Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/08/2013

Mons 1 - 2 Charleroi: le bulletin de notes des Zèbres

daf.jpgMandanda 7 : Deux parades d’entrée de jeu, avant de devoir s’incliner sans guère pouvoir intervenir. Impérial sur un penalty… très mal tiré.

François 5.5 : Complètement dépassé sur le premier but, il n’a en sus pas apporté grand-chose offensivement. Peut-être la chance de Stergos Marinos, le transfuge du ana…

Vervoort 6.5 : Sans ses deux interventions glissées en début de match, le score aurait pu rapidement prendre des allures assez lourdes. Déjà une valeur sûre dans l’axe de la défense.

Martos 6 : Un début de rencontre difficile, avant de prendre enfin ses marques. Dommage ce penalty provoqué.

N'Ganga 6 : Pas mal d’approximations à la relance. Assez rare dans son chef. Sa vitesse lui a permis de brider assez facilement Chatelle.

Milicevic 6 : Beaucoup d’envie, mais pas souvent heureux à la réalisation.

Ederson 5.5 : Remplacé à la mi-temps, il n’a pas eu son rayonnement habituel. Beaucoup trop discret à la construction. Attention, les places sont très chères à sa position.

Marcq 5.5 : Moins flamboyant que le joueur entrevu durant ses trop brefs débuts à Bruges.

Kaya 6 : A l’assist sur le but de Pollet. Toujours en mouvement et demandeur pour le cuir. C’est lui qui donne l’impulsion actuellement à Charleroi.

Rossini 5.5 : Beaucoup trop statique que pour créer le danger. Une tête qui file à côté de la cage en guise de fait d’arme.

Pollet 7 : Une frappe surpuissante dont il a le secret, pour couronner un match tout en ténacité.

Daf 7 : Courtisé par le Milan AC après le tournoi de Viaraggio avec Anderlecht, le Sénégalais a peiné à trouver ses marques à Charleroi. Doté d’un talent manifeste, il a prouvé au Tondreau que Mazzù détient une fameuse carte dans son entrejeu. Technique, solide et mobile, il a d’emblée fait la différence en remplacement d’Ederson. Et que dire de ce but, plein de sang-froid… Il n’est peut-être pas encore assez armé pour revendiquer un statut de titulaire en puissance, mais la concurrence est rude.

Thiaré 6 : Il a apporté davantage de mobilité que Rossini. Ce qui a eu le mérite de bouger une défense montoise jusque-là dans un fauteuil. Encore un rien de maladresse à la conclusion.

Ga. Ben.

22:06 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/08/2013

Le but qui fait perdre deux points à Charleroi n'était pas valable

Nous osions le penser, mais pas l'affirmer : ce but controversé de Waasland-Beveren dans les arrêts de jeu n'était pas valable. Changement de règlement ou non, celui-ci aurait dû être annulé mais peut-on réellement en vouloir au juge de ligne concerné alors que près de 48 heures après les faits et même avec les explications de la CCA, la règle reste floue ? Jugez plutôt...

 

"Un centre d’un joueur (jaune / bleu – WB) est dévié par l’adversaire (blanc / noir - SC C) vers un attaquant (jaune / bleu n°6 - WB) en position de hors-jeu, qui passe ensuite le ballon à un coéquipier (jaune / bleu n°9) et marque. Le joueur n°6 (WB) est dans une position de hors-jeu sanctionnable et aurait dû être sanctionné en tant que tel.

Pour clarification:

La balle est déviée si elle change de direction et si le joueur vers lequel la balle change de direction:

  • Ne se déplace pas dans le sens de la balle,
  • Pense que la balle va venir à lui et tente de jouer le ballon
  • Constitue un obstacle (coup franc - tir)"

16:41 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

03/08/2013

Charleroi 1 - 1 Waasland-Beveren : le bulletin de notes des Zèbres

milicevic.jpgMandanda 6 : Même si les Waaslandiens mirent le nez à la fenêtre, il ne fut pas exagérément sollicité. Son placement, son assurance et ses réflexes s’avérèrent impeccables.

François 6.5 : Le Champlonnais s’est très bien acquitté de sa tâche défensive et a apporté sa contribution offensive.

Martos 6.5 : Solidement installé à son poste dans l’axe central défensif, il s’est montré soucieux de soigner la relance. Précieux.

Vervoort 6.5 : Bien dans sa peau et sûr de lui. Son application lui accorde beaucoup d’assurance.

N'Ganga 6.5 : Impeccable dans toutes ses interventions. Une fois de plus maître de son flanc gauche et auteur de montées pertinentes

Milicevic 6 : Il a longtemps été enfermé dans un système de progression carolorégienne qui privilégia l’aspect tactique plutôt que l’inspiration. Dès lors, il traversa le match sans éclat et ne fut jamais autorisé à tenter l’une ou l’autre manœuvre dont il a le secret. Que ce soit via ses appels de balle ou bien ses réponses aux mêmes actions de la part de ses équipiers. Mais voilà, comme cela aurait pu être le cas d’un Onur Kaya, il est doté d’un formidable coup de patte. Qui aurait finalement dû faire la différence.

Houdret 6.5 : Il a fait dans la sobriété. Une attitude d’autant plus méritoire qu’il a libéré Ederson, ce dernier ayant pu monter le plus souvent possible et porter le danger dans le rectangle adverse.

Ederson 7 : Capitaine exemplaire (comme toujours), il a vite compris qu’il fallait porter de l’aide à son secteur offensif. Il constitua le plus grand danger pour Colin Coosemans.

Kaya 6 : Il a constamment attendu l’opportunité d’un bon coup. La progression des siens fut un tantinet trop stéréotypée et trop lente pour lui.

Pollet 6 : Une énorme volonté d’aller de l’avant. Danger constant pour les défenseurs waaslandiens mais il a, peut-être parfois voulu trop bien faire. Ce qui lui valut une carte jaune aussi justifiée que stupide.

Rossini 6 : Il a soigné tout particulièrement son rôle de pivot. Ce qui se justifiait alors que les Zèbres ont (trop ?) souvent pratiqué par centres aériens. Deux coups de têtes rageurs qui auraient pu faire mal.

J-F. P.

22:26 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les superbes buts de Deschacht, Suarez et Bruno contre le Cercle

Anderlecht s'est imposé 0-4 contre le Cercle Bruges ce vendredi en ouverture de la 2e journée de Pro League. Les trois premiers buts signés Olivier Deschacht, Matias Suarez et Massimo Bruno valaient d'ailleurs le déplacement.

11:00 Écrit par tackle on web dans Belgique, Buts d'anthologie, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

29/07/2013

Equipe type de la 1ere journée de Pro League: il y en a pour tous les goûts

equipe.gifComme la saison dernière, vous aurez droit à l'équipe type de la rédaction DH au lendemain de chaque journée de championnat. On commence fort avec de l'inédit dans tous les secteurs de jeu. Découvrez ci-dessous notre onze idéal de cette journée inaugurale de la saison 2013-2014.

Lire la suite

14:12 Écrit par tackle on web dans Belgique, ÉQUIPE-TYPE, FC BRUGES, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'incroyable raté de Jamal Thiaré

Face au Club de Bruges, le joueur du Sporting de Charleroi s'est loupé dans les grandes largeurs, au grand dam des frères Bayat et du président Debecq.

09:21 Écrit par tackle on web dans Belgique, BOULETTES ET RATÉS, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thiaré, charleroi, raté, club de bruges |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/07/2013

Club de Bruges 2 - 0 Charleroi: le bulletin de notes des Zèbres

vervoort.jpgMandanda 6.5 : Très attentif, ce qui contribua au bon comportement de sa défense. Mais ne put rien sur la fusée de Wang… avant d’écarter brillamment une reprise de De Sutter !

Satli 7 : Eut fort à faire avec Rafaelov mais s’appliqua avec beaucoup de détermination. Il a de nouveau rendu la confiance qu’on lui a accordée.

Vervoort 7 : À l’instar de tous les défenseurs carolorégiens, il fit preuve d’une énorme concentration au milieu d’un secteur qui a bien fonctionné. Avec en prime des interventions impeccables. Il a réussi son examen d’entrée.

Marto 6.5 : Très sûr de lui, son entourage a suivi son mouvement.

N'Ganga 7 : Très concentré, il a laissé une impression de grande assurance.

Milicevic 6 : Il lui était difficile de s’exprimer offensivement, si bien qu’il soigna surtout son placement.

Ederson 6.5 : Capitaine exemplaire comme de coutume. Joueur intelligent et expérimenté, donc extrêmement précieux.

Marcq 5.5 : Sans doute le Carolo le plus en vue dans les moments difficiles de la 1re mi-temps. Il eût mérité meilleure cote mais dommage qu’il ait gâché sa prestation par une faute aussi coupable qu’insensée, qui affaiblit son équipe.

Kaya 6 : De bonnes idées, il tenta toujours de combiner avec l’appui de son bagage technique.

Pollet 6.5 : Grosse dépense d’énergie. Il s’est démené sans compter et se replia quand ce fut nécessaire. Sans négliger son principal souci de se porter vers le rectangle de Ryan mais se retrouva alors trop seul.

Rossini 5.5 : Sans surprise, il afficha une présence physique mais afficha (logiquement) moins de mobilité que son voisin de la première mi-temps, ce à quoi on s’attendait aussi.

Houdret 6 : Amené à remplacer Marcq, il joua sobrement et efficacement.

J-F. P.

 

22:41 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

20/07/2013

Quand France 3 se moque des Carolos

En direct à l’antenne, le journaliste de France 3 s’est lancé dans une imitation pathétique. Un accent à couper au couteau et un discours plutôt bas de plafond, c’est l’image type du supporter carolorégien aux yeux de Patrick Charlot. En direct à l’antenne, le journaliste de France 3 s’est lancé dans une imitation pathétique.

Sur les forums, les supporters ont la dent dure. Présente en Champagne-Ardenne, Émeline Chardon a évidemment vu les images : "Je me console en me disant que nous n’avons finalement pas grand-chose à envier aux Français. Je rigolais d’ailleurs là-bas, avec un fan rémois qui avait tendance à se moquer un peu. Je lui ai dit que de leur côté, ils avaient un accent assez hautain."

Pour rappel, Charleroi avait battu le club français 1-0.

G.Ben.

10:43 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, RSC CHARLEROI, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

02/07/2013

Dieumerci Mbokani portera le numéro 85 à Kiev

Le Dynamo Kiev a profité d'un match amical contre le Zénit Saint-Pétersbourg pour présenter ses trois nouvelles recrues : Jeremain Lens (PSV), Younes Belhanda (Montpellier) et Dieumerci Mbokani (Anderlecht). Ils ont reçu respectivement les numéros 7, 90 et 85. Le 85 est l'année de naissance de Dieumerci Mbokani qui avait porté jusque là le numéro 25 lors de ses passages au Standard, Wolfsburg et Anderlecht. A l'AS Monaco, il avait évolué avec une liquette portant le numéro 9.

Lors de sa présentation, l'attaquant congolais a déclaré que le Dynamo était une grande équipe promise à un grand avenir. "Nous avons tout entre les mains", a estimé Mbokani.

Le transfert de Dieumerci Mbokani au Dynamo Kiev rapportera quelques 5 millions d'euros à Anderlecht.

1372624657.jpg

17:03 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, MERCATO, PHOTOS, RSC CHARLEROI, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/05/2013

Le Top 50 de la Pro League (20-16)

Voici notre top 20 de la Jupiler League ! Nous y sommes, les meilleurs joueurs du championnat aux yeux de DH.be sont réunis ici. On ouvre ce top 20 avec une petite surprise et quatre incontournables...

Ce mercredi, retrouvez les cinq joueurs placés entre la 15e et la 11e place !

20. Paul-José MPOKU (Standard)

"Le jeune Mpoku, quand il entrera dans le noyau, il n'en sortira plus". Voilà ce que nous avions entendu au détour d'un couloir de Sclessin il y a plusieurs mois, de la bouche d'un membre du club. S'il n'a pas cartonné dès son tout premier match, le Diable rouge espoir n'a guère mis de temps à se démarquer de manière positive. Une technique au dessus de la moyenne, une bonne finition pour son jeune âge et pas mal d'audace, voilà qui peut résumer le gaillard de 21 ans. Capable d'entrouvrir une porte à Anderlecht dans l'émission "100% Stef" dimanche dernier quatre semaines seulement après avoir déclaré à notre micro que les mauves devaient être "plus humbles", le garçon donne tant de travail aux journalistes qu'aux défenseurs adverses (et à son coiffeur). Espérons qu'il confirmera son statut "d'homme des playoffs" du côté de Sclessin la saison prochaine. Bon, par contre, il faudra tôt ou tard trouver un autre geste fétiche sur le terrain, parce que la "feinte de frappe suivie de deux râteaux" va finir par être connue et contrée par toutes les défenses adverses.

19. Karel D'HAENE (Zulte Waregem)

Moins flamboyant que Thorgan Hazard, moins décisif que M'baye Leye, moins costaud que Junior Malanda, tel apparaît Karel D'Haene. Sous ses airs d'éternel ado, le Flandrien n'en affiche pas moins une solide expérience. A 32 ans, le défenseur de Zulte-Waregem livre sans doute sa saison la plus aboutie. L'anti-starlette par excellence, c'est bien lui. Mais s'il ne paye pas de mine, le joueur a pourtant été infranchissable pour les attaquants adverses. Loin du cliché de l'armoire à glace juste bonne a balancer des ballons vers l'avant, D'Haene s'impose grâce à son intelligence de jeu et son sens du placement. Increvable malgré un physique de gringalet, il n'a en outre raté aucune minute du défunt championnat. Plutôt utile quand votre jeu est basé sur un esprit d'équipe sans faille. Bref, une saison pleine dans tous les sens du terme pour le Belge. Mais chut, ne le dites pas trop fort, le garçon n'aime pas trop qu'on parle de lui...

18. Guillaume GILLET (Anderlecht)

Bien que Gillet ait inscrit le but le plus important de la saison : cette fabuleuse égalisation contre la Croatie avec les Diables, ce sont bien ses prestations en Pro League qui lui valent ce top 20. Ce gros moteur, polyvalent et toujours serein dans son jeu, n'est pourtant pas ce qui se fait de plus moderne au poste d'arrière latéral. Moins offensif que les modèles du genre, l'Anderlechtois se concentre avant tout sur son premier devoir : défendre. Longtemps aligné au milieu de terrain, il ne se refuse jamais l'une ou l'autre montée mais se veut prudent. Car Guillaume est avant tout un joueur intelligent et il sait que son point faible se situe dans son dos. Pour le reste, notre homme est du genre à prendre ses responsabilités, comme en témoignent ses penalties tirés dans les playoffs, et à se rendre décisif, notamment dans les moments-clés. C'est ainsi qu'il a remis Anderlecht sur les rails du titre dans le Clasico face au Standard, à trois journées du terme. Et puis, un Liégeois qui remporte un titre en mauve, cela mérite toujours d'être souligné.

17. Ryan DONK (FC Bruges)

Un mètre 92, 89 kilos. Allez vous frottez à ce genre de colosse ! Avec de telles mensurations, inutile de dire que ça déménage côté brugeois. Mais cette saison, ce n'est pas au coeur de la défense que le Néerlandais a tout ratiboisé. Replacé au poste de n°6 par Juan Carlos Garrido, Donk s'est trouvé un nouveau terrain de jeu. Plus présent dans la construction mais toujours aussi costaud, il a pris une nouvelle dimension dans l'entrejeu. Certes, il ne fait toujours pas dans la dentelle, mais il râtisse, arrache les ballons, relance. Et plutôt bien. Cette nouvelle position permet également de libérer Odjidja de son unique rôle de chien de garde. Et donc de gagner en percussion. Bref, un repositionnement bénéfique pour le Club et Ryan. Bien vu, Juan Carlos !

16. MANDAKIS (Charleroi)

Sans mauvais jeu de mot, tout était parfait pour Mandanda durant la première moitié de saison. Titulaire indiscutable dans la cage des Zèbres malgré la rude concurrence de l'international grec Michalis Sifakis, le Congolais réussissait régulièrement des exploits, assurant le spectacle à de nombreuses reprises. Jusqu'au jour où Yannick Ferrera a logiquement donné sa chance à Sifakis, plus expérimenté et bien meilleur sur papier que son concurrent direct. Le Grec a saisi sa chance et montré l'étendue de son talent. Résultat : Mandanda a joué deux fois plus que son ainé et a grandement contribué au maintien précoce des Carolos. Régulier dans l'ensemble de ses prestations, il n'est toutefois pas aussi rassurant que Sifakis. Celui-ci a beaucoup moins joué mais s'est surtout montré en février, mars et avril. Plus talentueux que la plupart des portiers du pays, il propose un style différent de celui de son rival. Alors on s'est dit qu'une petite fantaisie n'a jamais tué personne et nous avons mélangé les deux. Parce que Mickey (Michalis-Parfait) Mandakis (Mandanda-Sifakis) serait l'un des meilleurs gardiens du monde s'il existait. 

L'équipe foot de DH.be

Le Top 50 de la Pro League (25-21)

Le Top 50 de la Pro League (30-26)

Le Top 50 de la Pro League (35-31)

Le Top 50 de la Pro League (40-36)

Le Top 50 de la Pro League (41-45)

Le Top 50 de la Pro League (50-46)

Le Top 50 de la Pro League

13:00 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, ÉQUIPE-TYPE, FC BRUGES, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

22/05/2013

Le Top 50 de la Pro League (50-46)

Les trois coups à peine sifflés après des Playoffs de folie, les footeux de la rédaction web de DH.be font durer le plaisir en vous présentant leur top 50 de la saison écoulée. On vous prévient déjà, vous ne serez certainement pas d'accord avec tous nos choix. 

À vrai dire, nous n'étions pas tous sur la même longueur d'ondes non plus, tant ce type de classement est subjectif. Mais après des débats passionnés, (presque) tout le monde est content, et nous sommes prêts à vous livrer nos cinquante joueurs qui ont marqué la saison. A raison de cinq par jour, tous les midis...

50. Barak BADASH (Waasland-Beveren)

 

Impossible de ne pas rendre hommage à la saison de Waasland-Beveren. Les Waeslandiens étaient condamnés à faire l'ascenseur par tous les suiveurs en début de saison, mais ils sont restés au premier étage. Un maintien qu'ils doivent en grande partie à leur buteur vedette. Avec Barak Badash, le Freethiel avait lui aussi son Ibrahimovic. Un Zlatan du pauvre, version israélienne, dont le jeu en pivot et le sens du but ont rapporté de précieux points aux Wase Wolven. Ses huit pions plantés en 23 rencontres ont souvent été décisifs. Les victoires capitales face à Courtrai, à OHL ou au Beerschot portent la marque de Barak, tout comme cet improbable partage acquis au Freethiel contre Genk. L'Israélien ne sera malheureusement pas conservé par Waasland-Beveren. Badash change de Barak…

49. Jelle VAN DAMME (Standard)

 

Saison difficile pour l'arrière gauche - milieu gauche - arrière central du Standard. Le couteau suisse des bords de Meuse a joué un peu partout, sans vraiment briller nulle part. Si sa grinta légendaire a été précieuse pour les Rouches au cœur de la crise "Jans", le beau-frère de Kim Clijsters n'a plus réellement brillé sous le coach Rednic. Ses stats faméliques depuis la reprise en témoignent: un seul petit but contre Courtrai, et pas la moindre passe décisive à se mettre sous la dent. La fébrilité défensive du Standard sur phase arrêtée ne joue pas non plus en sa faveur. Quand ça chauffe dans la boite, il faudrait un Jelle impérial pour donner de l'air à ses ouailles. Cela n'a que trop rarement été le cas, d'où cette maigre 49e place pour le capitaine emblématique des Rouches.

48. Alessandro CORDARO (Malines)

 

Véritable plaque tournante des Sang et Or, Sandro Cordaro n'a pas failli à sa réputation de taquineur de ballon. Au total, le Louviérois aura distillé 9 passes décisives lors de l'exercice 2012-2013, dont 5 à l'occasion des 4 derniers matches de la phase classique. Ses crochets déroutants (certains de ses adversaires sont d'ailleurs en attente d'une greffe de rein), sa vivacité et sa polyvalence ont persuadé la direction malinoise de prolonger son bail jusqu'en 2016. De plus, il peut se targuer d'avoir été le joueur le plus utilisé par Harm Van Veldhoven. Seule ombre au tableau, son seul et unique but planté face à la Gantoise en septembre dernier.

47. David POLLET (Charleroi)

 

David Pollet a joué quatorze rencontres sous la vareuse zébrée. Avec six buts à la clé. Suffisant pour en faire le meilleur buteur d'une équipe carolo cruellement en manque de finisseur. Alors oui, le blondinet venu du RC Lens nous a parfois rappelé Kevin Mirallas dans ses jeunes années, à force de frapper au but d'un peu n'importe où. Au final, ça a quand même fait mouche à six reprises. Certes, on pourra toujours dire que tous ses buts ont été marqués dans une équipe qui avait déjà assuré son maintien. Mais avec lui, Charleroi avait enfin quelqu'un pour mettre au fond les caviars servis par Onur Kaya. Et puis, un attaquant belge qui marque pour Charleroi, ça faisait quand même un bail.

46. Benjamin DE CEULAER (Genk)

 

Neuf buts en championnat, quatorze toutes compétitions confondues, un transfert à Genk et un passage éclair chez les Diables: saison pleine pour Benji De Ceulaer. Le véloce attaquant fait toujours aussi mal quand il percute avec la gonfle. Souvent exilé sur le flanc gauche pour rentrer sur son bon pied, il a surtout brillé sur la scène européenne avec trois buts capitaux lors de la phase de poules. Un contre le Sporting, un à Bâle et un dernier contre Videoton, histoire de ne pas faire de jaloux. Son duo de beaux gosses avec Jelle Vossen a fait des ravages à l'automne, avant de s'éteindre avec les premières températures hivernales. L'hiver n'est pas encore parti, du coup Benji ne s'est pas encore rallumé. Il a quand même braqué sa deuxième Coupe en deux ans, comme ça, l'air de rien.


Ce jeudi midi, découvrez le classement de la 45e à la 41e place...

L'équipe foot de DH.be

12:13 Écrit par tackle on web dans Belgique, JUPILER PRO LEAGUE, RC GENK, RSC CHARLEROI, STANDARD LIÈGE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

20/05/2013

Découvrez notre équipe-type de la saison !

art_230962.jpgQuatre champions en titre son titulaires, trois autres prennent place sur le banc. Découvrez le nom des onze joueurs et des 7 réservites qui à nos yeux ont marqué de leur empreinte la saison  2012-13 de Pro League.

Lire la suite

04/05/2013

Charleroi - FC Malines 1-2 : le bulletin de notes des Zèbres

art_229532.jpgMandanda 6 : Très sûr de lui, ses (rares) interventions ne lui ont pas posé de gros problème. Le but malinois ne lui incombe pas.

Fabris 6: Il a répondu présent dans un rôle qui lui convenait.

Satli 5,5 :Replacé au centre de la défense, il s’adapte à toutes les situations. En position délicate sur le but inscrit par Pedersen.

Dzinic 5,5 : Retour ni gagnant ni perdant. On savait que l’on pouvait compter sur lui mais il aura quand même suffit d’un mouvement adverse bien combiné pour mettre à mal une défense qu’il était censé gérer.

N'Ganga 5: Visiblement gêné par les actions de Cordaro qui l’a réellement mis en difficulté.

Milicevic 5 : Plutôt discret, il n’a pu s’exprimer face au dispositif malinois.

Kumedor 5 : On ne l’a pas beaucoup vu mais le contexte ne lui convenait pas. Trop peu employé depuis un trop long laps de temps, on ne pouvait lui en demander plus..

Diandy 5,5 : Le même qu’on le connaît. Irréprochable sans apport offensif.

Kaya 5,5 : Un peu dans la même situation que son vis-à-vis Danijel Milicevic. N’a pas pu s’exprimer selon son vouloir.

Pollet 6 : N’a cessé d’appeler le ballon à bon escient mais, par excès de précipitation, sa portée de balle fut parfois trop longue. Mais quelle détermination et quelle présence !

Rossini 6 : Installé au poste qui lui convient, donc en position d’attente. Il a très bien fixé les défenseurs adverses mais les initiatives ne furent pas à l’apanage des siens.

Thiare 6,5 : Renfort offensif appréciable mais au moment où la situation de Charleroi était pour ainsi dire désespérée. Il a apporté beaucoup, notamment par son audace.

J.-F.P.

23:17 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook