Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/06/2013

Le petit bijou de Gerard Deulofeu

Le nom de Gerard Deulofeu ne vous évoque sans doute rien. Normal, il n'évoque rien non plus pour tous les supporters devenus soudainement fans du Barça avec sa domination sur la scène continentale.

Deulofeu est pourtant annoncé comme la plus grande promesse de La Masia depuis l'éclosion de Lionel Messi, rien que ça. Actuellement, il participe à la Coupe du monde des moins de 20 ans qui a commencé ce vendredi en Turquie.

Fer de lance de l'Espagne, Gerard Deulofeu a marqué les esprits avec un joli but pour son premier match dans le tournoi, contre les Etats-Unis. Le petit ailier est rentré dans l'axe depuis le côté gauche, a dribblé un homme avant de trouver la lucarne opposé d'une magnifique frappe enroulée.

A ce moment là, l'Espagne ne menait que 0-1 et elle s'imposera finalement 1-4, Deulofeu inscrivant le dernier pion des siens.



00:01 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ÇA SE PASSE EN DESSOUS, ESPAGNE, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

21/06/2013

Diego Forlan fête sa 100e cap avec un but somptueux

L'Uruguay a pris une sérieuse option pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations en battant le Nigeria (2-1) dans le match a priori décisif pour l'attribution du deuxième billet qualificatif du groupe B, jeudi à Salvador.

Les centièmes sont souvent ponctués d'un but et d'une victoire lors de cette Coupe des Confédérations. Après le coup-franc d'Andrea Pirlo pour sa 100e contre le Mexique, c'est Diego Forlan qui s'est illustré avec d'abord une passe décisive pour l'ouverture du score de Diego Lugano (19e) (les supporters parisiens apprécieront), puis le but de la victoire d'une somptueuse frappe en lucarne à l'issue d'une action menée par Suarez et relayée par Cavani (51e).

Forlan inscrivait ainsi à 34 ans son 34e but sous le maillot charrua, soit un de plus que Suarez qui l'avait rejoint en tant que meilleur buteur historique de la Celeste, grâce à son coup franc contre les Espagnols.

Autre joueur emblématique, Lugano a marqué un but mais aussi laissé Obi Mikel le contourner pour l'égalisation (37e). On ne se refait pas.

C'était un match intense, surtout en première période, vu l'enjeu. Mais aussi un match aux occasions nettes rares, comme s'il s'agissait d'abord de ne pas perdre. Rodriguez a frôlé la barre (1re), et son gardien Muslera a été vigilant sur un coup franc d'Ideye (13e) et une tête de son propre défenseur Godin (45e+1).

Mais à la fin, ce sont bien les Uruguayens qui ont fait une excellente opération puisqu'ils affronteront Tahiti lors du dernier match alors que les champions d'Afrique devront en découdre avec l'Espagne.

TOW et AFP

09:50 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Tahiti prend une douche espagnole

L'Espagne, en écrasant Tahiti 10-0 dans la Coupe des Confédérations, a établi le nouveau record d'écart de buts dans une phase finale de tournoi Fifa, jeudi au Maracana de Rio de Janeiro.

Trois matches de ce type s'étaient terminés sur un écart de neuf buts: Hongrie-Corée du Sud (9-0 au Mondial-1954), Yougoslavie-Zaïre (9-0 au Mondial-1974) et Hongrie-Salvador (10-1 au Mondial-1982). L'Espagne égale ainsi aussi le record de buts marqués en un match de tournoi Fifa, établi par les Hongrois de 1982.

En Coupe des Confédérations, l'Espagne fait mieux que le Brésil de 1999 (8-2 contre l'Arabie saoudite).

Concernant les statistiques nationales, l'Espagne avait déjà fait mieux, avec un 13-0 en amical (contre la Bulgarie en 1933), et en match de compétition, un 12-1 contre Malte en 1983 (qualifications à l'Euro-1984).

Tahiti égale pour sa part son triste record, un 10-0 encaissé face à la Nouvelle-Zélande en 2004 (qualifications au Mondial-2006). L'écart était trop grand entre une Roja hégémonique (Championnats d'Europe 2008 et 2012, Mondial-2012), quoique largement remaniée par rapport au match contre l'Uruguay (2-1), et les amateurs polynésiens.

Les attaquants espagnols en ont profité pour soigner leurs statistiques personnelles: Torres s'est emparé de la première place du classement des buteurs avec un quadruplé (5, 33, 57, 79), lui qui a aussi tiré un penalty sur la barre et affiché un certain égoïsme à l'égard de Villa, auteur d'un triplé (39, 49, 64), tandis que Silva réussissait un doublé (31, 89) et Mata un but (66).

Comme ils l'avaient fait à leur premier match, les Tahitiens ont offert aux Espagnols un collier de fleurs de tiaré lors des poignées de main. Et, étonnamment, du fil à retordre pendant la première demi-heure: la Roja, malgré l'ouverture du score rapide de Torres, peinait à poser son jeu et semblait nerveuse. Mais le but de Silva à la 31e débloquait les choses et la balade pouvait commencer.

Pas de forteresse de la part des Toa Aito ("guerriers de fer" en tahitien), pas de repli à onze dans leurs cages; ils ont joué le jeu. Quitte à s'y brûler les pieds: il suffisait aux Espagnols de franchir le dernier rideau et se présenter devant le gardien.

00:05 Écrit par tackle on web dans International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

20/06/2013

Reza envoie l'Iran au Brésil

Ce mardi, l’Iran s’est qualifiée pour la Coupe du Monde en s'imposant (0-1) sur la pelouse de la Corée du Sud. C'est l'attaquant du Standard Reza qui a marqué le but qui propulse son pays au Brésil. Malgré leur défaite, les Coréens sont aussi qualifiés.

Sur le but, Reza a mis sous pression un défenseur sud-coréen et l'a dépossédé du cuir avant d'aller tromper avec beaucoup de sang-froid le gardien.

La Corée du Sud qui participera à son 9e Mondial, a dû attendre la fin de l’autre match du groupe A qui se déroulait en même temps (2 minutes d’écart) pour lever les bras au ciel entre soulagement et joie. Ils ont eu chaud, ne se qualifiant qu’à la différence de but (+6 contre +5) aux dépens de l’Ouzbékistan, large vainqueur du Qatar (5-1) dans l’autre match du groupe A des qualifications de la zone Asie.

La scène fut surréaliste quand Carlos Queiroz, le sélectionneur portugais de l’Iran, a chambré le banc sud-coréen quand ce dernier serrait les dents, priant pour que l’Ouzbékistan n’aggrave pas le score. La rivalité entre Sud-Coréens et Iraniens a encore de beaux jours devant elle en zone Asie!

La Corée du Sud et l’Iran rejoignent en tout cas les deux autres équipes qualifiées sur le terrain jusqu’ici, l’Australie et le Japon, tous pensionnaires de la zone Asie.

avec AFP

13:55 Écrit par tackle on web dans International, STANDARD LIÈGE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'Italie bat le Japon au bout du suspense

L'Italie et le Brésil sont les deux premiers qualifiés pour les 1/2 finale de la Coupe des Confédérations. Après la victoire 2-0 des Auriverde en début de soirée, la Squadra Azzurra est venue péniblement à bout du Japon au terme d'une rencontre riche en rebondissements. Les deux équipes s'affronteront samedi pour la première place du groupe.

Impressionnants contre le Mexique, les hommes de Cesare Prandelli ont semblé bien à la peine face à des Nippons virevoltants. Alberto Zaccheroni avait annoncé avant le coup d'envoi qu'Andrea Pirlo passerait une soirée difficile, il a tenu promesse. Constamment agressé par les Japonais, le stratège transalpin n'a jamais existé dans cette rencontre.

L'arbitre a aussi été déterminant dans cette rencontre en accordant un pénalty inexistant aux Japonais à la  20e pour une faute de Buffon sur Okazaki. Les images montraient en effet que le gardien de la Squadra avait bien touché le ballon sur cette action. Keisuke Honda ne se préoccupait pas de cette polémique et convertissait le coup de réparation (1-0, 25e).

Huit minutes plus tard, Gianluigi Buffon était contraint de repêcher un second ballon au fond de ses filets. Kagawa parvenait à se retourner entre Chiellini et Montolivo et sa reprise du gauche laissait sans réaction le gardien italien (2-0, 33e).

Assomés, la Squadra Azzurra se reprenait un peu avant la pause et réduisait le score via De Rossi qui concluait victorieusement de la tête un coup de coin délivré par Andrea Pirlo (2-1, 41e). Les vice-champions du monde étaient même tout près de l'égalisation quelques minutes plus tard mais le poteau venait à la rescousse de Kawashima sur une tentative de Giovinco qui venait de remplacer Aquilani.

En deuxième mi-temps, les Italiens retrouvaient des couleurs et renversaient la vapeur en 7 petites minutes. Uchida trompait son propre gardien sur un centre à ras de terre de Giaccherini à destination de Balotelli. L'ailier de poche de la Juve avait su récupérer le ballon à même la ligne de fond après un cafouillage de Yoshida. (2-2, 50e). 

120 secondes plus tard, l'arbitre désignait le point de pénalty pour une faute de main d'Hasebe. La décision était sévère car le ballon avait rebondi sous le genou du capitaine japonais avant de toucher le bras. Etait-ce de la compensation après l'erreur le pénalty en faveur des Nippons ? Mario Balotelli n'en avait cure puisqu'il prenait Kawashima à contre-pied pour porter l'Italie aux commandes pour la première fois dans ce match (2-3, 52e).

La messe semblait alors dite d'autant plus que les transalpins se procuraient de nouvelles occasions avec notamment un tir de Giovinco bien détourné par Kawashima. Mais l'Italie, connue jadis pour sa culture défensive, n'est plus la même aujourd'hui.

A la 69e, Endo donnait un coup-franc sur le côté droit. Okazaki surprenait Montolivo au premier poteau pour tromper Buffon d'une tête puissante. Le match devenait complètement fou (3-3, 69e).

1030576-16607096-640-360.jpg

En difficulté physiquement, l'Italie reculait et voyait les Japonais semer la terreur au sein de leur grand rectangle. Buffon devait se coucher avec brio sur une frappe d'Honda avant d'être sauvé peu après par son poteau et sa barre transversale. La frappe croisée d'Okazaki trouvait en effet le montant gauche avant que le ballon ne rebondisse sur la tête Kagawa puis sur la barre. La chance des grands gardiens et des grandes équipes ?

Sans doute, car en un coup d'accélérateur, la Squadra reprenait les devants. Une passe de De Rossi transperçait la défense mal alignée du Japon et trouvait Marchisio qui remisait au point de pénalty à Giovinco qui redonnait l'avance à ses couleurs. C'était d'ailleurs le premier goal sous la liquette italienne de la fourmi atomique. (3-4, 86e)

Malgré cela, l'Italie se procurait encore quelques frayeurs dans les dernières minutes. Elle encaissait un nouveau but après que le ballon ait de nouveau heurté la barre. Mais le joueur japonais était logiquement désigné en position de hors-jeu. Buffon et les siens pouvaient souffler. Ils s'imposaient au terme d'un véritable thriller contre une équipe du Japon qui a fait mieux que de se défendre.

02:37 Écrit par tackle on web dans International, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

19/06/2013

Le Brésil l'emporte sur le Mexique grâce à la classe de Neymar

Le Brésil, en dominant le Mexique (2-0) mercredi à Fortaleza, a quasiment assuré sa qualification pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations, grâce à un but et une passe décisive de Neymar, au cours d'une journée où son rôle a débordé dans le champ politico-social. Le billet qualificatif dépendait de l'autre match du groupe dans la foulée, Italie-Japon, tout comme l'élimination du Mexique.

Les Brésiliens ont mis une pression d'enfer sur leurs adversaires dès l'entame et assiégé leurs cages, la concrétisant par l'ouverture du score de la 9e minute par Neymar.

Centre dévié de Dani Alves et reprise de volée du gauche du jeune prodige: encore un "golaço" (beau but) du N.10 de la Seleçao, après sa demi-volée du droit ouvrant la voie au 3-0 contre le Japon samedi.

Et en fin de match, petit festival côté gauche pour effacer deux défenseurs et passe ajustée pour Jô qui n'avait qu'à finir le travail (90e+3).

23:52 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, GESTES TECHNIQUES, International, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

18/06/2013

La Rojita remporte l'Euro U21

Thiago Alcantara a marqué 3 des 4 buts espagnols

L'équipe nationale espagnole "espoirs" a remporté ce mardi soir le championnat d'Europe des U21. En finale, la Rojita a battu l'Italie 2-4. Thiago Alcantara, auteur d'un triplé est le grand bonhomme de la soirée. Isco a marqué le quatrième but espagnol.

Du côté transalpin, les réalisations sont l'oeuvre d'Immobile et Borini.



20:18 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, International, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Josh Kennedy envoie l'Australie au Brésil

L'Australie s'est qualifiée mardi pour le Mondial-2014 au Brésil en battant à Sydney l'Irak (1-0) à l'occasion de la dernière journée du 4e tour de la zone Asie.

L'Australie devient ainsi le 2e pays qualifié sur le terrain (le Brésil, hôte, est qualifié d'office) après le Japon, autre pensionnaire de la zone Asie, qui était dans le même groupe que les Australiens (groupe B).

Oman, entraînée par le Français Paul Le Guen, se déplacera mardi en Jordanie pour tenter de décrocher la 3e place du groupe B, qui donne droit à un barrage continental avant un barrage intercontinental contre le 5e de la zone Amsud, dernière possibilité pour aller au Brésil.

C'est la 4e fois de leur histoire que les "Socceroos" se qualifient pour un Mondial. Leur meilleure performance reste un 8e de finale atteint en 2006 en Allemagne.

20:12 Écrit par tackle on web dans International, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Quand Parker rime avec loser

En 2010, l'Afrique du Sud avait du sa présence à la Coupe du monde à son statut d'organisateur. Ce fut pareil cette année avec la CAN qui se déroulait sur ses terres. Heureusement pour cette nation qui éprouve toutes les peines du monde à se qualifier pour les tournois internationaux en temps normal. 

Car l'année prochaine au Brésil, on ne verra pas l'ombre d'un Bafana Bafana. Leur parcours s'est en effet arrêté ce dimanche à Addis Abeba après une défaite 2-1 contre l'Ethiopie dans le cadre du groupe A du deuxième tour des éliminatoires pour le Mondial. Contraints de l'emporter au coup d'envoi, les hommes de Gordon Igesund réussissent une bonne entame de match et ouvrent le score à la 34e minute grâce à Bernard Parker. Malheureusement, cette avance sera de courte durée car Kedebe égalise à trois minute de la pause.

Malgré tout, les Bafana Bafana restent dans le coup et un but suffit toujours à leur bonheur. A la 70e, Parker réussit le doublé. Sur un coup-franc, l'attaquant des Kaizer Chiefs expédie une magnifique en pleine lucarne. Le problème, c'est que c'est celle de son propre but.

Les carottes sont alors cuites pour l'Afrique du Sud qui ne devra pas traverser l'Océan Atlantique en mai prochain. Quand à Bernard Parker qui aurait pu être le héros du jour, son nom rime désormais avec loser.

09:40 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, International, LES RESTES DU MONDE, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Tahiti prend un savon contre le Nigéria

Le Nigeria s'est aisément joué des amateurs de Tahiti lundi à Belo Horizonte en phase de poules de la Coupe des Confédérations, patientant toutefois jusque dans les dernières vingt minutes pour enfoncer le vainqueur de la Coupe d'Océanie (1-6).

Invité pour la première fois à se frotter au plus haut niveau international, Tahiti, 138e mondial au classement FIFA, a ainsi offert une certaine résistance au champion d'Afrique en titre. Sur un corner de Vahirua, seul professionnel de cette équipe, Tahiti était même revenu à 1-3 après la pause suite à une tête en extension de Tehau (54) au deuxième poteau. Heureux comme des gamins, les joueurs de Polynésie française fêtèrent ce but en mimant le pagayeur, un geste rendu célèbre par Vahirua. La naïveté défensive -- erreur du gardien Samin sur le 3e but, but contre son camp du même Theau sur le 4e -- mais aussi l'impact athlétique et la supériorité technique des Nigérians ne laissaient cependant guère d'issue au Toa Aito ("guerriers de fer"). Victimes notamment d'un triplé de l'attaquant de l'AC Milan Oduamadi, ils lâchaient prise physiquement en fin de partie, encaissant 3 buts de la 69e à la 81e minute.

Belga

07:00 Écrit par tackle on web dans International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

17/06/2013

Mario Balotelli jette sa chaussure pour contester une décision arbitrale

Ce dimanche, Mario Balotelli a encore démontré toute sa classe en offrant le but de la victoire à l'Italie lors de la rencontre de Coupe des Confédérations contre le Mexique. Mais le bonhomme reste toujours aussi impulsif et imprévisible. Il l'a d'ailleurs encore montré il y a deux semaines en se faisant exclure contre la République Tchèque lors d'un match comptant pour les qualifications pour la Coupe du monde.

Contre le Mexique, Balotelli n'était pas content de la décision de l'arbitre chilien ne pas lui accorder un pénalty. Du coup, il a retiré sa chaussure pour la jeter violemment au sol. 

Fallait pas l'énerver.

13:07 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, International, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'Espagne fait le job en 30 minutes contre l'Uruguay

L'Espagne n'a eu besoin que d'une demi-heure pour s'imposer sur l'Uruguay (2-1), pour son entrée en lice dans la Coupe des Confédérations dimanche, affichant une totale maîtrise et une gestion de ses efforts dans la chaleur tropicale de Recife, dans le Nordeste brésilien.

La Roja prend ainsi les commandes du groupe B, avant le deuxième match lundi entre Tahiti et le Nigeria, qui devrait lutter avec l'Uruguay en vue du deuxième billet qualificatif pour les demi-finales.

Le suspense n'aura pas duré longtemps. La Roja s'est vite détachée au score, d'une demi-volée de Pedro déviée par Lugano (20e) puis d'un second but, signé Soldado, alerté par Fabregas et oublié par la lourde charnière centrale Lugano-Godin (32e).

Dès l'entame, les occasions espagnoles s'étaient succédé toutes les cinq minutes, avec notamment le poteau trouvé par Fabregas (10e). L'Espagne, huée par le public sud-américain, matérialisait cette domination, et le rythme chutait tout à coup, malgré une petite réaction d'orgueil des Uruguayens.

Le seconde période se déroulait sur un terrain de match amical, comme si les deux équipes se satisfaisaient de ce 2-0, et dans un stade qui ne se réveillait plus que sporadiquement.

Tout suspense s'était définitivement assoupi... jusqu'à la réduction du score sur coup franc direct par Suarez (88e), qui ne s'était jusqu'alors procuré aucune occasion, tout comme Forlan, entré pour les vingt dernières minutes.

AFP

10:35 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le coup-franc magique de Pirlo pour sa 100e sélection

L'Italie a battu difficilement le Mexique (2-1) pour son entrée en lice dans la Coupe des Confédérations (groupe A) au terme d'une rencontre très agréable jouée sur un rythme élevé, dimanche au stade Maracana, à Rio de Janeiro.

Cette victoire difficile mais méritée a été longue à se dessiner pour la Squadra Azzurra, qui a longtemps buté sur le gardien mexicain Jose Corona. Il a fallu un but de Mario Balotelli, auteur d'un match plein, à l'entrée du dernier quart d'heure pour sceller le sort de la rencontre (78).

Les Italiens se sont montrés dangereux dès le début de la rencontre, notamment par un Balotelli omniprésent. +Super Mario+ a d'abord tenté un lob de 40 mètres (4) puis a buté sur Corona en reprenant un centre de Montolivo (7), avant de mettre à contribution le gardien mexicain sur une frappe à l'entrée de la surface(9).

Le Mexique, volontaire mais un peu dépassé, réagissait toutefois par Andres Guardado, qui trouvait la barre à la reprise d'un centre en retrait de Giovani Dos Santos (11).

L'Italie ouvrait logiquement le score sur un bijou d'Andrea Pirlo, qui honorait sa 100e sélection. Sur coup franc, le joueur de la Juventus enroulait une frappe magistrale qui terminait dans la lucarne droite de Corona (1-0, 27), marquant son 13e but avec la Squadra Azzurra.

Une grosse erreur de Barzagli, qui perdait le ballon à l'entrée de la surface avant de commettre une faute sur Dos Santos, permettait alors au Mexique de revenir sur un penalty transformé par Chicharito, qui prenait Buffon à contre pied (1-1, 34).

Avant la mi-temps, Corona allait encore se mettre en évidence en captant une frappe en pivot de Balotelli (40), puis en détournant un centre d'Abate convoitée par l'attaquant du Milan AC (41).

Après le repos, le match reprenait sur le même rythme. Montolivo mettait à contribution le gardien mexicain en reprenant un coup franc de Pirlo détournée par le mur (57). Le milieu italien était proche de s'offrir un doublé sur un nouveau coup franc qui frôlait la lucarne gauche de Corona (59).

L'Italie reprenait logiquement l'avantage grâce à Balotelli, qui prenait le dessus sur la défense mexicaine tout en puissance pour fusiller Corona après une ouverture de Giaccherini (2-1, 78).

Le score en restait là, malgré une dernière tentative de Jimenez bien captée par Buffon (88). L'Italie pourra donc affronter sereinement le Japon mercredi avec peut-être à la clé une qualification pour les demi-finales en cas de victoire. Le Mexique, lui, se mesurera au Brésil.

10:30 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, International, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook