Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2014

L'égalisation de Sergio Ramos vu du monde entier

Nous sommes à la 93e minute de la finale de la Champion's League. Il ne reste que quelques secondes à jouer et le Real Madrid voit déjà la Decima lui échapper de nouveau. Les Merengue obtiennent un coup de coin, Luka Modric le botte. Son ballon millimétré trouve la tête de Sergio Ramos. Parfaitement décroisée celle-ci ne laisse aucune chance à Thibaut Courtois. Tout est à refaire pour l'Atlético, mais l'ascendant moral a changé de camp. Les prolongations tourneront à la démonstration pour les hommes de Carlo Ancelotti.

Inattendue, cette égalisation a réveillé les supporters Merengue qui avaient déjà fait le deuil d'une soirée de fête. Une compilation de nombreuses réactions à travers le monde montre à quel point le but de Ramos fut un soulagement, une délivrance pour les supporters du Real.

Le tout est à voir ci-dessous.

12:46 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, INSOLITE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

25/05/2014

La raison de la colère de Simeone envers Varane

C'est l'une des images de cette finale européenne 100% madrilène. Nous sommes dans les prolongations du match et Diego Simeone monte sur le terrain furieux. La raison de sa colère ? Les cinq minutes accordées par M. Kuipers alors que l'entraineur argentin estimait qu'il ne devait y en avoir que trois ? Pas seulement.

El Cholo était très remonté contre Raphael Varane et au moment du direct, on ne comprenait pas trop pourquoi. Mais des images enregistrées ont montré que le défenseur français a dégagé un ballon en touche en direction du technicien de l'Atlético. Ce qui n'a pas plu à ce dernier qui l'a pris pour une provocation et a montré qu'il n'avait rien perdu de la précision de son coup de patte en dégageant le cuir en direction de la tête de l'ancien lensois.

Mais l'incident restera sans conséquence entre les deux hommes, Simeone tenant à éteindre l'incendie en conférence de presse. "Varane m'a jeté le ballon dessus. Nous, les anciens, nous n'aimons pas ça. Je me suis trompé en réagissant de la sorte, lui aussi. C'est un jeune avec un brillant avenir.", a affirmé le Cholo.

17:15 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

30/04/2014

Quand Ronaldo se prend pour Beyoncé

Outre la plantureuse victoire du Real Madrid sur la pelouse du Bayern Munich (0-4), il faudra également retenir, de cette première demi-finale de Ligue des Champions, le nouveau record établi par Cristiano Ronaldo. En inscrivant ses quinzième et seizième buts de la saison en Ligue des Champions, le Portugais a battu le record de nombre de but inscrit sur la même édition. Un record qu'il codétenait avec son éternel rival Lionel Messi.

Et pour fêter cela, le Madrilène s'est un peu pris pour Béyoncé.

E.L

 

 

10:36 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La gifle de Ribéry

Le Bayern Munich a sombré sur sa pelouse de l'Allianz Arena ce mardi soir. Déjà battus 1-0 lors de la manche aller à Madrid, les Bavarois ont encaissé une défaite historique sur le score de 0-4. Alors que l'année passée, le club allemand avait donné une leçon de football au FC Barcelone au même stade de la compétition (4-0 à Munich et 3-0 au Camp Nou), cette fois-ci c'est l'inverse qui s'est produit. 

Et le dénominateur commun entre ces deux déroutes est sans doute le tiki-taka. Sous la houlette de Jupp Heynckes, le Bayern avait réussi à contrer le style de jeu cher au Barça. Sauf que cette saison en Bavière, Pep Guardiola a enfilé le costume de T1 et a voulu adapter cette façon de jouer à l'espagnole au sein de l'équipe allemande.

Du coup, si les pourcentages de possession de balle impressionnants étaient présents chez le Rekordmeister, l'imagination et les occasions de buts ne l'étaient pas. Surtout sur la scène continentale. Car le Bayern Munich a dominé sa compétition domestique. Bien aidé par les problèmes du Borussia Dortmund dont l'infirmerie a été trop garnie que pour pouvoir rivaliser sur le long terme avec l'armada bavaroise.

En C1, lors de la phase de poule, le FC Hollywood s'était incliné 2-3 sur ses terres lors du dernier match de poule contre Manchester City. Un relâchement anodin avait-on pensé. Un peu comme cela avait été évoqué après le nouveau match nul à domicile contre Arsenal en 1/8e. Il faut dire que les Bavarois l'avaient emporté 0-2 à Londres en dominant les Gunners de la première à la dernière seconde.

Le quart de final contre Manchester United apportait de nouveaux indices des limites du système Guardiola. Face à l'équipe malade de David Moyes qui optait pour un bloc très bas et des contres rapides, le Bayern se cassait les dents à Old Trafford, mais sauvait les apparences en ramenant le 1-1. Au retour, les Allemands peinaient, se retrouvaient menés, mais inversaient rapidement la tendance pour se qualifier.

Face au Real Madrid performant de Carlo Ancelotti, cela ne pouvait plus passer. Pendant deux matches, le Bayern a fait tourner le ballon avec une possession de 70%. Mais stérilement. Les occasions franches se sont comptées sur les doigts d'une main et Iker Casillas a passé finalement deux soirées bien plus calmes que celles qu'il avait connues au tour précédent contre un autre club teuton, le Borussia Dortmund. Défensivement, la rigueur n'était pas de mise. Et les contres ultra rapides des Merengue ont fait du mal à un axe central défensif trop lent et un peu limité. (surtout Boateng)

Le tiki-taka a encore montré ses limites. Mais surtout, Pep Guardiola, romantique jusqu'au bout des ongles, n'a pas su réinventer son style de jeu fétiche pour surprendre des adversaires qui ont désormais trouvé la parade (Mais tous les joueurs munichois étaient-ils faits pour jouer de cette manière ?). Sans doute espérait-il à nouveau dominer l'Europe avec cette façon de jouer histoire de rendre hommage à Tito Vilanova avec lequel il avait conduit le Barça à la perfection. Mais c'est raté.

Le Bayern giflé, Ribéry tend la main gauche

Porté disparu au Santiago Bernabeu où son remplacement par Mario Götze aura finalement eu pour effet de le retrouver, Franck Ribéry a de nouveau été inexistant lors de la manche retour. Complètement mis en boîte par un Dani Carvajal, présenté à tort comme le maillon faible Merengue, Kaiser Franck a perdu ses nerfs à un moment en giflant son adversaire qui s'expliquait avec Jérôme Boateng.

Un très vilain geste du Français qui a échappé à la vigilance de l'arbitre et n'a pas été sanctionné. Mais qui pourrait l'être a posteriori. Car comme les images risquent de faire le buzz sur la toile, on imagine que les instances européennes n'en resteront pas là.

En tout cas, après une année 2013 exceptionnelle où il avait été l'un des grands favoris pour le Ballon d'or, Franck Ribéry traverse de nouveau une période de doute.

Une mauvaise nouvelle pour Didier Deschamps, certes bien content de voir Karim Benzema en pleine confiance, mais qui devra prendre son temps pour relancer un autre pion important de son équipe.

F.Chl.

08:40 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, CHAMPION'S LEAGUE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

23/04/2014

Pepe, ce technicien

Pepe n'est pas réputé pour être le joueur le plus technique de la planète du ballon rond. Entre ses tacles dans les chevilles, ses dégagements au large, ses simulations et sa tête de repris de justice, le défenseur central du Real Madrid n'est pas le plus aimé des supporters.

Mais ses entraineurs louent pourtant ses qualités de guerrier sans faille, de type sur lequel on peut toujours compter. Et puis, les mauvais coups, ça fait partie de la vie, surtout sur rectangle vert de 100 mètres sur 60 (ou un peu plus si affinité)

Mais si Pepe assume totalement sa réputation de "crapule" des terrains, il a parfois envie de montrer son côté esthète. Bien conscient qu'il ne peut pas se permettre toutes les facéties à l'entrée de ses 16 mètres lors d'un Clasico ou d'une 1/2 finale de C1, le Portugais s'en donne à coeur joie à l'entrainement. 

Sa victime ? Marcelo. Non content de lui avoir piqué sa coiffure, Pepe lui a passé deux petits ponts lors d'un des entrainements de cette semaine. Le second sans doute pour faire comprendre au Brésilien que le premier n'était pas le fruit du hasard et qu'il devra se montrer plus attentif s'il ne veut pas qu'Arjen Robben fasse joujou avec lui ce mercredi soir. 

Un homme averti en vaut deux. Ou deux petits ponts en l'occurrence.

09:48 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, GESTES TECHNIQUES, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

10/04/2014

L'intervention décisive de Thibaut Courtois devant Neymar

L'Atlético l'a fait ! Il a sorti le Barça en quarts de finale de la Champion's League. Un double exploit puisque les Blaugranas n'avaient plus été absents du dernier carré depuis 2007 et que les Rojiblancos n'avaient plus atteint ce stade de l'épreuve depuis 1974. Cette année là, ils avaient même atteint le stade ultime de l'épreuve, mais s'étaient inclinés contre le Bayern au terme de la deuxième manche (0-4) après une première joute qui s'était soldée sur le score de 1-1.

Pour se qualifier, l'Atlético Madrid, magnifiquement organisé par Diego Simeone, a exercé un pressing de dingue pendant les 20 premières minutes avec à la clé un but de Koke après seulement 5 minutes de jeu, mais aussi un poteau et une barre pour David Villa.

Le Barça a ensuite eu la possession du ballon, mais n'a jamais su trouver la parade face au triple rideau défensif colchnero

La plus belle occasion catalane est venue des pieds de Neymar, l'un des rares à son niveau dans son équipe ce mercredi soir comme en atteste ce double geste technique génial réalisé en première mi-temps. Parfaitement lancé dans la profondeur par Xavi, l'ailier auriverde s'est heurté aux gants noirs de Thibaut Courtois qui s'est parfaitement couché pour l'empêcher de marquer.

Mais les héros ont parfois aussi un brin de réussite puisque sur la suite de l'action, il s'en est fallu de peu pour que notre compatriote se prenne un but évitable.



09:43 Écrit par tackle on web dans ARRÊTS INCROYABLES, Belges à l'étranger, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Frictions à la française sur la pelouse de Munich

Franck Ribéry et Patrice Evra ont beau être plutôt potes chez les Bleus, ce n'est plus vraiment le cas lorsqu'ils défendent les couleurs de leurs clubs respectifs.

Ce mercredi, ça a même un peu chauffé entre les deux Français sur la pelouse de l'Allianz Arena. Pat', un peu frustré d'avoir vu le Bayern renverser la vapeur en quelques minutes après son magnifique but d'ouverture, a commis une faute sur Arjen Robben qui lui a valu un carton jaune.

Evra discute alors la sanction, ce qui n'est pas du goût de Ch'ti Franck qui s'en mêle et demande à l'homme en noir plus de sévérité. Le ton monte un peu entre les deux joueurs et Ribéry met un petit coup d'épaule à son capitaine chez les Bleus.

Pas de quoi fouetter un chat normalement. Mais connaissant le sale caractère des deux protagonistes, on conseille quand même à Didier Deschamps de rester attentif à leur comportement lors de la préparation pour le Mondial.

09:29 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, FRANCE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

09/04/2014

Le petit pont de Neymar

Le Barça n'a été que l'ombre de lui-même sur la pelouse du Vicente Calderon. Au contraire, l'Atletico a donné une leçon de football offensif, à coup de punch et d'envie. Deux choses qui ont cruellement manqué aux Catalans durant ce quart de finale retour. Le seul Blaugrana à n'avoir pas (trop) déçu n'est autre que Neymar. Déjà très bon lors du match aller, le Brésilien a encore fait mouche ce soir, mais avec moins de succès que la semaine dernière.

 
Pour être à la hauteur de sa réputation youtubesque, l'ancienne star du Santos a gratifié le public d'un petit pont magistral à la 25e minute. Parti à fond de balle sur son flanc gauche, Neymar a résisté aux assauts de trois adversaires, avant d'éliminer Tiago grâce à un petit ballon entre les jambes, bien négocié de la semelle. Une nouvelle preuve de la vivacité et de la maîtrise technique de l'avant de vingt-deux ans. 
 
Malheureusement pour le Barça, Cesc Fabregas n'a pas su convertir ce beau travail en but. En effet, l'Espagnol a expédié le centre de son équipier hors cadre. 
 

23:38 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, GESTES TECHNIQUES, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'obus de Patrice Evra

Quand il ne se ridiculise pas devant les caméras de Telefoot, Patrice Evra est un bon joueur de foot. Le capitaine des Bleus l'a encore prouvé face au Bayern Munich, en quarts de finale de la Ligue des Champions. Opposés aux ogres bavarois à l'Allianz Arena, les Anglais n'avaient rien à perdre. Ils ont d'ailleurs ouvert la marque grâce à un véritable missile envoyé du pied de leur back gauche à la 57e minute.

Malheureusement pour les Red Devils, Mario Mandzkuic a immédiatement remis les pendules à l'heure en égalisant une minute plus tard. Finalement, les hommes de Moyes ont craqué sous la puissance de feu du Bayern, qui a pu compter sur Thomas Müller et Arjen Robben pour assurer sa place dans le dernier carré de laChampion's League... et sur Evra lui-même coupable d'erreurs sur les trois buts allemands. Tantôt en retard, tantôt imprécis, tantôt inattentif, le Français a alterné le bon et le très mauvais. Patrice, côté face, côté pile... 

23:07 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'Atletico éjecte le Barça

En privant les Catalans d'une 7e demi-finale consécutive, les Colchoneros confirment sur la scène continentale leur émergence, eux qui sont actuellement aux commandes de la Liga, devant Barcelone et le Real Madrid, respectivement relégués à un et trois points.
 
Les quatre précédentes confrontations cette saison entre les deux équipes ayant abouti sur des matches nuls, l'issue de ce quart retour ne pouvait qu'être serrée après le 1-1 de l'aller qui plaçait toutefois les Madrilènes en ballottage légèrement favorable.
 
Motivés comme jamais, les hommes de Diego Simeone ont rapidement ouvert la marque par Koké dès la 5e minute.
 
Sans peps, sans idée, Messi et Iniesta étouffés par l'incessant pressing collectif adverse, ce décevant Barça n'a jamais pu vraiment inquiéter Courtois, le portier madrilène.
 
L'Atletico atteint les demies pour la première fois depuis la saison 1973-1974. Cette saison-là, il avait même été jusqu'en finale, finalement perdue contre le Bayern Munich.
 
AFP
 
 

22:55 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Ibrahimovic interrompt Mourinho en pleine interview

Le PSG ne rejoindra pas le "carré d'as" de la Champion's League. Battu 2-0 par Chelsea ce mardi soir, il est éliminé à la différence de buts après sa victoire 3-1 au Parc des Princes.

Le club de la capitale française l'a eu dans le... baBa à quelques minutes de la fin. Demba Ba, abonné dans sa jeunesse au club parisien, trompait Salvatore Sirigu pour la deuxième fois de la soirée. Paris était mis en bouteille et José Mourinho pouvait savourer son niveau triomphe. C'est en effet sa 8e participation avec une de ses équipes en 1/2 finale de la compétition. L'Happy One est décidément toujours aussi Special.

Grand absent de la rencontre après une blessure encourue lors de la manche aller, Zlatan Ibrahimovic a beaucoup manqué à ses couleurs pendant qu'Edinson Cavani errait comme une âme en peine à la pointe de l'attaque parisienne.

Mais, malgré la déception d'un nouvel échec dans la cadre de la conquête d'une C1 (malgré son palmarès, Ibra n'a jamais remporté ce trophée), l'attaquant suédois n'a pas oublié d'aller féliciter José Mourinho, son ancien mentor à l'Inter.

Farceur, Ibracadabra s'est ramené discrètement derrière le technicien portugais qui accordait une interview télévisée avant de tomber dans ses bras et de lui souhaiter bonne chance pour la suite du tournoi.

Sympa.

14:37 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le sprint de folie de José Mourinho

José Mourinho n'est pas un entraîneur comme les autres. On l'adore ou on le déteste mais il ne laisse pas indifférent. Ce mardi soir, il a une nouvelle fois prouvé qu'il était un fin tacticien en éliminant le PSG malgré un revers 3-1 au Parc des Princes. 

Lorsque Demba Ba, que le Portugais venait de lancer dans la bataille, a inscrit le but de la qualification à la 87ème, le "Special One" n'a pu retenir sa joie. Mourinho a piqué un sprint pour rejoindre ses joueurs au piquet de corner. 
 
Même s'il a expliqué après le match qu'il avait fait cela pour donner des consignes à son équipe,  on soupçonne fortement le "Mou" d'avoir retrouvé son âme d'enfant l'espace de quelques secondes.  
 




09:06 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

02/04/2014

Pastore fait danser les Blues

On joue les arrêts de jeu au Parc des Princes. Paris mène 2-1 face à Chelsea, et tout le monde semble satisfait du résultat. Tout le monde, sauf Javier Pastore. L'Argentin s'envole, et le temps suspend son vol. La pelouse du Parc, c'est son lac de Lamartine à lui. Avec ses deux interminables jambes en guise de crayons, El Flaco écrit la dernière envolée poétique de l'histoire de cette rencontre. La dernière, et la plus belle.

Si son compère Lucas semble jouer avec une manette où il est impossible de relâcher la touche R1, Pastore, lui, joue sur L2. En marchant, et en dribblant. Willian, Lampard et Azpilicueta sont effacés par l'Argentin comme des poteaux de slalom sous les déhanchés aériens de Marcel Hirscher. Le pied gauche de Javier et la lenteur de la détente de Cech font le reste. 24 heures après Diego, c'est un autre joueur hors du temps, aussi nonchalant que génial, qui fait vibrer l'Europe du football. 

Un but à 42 millions d'euros.


Pastore put Paris on fire ! par belgacom11

En guise de bonus: la réaction depuis le banc de touche de Mario Verratti. Collector.

23:13 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook