Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/05/2014

Vanden Borre passe un petit pont à Schrijvers puis le chambre

Anderlecht est à 180 minutes d'un 33e titre national totalement inpensable au début des Playoffs. Victorieux de Genk sur le score sans appel de 4-0, les Mauves comptent le même nombre de points que le FC Bruges, mais ont l'avantage en raison du nombre de victoires acquises.

Attention cependant à ne pas s'emballer du côté de Saint-Guidon. Car le prochain match, sur la pelouse d'un Zulte Waregem qui n'est pas encore éliminé mathématiquement de la course aux lauriers et qui voudra éviter une double confrontation contre le vainqueur des PO2, est loin d'être gagné. Anderlecht disputera ensuite sa dernière rencontre devant ses partisans contre Lokeren. 

Et pour éviter tout excès de confiance, on peut compter sur Besnik Hasi. L'entraineur kosovar reste prudent dans ses déclarations même si au vu de la situation actuelle et de son standing, Anderlecht ne peut plus se cacher. Le titre de champion est de nouveau une priorité.

media_xll_6732618.jpg

Hasi a aussi rappelé gentiment à l'ordre Anthony Vanden Borre. L'arrière droit a gagné des points dans la course à une sélection pour le Brésil en apportant énormément sur le plan offensif contre Genk. En pleine confiance, il a même passé un petit pont au jeune Siebe Schrijvers avant de lancer à l'aveugle Andy Najar qui donnera ensuite l'assist à Dennis Praet pour la quatrième rose bruxelloise (Des roses alors que c'était la fête de l'iris, oui, oui).

Mais ce qui a moins plu, c'est le petit geste chambreur de VDB après son petit pont. Certes rien de bien grave, mais c'est le genre d'attitude qui n'est pas du goût de tout le monde et sans doute d'un certain Marc Wilmots. "Quand vous voyez le mal qu'on a eu durant le premier quart d'heure, il vaut mieux être toujours respectueux l'adversaire. À 3-0, ce n'est pas si grave non plus mais je ne suis pas pour. À moins de ne pas pouvoir faire autrement évidemment. Mais cela montre aussi la confiance qui habite les joueurs en ce moment", a réagi un Besnik Hasi, toujours aussi terre à terre.

Mais on le sait, Anthony Vanden Borre reste un grand gamin dans l'âme. Mais un gamin pourri de classe quand il veut et qui peut apporter énormément à condition de rester les pieds sur terre (pas comme contre Ostende où Hasi l'avait déjà rappelé à l'ordre pour s'être mis debout sur le ballon) et de rester régulier dans ses prestations.

Cela sera-t-il suffisant pour convaincre le sélectionneur national ? Celui-ci n'a aucun doute sur les qualités de l'arrière droit mauve, mais ses déclarations sur la VRT ce dimanche soir pourraient laisser penser que VDB n'ira pas au Brésil. "Alderweireld sera également frais. Il aura faim de revanche et voudra montrer qu’il vit encore. Il faut avoir ce qu’on veut. Des joueurs qui ont tout joué en Angleterre, on dit : ‘Il sera mort au Brésil.’ Il me faut un arrière droit qui pense à défendre et pas seulement à attaquer. Toby joue dans un club du top et a perdu cinq à six kilos.", a affirmé le "Taureau de Dongelberg"

De quoi laisser penser qu'un Laurent Ciman pourrait avoir sa préférence ? Pas impossible, même si le Standarman n'a jamais été testé à cette place durant la campagne et les amicaux et qu'il semble être un défenseur central dans l'esprit de Wilmots. Et tous les autres candidats à l'arrière droit, à savoir Guillaume Gillet, Thomas Meunier et donc Anthony Vanden Borre, présentent tous un profil plus offensif.

En tout cas demain, certains seront fixés définitivement sur leur sort puisque la liste des 26 présélectionnés sera rendue publique.

F.Chl.

10:45 Écrit par tackle on web dans GESTES TECHNIQUES, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

08/04/2014

La passe de 40 mètres de Tielemans contre le FC Bruges fait le buzz sur la toile

Youri Tielemans est sans aucun doute le plus beau talent anderlechtois actuel. Comparé à Lucas Biglia lors de son apparition dans le noyau A, il n'a cependant pas encore réussi à avoir la même importance que l'Argentin dans le onze de base.

Quand John van den Brom utilisait Tielemans, il ne lui pardonnait pas la moindre baisse de rendement et n'hésitait pas à le remplacer rapidement. Une gestion différente de celle d'un Guy Luzon qui s'est montré très patient avec Julien de Sart. Ce dernier a parfois soufflé le chaud et le froid, mais son entraineur a accepté le fait qu'il ne puisse pas avoir la même régularité qu'un vieux briscard. Et quand on sait que Youri Tielemans n'a que 16 ans, comment ne peut-on pas lui pardonner certains manquements à ce niveau ?

Mais les choses ont changé depuis que Besnik Hasi a enfilé le costume de T1 depuis trois matches. Après avoir annoncé qu'il lors de ses premières conférences de presse qu'il comptait énormément sur sa jeune pépite, l'ancien international albanais l'a titularisé tant contre Ostende, qu'au Standard et ce dimanche pour la réception du FC Bruges.

Et Tielemans y a réalisé sa prestation la plus aboutie depuis ses débuts sous la liquette de l'équipe professionnelle. Auteur de son premier but en Pro League sur une reprise à l'entrée du rectangle, le milieu de terrain a surtout réalisé une passe sensationnelle de 40 mètres pour lancer Andy Najar sur une action qui ne s'est cependant terminée en but.

Une telle passe, exceptionnelle dans notre championnat, ne pouvait qu'attirer l'attention. Du coup, la vidéo a connu un beau petit succès sur la toile ce lundi. Les qualités de Tielemans ne sont désormais plus seulement connues qu'au niveau belge pour les simples suiveurs. Mais ce n'étaient pas le cas pour les scouts qui s'étaient déplacés en nombre pour le voir à l'oeuvre ce dimanche. 

Epaulé par un Cheikhou Kouyaté efficace à la récupération, Youri Tielemans peut ainsi plus se concentrer sur son jeu offensif. Et quand on voit ce style de passe longue d'une précision chirurgicale, on se dit que le comparer à Lucas Biglia, l'adepte du jeu latéral, serait presque une insulte.

09:29 Écrit par tackle on web dans JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/03/2014

Anderlecht 4 - 0 Ostende: le bulletin de notes des Mauves

mitro.jpgProto 6 : Son seul réel arrêt, il l’a effectué à la 90e. Pour le reste, il n’a eu chaud qu’une fois, en seconde mi-temps.

Vanden Borre 7.5 : Il était déchaîné, cette fois-ci déjà en première mi-temps. Un peu plus modeste en seconde période, même si on voyait qu’il voulait se montrer à son ami Kompany.

Kouyaté 6.5 : Il n’a pas vraiment été mis à l’épreuve. C’est lui qui est resté le patron en défense.

Nuytinck 6 : Hormis une petite erreur, il s’est montré bon en possession de balle.

Deschacht 8 : Un assist sur 40 mètres et une bombe dans le plafond. Même Vincent Kompany lui a réservé une ovation. Avant le repos, il s’était déjà montré très offensif.

Tielemans 7.5 : Il a saisi sa chance, même s’il n’a pas essayé de forcer les choses. A joué de façon simple mais efficace. Quelques très bons changements d’aile.

Kljestan 6.5 : Une ou deux pertes de balle, mais il a apporté de l’enthousiasme au milieu du terrain.

Najar 7 : Quel but de la tête du petit Najar ! Ce n’est pas la première fois qu’il fait ce coup-là. Quelques talonnades et actions intéressantes sur son flanc droit.

Praet 7.5 : Le seul à ne pas jouer à sa meilleure place, mais même sur le flanc gauche, il a montré qu’il est capable de faire de belles choses. Superbe centre vers Najar sur le 2-0, belle passe à Deschacht sur le 4-0.

Pollet 7 : A débuté le match avec une énorme faim. C’est lui qui, très joliment, a provoqué le penalty. Sa vitesse peut encore faire des dégâts. Un rien plus brouillon en seconde mi-temps.

Mitrovic 8 : Outre ses deux buts, Aleksandar Mitrovic a apporté ce pourquoi il a été acheté cet été : dévier des ballons et les pousser au fond. Dans le creux la semaine passée, le Serbe s’est démené comme un beau Diable pour son équipe, décrochant et créant des espaces pour David Pollet, avec qui il semble bien s’être entendu sur la pelouse. Sa déviation de la poitrine fut le symbole d’une prestation emplie de confiance. Et si Hasi avait trouvé la manière d’utiliser le forward serbe ?

Bruno 6 : Est monté comme médian central offensif. Visiblement très motivé, mais n’a pas trouvé la faille.

Y.T.

20:38 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

08/03/2014

OHL - Anderlecht 1-0 : Le bulletin de notes des Mauves

Proto 6. Il n’a vraiment pas de chance cette saison. Le ballon de Ruytinx lui est passé entre les jambes. Une minute avant cela, il avait fait un gros arrêt devant Ibou. Énorme geste de sportivité en indiquant à l’arbitre que Ruytinx ne méritait pas une seconde carte jaune.

Vanden Borre 5. Cette fois, il a sombré avec le reste. Quasiment aucune action offensive. En fin de match, il s’est incliné lors d’un duel avec Ruytinx.

Kouyaté 5. Sérieusement secoué après un contact avec Ruytinx, il a joué comme souvent cette saison : sans être le patron en défense.

Nuytinck 5. Il était en train de réaliser un match correct, mais sur le but de Ruytinx, il a trop reculé.

Deschacht 5. Lui aussi, il a connu une soirée difficile, malgré toute son expérience. Ne trouvait pas de solutions à la construction.

Gillet 4. Fort perturbé par le mauvais état du terrain, Guillaume avait un jour sans et il le savait. Par contre, on ne peut pas lui reprocher un manque de combativité.

Najar 5. N’a pu rééditer sa seconde mi-temps de la semaine passée. Son long voyage au Honduras pourrait être une explication.

Vargas 5. Un formidable tir sur le dessous de la transversale, mais pour le reste, il n’était pas utile du tout. Ne trouvait pas l’ouverture et a perdu trop de ballons.

Bruno 4. Il ne s’est montré qu’une seule fois en 90 minutes, alors qu’il était opposé à un joueur moyen comme Thompson. Il était visiblement très frustré.

Praet 5. Il a eu le mérite d’essayer. Il méritait de recevoir un penalty en fin de match. Mais il a raté beaucoup trop de passes parfois très faciles.

Mitrovic 4. Sur le terrain où il a marqué deux fois contre les Espoirs belges, il était dans la poche de Reynaud. Une demi-occasion, mais Bailly était à la bonne place. Donnait l’impression d’être fatigué.

23:50 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/03/2014

L'ancien Anderlechtois Iannis Anastasiou se prend un verre en plein visage

media_xl_336310.jpg

Les supporters Mauves se rappellent sans doute de Iannis Anastasiou. L'attaquant grec était passé par le Parc Astrid entre 1998 et 2000. Deux saisons, un statut de supersub dans l'ombre de Jan Koller et Tomasz Radzinski, 23 matches et 9 buts. Des stats plus que correctes à ce niveau.

Barré pour une place de titulaire à l'ombre de St Guidon, le Grec est allé se faire voir aux Pays-Bas du côté de Kerkrade où le Roda JC local l'a accueilli à bras ouvert. Anastasiou a régalé le public local au point d'attirer l'attention du grand Ajax en panne d'attaquants valides après les blessures de Zlatan Ibrahimovic et Ahmed "Mido" Hossam à la moitié de l'exercice 2003-2004.

Après trois saisons et demi sous la liquette des Koempels, l'attaquant grec, âgé alors de 31 ans, s'offre un transfert inattendu au crépuscule de sa carrière. Pendant deux ans et demi, il endosse de nouveau son costume favori de remplaçant efficace qui ne se plaint pas de son statut. Au final, il joue 32 matches et plante 7 pions pour le compte du club le plus titré d'outre-Moerdijk. 

Anastasiou.jpg

En fin de contrat dans la capitale néerlandaise, il tente de se relancer du côté du Sparta Rotterdam, mais sans succès. Et après une dernière pige en D2 batave du côté d'Almere City (appelé alors FC Omniworld), il décide de ranger définitivement les crampons.

Mais il ne profite pas longtemps de sa retraite puisqu'Henk ten Cate, qui vient d'être nommé à la tête du Panathinaikos, décide de l'engager en tant qu'adjoint afin d'avoir à ses côtes quelqu'un connaissant le football grec et sachant parler le néerlandais.

Après le départ de l'entraineur batave en juin 2009, Anastasiou connaît deux années d'inactivité avant d'être rappelé par l'Ajax. Après un stage de formation, il est nommé assistant de Gery Vink au sein de l'équipe espoir avant de se voir confier l'équipe B2 composée des 16-17 ans évoluant en D2. Son expérience durera une saison.

En janvier 2013, il trouve de l'embauche du côté de Reading, alors pensionnaire de Premier League. Mais son expérience ne dure que deux mois en raison du renvoi de l'entraineur Brian McDermott.

622783.jpg

Malgré ce manque d'expérience sur le banc, l'ancien attaquant d'Anderlecht est nommé en tant qu'entraineur principal du prestigieux Panathinaikos en juillet dernier. Les difficultés financières rencontrées par le deuxième club le plus titré de Grèce explique sans doute ce choix.

Seulement quatrième du championnat, le Pana s'est cependant offert un succès de prestige sur la pelouse du rival honni de l'Olympiacos ce week-end (0-3). Un résultat qui est resté en travers de la gorge des bouillants supporters du Pirée qui n'ont pas hésité à lancer un verre au visage de Iannis Anastasiou. L'entraineur grec s'est même retrouvé au sol avant de quitter la pelouse sous la protection des forces de l'ordre.

Un moindre mal par rapport à l'attaquant Michael Olaitan, qui a perdu connaissance en première mi-temps et a du être transporté à l'hôpital, et aux nombreux incidents dans les tribunes qui ont entrainé l'arrestation de 11 personnes.

F.Chl.

06:04 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, RSC ANDERLECHT, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

02/03/2014

Anderlecht 2 - 0 Genk: le bulletin de notes des Mauves

mitro.jpgProto 6 : Pas sollicité une seule fois. A surtout dû… dégager des ballons et être attentif sur des sorties.

Vanden Borre 7 : Comme si souvent, il n’avait que peu de possibilités devant lui avant le repos. Il a réalisé une très grosse seconde mi-temps.

Kouyaté 6.5 : N’a que rarement été mis en difficultés. Les automatismes avec Nuytinck n’ont pas encore disparu. N’a pas pris le moindre risque.

Nuytinck 6 : A confirmé ce qu’il avait montré en Espoirs, lundi passé. Semblait très affûté défensivement, mais à la relance, il n’était pas toujours précis.

Deschacht 6 : A tenu bon face à son ami Buffel, même si les duels étaient assez rudes. Il a eu de la chance de ne pas se faire exclure. 

MBemba 6 : A dû chercher ses marques en tant que médian défensif. N’a pas amené énormément au niveau offensif. Sorti blessé.

Gillet 6 : A eu le mérite d’essayer de trouver l’ouverture, mais quelques passes n’aboutissaient pas. Un tir qui aurait pu faire mouche. Se sentait bien aux côtés de Najar.

Praet 5 : Ayant débuté le match sur le flanc gauche, il n’était pas vraiment présent. A beaucoup permuté mais n’a pas trouvé la faille.

Najar 7 : Une première mi-temps sur le flanc droit où il a sorti quelques mouvements techniques de très haut niveau mais où il a aussi manqué de réalisme dans le dernier geste. Une seconde mi-temps où il est descendu d’un cran en réussissant tout de même à apporter du danger offensivement et à, cerise sur le gâteau, offrir un assist somptueux à David Pollet. Andy Najar était clairement le meilleur homme sur la pelouse du Parc Astrid dimanche soir.

Bruno 6.5 : Le plus remuant du compartiment offensif. Plusieurs actions intéressantes ponctuées par des tirs trop faibles. A un peu disparu dès l’heure de jeu.

Mitrovic 6.5 : Son 11e but pourrait être le plus important depuis qu’il est à Anderlecht. A gardé tout son sang-froid dans son face-à-face avec Van Hout. Toutefois, il aurait pu faire mieux à plusieurs reprises.

Vargas 6.5 : Son assist sur le but de Mitrovic n’aurait pas pu être plus précis. A déjà été plus dominant, mais a apporté de la créativité à son équipe.

Y.T.

20:41 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/02/2014

Anderlecht 2 - 0 Mons: le bulletin de notes des Mauves

sacha.jpgProto 6 : Malgré le jeu abominable de son équipe, il n’a eu qu’un  ballon (assez facile) à arrêter: un tir de Chatelle sur lui.

Vanden Borre 6.5 : Comme souvent, sa seconde mi-temps était nettement meilleure que sa première. Il était aussi bien défenseur que meneur de jeu. Avant le repos, il ne trouvait pas de solutions.

Kouyaté 6 : Jamais mis en difficultés, mais son apport offensif a été très réduit. Une mauvaise passe de cinq mètres en début de match a provoqué les premiers sifflets.

MBemba 6 : Lui, qui a souvent sauvé la peau de van den Brom, n’a pas pu apporter grand-chose non plus.

Deschacht 6 : C’est le vieux Deschacht qui a dû donner la passe décisive à Kljestan. Pourtant, les combinaisons avec Bruno, sur le flanc gauche, étaient laborieuses.

Gillet 6 : Il était loin d’être étincelant, mais on ne peut pas lui reprocher un manque de combativité. 

Kljestan 6.5 : À défaut d’avoir vu un joueur briller, nous avons dû porter notre choix sur un Sacha Kljestan besogneux. En relayeur dans l’entrejeu, l’Américain, qui revenait d’un long séjour sur le banc, a peiné dans la première demi-heure avant de se libérer via un but facile mais sur lequel il a le mérite d’être bien placé. Il continua son travail tout au long de la rencontre et se permit même d’ajouter une ligne à ses statistiques, distillant l’assist à Vargas sur le second but d’Anderlecht.

Vargas 5 : Joli but qui a mis son équipe à l’aise, mais il n’a pas réédité sa prestation de la semaine passée. A parfois trop ralenti le jeu.

Najar 4 : On n’a pas revu le Najar de ses premiers matches. Aucun éclair tout au long de ses 70 minutes de jeu.

Bruno 5 : Sur son flanc gauche, il n’a presque rien créé. On l’a senti libéré quand il a retrouvé son flanc droit. A failli marquer sur une belle passe de Vanden Borre.

Cyriac 5 : En tant que seul attaquant, il perd la moitié de ses capacités. Un nouveau rétro – passé largement au-dessus – aurait pu sauver son match.

Pollet 6.5 : Il s’est montré plus d’une fois, surtout quand Mitrovic est venu jouer à ses côtés.

Praet 6 : Montée correcte de sa part, même si on aimerait le voir être encore plus dominant.

Y.T.

20:41 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

08/02/2014

Courtrai- Anderlecht 2-2 : Le bulletin de notes des Mauves

Proto 6. Malchanceux sur le but de De Smet, impuissant sur le 1-0 de Coulibaly. Il n’a pas dû faire des arrêts miraculeux, mais il était très sûr de lui dans toutes ses interventions.

Vanden Borre 6. Auteur du seul tir dangereux de la première mi-temps. Un des seuls à ne pas avoir baissé les bras en seconde période. 

Kouyaté 5. Trop facilement mis dans le vent par De Smet sur le 2-0.

Mbemba 6,5. Souvent à la bonne place, grand sang-froid à la relance. A un certain moment, il a failli noyer avec le reste, mais il a tenu bon.

Deschacht 6. Le danger courtraisien venait de son flanc. Quelques montées intéressantes en fin de match, mais ses centres étaient trop bas.

Gillet 5. S’est battu pour chaque ballon, mais il a donné trop de passes imprécises.

Tielemans 5. Ne parvenait vraiment pas à distribuer le jeu. Beaucoup trop de déchets dans son passing.

N'Sakala 5. Ne savait pas trop où se positionner, surtout défensivement.

Vargas 6. Le meilleur Anderlechtois avant le repos. Il réussissait des gestes de footballeur en salle, malgré le marécage du Stade des Eperons d’Or. Il a sombré en seconde mi-temps.

Mitrovic 5. On ne peut pas lui reprocher un manque d’enthousiasme, mais il n’a jamais vraiment su faire trembler la défense.

Cyriac 7. Le voilà, son premier but de championnat. Même si Keet aurait dû repousser son boulet de canon, il le méritait bien, son petit goal. Quelle rétro formidable - via la tête de Coulibaly sur la latte - en toute fin de match!

Bruno 6. On aurait préféré le voir monter au jeu sur le flanc droit qu’à gauche. A poussé, mais il n’a plus su créer le danger.

Pollet 7. Il faut le faire: monter au jeu et marquer un but crucial. Pourtant, jusqu’à son goal, il avait à peine touché quelques ballons.

Y.T.

21:15 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/01/2014

Anderlecht 2 - 0 Club de Bruges: le bulletin de notes des Mauves

mitro.jpgKaminski 6 : Avant le repos, il n’a dû intervenir que sur un tir peu dangereux de Fatai. Après le repos, il n’a pas pris de risques sur un tir qui rebondissait devant lui.

Vanden Borre 7 : Avant le repos, ses passes en profondeur n’aboutissaient pas toujours. Mais il était fort actif en seconde mi-temps. pendant laquelle il a multiplié les efforts.

Kouyaté 7 : Lui aussi, il était beaucoup plus affûté qu’à Malines. Jamais mis en difficultés.

MBemba 7.5 : Auteur de quelques montées intéressantes, mais à chaque fois, il a été stoppé fautivement. Excellente intervention devant Jorgensen, seul devant Kaminski.

Deschacht 7 : Une des surprises du chef, et il a saisi sa chance. Bon placement défensif et apport offensif intéressant. Auteur d’un centre presque mis au fond par Mitrovic. 

Najar 6 : Une autre surprise de van den Brom: il évoluait en tant que médian axial. Beaucoup de ballons récupérés, mais trop de déchets dans ses passes.

Gillet 7.5 : Son tempérament de guerrier était indispensable. Qu’est-ce qu’il a abattu du terrain! Sur un des corners de Praet, il aurait pu doubler le score de la tête.

Bruno 6.5 : En première mi-temps, il ne parvenait pas à faire décoller ses centres. Il n’a pas baissé les bras et a multiplié les actions, vu que le jeu se réoulait surtout via son flanc.

Praet 5.5 :  On l’a déjà vu plus présent  qu’hier. Quelques erreurs techniques qu’on n’est pas habitué de voir de sa part. Par contre, il a fait un gros travail défensif.

Mitrovic 7.5 : Cela en deviendrait presque une habitude mais quand il marque, Aleksandar Mitrovic est décisif. Pourtant absent une bonne partie du match, le Serbe est une nouvelle fois sorti de sa boîte au bon moment. Trop souvent approximatif dans ses contrôles, il s’est également heurté à un Mathew Ryan attentif, l’empêchant de faire grimper ses statistiques personnelles. La bonne prestation de l’entrejeu, inédit, formé d’Andy Najar et Gillaumme Gillet est à noter..

Cyriac 5.5 : Enfin aux côtés de Mitrovic, il n’a pas vraiment joué un rôle décisif. A beaucoup travaillé, mais il lui faut du temps de jeu pour retrouver toutes ses sensations.

Y.T. 

 

20:23 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

19/01/2014

Malines 2-1 Anderlecht: le bulletin de notes des Mauves

brunoblog.jpgProto 5 : Un Silvio en possession de toutes ses capacités aurait mieux repoussé le ballon sur le coup franc de Kosanovic. Sorti blessé à la 39e.

Vanden Borre 4 : Comme ses collègues en défense, il était très imprécis à la relance. Ce n’est pas l’Anthony de la fin de 2013. Meilleur en toute fin de rencontre.

Kouyaté 4 : Sa défense a trop souvent tremblé. Quelques erreurs de positionnement.

MBemba 4 : Même à 0-1, Chancel n’avait pas l’air d’être très concentré. 

N'Sakala 4 : Sa perte de balle était à la base du 1-2, mais comme Proto, il était déjà blessé à ce moment-là.

Tielemans 5 : Préféré à Kljestan, il n’a pas saisi sa chance. Une de ses pertes de balle a mené au coup franc qui était à la base du 1-1.

Gillet 5.5 : Malgré sa bonne volonté, il n’est pas parvenu à faire tourner le moteur dans l’entrejeu. Sa reprise spectaculaire en fin de match méritait de faire mouche. 

Bruno 5 : Assist cinq étoiles, passement de jambes, accélération, centre parfait - à Najar sur le 0-1. Puis - même sur le flanc gauche - on ne l’a plus vu.

Najar 6 : Après son très beau but de la tête, il a raté trop d’actions. Axcellent centre vers Cyriac en fin de match.

Praet 5 : Match assez pâle de Dennis, aussi bien à gauche que dans l’axe. Mais il a travaillé et a donné un bon centre à Gillet à la 93e.

Mitrovic 5 : Impliqué dans le 0-1, mais par après, il a surtout été très frustré.

Roef 6 : Il est l’un des seuls Anderlechtois à ne pas   avoir démérité. Il a même fait un très bon arrêt à 1-1.

Kljestan 5 : Aussi imprécis  que ses coéquipiers. N’a rien apporté.

Cyriac 6.5 : Il était à deux doigts d’offrir un point à Anderlecht en toute fin de match, après sa tête sur le poteau. A gagné ses duels de la tête et a bien gardé le ballon.

Y.T.

16:39 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/12/2013

Equipe-type de la 21e journée: au bonheur des Zèbres

Charleroi qui écrase Genk à la Cristal Arena, le Standard qu fait de même à Courtrai, forcément, l'équipe-type de cette 21e journée de Pro League devait faire la part belle aux deux clubs wallons.

Lire la suite

21:08 Écrit par tackle on web dans Belgique, ÉQUIPE-TYPE, JUPILER PRO LEAGUE, RAEC MONS, RSC ANDERLECHT, RSC CHARLEROI, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/12/2013

Anderlecht 1 - 0 Zulte-Waregem: le bulletin de notes des Mauves

gillet.jpgProto 6.5 : Peu de boulot, si ce n’est une belle claquette sur un coup franc de Hazard et une parade à mi-hauteur. Il s’est même permis d’effectuer une… touche.

Vanden Borre 7 :  Il concède bêtement le coup franc que Proto doit sauver mais match de très haut niveau pour le reste.

Kouyaté 6 : Prestation sereine et sobre avant de s’offrir plusieurs montées impressionnantes en fin de match.

MBemba 6 : Il a pu renouer avec ses instincts offensifs après un match très sage à Sclessin. Derrière, il a rarement été mis en difficulté.

N'Sakala 7 : Il avait souvent Hazard de son côté et il s’en est très bien tiré. Le probable futur Soulier d’Or est rarement passé.

Gillet 7.5 : Il semble se plaire de plus en plus dans ce rôle en milieu de terrain. En véritable box to box, Guillaume est devenu le régulateur du jeu anderlechtois, apportant un véritable équilibre dans cette équipe. Certes, il ne monte plus autant qu’il le faisait avant, mais il se montre toujours dangereux lorsqu’il se retrouve aux avant-postes. Il l’a une nouvelle fois prouvé hier soir en inscrivant le but de la victoire sur un corner de Praet.

Tielemans 7 : Après un match compliqué au Standard, il s’est très bien repris. Il a dépouillé son jeu et a bien distribué le ballon.

Najar 6 : Pas en réussite dans le dernier geste, notamment dans un duel avec Bossut mais toujours autant d’allers-retours sur son flanc.

Bruno 6.5 : Beaucoup d’activité derrière Mitrovic, mais il a manqué un petit quelque chose pour marquer ou faire marquer. Une superbe volée acrobatique sauvée par Bossut.

Praet 7.5 : Cette place sur le côté gauche lui convient bien : il se bat beaucoup, même si ses gestes défensifs ne sont pas toujours académiques, et son attirance naturelle pour l’axe en fait un joueur difficile à tenir. C’est lui qui donne le corner sur le but.

Mitrovic 6 : Il aurait dû marquer sur une passe de Gillet en 1re période et a vu un but injustement annulé en fin de match. Il continue de progresser dans son rôle de pivot.

Acheampong 6 : Il a apporté de la vivacité et de la profondeur sur le côté gauche en montant au jeu mais sans vraiment créer le danger.

C.F.

20:09 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

23/12/2013

Equipe-type de la 20e journée de Pro League: deux rouches, un seul mauve

Si tout le monde s'accorde à dire que le Clasico fut équilibré, et le nul logique, les copies rendues individuellement par les 22 acteurs font ressortir du lot deux liégeois, pour un seul bruxellois.

Lire la suite

15:27 Écrit par tackle on web dans Belgique, ÉQUIPE-TYPE, JUPILER PRO LEAGUE, RAEC MONS, RSC ANDERLECHT, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook