Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/10/2013

Une Brésilienne dévoile les tristes dessous de l'organisation du mondial

Le Brésil et la Coupe du monde, c'est dans 288 jours. Certains d'entre vous seront de la fête et accompagneront nos Diables Rouges de l'autre côté de l'Atlantique. Mais derrière cet engouement populaire et footballistique se cache une autre réalité sans doute un peu moins belle.

Carla, une Brésilienne qui habite aux Etats-Unis explique dans une vidéo postée en juin pourquoi elle ne retournera pas dans son pays natal pour assister à la grande fête du ballon rond. De cette manière, elle espère sensibiliser le monde extérieur pour qui le Brésil rime avec jolies filles et football.

La Coupe du monde coûtera 30 milliards d'euros, soit plus que pour les 3 dernières. Une aberration pour la jeune femme qui s'interroge: "Dans un pays où l'analphabétisme peut atteindre 21% et en moyenne 10%, un pays classé à la 85e place du développement humain et où 13 millions de personnes souffrent de malnutrition chaque jour et où de très nombreuses personnes meurent en attente d'un traitement médical. Ce pays a-t-il besoin de plus de stades?"

La forte criminalité qui touchait le Brésil a inquiété les officiels de la FIFA. Petit à petit, avec ses Unité de Police de pacification (UPP), le pays se débarrasse des gangs dans les favelas afin de rendre les villes plus sûres pour l'événement. "À votre avis, où met-on ces criminels? Et pour combien de temps en est-on débarrassé?", demande Carla. "C'est ce qu'on appelle ici: cacher la poussière sous le tapis."

Les expropriations et les expulsions ont fortement augmenté avec l'organisation de ce Mondial, qui sera suivi deux ans plus tard par les Jeux olympiques organisés à Rio de Janeiro. Un phénomène dénoncé par la jeune femme. "Beaucoup de personnes sont expulsées de leurs maisons pour faire de la place pour les JO et la Coupe du Monde, sans que ces personnes le veuillent. Leurs maisons sont marquées tous les jours et détruites. C'est comme ça que ça marche."

Le peuple brésilien est descendu dans les rues  au mois de juin dernierpour protester contre l'organisation de ces deux événements majeurs. C'était lors de la dernière Coupe des Confédérations. "Nous n'avons pas besoin de stades, nous avons besoin d'éducation. Nous n'avons pas besoin que le Brésil ait une meilleure apparence pour le monde. Nous avons besoin que le peuple ait à manger et la santé.", affirme la jeune femme.

"Il est temps de repenser nos priorités et ce qui compte vraiment.", conclut-elle.

Son message sera-t-il entendu ?

14:46 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/10/2013

"Chicharito", inexcusable sur ce raté

La nuit passée, le Mexique se déplaçait au Costa Rica pour tenter d'arracher leur qualification pour la Coupe du Monde 2014.

Alors que le score affichait 0-0 à la 18ème minute de jeu, le Mexique réalisait une belle combinaison. Au terme de celle-ci, le joueur de Manchester United, Javier Hernandez, était isolé face au but vide par un coéquipier. Le Mancuien n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. Mais, de manière incompréhensible, il ne faisait que dévier le cuir qui partait en direction de son expéditeur. Ce dernier ne touchait pas la balle qui franchissait la ligne. Le but était cependant annulé, les arbitres estimant que l'équiper de "Chicharito" avait participé à l'action et donc, influencé le cours du jeu.

L'élimination évitée in extremis

Un raté impardonnable qui a, peut être, conditionné la défaite des Aztèques. L'ancien Gantois Bryan Ruiz ouvrant le score quelques minutes plus tard. Peralta rétablissait l'égalité à la demie-heure. Mais, le Costa Rica émergeait en seconde période grâce à un but d'Alvaro Saborio.

Dans le même temps, le Panama, adversaire du Mexique pour la quatrième place, s'imposait aux États-Unis. Ces deux résultats combinés envoyaient le Panama aux barrages contre le vainqueur de la Zone Océanie et renvoyaient le Mexique bredouilles chez eux.

media_l_6202921.jpgMais un miracle se produisit. Les États-Unis, déjà qualifiés, au même titre que le Costa Rica et le Honduras, allaient inscrire deux buts dans les arrêts de jeu. Héroïques, les Panaméens devenaient inconsolables, à l'image de Luis Tejada, tandis que les Etats-Unis offraient au Mexique la possibilité d'affronter la Nouvelle-Zélande.

Proches d'une première élimination en qualifications depuis 1993, le Mexique obtient ainsi une seconde chance de se qualifier. Cette tournure des choses provoquant le délire des commentateurs mexicains. Sur "Televisión Azteca", Christian Martinoli allant même jusqu'à dire "We love you forever and ever ! God bless America !" ("Nous vous aimons pour toujours ! Que Dieu bénisse l'Amérique !")

22:40 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, LES RESTES DU MONDE, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un commentateur bosniaque en état de transe

La Bosnie-Herzégovine s'est qualifiée, hier soir, pour la Coupe du Monde 2014. Une première dans l'histoire du football bosniaque depuis le démembrement de la Yougoslavie.

L'équipe de Safet Susic s'est imposée 0-1 en Lituanie sur un but du joueur de Stuttgart, Vedad Ibisevic. Avec ce succès, les Bosniaques comptent 25 points et trônent en tête du Groupe G ... avec la Grèce, qui a battu le Liechtenstein 2 buts à 0. Mais avec une différence de buts impressionnante de +24, les joueurs de la bande à Edin Dzeko envoient leurs concurrents et leur goal average de +8 aux barrages

"Bosna je u Brazilu"

A l'image de ce qui s'est fait en Belgique, la fête a été grandiose en Bosnie pour célébrer cette première historique. Le journaliste chargé des commentaires du match le plus important du football bosniaque est véritablement entré en transe une fois le coup de sifflet final donné. La voie rauque et teintée d'émotion, il est resté bloqué sur la phrase "Bosna je u Brazilu" ("La Bosnie est au Brésil").

 

21:22 Écrit par tackle on web dans International, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Schürrle en claque trois contre la Suède

Le joueur de Chelsea  d'a fait le plein de confiance avec la Mannschaft. C'est Kevin De Bruyne et Eden Hazard qui grimacent.


4-4 à l'aller, 3-5 au retour. Les duels entre l'Allemagne et la Suède sont animés. 

Menée 2-0, la Mannschaft a réussi à inverser la tendance. Grand artisan de ce nouveau succès allemand: André Schürrle.
 
Le joueur de Chelsea, concurrent d'un certain Kevin De Bruyne voire d'Eden Hazard, a signé un triplé en seconde période. Avec de tels talents dans son noyau, José Mourinho a plutôt intérêt à relever la tête avec les Blues...  
 

12:50 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le missile de Ribéry contre la Finlande

Pour se qualifier directement pour la Coupe du Monde, les Bleus devaient l'emporter contre la Finlande et espérer un très improbable faux-pas de l'Espagne contre la Géorgie. 

 
Comme on pouvait s'y attendre, il n'y a pas eu de surprise et la logique a été respectée dans les deux rencontres. La victoire 3-0 de la France n'aura donc, au final, pas servi à grand-chose. Si ce n'est à redonner de la confiance à l'attaque française. 
 
Le missile de Ribéry sur le 1-0 vaut d'ailleurs le détour. Kaiser Franck ne joue pas en Bundesliga par hasard. Regardez plutôt.
 

09:35 Écrit par tackle on web dans FRANCE, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le plongeon de Luis Suarez

Vainqueur de l'Argentine à Montevideo dans la nuit de mardi à mercredi, l'Uruguay s'est encore fait remarquer par l'entremise de son buteur Luis Suarez.

L'attaquant de la Céleste et des Reds a inscrit sur penalty son onzième but depuis le début de la campagne, soit une rose de mieux que Lionel Messi. Un péno qu'El Pistolero avait provoqué lui-même, avec la malice qui le caractérise.

Sur un centre de Cristian Rodriguez, Suarez s'est écroulé très facilement suite à un léger contact avec le défenseur argentin Sebastian Dominguez. L'arbitre n'a cependant pas hésité à désigner le point de penalty, pour le plus grand bonheur du buteur uruguayen.

Malgré cette belle victoire face à une Argentine certes remaniée, la Céleste n'est pas encore au Mondial. La bande à Suarez et Cavani devra passer par un barrage intercontinental face à la modeste Jordanie pour composter son ticket pour le Brésil.

08:05 Écrit par tackle on web dans International, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

14/10/2013

Burkina Faso - Algérie : pénalty litigieux, provocation et presse qui dérape

Il n'y avait pas qu'en Europe qu'on jouait des rencontres qualificatives pour la prochaine Coupe du monde. En Afrique, les manches aller du dernier tour de barrages avaient lieu ce week-end en attendant la dernière entre le Ghana et l'Egypte qui se disputera ce mardi soir.

Ce qu'on en retiendra ? Que la Côte d'Ivoire et le vainqueur de la dernière CAN, le Nigeria, ont fait un grand pas vers le Brésil en l'emportant contre le Sénégal à domicile (3-1) pour les Eléphants et en s'imposant sur la pelouse de l'Ethiopie (1-2) pour les Super Eagles.

Le Sénégal sans défense face aux Eléphants

Tout a été plié au quart d'heure pour les hommes de Sabri Lamouchi qui ont pris l'avantage à la 4e grâce à un pénalty converti par l'inoxydable Didier Drogba. Dans un état de grâce depuis qu'il a rejoint la Roma, Gervinho a doublé la mise peu avant le quart d'heure, bien aidé par Sané qui avait dévié le ballon.

En début de deuxième mi-temps, Salomon Kalou profitait du laxisme de l'arrière garde des Lions de la Terranga pour planter le 3e but des Eléphants. Le but de Papiss Cissé dans les arrêts de jeu de la rencontre a redonné un maigre espoir au Sénégal. Mais on voit mal comment il pourra redresser la barre lors de la rencontre retour. La Côte d'Ivoire semble bien partie pour se qualifier pour la 3e fois consécutive pour une Coupe du monde.

Emenike rattrape la gaffe d'Enyeama

A Addis-Abeba, le Nigeria a rencontré plus de difficultés contre l'Ethiopie. Menés au score à la 56e après un but de Behailhu Assefa, les hommes de Stephen Keshi ont su renverser la vapeur grâce à un homme : Emmanuel Emenike. L'attaquant de Fenerbahçe a d'abord égalisé à la 67e avant de convertir un pénalty à la 90e. Les Super Eagles entrevoient eux aussi le Brésil.

A noter que sur le but Ethopien, Vincent Enyeama , le gardien du Nigéria, interprète mal la trajectoire du ballon puisqu'il s'empare du centre d'Assefa derrière la ligne. Une grossière erreur.

Pour la Tunisie, accrochée à Tunis par une équipe du Cameroun qui retrouvait Samuel Eto'o après sa mini-retraite internationale, ce sera plus compliqué. Les Aigles de Carthage n'ont pas encaissé sur leurs terres et c'est ce qui leur laisse de l'espoir en vue de la manche retour qui aura lieu à Yaoundé le 17 novembre prochain.

Au pire, en cas de défaite sur le terrain, l'équipe désormais entrainée par Ruud Krol peut espérer une erreur administrative de la part de la fédération camerounaise. Il n'y a pas de raisons que ça ne marche qu'avec le Cap-Vert.

Des Fennecs "volés" au "pays des hommes intègres"

Littéralement, Burkina Faso signifie "pays des hommes intègres". Ce n'est certainement pas ce qu'on pensé les joueurs algériens après leur défaite ce samedi. Les hommes de l'entraineur belge Paul Put (quand on vous parle d'intégrité), qui avaient séduits l'Afrique en janvier dernier en atteignant la finale de la CAN, ont arraché une victoire in extremis sur fond de polémique.

La première mi-temps assez fermée s'emballe dans les 5 dernières minutes avec deux tournants. Tout d'abord un coup de réparation accordé aux joueurs locaux. Aristide Bancé s'élance mais bute sur le gardien algérien Rais M'Bohli. Ce n'est que partie remise pour les spectateurs massés dans le stade du 4 août de Ougadougou qui explosent ensuite de joie quelques instants plus tard. Jonathan Pitroipa ouvre de la tête le score juste avant le retour aux vestiaires. Le pénalty raté est effacé. Ouf.

Mais la pause coupe aussi l'élan des Burkinabés qui voient leur adversaire du jour recoller au score à la 50e via Sofiane Feghouli. Djakaridja Koné redonne l'avance aux ouailles de Paul Put à la 65e, mais cette avance ne dure que 4 minutes. Carl Medjani égalise de la tête après un coup de coin. Le résultat de 2-2 favorise naturellement les Fennecs, mais le match n'est pas encore terminé.

Il reste 6 minutes à jouer et l'arbitre, M. Janny Sikazwe, siffle et désigne le point de pénalty. La raison ? Une faute de main d'Essaid Belkacem dans la surface de réparation. Sur les images, cette décision paraît incompréhensible. Le ballon donne l'impression d'aller sur la poitrine du défenseur. Et si elle touche son bras, il n'y a aucune intention du joueur de toucher le cuir.

Aristide Bancé, malgré son échec en première mi-temps, prend ses responsabilités et convertit le pénalty. L'attaquant du Fortuna Düsseldorf, passé aussi par Lokeren et le Beerschot, a un brin de réussite puisqu' M'Bohli touche le ballon.

La suite est moins jolie. L'attaquant à la coupe de cheveux douteuse s'en va ensuite provoquer le gardien et les défenseurs algériens. Inutile.

Inutile tout comme la Une du quotidien sportif algérien "Compétition" qui a titré :"Cet arbitre est un salaud !". "Fallait-il donc que Belkacem se coupe les bras ? En Afrique, il se passe toujours des trucs bizarres", peut-on aussi lire.

media_xll_6197916.jpg

Bref, la défaite a du mal à passer même si le résultat n'est pas mauvais dans l'immédiat. Les Fennecs de Vahid Halilhodzic sont redoutables à Blida et seront sans doute ultra-motivés. Et comme Georges Leekens le dit en bas de la couverture de compétition : "L'Algérie rejoindra la Belgique".  L'Architecte avait parié sur une victoire 1-2 des Diables Rouges à Zagreb, on peut lui faire confiance.

F.Chl.

17:57 Écrit par tackle on web dans LES RESTES DU MONDE, MONDIAL 2014, PHOTOS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un but des Féroé qui a de l'Hallur

Iles Féroé - Kazakhstan n'était pas l'affiche la plus excitante de ce vendredi dans la zone Europe de qualifications pour le Mondial 2014. Normal puisque les deux pays n'ont plus aucune chance de s'offrir un billet pour le Brésil depuis longtemps.

Le bilan des Féringiens au coup d'envoi était même catastrophique. 8 matchs, 8 défaites, 3 buts marqués, 25 encaissés.

Même si le Kazakhstan est loin d'être un foudre de guerre, les hommes de Lars Olsen, ancien international danois qui a évolué deux ans à Seraing, redoutent déjà d'essuyer un nouveau revers. Mais c'était sans compter sur Hallur Hanson.

Le joueur d'Aalborg, qui a un nom digne d'un membre de boys band, va faire sauter le verrou pour les Féringiens à la 41e minute. Et avec style s'il vous plait.

Tout part d'un débordement d'Udsen sur le flanc droit qui centre ensuite en retrait vers Edmundsson qui dévie subtilement du talon vers Hansson qui loge ensuite le cuir dans la lucarne kazakh avec une magnifique frappe de l'extérieur du pied.

Lancé par ce superbe but, les Féroé espèrent alors décrocher la victoire, mais c'était sans compter sur Finonchenko qui égalisait 10 minutes après la pause.

Un point, c'est mieux que rien pour les insulaires qui joueront leur dernier match contre l'Autriche ce mardi.

10:43 Écrit par tackle on web dans LES RESTES DU MONDE, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Mario Balotelli frappe un cameraman à Naples

Dimanche soir, Mario Balotelli a été le protagoniste d'un épisode peu reluisant à l'arrivée du train amenant l'équipe d'Italie à Naples, où va se jouer mardi le match contre l'Arménie en éliminatoires du Mondial 2014 de football. Il a frappé un cameraman.

Balotelli a la cote auprès des fans napolitains, qui ont scandé son nom et ont brandi une banderole sur laquelle figurait l'inscription "Un rêve se concrétise, Balotelli notre porte drapeau".

Agacé par la présence des caméras, Balotelli s'est approché d'un cameraman de Mediaset. Après avoir tenté de jeter sa caméra à terre, il a cassé le micro. Malgré les injonctions du cameraman, l'attaquant de l'AC Milan n'a pas voulu arrêter et la police est intervenue pour faire monter les joueurs dans le car chargé de les amener à leur hôtel.

Depuis le début de la retraite, Balotelli a été à la base de nombreuses polémiques. Manifestement celles-ci ne l'ont pas mis de bonne humeur.

Why always him ?

AFP

00:03 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, INSOLITE, ITALIE, MONDIAL 2014, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/10/2013

Un chant à la gloire de Romelu Lukaku

Romelu Lukaku, c'est le hit du moment en Belgique. En marquant ce vendredi contre la Croatie ses deux premiers goals en match officiel, l'attaquant d'Everton a validé le ticket de notre sélection au Brésil.

En Angleterre, Romelu a aussi ses fans et ceux-ci lui ont dédié une chanson.

Intitulée "Romelu Lukaku : The Tank", elle rend hommage à l'incroyable force physique du gamin de 20 ans. Le défenseur croate qui s'est pris une mandale sur le deuxième but peut en témoigner.

Et comme on le chante dans les travées de certains stades. "Lukaku oh oh Lukaku oh oh, he's bigger than a fridge".

13:37 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Belgique, C'EST DRÔLE, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Quand Telefoot évoque nos formidables Diables

Téléfoot, le célèbre magazine sportif de TF1, a consacré son "Document" de la semaine aux Diables Rouges. On s'y attendait puisque les caméras de la première chaîne française rôdaient depuis un bout de temps autour des Diables à chacune de leurs apparitions publiques. Le résultat est à découvrir dans la vidéo ci-dessous. Force est de constater que les Français ont peine à croire à cette équipe nationale composée de joueurs sympathiques et proches de leurs publics à l'occasion des nombreux défis lancés par la Fédération. Bref, ils s'étonnent de cette "génération dorée qui réunit un pays si souvent divisé".

Le mot de la fin revient à Bixente Lizarazu, au terme de la diffusion du sujet: "En voyant ça, on a envie de supporter cette équipe belge et moi je la supporterai au Brésil. Ces images sont géniales, on ressent l’amour et le respect commun. Il y a de la sincérité, de la chaleur, de la proximité..."

On sourira juste lors de la prononciation du nom du Coach national Marc "Vilmots"...

13:21 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, INSOLITE, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/10/2013

Cristiano se met au taekwondo

Engagé dans un duel à distance avec la Russie pour la première place du groupe F, le Portugal a perdu des plumes vendredi soir en ne parvenant pas à venir à bout d'Israéliens toujours accrocheurs.

De quoi énerver Cristiano Ronaldo, qui a eu droit à un "traitement de faveur" de la part des visiteurs. La star madrilène a fini par craquer lorsque Zahavi s'est longtemps accroché langoureusement à son maillot lors d'une accélération de CR7. Ce dernier a alors gratifié le public lusitanien d'un high-kick impressionnant, histoire d'écarter son agresseur.

On ne rigole pas avec Cristiano.

12:09 Écrit par tackle on web dans International, MONDIAL 2014, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le respect des supporters belges lors des hymnes nationaux

L'attitude des supporters belges qui avaient sifflé la Marseillaise lors du match amical contre la France en août dernier avait provoqué une vive réaction de Marc Wilmots qui avait fustigé le manque de respect des ces fans.

Depuis, les supporters des Diables qui ont fait les déplacements en Ecosse et en Croatie ont montré un plus bel exemple. La vidéo ci-dessous le prouve encore. L'hymne croate étant même applaudi par les fans belges.

Maintenant, on ne garantit pas qu'il n'y aura pas quelques sifflets lors de l'hymne gallois ce mardi au stade Roi Baudouin. Autres "supporters", autres moeurs.

12:06 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, MONDIAL 2014, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook