Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/01/2013

Michael Johnson, l'ange déchu du football anglais

Michael-Johnson-manchester-city.jpgJuste avant Noël, Manchester City résiliait le contrat de l'un de ses plus beaux prodiges. Michael Johnson, 24 ans, n'avait pas su faire son trou au milieu des Gareth Barry, Gneri Yaya Touré, Samir Nasri et co pensait-on. Mais la réalité est toute autre, bien moins reluisante.

On apprend que le médian a du subir un traitement après avoir souffert d'une maladie mentale. "J'ai lutté contre cette maladie pendant un certain nombre d'années dans une clinique et maintenant je serais reconnaissant si on pouvait me laisser tranquille jusqu'à la fin de mes jours", explique l'ancien prodige du football anglais dans une interview accordée au Manchester Evening.

Ces problèmes sont une conséquence de la dépendance à la boisson dont souffre le jeune homme. L'an dernier, il a été arrêté deux fois en l'espace de trois mois pour conduite en état d'ébriété et s'est vu retirer son permis de conduire pour 3 ans.

Formé à l'académie d'Everton, Michael Johnson débarque à Manchester City alors qu'il ne compte que 15 printemps. Il signe son premier contrat pro en 2006. A cette époque, le jeune homme est promis à un avenir radieux. Il est même surnommé F.E.C (Futur England Captain) et est comparé à l'ancien gloire des Citizens, Colin Bell.

Mark Hughes, l'entraineur de l'époque et Sven-Göran Eriksson, alors sélectionneur de l'Angleterre, affirment qu'il est le milieu de terrain le plus prometteur de sa génération et qu'il est amené à prendre la succession de Steven Gerrard. Du moins du point de vue footballistique, car au niveau de la personnalité, Hughes puis Mancini remarquent que le jeune homme n'est sans doute pas apte à résister à la pression du haut-niveau.

Tout se dégrade cependant en septembre 2008 lorsque Johnson est écarté des terrains pendant sept mois à cause d'une blessure à l'abdomen. Rebelote un peu plus d'un an après où il est lâché cette fois par son  ligament cruciforme. Il est de nouveau out pour de nombreux mois.

Il ne parviendra jamais à se remettre de ces coups du sort et plonge totalement du point de vue mental en se réfugiant dans l'alcool. Il sera bien prêté la saison dernière à Leicester City, pensionnaire de deuxième division, mais l'aventure tourne rapidement au fiasco.

En quatre ans, les kilos se sont accumulés, la peau est devenue rougeâtre, les ennuis personnels se sont succédés et l'ancienne grande promesse du football anglais est devenue totalement méconnaissable. C'est pourquoi après avoir fait preuve de patience, Manchester City a décidé de rompre le contrat de 40.000 livres par semaine que possèdait Johnson. Il quitte donc probablement pour toujours le monde du foot pro après avoir disputé 45 rencontres de Premier League et avoir marqué 3 buts.

Une bien moche histoire dans un milieu souvent idéalisé à tort.

F.Chl.

14:20 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, INSOLITE, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

09/01/2013

Mais qui es-tu, Samuel Armenteros ?

armenteros.gif
Samuel Armenteros sera Anderlechtois en juin ! La nouvelle a été officialisée ce mercredi et le joueur devient la première recrue mauve de ce mercato d'hiver, bien qu'il restera à Héraclès, le club d'Almelo, actuel 10e de l'Eredivisie, jusque la fin de saison.

Petite présentation du gaillard : il a 22 ans et est Suédois d'origine cubaine. Là, déjà, il sort du lot. Il semble motivé par l'aventure bruxelloise (voir ses premières déclarations post-signature). Il a effectué ses débuts dans le club d'Husqvarna, en Suède. Nul doute, dès lors, qu'il pourra filer un coup de main au jardinier des Mauves au moment de s'assurer du bon état du point de penalty !

Il a ensuite rejoint Heerenveen, chez les jeunes dans un premier temps, avant d'y passer professionnel lors de la saison 2008-2009. Dans la foulée, il rejoint Heracles où il a eu le loisir de planter quelques roses. Grâce à ses connaissances en jardinage ? Non, grâce à son talent ! On ne va pas vous mentir, on ne connait pas plus que vous ce nouveau transfert. Mais après quelques recherches et quelques vidéos de ses exploits visionnées, force est de constater que ce talent saute aux yeux.

Loin de nous l'idée de voir en ce gaillard un futur Mbokani, parce qu'il lui faudra sans doute un temps d'adaptation et acquérir un peu d'expérience avant d'atteindre un très bon niveau, mais on peut toutefois voir en lui un meilleur transfert potentiel que ceux récemment faits par les Mauves dans le secteur offensif. Parce que Veselinovic, en provenance de la D2, n'avait pas le niveau et que des gars comme Chavarria ou Kabangu ont mis un temps fou à s'adapter à l'Europe, pour leur première expérience dans le vieux continent.armentros2.gif

Ces problèmes-là, Armenteros ne devrait pas les connaitre. John van den Brom le connait bien, et il vient d'un championnat voisin, qui semble réussir aux Mauves (le coach himself et Bram Nuytinck en sont les meilleurs exemples).

Son arrivée programmée en juin laisse entrevoir la possibilité qu'il soit amené à remplacer numériquement Dieumerci Mbokani. Une lourde tâche. Mais au vu des quelques vidéos ci-dessous, on peut déjà tirer quelques enseignements, bien qu'une compilation ait justement pour objectif de regrouper les meilleurs gestes du joueur, sans trop en dire sur ses défauts.

Armenteros semble très complet. Il est de ceux qui sont vifs et techniques mais il a plus d'une corde à son arc. Il marque du gauche (son pied favori), du droit et de la tête malgré son "petit" gabarit. Sa spécialité ? Les duels avec le gardien, à première vue. Cela indique qu'il peut jouer dans le dos de la défense et prendre la profondeur. Mais sa technique lui permet également d'éliminer un ou plusieurs hommes et de tirer son épingle du jeu dans les petits espaces. On n'en est encore loin, mais le joueur pourrait devenir le complément parfait de Tom De Sutter dans quelques mois et concurrencer Cyriac dans un rôle de "second striker". Tout ça n'est que spéculation et les images ci-dessous vous permettront de vous faire votre propre idée sur le joueur.

N. Ch.

 




 

13:51 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, JUPILER PRO LEAGUE, MERCATO, PORTRAITS, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (8) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

31/12/2012

1. Vincent Kompany, le patient anglais

Pour terminer l'année 2012 en beauté, Tackle on web s'intéresse aux meilleurs Belges évoluant à l'étranger. Entre l'invasion anglaise, un beau duo en Allemagne et une sacrée colonie aux Pays-Bas, nous avons sélectionné ceux qui, à nos yeux, sont les plus beaux joyaux de notre génération dorée. Kevin De Bruyne cinquième, Christian Benteke quatrième, on retrouvait Marouane Fellaini et Thibaut Courtois sur les deux dernières marches du podium. Place maintenant au grand vainqueur de ce classement. Il s'agit de Vincent Kompany, élu meilleur joueur de Premier League au cours d'une saison où le Belge a pris une nouvelle dimension, tant en club qu'avec les Diables rouges.

Lire la suite

17:17 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, ANGLETERRE, Belges à l'étranger, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

30/12/2012

2. Thibaut Courtois, le golden boy du football belge

Pour terminer l'année 2012 en beauté, Tackle on web s'intéresse aux meilleurs Belges évoluant à l'étranger. Entre l'invasion anglaise, un beau duo en Allemagne et une sacrée colonie aux Pays-Bas, nous avons sélectionné ceux qui, à nos yeux, sont les plus beaux joyaux de notre génération dorée. Kevin De Bruyne cinquième, Christian Benteke quatrième, on retrouvait Marouane Fellaini sur la dernière marche de podium. Qui sera le premier dauphin ? Il s'agit de Thibaut Courtois, le gardien de l'équipe nationale fait l'unanimité au pays et en Espagne. Il a aussi remporté son premier trophée européen à seulement 20 ans.

Lire la suite

20:34 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belges à l'étranger, Belgique, Diables Rouges, ESPAGNE, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

29/12/2012

3. Marouane Fellaini, un touffu à l'étroit chez les Toffees

Pour terminer l'année 2012 en beauté, Tackle on web s'intéresse aux meilleurs Belges évoluant à l'étranger. Entre l'invasion anglaise, un beau duo en Allemagne et une sacrée colonie aux Pays-Bas, nous avons sélectionné ceux qui, à nos yeux, sont les plus beaux joyaux de notre génération dorée. Kevin De Bruyne cinquième, Christian Benteke quatrième, qui se retrouve sur la dernière marche du podium ? C'est Marouane Fellaini qui réalise sa meilleure saison en Angleterre alors que son statut de titulaire avec les Diables Rouges est remis en cause.

Lire la suite

16:53 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, ANGLETERRE, Belges à l'étranger, Diables Rouges, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/12/2012

4. Christian Benteke, le maladroit sur les traces de Drogba

Pour terminer l'année 2012 en beauté, Tackle on web s'intéresse aux meilleurs Belges évoluant à l'étranger. Entre l'invasion anglaise, un beau duo en Allemagne et une sacrée colonie aux Pays-Bas, nous avons sélectionné ceux qui, à nos yeux, sont les plus beaux joyaux de notre génération dorée. Après Kevin De Bruyne hier, notre focus de ce 28 décembre porte sur Christian Benteke, la révélation d'Aston Villa qui prend la quatrième place de notre classement.

Lire la suite

21:57 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Belges à l'étranger, Belgique, Diables Rouges, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

27/12/2012

5. Kevin De Bruyne, le Prince devenu Kaiser

Le top 10 des plus beaux buts de la Pro League ne vous avait pas suffit ? Ca tombe bien, on vous en remet une part. Pour terminer l'année 2012 en beauté, Tackle on Web s'intéresse aux meilleurs Belges évoluant à l'étranger. Entre l'invasion anglaise, un beau duo en Allemagne et une sacrée colonie aux Pays-Bas, nous avons sélectionné ceux qui, à nos yeux, sont les plus beaux joyaux de notre génération dorée. Ce 27 décembre, focus sur Kevin De Bruyne, le nouveau hit de la Bundesliga.

Lire la suite

20:10 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, ANALYSE, Belges à l'étranger, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/12/2012

Andrea Stramaccioni, le “Normal one”

galsport0104__03.jpgL’Inter a cherché pendant deux ans le successeur de José Mourinho. Après les flops Benitez, Leonardo, Gasperini et Ranieri, les Nerazzuri ont sans doute trouvé l'homme providentiel dans leur équipe de jeunes. A seulement 36 ans, Andrea Stramaccioni est en train de s’affirmer comme l’un des coachs les plus prometteurs de sa génération. Présentation d’un chef d’orchestre qui a su refaire de l’Inter une machine à gagner.

Lire la suite

17:40 Écrit par tackle on web dans ITALIE, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

11/12/2012

Le bel enchaînement de Roque Santa Cruz contre Grenade

Foot-Paraguay-Roque-Santa-Cruz-2.jpgRoque Santa Cruz n'a sans doute pas eu la carrière qu'on lui prédisait lorsqu'il quitta son club d'Olimpia au Paraguay pour rejoindre le Bayern Munich. Il n'a alors que 19 printemps

Ce grand talent débarque dans le club le plus titré d'Allemagne avec un fameux concurrent, Roy Makaay. Malgré un nombre de matchs importants disputés, il peine à faire trembler les filets. Lors de la saison 2004-2005, il se blesse gravement et le FC hollywood transfère Claudio Pizzaro, le Péruvien du Werder Brême, pour pallier son absence. Lorsqu'il reviendra, le Paraguayen n'est plus que l'ombre de lui-même. En juin 2007, après avoir raté la Champion's League, le Bayern décide de transférer du lourd devant. Luca Toni, Franck Ribéry et Miroslav Klose débarquent en grande pompe en Bavière et Santa Cruz file pour la Premier League et Blackburn.

C'est une résurrection pour le Paraguayen qui réussit une saison très prolifique aux côtés de son compère Benni Mc Carthy. 19 goals pour Roque et une belle 7e place pour l'ancien champion d'Angleterre, la machine semble lancée. Lors du mercato qui suit, Santa Cruz refuse quelques offres dont une de Manchester United, préférant confirmer à Blackburn son retour en grâce. Il plante encore 10 pions, mais sa saison est ternie par la même blessure que celle qui l'avait longtemps écarté des terrains lorsqu'il militait au Bayern. Cela n'empêche pas Manchester City, récemment acquis par des mains venues des Emirats, de débourser 21 millions d'euros pour s'attacher ses services lors de l'été 2009.

De nouveau dans un club du top, Santa Cruz peine à s'imposer. Et les Skyblues qui ne veulent pas perdre de temps dans leur conquête du Royaume transfèrent à tour de bras vu que le rendement du Paraguayen ne répond pas aux attentes.

Allergique aux clubs du top

Le mirobolant contrat offert à Roque Santa Cruz ne permet à Manchester City de le vendre facilement. 12-08-31-roque-16_crop1.jpgAlors pour ne pas le laisser moisir avec l'équipe réserve, les Citizens le prêtent. En 2011, il revient à Blackburn, mais il n'inscrira aucun but pour le club qui avait relancé sa carrière. La saison passée, c'est au Bétis qu'il tente de retrouver le chemin des filets. Il dispute une saison complète, marque sept buts, mais cela reste moyen pour un joueur de son calibre.

A la fin du mois d'août 2012, il est de nouveau prêté dans un club espagnol, cette fois plus ambitieux, Malaga. Mais la concurrence n'offre pas beaucoup de temps de jeu au Paraguayen qui doit se contenter de montées au jeu. Cette saison, il n'a été titulaire qu'à deux reprises, mais a réussi à trouver le chemin des filets par trois fois.

Notamment ce week-end contre Grenade où il a inscrit le dernier but des Andalous lors de leur succès 4-0 contre Grenade. Bien servi dans la surface par Diego Buonanotte, Santa Cruz va enchaîner un amorti poitrine-reprise face au portier adverse.

Histoire de rappeler qu'à 31 ans, à défaut d'avoir eu une carrière extraordinaire, il a quand même de jolies choses dans les pieds.

F.Chl.

 

08:41 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ESPAGNE, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/12/2012

Eliaquim Mangala, celui qui aimait prendre son temps

440.jpgEliaquim Mangala, un joueur qui avait un peu disparu de la circulation depuis un an. Parti du Standard avec un statut d'incontournable, le défenseur français s'est un peu perdu à Porto. Mais après un an passé sur le banc, le jeune homme de 21 ans est en train d'apprivoiser la Liga Zon Sagres. Steven Defour a retrouvé son comparse !

Lire la suite

17:15 Écrit par tackle on web dans International, LES RESTES DU MONDE, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/11/2012

Quaresma, celui qui avait de l'or dans les pieds mais pas de plomb dans la tête

1862732065_1.jpgRicardo Quaresma, c'est 175 cm de pureté footballistique. Passé par le Sporting Lisbonne, le Barça, Porto, l'Inter ou encore Chelsea, le Portugais évolue maintenant au Besiktas. Un club un poil modeste compte tenu des qualités du garçon. Mais aujourd'hui, c'est contre des taulards que jouera peut-être l'ancien compère de Cristiano Ronaldo à Lisbonne.

Lire la suite

17:29 Écrit par tackle on web dans International, LES RESTES DU MONDE, PORTRAITS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/10/2012

Paul Taylor, la résurrection

paul-taylor-4-3119-343548_478x359.jpgIl avait été pris pour une supercherie du côté d’Anderlecht et de Charleroi. Mais depuis, Paul Taylor s’est refait une santé en division 2 anglaise. La carrière du "Michael Owen du pauvre" aurait-elle enfin commencé ?

Lire la suite

09:01 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, ÇA SE PASSE EN DESSOUS, Culture, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

19/10/2012

La nouvelle vie de Walter Baseggio

1.jpgL'ancien joueur d'Anderlecht a retrouvé les terrains de P3 du Brabant depuis quelques semaines. En mai dernier, il avait été victime d'une rechute de son cancer de la thyroide. Rencontre avec celui qui a connu les sommets de notre football et qui prend désormais du plaisir dans les échelons inférieurs.

Lire la suite

17:29 Écrit par tackle on web dans Belgique, ÇA SE PASSE EN DESSOUS, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook