Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/12/2013

Groupe D/6e journée: le Bayern et City filent en 8e

Le Bayern qui menait pourtant 2-0 après un quart de jeu s'est fait surprendre mardi par Manchester City en Ligue des champions et a concédé sa première défaite de l'ère Pep Guardiola (2-3).

Le club bavarois termine néanmoins à la tête du groupe D, à égalité de points (15) avec les Mancuniens mais conserve sa première grâce à sa victoire 3-1 à l'aller contre les Anglais.

Dominateur et agressif, le club champion d'Europe en titre avait pourtant bien débuté, monopolisant le ballon dès les premières minutes.

Franck Ribéry se montrait notamment particulièrement à son avantage sur l'aile gauche, mettant au supplice son vis-à-vis Richards qui cédait rapidement sa place (16e) à Zabaleta.

Les Bavarois ouvraient logiquement la marque dès la cinquième minute sur un but de Müller qui reprenait parfaitement une belle ouverture plein axe de Dante.

City qui avait laissé sur le banc ses attaquants vedettes Agüero et Negredo et n'avait pas aligné Nasri, sans doute en prévision du choc face à Arsenal, leader de la Premier League, samedi prochain, jouait très bas et laissait l'initiative aux Bavarois.

Ces derniers n'en demandaient pas tant et inscrivaient leur deuxième but de la soirée. A la réception d'un corner, Mandzukic prolongeait le ballon jusqu'à Götze qui trompait Joe Hart, le portier de l'équipe d'Angleterre, de nouveau titulaire en club, à bout portant (12).

La partie perdait alors en rythme et les quelque 60.000 spectateurs de l'Allianz Arena avaient peu à se mettre sous la dent, hormis un festival de dribbles de Ribéry qui humiliait Zabaleta (24).

Progressivement, le Bayern perdait en agressivité, en percussion et les "Citizens" en profitaient alors que le match semblait plié. Silva trompait Neuer, à la suite d'une belle remise en retrait de Milner, à la demi-heure du jeu (28).

Les deux équipes se neutralisaient ensuite jusqu'à la pause mais au retour des vestiaires, City semblait le plus affamé.

Neuer stoppait d'abord une belle frappe de Dzeko (51e) puis Dante, débordé par Milner, concédait le penalty que transformait Kolarov, pour l'égalisation (59, 2-2).

Quatre minutes plus tard, City prenait même l'avantage par Milner, décidément le Mancunien le plus en vue de la soirée (62e), après une rapide contre-attaque des siens et un beau service de Navas.

Habitués à la victoire, parfois dans la facilité, les joueurs de Guardiola semblaient désarçonnés et ne parvenaient plus à imposer leur jeu huilé et en passes rapides.

Le Bayern était même à deux doigts d'encaisser un quatrième but, sur une erreur de Dante mais Negredo, entré à la place de Silva (73e) butait sur Neuer (80e).

 

Le score en restait là, scellant la première défaite du Bayern en match officiel depuis mars. Et pour la première fois, l'entraîneur de City, Manuel Pellegrini, ex-coach du Real Madrid, de Villarreal et de Malaga remportait un duel face à Pep Guardiola...

Dans l'autre match, le Viktoria Plzen a remporté son premier succès contre le CSKA Moscou (2-1), grâce notamment un but à la dernière minute de Wagner. Suffisant pour envoyer les Tchèques en Europa League, puisqu'ils s'étaient inclinés (3-2) à l'aller.

08:20 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, ANGLETERRE, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Groupe C/6e journée: Benfica éliminé malgré sa victoire sur le PSG

Benfica a échoué à se qualifier pour les 8e de finale de Ligue des champions en dépit de son succès mardi à Lisbonne contre le Paris SG (2-1), qualifié en compagnie de l'Olympiakos.

Grâce à leur victoire contre Anderlecht (3-1) lors de la 6e et dernière journée de ce groupe C, les Grecs ont conservé la deuxième place au classement d'une poule dominée par le PSG, qui était déjà assuré de se qualifier en tête depuis la journée précédente.

A Lisbonne, l'entraîneur des Parisiens Laurent Blanc en a donc profité pour faire tourner son effectif, laissant au repos son attaquant vedette Ibrahimovic, ainsi que sa charnière centrale Thiago Silva-Alex.

Titularisé en pointe à la place d'Ibra, Cavani (37) a ouvert le score à l'Estadio da Luz, mais les Portugais sont parvenus à renverser la vapeur par Lima sur pénalty (45) et Gaitan (58).

Dos au mur, Benfica a voulu mettre la pression dès le début de la partie, mais s'exposait aux contres d'une équipe parisienne bien organisée défensivement autour de Thiago Motta.

Et quand Enzo Pérez parvenait à placer une bonne frappe enroulée, Sirigu s'élançait pour conserver le nul (5).

Le gardien de Benfica, Artur, se montrait lui aussi attentif sur une bonne occasion de Ménez (8), servi par Cavani au bout d'un contre fulgurant.

La partie prenait alors un ton plus morne. Le PSG, sans pression, était bien sûr à l'aise avec un rythme plus lent, tandis que Benfica manquait de liant et de profondeur offensive.

Cavani gâchait sa première occasion en se laissant désarmer par Matic quand il s'apprêtait à ajuster Artur en pleine surface de réparation (25).

L'équipe lisboète tentait alors de réagir par Gaitan (27) puis Matic (29), qui manquaient tous les deux le cadre parisien.

 

 

08:15 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Groupe B/6e journée: Ronaldo s'offre un record, Galatasaray-Juventus reporté

Cristiano Ronaldo a soigné ses statistiques lors d'un succès sans enjeu du Real Madrid (2-0) à Copenhague en Ligue des champions, marquant pour la neuvième fois en C1 cette saison et établissant un nouveau record du nombre de but inscrits en phase de groupes.

Le Portugais, désigné lundi finaliste pour le Ballon d'Or 2013 avec Lionel Messi et Franck Ribéry, a inscrit le but du 2-0 sur une remise de la tête de son compatriote Pepe (48) et s'est même permis le luxe de rater un penalty.

Le Real était déjà assuré avant ce match de la première place du groupe B et de la qualification en huitièmes de finale. Mais le club merengue a tout de même mis un point d'honneur à battre les Danois, alignant une équipe de gala. Modric a concrétisé la domination madrilène en ouvrant le score d'une frappe limpide dans la lucarne danoise (24).

 

Puis Ronaldo a marqué à son tour, ce qui lui permet de compter une unité de plus en phase de poules que le Suédois Zlatan Ibrahimovic (8 buts cette saison), et que Ruud van Nistelrooy (saison 2004/05), Filippo Inzaghi et Hernan Crespo (saison 2002/03, tous deux). "CR7" aurait même pu signer un doublé mais sa frappe croisée a trouvé le poteau (76) puis son penalty tiré plein centre a été sorti par le gardien (89), sans pour autant gâcher une soirée déjà réussie.

La rencontre de Ligue des champions opposant mardi soir Galatasaray à la Juventus Turin a été reportée à mercredi soir après une demi-heure de jeu en raison d'une violente tempête de neige, alors que les deux équipes étaient à égalité 0 à 0.

L'arbitre Pedro Proença avait décidé de suspendre la partie à la 31e minute, alors que les formations turque et italienne évoluaient de plus en plus difficilement avec un ballon rouge sur un terrain entièrement blanchi par la neige et le grésil.

La neige tombant avec toujours autant d'insistance après une demi-heure d'interruption, l'arbitre a finalement décidé, en accord avec les deux équipes, de reporter de 24 heures cette rencontre décisive pour la qualification des deux adversaires en 8e de finale.

La rencontre reprendra mercredi à la 31e minute sur le score de 0-0, selon l'article 11.04 du règlement de la Ligue des champions.

Deuxième de ce groupe B avec 6 points derrière l'intouchable Real Madrid, la Juve n'a besoin que d'un match nul pour s'extirper de cette phase de poule, alors que Galatasaray, troisième avec 4 points, a impérativement besoin de l'emporter pour poursuivre son parcours européen.

Disputée dans un froid intense et sous la neige, la première demi-heure de jeu n'a permis à aucune des deux formations de prendre l'avantage.

Poussée par son public, Galatasaray s'est créé quelques occasions, notamment sur un coup franc de Selcuk Inan passé de peu à côté des cages gardées par Buffon (18).

 

Privée de son maître à jouer Pirlo, la Juve avait failli ouvrir le score deux minutes plus tôt par Llorente, bien servi au point de penalty par Vidal, mais sa frappe avait manqué le cadre.

08:11 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Groupe A/ 6e journée de C1: le Bayer passe, ManU assure le coup, le Shakhtar éliminé

Manchester United, sans vraiment se libérer après deux défaites à Old Trafford a timidement réagi (1-0) mardi contre le Shakhtar Donetsk, éliminé de la Ligue des champions alors que MU finit 1er du groupe A.

A l'agonie en championnat où ils sont seulement 9e, les Anglais, déjà qualifiés en C1, finissent néanmoins invaincus la poule avec 14 points. Déjà pas récompensés par leurs efforts avec cette défaite dure à encaisser, les Ukrainiens (3e avec 8 points) voient même Leverkusen (2e avec 10 points) les doubler sur le fil après sa victoire chez la Real Sociedad.

Sans van Persie, laissé sur le banc, ni Evra, légèrement blessé, mais avec des joueurs aussi néophytes que Januzaj ou Buttner, les Red Devils ont pu souffler grâce à une reprise de Jones sur un corner (67) et éviter ainsi le ridicule d'une 3e défaite d'affilée à domicile pour la 1re fois depuis 1962.

Mais, alors que leur entraîneur David Moyes avait reconnu que les coéquipiers de Rooney, seulement auteur d'un bon coup-franc, étaient "touchés" par la mauvaise passe actuelle, que ce fut encore compliquée.

Car les Ukrainiens, emmenés par leur légion étrangère brésilienne ont pris le jeu à leur compte d'entrée avant de disparaître après l'ouverture du score et se sont créé de belles occasions à 0-0, par Teixeira (12) ou encore Rakistkyi qui a touché un poteau (47).

Le Shakhtar, qui vient d'entrer dans son long hiver national puisqu'il ne jouera plus avant le 1er mars, ne verra donc pas, contrairement à l'an passé, le printemps européen.

 

Du côté de MU, malgré la satisfaction du devoir accompli, il y a peu de chance que celui-ci ne traîne en longueur si Moyes ou un autre n'a pas trouvé d'ici février la solution au jeu indigent des Mancuniens.

 

Le Bayer Leverkusen, équipe en forme du Championnat d'Allemagne, s'est qualifié mardi pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions à la faveur de sa courte mais précieuse victoire 1-0 sur la pelouse de la Real Sociedad.

Conjugué à la défaite sur le même score du Shakhtar Donetsk devant Manchester United, ce résultat acquis sur un but du Turc Omer Toprak (49) permet aux Allemands de chiper sur le fil la deuxième place du groupe A aux Ukrainiens et de rejoindre le top 16 européen.

Leverkusen, victorieux samedi en Bundesliga chez le finaliste de la C1 2013 (0-1 à Dortmund), a fait parler son enthousiasme pour dompter des Basques qui n'avaient plus rien à espérer, hormis sauver l'honneur.

Dès la 15e minute, le milieu allemand Gonzalo Castro a expédié un coup franc sur le poteau mais le Bayer s'est rattrapé en début de seconde période grâce à son défenseur central Toprak, esseulé sur un corner mal négocié par les joueurs de San Sebastian (49).

 

L'équipe de l'entraîneur finlandais Sami Hyypia a ensuite conservé l'avantage malgré la révolte basque en fin de match, le gardien Bernd Leno sortant plusieurs parades pour éviter l'égalisation et qualifier son club.

 

08:06 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

10/12/2013

Olympiacos 3 - 1 Anderlecht: le bulletin de notes des Mauves

rsca.jpgProto 8.5 : Il avait loupé le match aller à quelques minutes près. En cause ? Une vilaine blessure à la cheville encourue à l’échauffement. Silvio Proto avait certainement à cœur de montrer ses talents de portier à l’Olympiacos. Impuissant sur les buts des Grecs, le gardien bruxellois a été impérial durant le reste de la partie, sauvant ses couleurs à plusieurs reprises. Il est d’ailleurs parvenu, et cela par deux fois, à arrêter un penalty. Son exclusion en toute fin de rencontre entâche tout de même son bilan.

Vanden Borre 6 : Match correct d’Anthony, qui se retrouvait souvent face à deux adversaires.

Kouyaté 6 : Début de match difficile avec deux fautes à la limite du grand rectangle et une carte jaune. S’est repris face à ce diable d’Olaitan, mais a sévèrement été puni par Stark après sa faute de main involontaire.

MBemba 6.5 : Souvent au bon endroit sur les nombreux centres grecs. Malchanceux sur son tacle avant le 2-1. On le dit et on le répète : il a le niveau de la C1.

N'Sakala 6 : Très sollicité par Campbell, il s’est battu comme un lion. Ses tacles lui ont finalement valu deux cartes jaunes.

Milivojevic 5 : Pas évident pour lui de garder le ballon dans l’équipe. A dû commettre quelques fautes.

Kljestan 6.5 : st toujours à la bonne place quand il faut déposer le ballon dans le but. Pourtant, il était à la peine à la construction. Meilleur par après.

Gillet 7 : Un exemple d’altruisme sur le but qu’il offre à Kljestan. Il était au début et à la fin de l’action. Jusqu’à son but, il ne parvenait pas à trouver l’homme libre à la reconversion. Très fort en seconde mi-temps. Son tir de près méritait mieux.

Najar 7 : Etait à la base du but, avec un pré-assist. Quel dommage qu’il ait raté son tir après avoir récupéré le ballon dans le rectangle adverse.

Praet 6 : Sa perte de balle était à l’origine du 1-0. Pas toujours facile pour lui d’éliminer son adversaire direct. Mais il a livré un gros travail.

Mitrovic 5 : On n’aurait pas voulu être à sa place, seul face à deux monstres. Il n’est pas parvenu à garder le ballon dans l’équipe sur les longs ballons qu’il a reçus. A failli arrêter le penalty.

Nuytinck 6 : Monté au jeu sans complexes, dans un match pourtant très engagé.

Y.T.

22:46 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, CHAMPION'S LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/11/2013

Anderlecht-Benfica: Le bulletin de notes

Proto 6 N’a pas eu de chance sur le 1-2 et le 2-3. Pour le reste, aucun boulot...
 
Vanden Borre 6,5 Assist cinq étoiles à Bruno sur le 2-2. Était assez bien dans le match. Pour le reste, il s’est surtout limité à son travail défensif.
 
Mbemba 7 Une fois de plus, c’est lui qui a trouvé la faille. Quelle poisse qu’il ait dévié la balle pour le 1-2 dans son but!
 
Nuytinck 5,5 Avait l’air très affûté... jusqu’au 1-1. Très statique sur ce coup franc. Ne devait-il pas tenir Matic?
 
Deschacht 6 Peu de reproches à se faire pour son 30e match de C1. Remplacé très tôt pour des raisons tactiques.
 
Kouyaté 6 Gros travail comme médian défensif. Était au four et au moulin et a failli marquer sur corner. Mais il n’a évidemment pas la technique d’un Witsel.
 
Gillet 6 Il s’est battu comme un lion. Une de ses interventions fautives était à la base du 1-1. Même à 1-2, il n’a pas baissé les bras.
 
Praet 6 N’ayant pas reçu beaucoup de bons ballons, il a surtout taclé, couru et sauté. Très actif et bons corners.
 
Bruno 7 Plusieurs excellentes actions sur son flanc droit. On a retrouvé le Bruno ultra dynamique. Moins présent en seconde mi-temps mais excellent but.
 
N’Sakala 6 Quelques infiltrations intéressantes et auteur de l’assist à Mbemba. En tant qu’arrière gauche, ses passes en prodondeur était imprécises.
 
Mitrovic 5,5 Déjà plus convaincant qu’à Charleroi, pourtant dans un rôle très ingrat. Avant le repos, il a su garder des ballons et a gagné ses duels. Toutefois, il ne doit pas montrer sa frustration quand l’arbitre ne siffle pas. Ne s’est pas rendu populaire auprès du public.

 

Acheampong 6,5 A apporté de la vitesse, mais sa dernière passe n’était pas souvent bonne.
 
 
Y.T.

07:36 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, CHAMPION'S LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

27/11/2013

Les buts de la 5ème journée de Champions League en vidéo - 2e partie

Manchester United, qui a étrillé le Bayer Leverkusen 0-5, le Real Madrid, qui a facilement écarté Galatasaray 4-1 et le PSG, difficile vainqueur de l'Olympiakos, ont décroché leur billet pour les 1/8e de finale de la Champion's League. Plus tôt dans la soirée, le Bayern Munich avait remporté sa 10e rencontre consécutive en C1 sur la pelouse du CSKA Moscou. Un record !

Lire la suite

22:51 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les buts d'Anderlecht - Benfica (2-3)

Massimo Bruno a redonné espoir aux Anderlechtois à un quart d'heure de la fin. Mais Rodrigo a crucifié le Sporting en fin de match.

Avec un petit point après les quatre premiers match du groupe C, le Sporting se devait de faire mordre la poussière au Benfica Lisbonne ce mercredi soir au stade Constant Vanden Stock. 

Les Mauves ont entamé leur match face aux Portugais de la meilleure des manières en trouvant la faille dès la 18ème minute de jeu.

Bien servi par N'Sakala, Mbemba devançait l'expérimenté Luisao avant de pousser le ballon dans le but d'Arthur.

Mais la joie anderlechtoise fut de courte durée. A la 33ème, grâce à un coup franc décalé sur la gauche magnifiquement donné par Perez, Matic, très légèrement hors-jeu, remettait les deux équipes dos à dos (1-1) d'une tête imparable pour Proto.

Anderlechois et Lisboètes sont rentrés aux vestiaires sur ce score de parité. 

Ce résultat, défavorable aux deux équipes, allait vite évoluer en deuxième période. A la 53ème, Gaitan donnait le tournis à Guillaume Gillet avant de tirer. (Mal) Chancel Mbemba trompait bien involontairement Silvio Proto en déviant la balle (1-2). 

A un quart d'heure de la fin, Massimo Bruno, bien lancé par Vanden Borre, redonnait espoir aux Anderlechtois en égalisant pour le Sporting (2-2). 

Les hommes de van den Brom se lançaient alors à l'assaut du but portugais pour reprendre les commandes de la partie.  Après un but logiquement annulé de Mbemba, les Anderlechtois étaient crucifiés en fin de match sur un contre conclu par Rodrigo (2-3).   

Avec cette défaite, l'aventure européenne des Mauves s'achève. Le Sporting reste bloqué à la dernière place du groupe C avec un petit point. Le dernier match à l'Olympiakos sera pour l'honneur.


Anderlecht méritant mais battu par Benfica

22:49 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Santiago Bernabeu soutient Cristiano Ronaldo

d391d.jpg

Le stade Santiago Bernabeu a affiché son soutien à sa vedette Cristiano Ronaldo dans la course au Ballon d'Or à l'occasion de la rencontre contre Galatasaray mercredi.

Les fans ont déployé au coup d'envoi une grande banderole où il était  écrit ''Balon de CristianOROnaldo''. Les médias espagnols avaient annoncé que 45 000 masques en carton avaient été distribués au public. Des feuilles blanches avec le nom et le numéro du joueur ont également été aperçues.

Mais le principal intéressé du jour n'était pas sur la pelouse pour voir ce soutien. Ronaldo était en effet forfait en raison d'une blessure. 

1479427_10152082854417164_1510244250_n.jpg

22:14 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, INSOLITE, PHOTOS, SUPPORTERS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/11/2013

Les buts de la 5ème journée de Champions League en vidéo - 1ère partie

L'Ajax a créé la sensation de la soirée contre le FC Barcelone, Chelsea s'est fait surprendre, l'AC Milan, Arsenal et Dortmund ont eux déroulé. En match avancé, le Zenit et l'Atlético Madrid ont partagé (1-1) via un autogoal d'Alderweireld combiné à une grosse erreur de Courtois.

©REPORTERS

Lire la suite

23:42 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le but le plus rapide de la saison en CL inscrit par Wilshere

Les Marseillais ont été pris à froid ...

©REPORTERS

Le milieu d'Arsenal Jack Wilshere a marqué au bout de 33 secondes contre Marseille le but le plus rapide de l'édition 2013-2014 de la Ligue des champions, mardi lors de la 5e journée de la phase de groupes.
 
Lancé côté droit par le latéral français Bacary Sagna, Wilshere a repiqué dans la surface avant d'enrouler sa frappe du gauche hors de portée de Steve Mandanda.
Jusqu'alors, le but le plus précoce avait été inscrit à la 2e minute, contre son camp, par l'Espagnol de la Real Sociedad Martinez Berridi, en faveur de Manchester United (1-0) lors de la 1re journée.
 
Dans l'histoire de la C1, depuis qu'elle est devenue Ligue des champions, le but le plus rapide a été inscrit au bout de 10 secondes par le Néerlandais Roy Makaay lors de la saison 2006-2007, en faveur du Bayern Munich contre le Real Madrid (2-1).
 
 
A la 65ème minute, Wilshere a inscrit un second but pour permettre à Arsenal de l'emporter 2-0 face aux Phocéens. Les Gunners sont en tête du groupe F avec 12 points sur 15. Suivent le Borussia Dortmund et Naples avec 9 unités. Marseille est éliminé de toute compétition européenne avec 5 défaites en 5 matches.

22:41 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La floche de Courtois sur un ballon dévié d'Alderweireld

Les deux Diables rouges étaient titulaires du côté de l'Atletico Madrid, au même titre qu'Axel Witsel, de retour de suspension, et Nicolas Lombaerts dans les rangs du Zenit Saint-Petersbourg.

Reporters_14851899.jpg

Dominés par leurs hôtes durant une bonne partie de la rencontre, les Colchoneros pensaient avoir fait le plus dur en début de seconde période lorsqu'Adrián López ouvrait la marque. Sur une astucieuse passe de Raúl García, le joueur espagnol partait seul au but depuis le milieu de terrain. Malgré le retour du slovaque Tomas Hubocan, le numéro 7 des Rojiblancos ne tremblait pas et faisait 0-1 à la 53ème.

Au contraire de l'Atletico Madrid déjà qualifié, le Zenit était dans l'obligation de gagner et poussait pour revenir au score. Objectif atteint à la 74ème avec l'aide des deux belges de l'Atletico. Un centre d'Igor Smolnikov en direction de Hulk était dévié de la tête par Toby Alderweireld. La balle montait haut dans les airs et Thibaut Courtois évaluait mal la trajectoire du cuir. L'ancien portier de Genk, pensant qu'il bénéficierait d'un six mètres, laissait passer le ballon qui finissait sa course au fond de ses filets.

Avec ce match nul, l'Atletico perd ses premiers points en Champions League mais reste leader du groupe G avec 13 unités. Le Zenit est deuxième avec 6 points mais se trouve sous la menace de Porto, troisième, qui défie l'Austria Vienne ce soir.

20:37 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, BOULETTES ET RATÉS, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/11/2013

Nuri Sahin met un petit pont à Mesut Özil

Il y a deux saisons, Nuri Sahin et Mesut Özil étaient coéquipiers au Real Madrid. Gêné par des blessures, le premier a souvent du se contenter d'observer le second régaler sur la pelouse pendant qu'il se trouvait assis sur le banc ou dans les tribunes.

Depuis lors, les deux joueurs d'origine turque, mais nés en Allemagne, ont pris des trajectoires différentes à l'image de leur carrière internationale. Sahin a en effet choisi les couleurs de ses ancêtres tandis qu'Özil a préféré défendre les intérêts de son pays natal. 

Après un passage raté du côté de Liverpool, Nuri Sahin est retourné à Dortmund où il avait été l'un des grands artisans de la conquête de la Bundesliga en 2011. Après six premiers mois dans l'ombre d'Ilkay Gündogan, le milieu de terrain a profité de la blessure de son concurrent pour devenir titulaire aux côtés de Sven Bender.

Mesut Özil a lui émigré du côté d'Arsenal cet été et retrouvait son ex-équipier du Real à l'occasion de la 4e journée de C1. 

Le match a été dominé par les Borussen qui ont malmené les Gunners pendant 90 minutes. Özil, à l'image de ses partenaires, n'était pas dans son assiette. A l'image de ce ballon qu'il pousse un peu trop loin sur le côté droit et qui a été intercepté par Sahin. Celui-ci a alors placé un petit pont au meneur de jeu d'Arsenal avant de donner un centre qui n'a rien donné.

Mais au final, c'est Özil qui avait le sourire puisque c'est son équipe qui l'a emporté sur un but tombé du ciel d'Aaron Ramsey. Avec 3 points de retard sur Naples et Arsenal, le Borussia Dortmund, finaliste de la dernière édition, n'a lui plus droit à l'erreur.

16:11 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, GESTES TECHNIQUES, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook