Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/05/2013

Le gros raté de Pato contre Boca Juniors

Corinthians n'atteindra pas le stade des quarts de finale de la Copa Libertadores. Le Timão n'a pu faire mieux qu'un match nul (1-1) sur sa pelouse ce mercredi après s'être incliné 1-0 sur la pelouse de Buenos Aires. La faute à ce diable de Juan Roman Riquelme, sorti de sa brève retraite voici peu, et qui a démontré qu'il n'avait rien perdu de son coup de patte.

Obligés de marquer trois goals pour se qualifier, Corinthians est pourtant parvenu à égaliser grâce à Paulinho à la 51e. Une vingtaine de minutes plus tard, Alexandre Pato, rentré à la pause à la place de Romarinho, avait une occasion unique de relancer totalement le suspense.

Après avoir été servi par une belle remise de la tête, l'homme de verre a éliminé Orion, le portier de Boca, mais n'a pas réussi à propulser le cuir au fond des filets.

C'est ballot pour un mec qui a coûté 15 millions au Corinthians.

13:24 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Riquelme qualifie Boca Juniors avec un petit bijou

Après une brève retraite de quelques mois, Juan Roman Riquelme a réenfilé au début de l'année civile sa liquette chérie du Boca Juniors. Et à 34 ans, celui qui fut désigné un peu trop vite comme le successeur de Maradona n'a rien perdu de sa classe et de son coup de patte.

Ce mercredi soir, il a marqué le but de la qualification du Xeneizes à la 25e minute de la rencontre retour de 1/8e de finale de la Copa Libertadores contre Corinthians. Complètement excentré sur le côté droit, il a rapidement joué un coup-franc et a surpris le gardien de Timão d'une splendide frappe lobée dans le petit filet. De quoi écrire encore plus sa légende à l'ombre de la Bombonera.

Corinthians égalisera bien dans ce match, mais ce sera insuffisant vu que les Argentins l'avaient emporté 1-0 à Buenos Aires. En plus comme Pato avait décidé de s'emmêler les pinceaux, les Brésiliens n'avaient vraiment aucune chance de se qualifier.

 

13:14 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Benfica - Chelsea 1-2 : le bulletin de notes des Aigles

1bfb0200-2006-46f9-aaa9-a19dd4ac9ded-460x276.jpegArtur 6: Pas beaucoup de travail à effectuer, mais il se prend deux goals. Il sort un magnifique réflexe sur une frappe bourrée d'effet de Lampard en première mi-temps et est sauvé par sa barre sur un obus du même joueur en deuxième. Sur le premier but, sa sortie n'est pas mauvaise, mais Torres réussit le dribble parfait. Sur le second, il est quand même vachement statique même si la tête d'Ivanovic est superbement placée. Mais de toute façon Artur, ce n'est plus ça depuis la fin des "Enfants de la télé".

Almeida 5: Bon, Oscar est sûrement un brin surcoté, mais ça n'enlève rien à la belle prestation défensive de l'arrière droit lisboète en première mi-temps. Il n'a jamais été inquiété même quand Mata venait épauler le Brésilien épais comme un câble de frein. Offensivement, il s'est permis pas mal de montées et de dédoublements lors des 45 premières minutes avant d'être moins actif sur ce point lors des 45 suivantes. Mais son absence de marquage sur Ivanovic sur le pion décisif gâche tout son match. Cruel.

Luisao 4,5: Le genre de défenseur excellent pour un club comme Benfica mais qui n'évoluerait qu'à QPR si il trouvait de l'embauche en Premier League. S'il a semblé gérer son sujet lors de la première période, sa lourdeur lui a joué des tours en seconde. Il est complètement à la ramasse sur le but de Torres et a voulu se venger par la suite en donnant quelques vilains taquets à El Nino. Une vraie tête de taulard.

Garay 7: Peut-être que sa sortie à un quart d'heure du terme change tout. Jusque là le roc argentin avait été le maître de sa défense en muselant bien les quelques vélléités offensives Blues et en prenant toujours le soin de bien relancer le cuir. Sans doute qu'il n'aurait pas laissé Ivanovic s'élever aussi facilement sur le goal de la victoire. 

Melgarejo 6,5: Enorme première heure de sa part. Si Ramires n'a pas existé, c'est à cause de lui. Offensivement, il était intenable, toujours aidé par cette superbe conduite de balle pour un latéral. Même sur ses replacements défensifs, il a été irréprochable pendant cette période. Mais bon, le miracle ne pouvait pas durer plus longtemps car il était en surrégime et a du quitter la pelouse au profit d'Ola John.

Matic 7,5: Si Ramires a une dégaine de coureur kenyan de demi-fond, le Serbe en a lui les capacités physiques. Sur tous les fronts, il a parfaitement bloqué David Luiz et Lampard même si deux infiltrations suivies de deux mines de ce dernier auraient pu avoir un autre sort. Offensivement, il n'a pas hésité à pointer le bout du nez, ses accélérations faisant à chaque fois mal. Finalement, les Blues ont eu le nez creux en claquant 1,5 M pour lui quand il n'avait que 19 ans et ne jouait qu'à Kosice. Par contre, quelle erreur de l'avoir vendu à Benfica pour 25 millions et risquer de devoir payer le double pour le récupérer. Et dire que le président de Valenciennes estimait que Matic ne valait même pas un million lors de son époque à Vitesse Arnhem. Connaisseur...

benficawoevchelsea_576x324.jpgPerez 6,5: Grâce au pressing haut de Salvio et de Gaitan, il a pu récupérer énormément de ballons. L' Argentin de poche s'est aussi battu pendant 90 minutes et était dans tous les bons coups. Sa technique, sa vivacité ont fait souffrir les reins Blues, mais sa dernière passe ou sa finition ont été désastreuses. Sûrement pour ça qu'il risque de ne pas évoluer plus haut qu'à l'Estadio da Luz.

Rodrigo 4: Présent dans la compo, on l'a cherché en vain sur la pelouse. Une alerte enlèvement a bien été lancée, mais comme le joueur a été retrouvé lors de son remplacement, elle a pu être levée. Comme  aurait pu le dire Laurence Boccolini : "Vous êtes le maillon faible ! Au revoir !"

Gaitan 6,5: Nouvelle grosse prestation de la petite merveille argentine qui devrait être le prochain à renflouer les caisses benfiquista. Sa technique en mouvement et sa vista ont été de véritables poisons dans les veines des défenseurs londoniens en première mi-temps. Mais comme la plupart de ses petits camarades, il n'a pas pu tenir la distance en seconde. Il rate aussi trois belles possibilités en voulant un peu trop en faire. Pas parce qu'il a joué pour gagner son transfert, mais parce que Nico Gaitan n'a pas de pied droit. Le syndrome Di Maria, un ancien de la maison à Benfica.

Salvio 6: Il a effectué un pressing monstrueux et s'est battu comme un chiffonier. Dès que la balle était dans ses pieds, il a passé la surmultipliée avec ses crochets incessants et ses centres. Mais tout comme Perez, le dernier geste n'était pas à la hauteur.

Cardozo 7,5: On avait déjà vu Cuauhtemoc Blanco être essouflé lors de la course d'élan de son pénalty contre la France lors de la Coupe du monde 2010. Cardozo a fait mieux. Après avoir balancé une prune plein centre sur son onze mètres, il s'est retrouvé avec une crampe. Image rare, image insolite qu'on oubliera rapidement vu que les Aigles ont échoué dans leur quête du Graal. Un Graal qu'aurait pourtant mérité le déménageur paraguayen qui pèse comme personne sur une défense même quand celle-ci est composé deux deux belles armoires à glace comme Ivanovic et Cahill. Et sans Petr Cech, auteur d'une superbe claquette, il aurait pu inscrire ce doublé qui l'aurait définitivement fait rentrer dans la légende de l'Estadio da Luz.

Lima 7: Une très bonne montée au jeu de la part du Brésilien. A peine avait-il foulé la pelouse qu'il combine avec Cardozo et amène le pénalty. Il a ensuite continué dans la lignée de Salvio avec plus de prises de risques puisqu'il a tenté sa chance au but. 

John 6: Il a suppléé Melgajero efficacement mais sans être génial. Quelques bonnes courses, quelques bons centres. 

Jardel n.c: Aucun lien de parenté avec l'attaquant qui fit le bonheur de Porto à la fin des années 90. Une rentrée au jeu catastrophique où il a peiné à trouver sa place dans une arrière-garde orpheline de Garay. Difficile de lui en vouloir.

Jorge Jesus 6: Sixième finale perdue pour Benfica. La malédiction "Guttman" du nom du dernier entraineur à avoir conquis un trophée avec les Aigles plane toujours à l'ombre de l'Estadio da Luz. Jorge Jésus n'est donc pas parvenu à la briser malgré ses gesticulations incessantes sur le bord de touche. Après la déception de Porto, c'est une deuxième claque en quelques jours pour le technicien échevelé qui était en lice pour un triplé historique. Prends garde, Jorge Jésus, si ton club se plante en finale de la Coupe du Portugal contre Guimaraes, tu feras comme Leverkusen en 2002 qui était aussi passé juste à côté de trois trophées. Quand on sait que l'entraineur du club allemand à l'époque, Klaus Topmöller, a fini en Géorgie par après, on peut craindre le pire pour Jorge Jésus. 

F.Chl.

09:49 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Bulletin de notes, EUROPA LEAGUE, LES RESTES DU MONDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

15/05/2013

Chelsea reprend une coupe

Chelsea a remporté l'Europa League de football, un an après avoir remporté la Ligue des champions. Les Blues se sont imposés 2-1 face à Benfica grâce à un but dans les arrêts de jeu d'Ivanovic, mercredi à Amsterdam.

Cette finale se disputait sans Eden Hazard, blessé aux ischios de la jambe gauche.

Malgré plusieurs situations chaudes devant le but de Chelsea en première période et une très belle occasion pour Lampard (38e), c'est en deuxième mi-temps que les buts sont tombés dans cette finale.

Un premier, inscrit par Cardozo à la 51e, a été annulé pour une position hors-jeu du Paraguayen. C'est ensuite Chelsea qui trouvait le chemin des filets, un but validé par l'arbitre M. Kuipers. Torres se jouait de l'axe central de Benfica Garay-Luisao avant de dribbler Artur (60e).

Benfica revenait dans le match grâce à un penalty converti par Cardozo à la 67e suite à une faute de main de Azpilicueta.

A la 88e, Lampard donnait des sueurs froides aux supporters de Benfica puisqu'il décrochait une frappe lourde sur le cadre du but défendu par Artur. Mais le cadre du but ne faisait que repousser l'échéance: après 3 minutes d'arrêts de jeu, Ivanovic surgissait sur coup de coin pour placer une tête décroisée hors de portée d'Artur.

Chelsea devient ainsi le premier club anglais à remporter toutes les Coupes d'Europe. Avec Eden Hazard, un Belge succède à un autre au palmarès puisque Thibaut Courtois, qui appartient à Chelsea, avait remporté l'épreuve la saison dernière avec l'Atlético Madrid.

Eden Hazard, 7e joueur belge vainqueur d'une Coupe d'Europe avec un club étranger

Même s'il n'a pas joué avec Chelsea en raison d'une blessure, Eden Hazard fait partie intégrante de Chelsea, vainqueur de l'Europa League mercredi à Amsterdam face à Benfica (2-1). Il est ainsi le 7e Belge, vainqueur d'une Coupe d'Europe avec un club étranger.

Thibaut Courtois, le gardien de but belge de l'Atletico Madrid, était en effet devenu lui, l'an dernier, le quatrième joueur belge vainqueur d'une Coupe d'Europe sous le maillot d'un club étranger, après Eric Gerets (Ligue des champions/PSV/1988), Georges Grun (Coupe des Coupes/Parme/1993) et Marc Wilmots (Coupe de l'UEFA/Schalke 04/1997).

Alors que Pieter Collen (Coupe de l'UEFA/Feyenoord/2002) et Nicolas Lombaerts (Coupe de l'UEFA/Zenit Saint-Petersbourg/2008) n'avaient pas joué la finale avec leur club, tout comme Eden Hazard mercredi.

23:12 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, EUROPA LEAGUE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La précision de Mark Van Bommel

Mark Van Bommel a définitivement rangé ses crampons ce dimanche. Une fin plutôt triste puisque c'est sur un deuxième carton jaune, synonyme de renvoi aux vestiaires, que le rugueux milieu défensif a effectué ses adieux.

Si cette exclusion résume en partie les qualités du bonhomme, il ne faudrait pas oublier qu'il savait utiliser ses pieds pour distribuer les ballons avec précision et pas seulement pour donner des taquets.

Quelques jours avant son dernier match, Van Bommel a d'ailleurs montré qu'il s'y connaissait en matière de passe à distance puisqu'il a envoyé dans une boîte un ballon qui se trouvait à 30 mètres de là.

Salut l'artiste.

16:29 Écrit par tackle on web dans GESTES TECHNIQUES, INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La grosse boulette de Bruno

C'est la DH qui l'annonce ce matin dans ses éditions. Eiji Kawashima terminera la saison sur la banquette et le jeune Anthony Moris prendra sa place entre les perches histoire de montrer ce qu'il a dans le ventre et d'essayer de sauver un ticket européen pour le Standard.

Si le jeune gardien ne devait pas convaincre, les dirigeants rouches seraient contraints d'activer des pistes pour un nouveau dernier rempart vu que leur Japonais ne pourra pas revendiquer mieux qu'un poste de numéro 2 la saison prochaine et que Sinan Bolat ne sera plus à Sclessin.

Après le gardien coréen gaffeur de lundi, nous proposons aux Rouches, le dénommé Bruno. Une grossière erreur du portier de Palmeiras, qui n'a aucun lien de parenté avec l'ancien gardien de Flamengo condamné à 22 ans de prison pour avoir commandité le meurtre de sa petite amie, a coûté la qualification à son club lors du 1/8e de finale retour de la Copa Libertadores contre Tijuana.

A la 27e minute de jeu, Bruno a fait une "Peersman", à savoir laisser passer le ballon en-dessous de son corps, sur une frappe molle de Riascos. 

Obligé de courir après le score, Palmeiras encaissera un deuxième goal à la 51e des oeuvres d'Arce. Le pénalty transformé par Souza dix minutes plus tard ne relancera même pas le club brésilien qui voit ainsi Tijuana accéder aux quarts de finale.

11:29 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La superbe volée qui bat David James

article-2320877-19A51E47000005DC-702_634x419.jpg

David James avait surpris tout le monde en avril dernier en paraphant un contrat avec le club islandais de Sigurhringur IBV.

A 42 ans, Calamity James s'offrait donc une expérience à l'étranger là où on le voyait pas du tout aller. Le championnat local a repris depuis trois semaines et l'ancien gardien de l'équipe nationale anglaise a encaissé son premier goal ce week-end lors de la victoire de ses couleurs contre Breidablik.

Et si on vous parle de David James ce n'est pas parce qu'il a commis une boulette sur ce but, mais tout simplement parce que ce dernier est superbe.

Que pouvait-il faire sur cette volée de Kristinn Jónsson qui a fini sa course en pleine lucarne ? 

Voir la vidéo de ce but 

 

 

09:12 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/05/2013

L'énorme boulette d'un gardien coréen

Supporter du Standard, tu as maudis tout ton dimanche Eji Kawashima et tu as scandé le nom de Sinan Bolat. Mais rassure-toi cher fan des Rouches, il n'y a pas que les gardiens japonais qui ne sont pas performants. Leurs voisins sud-coréens ne sont pas mal non plus.

Retiens bien le nom de Back Sung-Woo. Après tout si Sclessin, terre de Michel Preud'Homme, Jean Nicolay et Christian Piot, a bien accueilli Fouhami, Carini, Susnjara, Espinoza et maintenant Kawashima, il n'y a pas de raison qu'elle offre l'asile (avec un marché intéressant à prendre M. Duchâtelet) à l'infortuné dernier rempart du FC Anyang.

Le club n'évolue qu'en deuxième division et occupe une peu flatteuse lanterne rouge, ce qui n'est pas étonnant au vu de la boulette de Back Sung-Woo. Anyang pensait pourtant pouvoir décrocher sa deuxième victoire de la saison, mais les arrêts de jeu vont tout changer.

Un attaquant de Gwangju manque complètement sa reprise sur un centre venu de la droite. Le ballon file en cloche dans les gants du gardien qui ne parvient pas à maîtriser le cuir qui franchit finalement la ligne de but.

Ca fait mal.

16:19 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Witsel marque pour le Zénit avec l'aide du gardien de la Croatie

Malgré son 13/15 et le 8/15 du CSKA Moscou, le Zenit risque d'être trop court pour remporter le titre en Russie. Tous les espoirs auraient été permis si la bande à Axel Witsel avait pris le meilleur sur le FK Rostov, pourtant modeste 12e au classement. Mais elle a du se contenter d'un partage (1-1).

Le Belge avait en tout cas montré le chemin à suivre pour l'emporter puisqu'il a ouvert le score dès la 6e minute. Bien servi par Hulk qui avait centré en retrait après s'être défait d'un adversaire sur le côté droit, notre compatriote a vu... Stipe Pletikosa, le gardien de Rostov, mais aussi de l'équipe nationale croate, se trouer complètement sur sa frappe croisée. Si Pletikosa veut nous refaire la même le 11 octobre prochain, nous sommes preneurs.

C'est le quatrième but de Witsel dans la compétition russe.

Malheureusement, le Zénit n'est pas parvenu à conserver sa maigre avance. A 10 minutes du terme, Rostov héritait d'un pénalty après une faute de Malafeev sur Kanga. Djakov se chargeait de l'égalisation. 

Au classement, le CSKA Moscou possède 5 points d'avance sur le Zénit à deux journées de la fin.

A noter que, tout comme Witsel, Nicolas Lombaerts a aussi disputé l'intégralité de la rencontre.



15:17 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Matteo Ferrari, de zéro à héros

Ce Samedi en Major Soccer League, Montreal Impact a arraché dans les arrêts de jeu une victoire importante contre le Real Salt Lake City (3-2). Ce résultat lui permet de revenir à un point du leader de la "conférence est", le New York Red Bulls (qui compte cependant 3 rencontres de plus).

L'homme du match est sans contestation Matteo Ferrari. Le défenseur italien aux origines guinéennes  et natif d'Alger est en effet passé par toutes les émotions. Pourtant, à 34 ans, Ferrari en a connu des émotions. Il traine en effet une belle carrière derrière lui après être passé durant ses 15 années de professionalisme par des clubs comme l'Inter Milan, Parme, la Roma, Everton, Genoa ou le Besiktas.

A la 7e minute, le transalpin n'offrait pas le meilleur des départs à l'Impact en trompant son propre gardien. Il le lobait de façon totalement invonlontaire après avoir tenté de dégager un centre de Palmer.

Felipe Martins égalisait pour les Québecquois à la 39e avant que le match ne s'emballe dans le dernier quart d'heure. Beckerman redonnait l'avantage à Salt Lake City à la 78e, mais Montreal pouvait à nouveau compter sur Marco Di Vaio pour recoller au score 120 secondes plus tard. C'est déjà le 6e pion en 9 rencontres pour le buteur passé par la Juventus, Parme et Monaco.

L'Impact poussait pour tenter d'arracher les trois points et se voyait récompenser de ses efforts dans les arrêts de jeu. Sur un corner, deux défenseurs du Real Salt Lake City passaient à côté du cuir et Matteo Ferrari surgissait à l'entrée du petit rectangle en glissant légèrement pour offrir la victoire à ses couleurs. 

A ce moment là, plus personne du côté canadien ne lui en voulait pour son auto-but. 

Retrouvez tous les buts du week-end en Major Soccer League sur Vidéo Sports Zone

L'auto-but de Matteo Ferrari qui amène le 0-1

Le but victorieux de Matteo Ferrari 

08:52 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/05/2013

Van Bommel termine sa carrière sur un carton rouge

Van Bommel, 36 ans, a été exclu après avoir écopé d'un deuxième carton jaune lors du match de championnat perdu contre le FC Twente (3-1).

"Ca y est, c'est fini. C'est dommage de terminer sur une exclusion. Mais c'est finalement à l'image de la saison difficile de l'équipe", a commenté le capitaine du PSV, 2e de la Eredivisie derrière l'Ajax, champion pour la troisième fois de rang.

"J'aurais pu continuer encore un an comme mes supporters le réclamaient mais je préfère terminer en étant en forme et titulaire plutôt que de faire la saison de trop", a-t-il ajouté.

International à 79 reprises, finaliste de la Coupe du monde en 2010, Van Bommel a porté les maillots du Fortuna Sittard, du PSV, du FC Barcelone, du Bayern Munich et du Milan AC.

Mais non, Mark, terminer ta carrière avec un carton rouge, c'est un beau résumé de tes qualités.

22:08 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Chadli prend le dessus sur le PSV de Mertens

Nacer Chadli et Dries Mertens ont inscrit chacun un but lors du match Twente-PSV Eindhoven, dimanche lors de la 34e et dernière journée du championnat néerlandais, terminée 3-1 pour Twente. Auteur d'un excellent match, Chadli a inscrit son 10e but de la saison.

Dries Mertens a porté, sur penalty, son total à 16 réalisations. Avec 17 passes décisives au compteur, le Diable Rouge est le meilleur passeur de la eredivisie. Le PSV termine le championnat à la 2e place avec 69 points, Twente est 6e avec 62 unités.

19:27 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La détresse de Benfica, l'explosion de joie de Porto

Le FC Porto a battu in extremis le Benfica Lisbonne (2-1) grâce à un but dans le temps additionnel et a pris la tête du Championnat du Portugal, s'approchant d'un 27e titre de champion, samedi lors de la 29e et avant-dernière journée.

Lors de la dernière journée, le dimanche 19 mai, Porto, double champion en titre qui compte un point d'avance sur le Benfica, se déplacera à Paços de Ferreira, qui est déjà assuré de la troisième place, tandis que les Lisboètes recevront Moreirense, avant-dernier qui peut encore espérer se maintenir.

Alors que les supporteurs de Porto voyaient le titre leur échapper, Kelvin, entré en jeu à la place de Lucho Gonzalez à la 79e minute, a délivré le stade du Dragon d'une superbe frappe croisée du gauche (90+2). Et a mis à genoux Jorge Jesus, l'entraîneur lisboète, écrasé par la déception devant son banc.

Le Benfica, qui a dominé le championnat durant toute la saison, est en train de craquer dans la dernière ligne droite, comme l'année dernière. Les Lisboètes ont en effet concédé le nul (1-1) sur leur pelouse lundi face à Estoril, voyant leur avance sur Porto passer de 4 à 2 points, avant de concéder leur première défaite de la saison samedi à Porto.

Les joueurs de Jorge Jesus avaient pourtant ouvert le score par Lima (19e, 1-0), qui profitait d'une frappe de Garay. Mais Porto égalisait rapidement sur un but contre son camp du défenseur lisboète Maxi Pereira, qui détournait un centre de Varela (25e, 1-1).

Le double tenant du titre allait ensuite monopoliser le ballon et se montrait dangereux par Moutinho (28e), Varela (49e) ou encore James Rodriguez, qui frappait sur le poteau (85e).

Les Lisboètes procédaient en contre ou par coup de pied arrêté, avec Cardozo (81e) notamment, et pensaient filer vers un 33e titre avant que Kelvin ne vienne les crucifier.

Le Benfica reste toutefois en course pour réaliser le triplé puisqu'il disputera la finale de l'Europa League contre Chelsea mercredi à Amsterdam, et la finale de la Coupe du Portugal contre Guimaraes le 26 mai à Lisbonne.

AFP


16:55 Écrit par tackle on web dans LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook