Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/10/2013

La djellaba du Diable Rouge

Philippe Van De Walle et Stéphane Pauwels. Ces deux personnes ont été sous le feu des projecteurs ces dernières semaines pour des propos jugés soit maladroits, soit carrément déplacés.

L'entraineur des gardiens de Mons a été suspendu d'antenne par la RTBF pour avoir parler des "purs belges" qui pleuraient pour jouer avec les Diables dans un tweet où il s'énervait sur la non-décision de Zakaria Bakkali concernant l'équipe nationale pour laquelle il allait jouer.

Le trublion d'RTL-TVI avait été cloué au pilori sur les réseaux sociaux après avoir dit lors de la mi-temps de Belgique - Pays de Galles que Stromae était un "garçon de couleur bien intégré". La vidéo a ensuite montré qu'il n'avait fait que répété des propos tenus d'abord par Serge Vermeiren.

Pour apporter une touche d'humour dans ce débat sur l'intégration qui survient à quelques mois des élections législatives fédérales, Badi Ouartan, enseignant et entraineur des jeunes au FC Saint-Josse a eu une idée pour le moins originale.

Grand supporter des Diables Rouges capable de chanter la Brabançonne, il a confectionné une djellaba aux couleurs de la Belgique. Une façon de montrer sa fierté des couleurs nationales et de rappeler ses origines maghrébines.

Son emploi ne lui permettra pas d'accompagner les Diables l'an prochain au Brésil. Mais un de ses amis portera la fameuse djellaba pour l'occasion. Lui même la portera lors de la diffusion des matchs sur écran géant. 

Si d'autres demandes devaient lui parvenir, Badi Ouartan envisagerait de commercialiser sa fameuse djellaba.

13:08 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, INSOLITE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Quand Ibrahimovic revoit son but contre Bastia

Auteur d'un but exceptionnel ce samedi contre Bastia, Zlatan Ibrahimovic a revu et commenté celui-ci pour les PSG TV

"C'est probablement l'un des plus beaux buts de ma carrière", explique l'attaquant suédois. "J'en ai marqué beaucoup et j'en garderai un souvenir particulier".

En revoyant son but sur une tablette tactile, Ibracadabra n'a pu s'empêcher d'esquisser un sourire."Lucas dribble sur le côté et quelqu'un prolonge prolonge d'une aile de pigeon (le journaliste lui rappelle que c'est Hervin Ongenda qui le fait). La balle arrive par au-dessus. J'essaie de me positionner le mieux possible. Je sais déjà ce que je vais faire. Je me place par rapport au défenseur pour pouvoir le reprendre d'une aile de pigeon. J'ai la réussite que le ballon rentre dans le but, ce qui rend le geste parfait". Voilà le secret d'un but "zlatanesque".

"On se souviendra longtemps de ce goal parce qu'il sort de l'ordinaire", poursuit Ibrahimovic. "Quand tu vois les réactions des joueurs, les cris des commentateurs. C'est un sentiment incroyable car l'on se rend compte que l'on a réalisé quelque chose d'inattendu."

En regardant une dernière fois la tablette, Zlatan Ibrahimovic conclut l'entretien avec un "Perfect". En espérant pour les Anderlechtois que ce ne soit pas le même mot qu'il utilisera pour qualifier le match qui l'attend mercredi.

09:05 Écrit par tackle on web dans FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Des panneaux publicitaires, un joueur brésilien, une belle gamelle

Marquer un but c'est bien. Mais ne pas rater sa célébration, c'est mieux.

Rafael Ratão a ouvert la marque pour son équipe de Ponte Preta, ce samedi sur la pelouse du Fluminense dans un match du championnat brésilien.

Un but chanceux puisque sa frappe lointaine a heurté le poteau avant de rebondir sur le dos du gardien Diego Cavalieri et de terminer sa course au fond des filets.

Mais peu importe la manière, seul le résultat compte. Fou de joie, notre buteur s'en va célébrer sa réalisation devant les fans. Mais avant cela, il faut passer les panneaux publicitaires. Un exercice périlleux pour Ratão qui va s'offrir une belle gamelle.

Comble de la lose, le joueur de Ponte Preta ne se verra pas attribuer le but et son équipe sera rejointe au score 3 minutes plus tard après un autre own goal signé Diego Sacoman.

07:00 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les trois perles de Fulham contre Crystal Palace

Ce lundi, en baisser de rideau de la 8e journée de Premier League, on avait droit à un derby londonien entre Crystal Palace et Fulham. A priori pas l'affiche la plus sexy de l'année et pourtant.

Les Cottagers l'ont emporté 1-4 grâce notamment à trois magnifiques réalisations signées Pajtim Kasami, Steve Sidwell et Philippe Senderos.

Tout avait mal commencé pour les ouailles de Martin Jol qui se retrouvaient menées au score après seulement 7 minutes de jeu. Au terme d'une action confuse le Jamaicain Adrian Mariappa expédiait le ballon de la tête au fond des filets de Maarten Stekelenburg. Un départ raté, mais les Cottagers allaient avec efficacité et classe.

On peut être un flop à Beveren et réussir en Premier League

A côté de la Belgique et de la Colombie, la Suisse sera la troisième "petite" nation hype de la prochaine Coupe du monde. Retenez le nom de Pajtim Kasami. Bien servi par un long ballon de Riether, l'ancien joueur de Palerme a enchainé un contrôle de la poitrine/ volée croisée du plus bel effet. Il n'est pas encore sûr de faire partie du groupe des 23 d'Ottmar Hitzfeld, mais ce genre de goal pourrait l'y aider.

Son compatriote Philippe Senderos n'est pas connu pour son élégance. Le solide défenseur helvète, passé par Arsenal, a pourtant planté le dernier but des siens avec un ciseau acrobatique sur le coup de coin botté par Bryan Ruiz, une ancienne connaissance de la Pro League.

Et en parlant de connaissance de notre championnat, le deuxième but de Fulham est l'oeuvre de Steve Sidwell. En 2002, ce milieu de terrain formé à Arsenal avait été prêté à Beveren où il n'a pas joué une seule minute. Ce lundi, il a claqué une volée magistrale à l'entrée du rectangle après que le ballon ait été repoussé par le mur de Crystal Palace sur un coup franc de Ruiz.

Ruiz se distinguera encore en servant Dimitar Berbatov sur le troisième but de Fulham. Un but "banal" comparé aux trois autres, surtout venant des pieds d'un joueur aussi élégant.

06:00 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un but "rusé" annulé injustement en Ecosse

Ce vendredi soir, le match entre Hoffenheim et le Bayer Leverkusen a été marqué par le but imaginaire accordé à Stefan Kießling alors que sa reprise de la tête était passée à côté des cages défendues par Koen Casteels et que le ballon était rentré dans le goal par un trou dans le filet.

En Ecosse, c'est un but parfaitement valable qui a été refusé aux joueurs d'Inverness qui recevaient Partick Thistle dans le cadre de la 10e journée de championnat. Une décision qui a eu des conséquences puisqu'Inverness s'est finalement incliné alors qu'il aurait du avoir un point.

La faute à une petite ruse du joueur des Caley Japs, Ross Draper au moment de jouer le coup de coin amenant ce goal annulé. Celui s'explique avec le juge de ligne alors que son coéquipier Aaron Doran vient aux nouvelles. C'est finalement ce dernier qui va tirer le corner et il échange quelques mots avec Draper. Le joueur de Partick Thistle chargé du marquage de Doran suit alors Draper vers la surface.

Aaron Doran surprend alors son monde en dribblant balle au pied depuis le point de corner. Il  avance et centre. L'action se termine finalement avec l'égalisation d'Inverness signée du pied gauche du même Doran.

Le but est annulé à la demande du juge de ligne. Au grand désarroi des joueurs locaux... En effet, en faisant mine de ne plus vouloir tirer le coup de coin, Draper avait subtilement touché le ballon de façon à ce qu'il soit déjà en jeu au moment (loi du jeu 17) où Doran le jouerait. Grâce à cette subtilité, le goal d'Inverness était donc tout à fait valable.

Que le juge de ligne n'ait pas remarqué la ruse de Draper, on peut le comprendre. Mais pourquoi a-t-il laissé l'action se poursuivre jusqu'au bout s'il estimait que Doran n'avait pas joué le corner de façon licite ? 

05:33 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Tim Cahill marque le but le plus rapide de l'histoire de la MLS

Les New York Redbulls, déjà assurés de participer aux Playoffs de la Major Soccer League, se déplaçaient à Houston ce week-end.

Un match sans grand enjeu que l'équipe de Thierry Henry a remporté 0-3 non sans marquer l'histoire de la compétition.

Il n'a en effet fallu attendre que 7 secondes avant de voir les filets trembler. Tim Cahill réalisait un joli contrôle de la poitrine avant de claquer une demi-volée magistrale dans la lucarne. 

Jamais un but n'avait été marqué aussi rapidement en MLS et c'est donc l'ancien joueur d'Everton, qui sera de la partie au Mondial avec l'Australie, qui s'est accaparé ce record.

Et avec style.

05:00 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

21/10/2013

La relève est assurée au Barça

La semaine passée, le FC Barcelone a publié une vidéo sur son compte YouTube. On peut y admirer les cinq plus beaux buts inscrits par les jeunes de La Masia.

Balle piquée devant le gardien, solos dans les défenses adverses et frappe à distance, tout y est ! Paradoxalement, le seul aspect du jeu catalan que l'on ne voit pas dans cette vidéo, c'est le tiki-taka.

Que l'on se le dise, la relève est prête du côté de la Catalogne. Les futurs Messi, Iniesta et Xavi ne demandent qu'à grandir pour montrer leur talent dans les classes supérieures.

Voyez plutôt.

22:29 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le but du week-end inscrit en football féminin

Stéphanie Roche, c'est son nom, a marqué de son empreinte cette journée de championnat dans les Îles britanniques (et bientôt dans le monde ?).

L'attaquante irlandaise, appartenant au club de Paramount United, a inscrit l'un des buts de la saison. Contrôlant du pied droit un centre venu du côté droit, elle efface son adversaire d'une petite balle en cloche avant de placer une reprise fulgurante du pied gauche. La frappe pure allant se loger juste en-dessous de la lucarne. Le tout en un temps s'il-vous-plaît !

La joueuse de 24 ans, internationale irlandaise, avait été élue meilleure buteuse lors de sa première saison avec son club de Paramount United. Inscrivant 26 buts, elle avait été l'un des artisanes du titre décroché par son club.

 

12:13 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

20/10/2013

La mauvaise minute d'Harry Redknapp

Relégué de la Premier League avec Queens Park Rangers, Harry Redknapp a cependant accepté de poursuivre sa mission à la tête du club londonien.

Ce week-end, les Hoops se déplaçaient à Milwall dans le cadre de la 11e journée du Championship.  Tout allait bien jusque là puisqu'ils menaient 1-2 alors que l'on entrait dans les arrêts de jeu.

C'est à ce moment précis que le technicien de QPR va connaître une minute pour le moins étrange. Il s'est d'abord pris en plein visage un ballon lancé par le public. Furieux, Dirty Harry a d'abord passé ses nerfs sur le 4e arbitre avant d'aller s'en prendre aux auteurs du forfait.

Il était tellement concentré sur ceux-ci qu'il n'a même pas vu l'égalisation de Millwall signée Jermaine Easter.

Harry Redknapp aurait sans doute voulu fêter autrement ses 30 ans de présence sur les bancs du Royaume.

21:51 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Rossi, auteur d'un triplé, et la Fiorentina renversent la Juve en 25 minutes

La Juventus Turin est tombée de haut à la Fiorentina, battue 4-2 après avoir pourtant mené 2-0, et laisse le champ libre en tête du Championnat d'Italie à l'AS Rome, dimanche pour la 8e journée.

"Pepito" Rossi fait mal à la Juve

Un triplé de Giuseppe Rossi a coulé la trop confiante Juventus. Elle laisse 5 points d'avance à la Roma invincible (huit victoires en huit matches) en tête de la Serie A et se rendra pleine de doutes à Madrid affronter le Real, mercredi en Ligue des champions. L'après-midi avait pourtant parfaitement commencé, la "Vieille Dame" menait 2-0 grâce à deux buts juste avant la pause, un penalty de Carlos Tevez (37) et un but de Paul Pogba (40), profitant d'un tacle raté de Luis Cuadrado. Mais la "Viola" ne s'est pas désarmée et a marqué quatre buts dans un quart d'heure de folie.

"L'Américain" Rossi a réduit le score sur penalty (66) puis égalisé d'une frappe soudaine qui a trompé Gianluigi Buffon (76), son coéquipier en équipe nationale. Face à une Juve ayant d'un coup perdu ses vertus de combattante, la Fiorentina est passée devant deux minutes plus tard grâce à Joaquin, incroyablement seul à droite dans une défense entièrement balancée à gauche, et servi par un autre Espagnol, Borja Valero. Enfin le Colombien Cuadrado a offert la passe du rachat à Rossi au bout d'un contre qui a assommé la Juve (80). "Pepito" est sorti sous l'ovation du stade Artemio Franchi archi-comble. Il n'avait plus vu son équipe battre la Juve depuis le 13 décembre 1998, grâce à Gabriel Batistuta (1-0)! Rossi a rejoint "Gaby" au firmament "Viola", et la Fiorentina, revenue à quatre longueurs de la Juve, peut rêver. Et dire que Mario Gomez n'est pas encore revenu de blessure!

17:39 Écrit par tackle on web dans ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Yannick Ferreira-Carrasco réalise un doublé, Monaco partage (2-2)

Le Diablotin a réalisé un doublé en première période pour permettre aux Principautaires de rejoindre les vestiaires sur le score de 0-2.

Reporters_14540871.jpg

En déplacement à Sochaux, 19ème, Monaco n'a pas tardé à se mettre à l'abri. Dès la cinquième minute, Marcel Tisserand réalisait un joli travail côté gauche avant de servir James Rodriguez. Le Colombien remisait parfaitement à notre compatriote qui ouvrait la marque.

Six minutes plus tard, à la suite d'une passe en retrait pitoyable d'un défenseur, le Belge se présentait seul face au gardien sochalien, Simon Pouplin. Il remportait son face-à-face et inscrivait son troisième but de la saison.

Les Monégasques pensaient tenir un succès qui leur aurait permis de rejoindre le PSG en tête de la Ligue 1. Mais il n'en fut rien. Les Sochaliens ont joué une très belle seconde période en mettant la pression tout au long de celle-ci.

Bien leur en a pris puisqu'ils ont réussi à arracher le match nul. Cédric Bakmabu et Joseph Remoric Lopy ont inscrit chacun un but sur corner.


15:03 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Patrice Evra cherche toujours "le traître"

Patrice Evra s'est épanché dans l'émission dominicale Telefoot où il n'a pas hésité à régler ses comptes. 

"Je n’ai pas de statut, je suis un joueur de l’équipe de France. Après, j’aurai toujours mon rôle de capitaine, je suis comme ça, je vais vers les autres. Si je me sens de prendre mes responsabilités à la mi-temps, je le fais. Mais j’aurais préféré que mon intervention en Biélorussie ne sorte pas du vestiaire… ", a commencé l'arrière gauche de l'équipe de France.

Le reste de l'interview prouve qu'il n'a toujours pas digéré le traitement médiatique dont il fit l'objet, comme les autres Bleus ayant participé au Mondial 2010, après la farce de Knysna. Evra avait été désigné comme l'un des leaders des mutins qui avaient refusé de descendre du bus. Une théorie renforcée par sa chaude explication avec Raymond Domenech et le préparateur physique Robert Duverne ce jour là.

"C’est toujours comme ça avec certains médias. Il y a quelques commentateurs à qui je réglerai bientôt leurs comptes. Ils veulent mentir aux Français, comme quoi Evra est le mal aimé, mais pas du tout.". Evra se lance alors dans un one man show où il règle ses comptes. Apparemment, depuis la recherche du traître qui avait révélé les propos de Nicolas Anelka à Raymond Domenech pendant la mi-temps de France-Mexique, l'arrière gauche n'en a pas fini avec sa chasse à l'homme.

Il cite alors des noms. Luis Fernandez tout d'abord. Il le rebaptise... '"Michel Fernandel. "  En 2008 je lui fais visiter Old Trafford, il était comme à Euro Disney. Quand il a été au PSG, il a fait quoi à part sucer des Chupa Chups et danser la Macarena sur son banc ? ", pense Evra.

Vient ensuite le tour de Bixente Lizarazu. "J’ai été élu quatre fois meilleur arrière gauche de Premier League, deux fois meilleur de la planète. Il a fait quoi lui ? Je sais même pas si il a été une fois élu meilleur arrière gauche du monde. Après, je me souviens qu’une fois en équipe de France, Thierry Henry l’avait interpellé en lui disant “Liza, elle est là la relève’’, pour me présenter. Lui a répondu “je suis pas encore à la retraite’’, et ne m’a pas serré la main.", affirme le coéquipier de Marouane Fellaini à Manchester United.

On ne fera pas l'offense à l'homme pas arrogant de lui rappeler le palmarès de Bixente Lizarazu.

Elégant et raffiné comme à son habitude, Evra a continué son sketch en affirmant "vouloir choper Pierre Ménès". "Il avait dit que je vendrais ma mère pour revenir en EdF, ça ne se dit pas. Lui, le jour où il arrive à faire huit jongles, j’arrête ma carrière. " Emporté par sa colère, il écorche ensuite le nom d'une autre de ses victimes. Rolland Courbis est ainsi rebaptisé (volontairement ?) "Rolland Tournevis". Prends ça Raymond Goethals...

Ces personnes sont selon lui responsables de "la mauvaise image" que l'on a lui. "Les gens ont une bonne image de moi, ces clochards-là la dégradent. En France ce sont ces parasites qui me la font. Je ne suis pas arrogant." Une phrase qui risque d'être nominé dans la catégorie "meilleure blague de l'année".

Fin du stand upde Patrice "Caliméro" qui affirme ne pas être touché par les critiques de ses détracteurs. "C'est ma famille qui en souffre".

Nous c'est de son massacre de la langue française quand il parle.

12:30 Écrit par tackle on web dans FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Décrié pour un geste vulgaire, David Ginola s'excuse

Invité dans une émission de la chaîne britannique BT Sport, l'ancien international français a réagi de bien mauvaise manière aux moqueries dont il était victime.

Portant un jeans clair et des baskets, il a subi les sarcasmes de Jake Humphrey. Le présentateur anglais remarquant que la moitié supérieure des habits de l'ancien international français était "classe", au contraire de la moitié inférieure.

Faisant dans un premier temps la moue, l'ancien joueur de Newcastle, Tottenham, Aston Villa et Everton, a, par la suite, réagi en faisant un geste explicite de l'avant-bras. Cette attitude n'a pas été appréciée par une partie des téléspectateurs, qui l'a fait savoir.

Des réactions qui ont poussé la chaîne BT Sport à s'excuser. Ce qu'a également fait David Ginola en tweetant : "Je demande humblement à BT Sport, à Jake Humphrey et à tous les fans d'accepter mes excuses sincères pour mon geste grossier et inacceptable."

00:33 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook