice 2003-2004.

Après trois saisons et demi sous la liquette des Koempels, l'attaquant grec, âgé alors de 31 ans, s'offre un transfert inattendu au crépuscule de sa carrière. Pendant deux ans et demi, il endosse de nouveau son costume favori de remplaçant efficace qui ne se plaint pas de son statut. Au final, il joue 32 matches et plante 7 pions pour le compte du club le plus titré d'outre-Moerdijk. 

Anastasiou.jpg

En fin de contrat dans la capitale néerlandaise, il tente de se relancer du côté du Sparta Rotterdam, mais sans succès. Et après une dernière pige en D2 batave du côté d'Almere City (appelé alors FC Omniworld), il décide de ranger définitivement les crampons.

Mais il ne profite pas longtemps de sa retraite puisqu'Henk ten Cate, qui vient d'être nommé à la tête du Panathinaikos, décide de l'engager en tant qu'adjoint afin d'avoir à ses côtes quelqu'un connaissant le football grec et sachant parler le néerlandais.

Après le départ de l'entraineur batave en juin 2009, Anastasiou connaît deux années d'inactivité avant d'être rappelé par l'Ajax. Après un stage de formation, il est nommé assistant de Gery Vink au sein de l'équipe espoir avant de se voir confier l'équipe B2 composée des 16-17 ans évoluant en D2. Son expérience durera une saison.

En janvier 2013, il trouve de l'embauche du côté de Reading, alors pensionnaire de Premier League. Mais son expérience ne dure que deux mois en raison du renvoi de l'entraineur Brian McDermott.

622783.jpg

Malgré ce manque d'expérience sur le banc, l'ancien attaquant d'Anderlecht est nommé en tant qu'entraineur principal du prestigieux Panathinaikos en juillet dernier. Les difficultés financières rencontrées par le deuxième club le plus titré de Grèce explique sans doute ce choix.

Seulement quatrième du championnat, le Pana s'est cependant offert un succès de prestige sur la pelouse du rival honni de l'Olympiacos ce week-end (0-3). Un résultat qui est resté en travers de la gorge des bouillants supporters du Pirée qui n'ont pas hésité à lancer un verre au visage de Iannis Anastasiou. L'entraineur grec s'est même retrouvé au sol avant de quitter la pelouse sous la protection des forces de l'ordre.

Un moindre mal par rapport à l'attaquant Michael Olaitan, qui a perdu connaissance en première mi-temps et a du être transporté à l'hôpital, et aux nombreux incidents dans les tribunes qui ont entrainé l'arrestation de 11 personnes.

F.Chl.

06:04 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, RSC ANDERLECHT, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/02/2014

Une pub très originale pour le Clasico français

Canal + est plutôt du genre à mettre l'honneur les grandes stars de la Ligue 1 dans ses spots publicitaires. On aurait certainement vu un superbe but de Zlatan Ibrahimovic et un geste technique de Mathieu Valbuena si la chaîne n'avait pas eu l'idée géniale de mettre en scène des supporters en marge du Classico de dimanche soir

Souvent critiqués pour leurs débordements lors des PSG-OM, les supporters sont cette fois mis en avant par la chaîne privée française. On peut voir deux groupes de supporters, l'un marseillais, l'autre parisien, reprendre parodiquement les célèbres chants qui font la réputation du Vélodrome et du Parc des Princes. Par exemple, "Ici c'est Paris" devient "Ici c'est trop petit" ou "Qui ne saute pas n'est pas Marseillais" devient lui "Est-ce qu'on peut payer le poulpe en carte ?"

L'ambiance risque d'être moins détendue dimanche soir dans les travées du Parc des Princes...

 

14:17 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, FRANCE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

21/02/2014

Les supporters de Francfort marchent sur Porto

Dans le cadre des seizièmes de finale d'Europa League, Porto accueillait Francfort et son imposant contingent de supporters.  7.000 personnes ont fait le déplacement dans la ville portugaise et seulement 4.000 d'entre-eux avaient le précieux sésame. Ce qui n'a pas empêché les 3.000 autres de participer à la fête d'avant match en ville. 

Outre leur prestation vocale impressionnante dans le Estadio do DragoDie Adler se sont illustrés par le fait d'avoir totalement paralysé une autoroute en marge de la rencontre. 
 
Ils n'auront pas fait le déplacement pour rien, puisque leur équipe a décroché un joli match nul (2-2) après avoir été mené 2-0.
 
 

Bg8Rv1ZIEAAm_it.jpg

 

12:27 Écrit par tackle on web dans EUROPA LEAGUE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/02/2014

La joie de Diego Maradona sur le but d'Higuain

Naples disputera donc la finale de la Coupe d'Italie. Les Partenopei l'ont emporté 3-0 lors de la manche retour de la 1/2 finale qui les opposaient aux Giallorossi de l'AS Roma. Si Dries Mertens fut partie prenante de ce succès en distillant une magnifique passe pour Jorginho lors du dernier goal, c'est surtout sur la deuxième signé Gonzalo Higuain que les travées du San Paolo ont explosé.

Le nom du buteur y est pour grand chose puisqu'il s'agit de Gonzalo Higuain. Le natif de Brest, qui a rejoint la ville à l'ombre du Vésuve cet été en provenance du Real Madrid, fait l'objet d'un véritable culte de la part des supporters.

Sa nationalité argentine et son CV en font à leurs yeux le successeur de Diego Maradona. Même si au niveau du style de jeu, il n'y a aucune comparaison possible entre les deux Albiceleste.

Le Pibe de oro, qui a illuminé de son talent le stade napolitain entre 1984 et 1991, était l'invité d'honneur ce mercredi soir. En bon supporter et patriote, il a vibré lors du but inscrit par Higuain. Pour la petite histoire, ce dernier n'avait même pas encore vu le jour lorsque Maradona a célébré le doublé championnat-Coupe du Napoli en 1987 (il est né quelques mois plus tard).

Diego, un supporter comme un autre.

11:14 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, ITALIE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/02/2014

Ronaldo touché par un briquet après avoir sévèrement blessé un Colchoneros

Hier soir se déroulait le match retour de demi-finale de Coupe du Roi entre le Real Madrid et l'Atletico. Un match qui ne comportait que très peu d'intérêts puisque le Real l'avait emporté largement au match aller (3-0). La formation de Carlo Ancelotti a assuré l'essentiel lors de ce match retour en s'imposant 2-0, grâce à deux penaltys convertis par Cristiano Ronaldo

Le Portugais ne s'est pas mis évidence que pour ses deux buts inscrits au remplaçant de Thibaut Courtois. Dans un duel aérien avec Javier Manquillo, le Ballon d'Or balance son adversaire au sol un peu trop violemment et celui-ci retombe sévèrement sur ses cervicales. Ronaldo écope d'un carton jaune et le joueur de l'Atletico Madrid est emmené à l'hôpital. Selon les premiers diagnostics, il souffrirait d'une grosse entorse cervicale.
 
Cet incident a sensiblement énervé le public de Vicente Calderon. À sa rentrée au vestiaire pour la mi-temps, le Portugais reçoit un briquet en pleine tête. Plus de peur que mal pour Ronaldo puisqu'il s'en sort sans égratignures. 
 
 

11:00 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, SUPPORTERS, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

06/02/2014

Un supporter tabassé au Honduras

On le sait, les stades de football ne sont pas toujours remplis d'esprits éclairés et animés de bonnes intentions. Sans mettre tout le monde dans le même sac, on dira que les plus "pacifiques" se "limitent" aux insultes et autres noms d'oiseaux, les plus belliqueux n'hésitent pas à mettre les choses aux poings.

Au Honduras, lors du choc au sommet entre l'Olimpia et Motagua, on a assisté à des scènes intolérables qui ne vont pas redorer l'image souvent négative des supporters de football.

Une quinzaine de courageux "fans" de Motagua s'en sont ainsi pris à supporter de l'Olimpia qui s'est retrouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.

Si l'on suppose que l'intention de la victime étaient d'aller provoquer les fans adverses, cela ne justifie pas les représailles qu'il a reçues.

Armés, les agresseurs ont tabassé David Gomez avant de le laisser inconscient et de fuir avec le sens de l'honneur qui semblait les caractériser.

Le malheureux a ensuite été transporté d'urgence à l'hôpital le plus proche où les médecins ont jugé son état critique. Un des agresseurs a été arrêté par les forces de l'ordre. En attendant les autres.

 

00:00 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, LES RESTES DU MONDE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook