Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/09/2012

Le coup-franc de Xavi contre l'Arabie Saoudite

La semaine passée, Xavi avait fait le tour de la toile en enfilant un petit pont ni vu, ni connu à Guardado lors du match de Liga contre le FC Valence.

Ce week-end, le Blaugrana fera le buzz pour ce modèle de coup-franc expédié dans la lucarne à l'occasion d'un match amical entre l'Espagne et l'Arabie Saoudite. Le mur adverse aura beau sauter, le ballon distillé par l'orfèvre de la Roja était imparable.

Un autre style que la frappe de mule de Jan Vertonghen, mais un résultat identique.

Pour info, l'Espagne a infligé un score de forfait aux pauvres saoudiens.

10:36 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : xavi, arabie saoudite, coup franc, espagne, roja |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/09/2012

Pays de Galles - Belgique 0-2 : le bulletin de notes des Diables

13.jpgCourtois 7 : Un arrêt cinq étoiles sur un coup franc vicieux de Bale. Est passé à côté du corner suivant, mais ce raté est resté sans conséquences. Retenons qu’il a effectué l’arrêt du match.

Gillet 8: Quel match de Guillaume ! N’a pas raté une passe et a récupéré pas mal de ballons avec des bons tacles. Même quand Bale est venu jouer de son côté, il a maintenu son bon niveau de jeu. Dommage pour sa carte jaune.

Kompany 8: C’est le capitaine qui a trouvé la faille. Et dire que dans son époque anderlechtoise, il n’était pas considéré comme un spécialiste du jeu de tête. Défensivement, il n’a pas commis la moindre erreur.

Vermaelen 7: Auteur de la première occasion du match, également sur une reprise de la tête. Constitue un bon duo avec Kompany. Irréprochable au niveau défensif.

Vertonghen 7,5: Son pied gauche a fait mouche. Quelle bombe ! Pas impressionné par la présence de son coéquipier Bale sur son flanc. Une montée dangereuse, mais son tir n’était pas cadré.

Witsel 7,5: A-t-il perdu une seule balle ? On ne le croit pas. À la récupération, il était impressionnant. Grand calme en possession du ballon et il a osé tirer au but. Hélas !, ses tirs n’étaient pas bons.

Dembélé 6: Il a déjà été meilleur. A quelques fois traîné avant de frapper au but. Remplacé assez tôt.

Fellaini 6: On l’a déjà vu plus présent qu’hier. Il n’était pas mauvais mais il n’a pas pesé sur l’entrejeu gallois comme il le fait parfois avec Everton.

Hazard 6: Début de match difficile. A quelque peu grandi dans le match, notamment en lançant Vertonghen vers le but, mais on en est convaincu que son moment de gloire doit encore venir.

Mertens 8: La veille du match, avant l’entraînement, Dries Mertens n’était pas d’humeur. Peut-être parce qu’il n’était pas encore sûr de jouer. Mais Wilmots lui a donné sa chance et le petit ailier du PSV l’a pleinement saisie. Comme contre les Pays-Bas, c’est lui qui a été le plus dangereux. Et il a une nouvelle fois été décisif: la qualité de ses corners a été recompensée par le but de Kompany. En pleine confiance, Mertens était encore meilleur. Comme en témoigne sa passe du... dos dans les dernières minutes.

Mirallas 6: La position de centre-avant n’est pas sa meilleure mais il a fait ce qu’il a pu.

Lukaku 6,5: Il a failli marquer de la tête. Toujours en mouvement mais il n’a pas trouvé la faille.

De Bruyne 6,5: Souvent en possession du cuir, il a lancé beaucoup de ballons (tendus) devant le but.

Y. T

23:15 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (22) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les pays de Galles - Belgique du passé

pays de Galles-Belgique: 3-1

Date et lieu : 17 octobre 1990, Qualifications Euro 1992, Ninian Park, Cardiff (12000 spectateurs)

pays de Galles: Southall, Aizlewood, Young, Bodin, Blackmore, Nicholas, Horne, Thomas, Hugues, Rush, Saunders

Sélectionneur: Terry Yorath

Belgique: Preud'Homme, De Wolf, Demol, Grün, Gerets, Van der Elst, Emmers, Scifo, Versavel, Ceulemans, Nilis (Wilmots, 74')

Sélectionneur: Guy Thijs

Buts : Versavel (24'), Rush (30'), Saunders (83'), Hugues (88')  

Le résumé : Après la déception du mondial italien et l'élimination douloureuse contre les Anglais, les Diables Rouges ont l'occasion de prendre leur revanche en faisant partie des équipes qualifiées pour l'Euro en Suède. Mais l'équipe coaché par Guy Thijs est dans le trou. Leur campagne a notamment commencé avec une défaite contre l'Allemagne. A Cardiff, les choses commencent plutôt bien puisque Bruno Versavel ouvre la marque dès la 24e d'un tir lointain consécutif à une belle action collective. Mais la défense belge va ensuite s'effondrer. A la demi-heure, une perte de balle de Gerets au milieu du jeu va être rapidement punie par Ian Rush parti dans le dos de Demol après avoir été bien lancé par Saunders. A la 83e, ce même Saunders se retrouvait dans le petit rectangle pour envoyer au fond des filets de Preud'homme un ballon qui trainait dans les 16 mètres belges. Les Gallois feront ensuite le break  cinq minutes plus tard grâce à une frappe croisée imparable de Mark Hughes.

Ce match marque le début de la fin d'un cycle puisqu'Eric Gerets honorera sa 84ème sélection sur 86 et Jan Ceulemans sa 94ème sur 96.

Au final, la Belgique terminera 3e de son groupe (sur 4) avec 5 points. L'Allemagne 10 points devancera le Pays de Galles, 9 points, mais seul la Mannschaft aura le droit de disputer l'Euro 1992 organisé en Suède.


pays de Galles - Belgique 2-0

Date et lieu : 31 mars 1993, Qualification Coupe du monde 1994, National Stadium Cardiff (27 000 spectateurs)

pays de Galles: Southall, Aizlewood, Young, Bodin, Ratcliffe, Horne, Speed (Philipps, 87'), Giggs (Bowen, 89'), Hugues, Rush, Saunders

Sélectionneur : Terry Yorath

Belgique: Preud'Homme, Albert, Medved (Oliveira, 46'), Grün, Smidts, Staelens, Van der Elst, Scifo, Boffin, Degryse, Czerniatynski (Severeyns, 65')

Sélectionneur: Paul van Himst

Buts : Giggs (18'), Rush (39')

Le résumé : Placés dans le groupe 4, les Diables Rouges ont fort à faire dans un groupe avec la Roumanie, la Tchécoslovaquie, Chypre, les Iles Féroé et le pays de Galles. Le 18 novembre 1992, les hommes de Van Himst avaient pris la mesure des Gallois au Parc Astrid sur le score de 2-0. Staelens et Degrijse se chargeant des réalisations des Diables. Mais le match à Cardiff s'avèra plus compliqué pour les nôtres. Dès la 18e, la grande promesse galloise de l'époque, un certain Ryan Giggs trompait Preud'homme sur un superbe coup franc à l'entrée du rectangle. Vingt minutes plus tard, les Dragons doublaient la mise via Ian Rush qui gagnait son duel aérien avec Rudy Smidts. C'était le 24ème but en sélection nationale pour l'attaquant de Liverpool qui devenait le meilleur buteur de sa sélection. Il inscrira au total 28 buts pour les Dragons, mais ne participera jamais à une Coupe du Monde. Ian Rush est toujours à l'heure actuelle le meilleur buteur de sa sélection.

Au final, malgré cette défaite les Belges arracheront leur ticket pour la Coupe du monde aux Etats-Unis, notamment grâce à un match nul resté dans les mémoires contre la Tchécoslovaquie. Philippe Albert avait été exclu rapidement dans le match, mais Filip De Wilde avait sorti quelques grandes parades pour préserver le point suffisant à la qualification.

pays de Galles-Belgique: 1-2

Date et lieu : 29 mars 1997, Qualifications Coupe du Monde 1998, Ninian Park, Cardiff (14.650 spectateurs)

pays de Galles: Southall, Page, Symons, Blackmore, Jones, Horne, Pembridge, Speed, Giggs, Hughes, Saunders (Hartson, 65') 

Sélectionneur: Bobby Gould

Belgique: De Wilde, De Roover, Smidts, Van Meir, Crasson, Staelens, Van der Elst, van Kerckhoven, Lemoine, E. Mpenza (M. Mpenza, 65'), Oliveira (Scifo, 80')

Sélectionneur : Georges Leekens

Buts: Crasson (24'), Staelens (45'), Speed (60')

Le résumé : Wilfried Van Moer a été remercié par l'Union Belge après la cuisante défaite à domicile (0-3) des Diables Rouges contre les Pays-Bas. Pour provoquer un électrochoc avant le difficile déplacement au pays de Galles, la fédération décide de débaucher Georges Leekens de Mouscron. Le club hennuyer, promu la saison précédente parmi l'élite caracole alors en tête du championnat de D1. Au Ninian Park de Cardiff, les Diables vont rapidement prendre l'avance grâce à Bertrand Crasson qui avait pris la place d'Olivier Doll blessé. Le joueur du Napoli va tenter une frappe lointaine qui surplombe Neville Southal. Luis Olivieira ratera ensuite le 0-2 de peu, mais Lorenzo Staelens permettra quand même au nôtre de doubler la mise d'une tête imparable après un centre de Bart De Roover. Gary Speed, qui s'est suicidé l'an passé alors qu'il occupait le poste de sélectionneur de son pays, redonnera l'espoir aux Dragons à l'heure de jeu d'un solide coup de tête, mais cela ne suffira pour empêcher la victoire des nôtres.

A noter que l'équipe de Leekens s'appuyait sur les perles mouscronnoises de l'époque. Emile Mpenza évoluait en pointe aux côtés d'Oliveira pendant qu'Mbo faisait le back up. Le poste de meneur de jeu était lui confié à Dominique Lemoine, préféré à Enzo Scifo. Du côté gallois, Neville Southall, alors âgé de 40 ans, disputait son avant-dernier match pour son pays. L'emblématique gardien d'Everton (750 matchs avec les Toffees) aussi connu pour sa moustache que son surpoids reste toujours le recordman de sélection du pays de Galles (92). Il n'aura cependant jamais disputé de Coupe du Monde.

Au final, après cette victoire, nos Diables s'assureront de la seconde place de leur groupe en remportant un beau succès 1-3 à Istanbul. Ils doivent ensuite se farcir une double confrontation contre l'Irlande en barrages pour obtenir leur billet pour la France. Les hommes de Leekens arracheront le partage à Dublin (1-1) et termineront le boulot à Bruxelles en s'imposant 2-1.

10:11 Écrit par tackle on web dans Culture, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

06/09/2012

Avec ou sans numéro 9 ? Choisissez vos onze titulaires

pays de galles,belgique,diables rouges,onze idéal,mondial 2014,marc wilmots


A l'approche de pays de Galles - Belgique, on peut penser que les Diables ne sont pas prêts d'avoir un vrai "onze type" dans cette campagne de qualification


Avant toute chose, précisons que cet article n'est pas écrit dans le but de jouer les sélectionneurs. Les cartes sont dans les mains de Marc Wilmots et nous sommes les premiers à penser que l'ensemble de la nation doit le soutenir dans sa quête d'une qualification pour le mondial 2014.

Cela n'empêche pas la rédaction de dh.be que nous sommes d'ouvrir le débat avec nos internautes sur la nécessité, ou non, d'avoir un véritable attaquant de pointe au coup d'envoi du premier match, ce vendredi soir, au pays de Galles. Car il semble bien que ce soit l'un des derniers dilemmes de notre sélectionneur, à quelques heures du match tant attendu.


Oui à Benteke !

Le système "barcelonnais sans Villa" qu'est celui d'un 4-3-3 sans véritable attaquant de pointe nécessite une certaine maitrise et, surtout, d'avoir plusieurs dynamiteurs de défenses, qui ont des automatismes entre eux. Il est clair qu'à plusieurs reprises, les Diables seront amenés à poser des offensives et à tenter de contourner le double rideau défensif que nous imposeront les Gallois. Il faudra trouver des espaces dans les intervalles et se reposer sur un exploit individuel pour faire la différence. Hazard, Mertens et Mirallas ont le profil requis mais n'ont guère d'automatismes. Et puis, Xavi n'a pas encore pris la nationalité belge... 

La meilleure alternative semble être un 4-3-3 avec Benteke en pointe. Tout d'abord parce qu'elle offre la possibilité de passer en 4-4-2 avec un seul remplacement (l'entrée de Lukaku, par exemple) en fonction du déroulement du match. Ensuite parce qu'il s'agit de peser un minimum sur cette défense galloise et notamment sa charnière. Hazard, Mirallas ou Mertens sont attirés par le cuir et décrochent sans cesse pour le toucher un maximum. Cela libère les deux défenseurs centraux adverses qui peuvent dès lors se concentrer sur leur placement dans les derniers mètres, pour couper tous les angles de passes et venir prêter mains fortes à leurs backs et médians défensifs sur le pressing du porteur du ballon.

Aligner Hazard en pointe lui permet certes de se concentrer sur son jeu en possession de balle et délaisser sa tâche défensive mais cela le prive d'un pivot comme l'était Tulio De Melo à Lille ou comme l'est Fernando Torres à Chelsea. Bref, des joueurs qui mobilisent cette charnière centrale adverse pour dégager de l'espace à ceux venant de la deuxième ligne. 


Mertens ou... Hazard en joker de luxe ?

Au vu de leur forme actuelle respective, placer Mertens ou Hazard sur le banc serait s'exposer à de nombreuses critiques, d'autant plus que les deux joueurs sont devenus les chouchous du public belge. Pourtant, force est de constater qu'Eden est un véritable bâton de dynamite quand il monte à l'heure de jeu. Le 4-4 contre l'Autriche en est le meilleur exemple. Le joueur a toutefois acquis un autre statut que celui qui était le sien il y a deux ans et on le voit mal perdre sa place de titulaire en ce début de campagne. 

Dries Mertens pourrait donc faire les frais de cette situation et hériter d'une étiquette de joker de luxe. Wilmots le dit lui même, les remplaçants peuvent se montrer plus importants que les titulaires et les excellentes montées au jeu du meneur du PSV Eindhoven face à la Turquie il y a quinze mois ou, plus récemment, face aux Pays-Bas, pourraient inciter notre sélectionneur à concentrer l'impact potentiel d'un grand Mertens sur les trente dernières minutes de jeu, qui devraient également voir Lukaku faire son apparition, si les Diables n'ont pas encore fait la différence. Une formule testée et approuvée le 15 aout dernier...


Qui dans l'entrejeu ?

Finalement, celui dont on parle le moins est Kevin Mirallas. Le neo-Toffee devrait toutefois être titularisé ce vendredi soir. Valeur sûre à l'avant, il est surtout notre attaquant le plus efficace en reconversion défensive, ce qui peut avoir son utilité face à Gareth Bale. Mais quel que soit notre trio offensif titulaire à Cardiff (Mertens-Hazard-Mirallas ou Hazard-Benteke-Mirallas, vous aurez deviné notre préférence), ils sont quatre pour trois places dans l'entrejeu.

Il semblerait ("enfin", dirons certains) que Timmy Simons ne soit plus une option au coup d'envoi. Dembélé, Defour, Fellaini et Witsel sont donc les quatre prétendants. Les deux premiers cités sont sans doute en balance, tant les deux autres peuvent apporter au niveau de la conservation du ballon et sur les phases arrêtées, qui pourraient être une autre issue de secours en cas de panne offensive sur les attaques placées. Faire jouer Defour peut permettre à nos deux "afros" de jouer en déviation sur les passes longues et d'aller peser sur la défense adverse lors des attaques placées. Deux bémols, les deux hommes font parfois un peu double emploi lorsqu'ils évoluent l'un à côté de l'autre et ils ne sont pas les plus explosifs dans les derniers mètres.

Dembélé est donc peut-être devenu l'homme providentiel, surtout au vu de son adaptation éclair au poste de médian axial, où il avait d'ailleurs été formé. Witsel serait alors aligné en n°6, tout en gardant la possibilité de permuter avec Fellaini. Dembélé, lui, assurerait le liant entre tout ce beau monde et Benteke. Defour pourrait quant à lui retrouver une place de titulaire contre la Croatie, où le jeu sans ballon aura sans doute un peu plus d'importance que ce vendredi soir.

Voilà donc notre onze idéal (voir l'image de l'article) pour ce match bien précis. Ci-dessous, plusieurs sondages vous donnent la possibilité d'effectuer votre propre équipe type. A vous de jouer...

N.Ch.

Elisez votre onze type pour pays de Galles - Belgique

Quel gardien ?

sondage

quel back droit ?

sondage

Quels défenseurs centraux ?

sondage

Quel back gauche ?

sondage

Quel milieu de terrain ?

sondage

Quels ailiers ?

sondage

Quelle pointe ?

sondage

19:01 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pays de galles, belgique, diables rouges, onze idéal, mondial 2014, marc wilmots |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Partie de tennis-ballon avec Lucas Biglia

 

14:50 Écrit par tackle on web dans International, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lucas biglia, argentine, anderlecht, lionel messi |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Defour, Wilmots et Lukaku évoquent le match contre le Pays de Galles à J-2

Defour : "On connaît nos qualités"

 

Wilmots: "On a un objectif, on va tout faire pour"

 

Lukaku : "Y a une complémentarité entre Benteke et moi"

 

Wilmots : "Le Pays de Galles va aussi nous craindre"

 

08:53 Écrit par tackle on web dans Belgique, Diables Rouges, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/08/2012

L'Argentine punit l'Allemagne

Messi rate un peno, Di Maria régale aux 30 mètres et Howedes sauve l'honneur d'une tête plongeante magistrale...

12:03 Écrit par tackle on web dans International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Belgique 4-2 Pays-Bas : le bulletin de notes des Diables

Courtois 6.5 : Deux arrêts plus que nécessaires et pas évidents du tout avant la mi-temps. Aucune chance sur les buts.

Gillet 7 : Avant la mi-temps, Guillaume a réédité sa bonne prestation de Wembley, malgré un Robben déchaîné en début de match. En seconde période, il en a vu de toutes les couleurs pendant un quart d’heure contre ce même Robben, notamment sur le 1-1. Mais il s’est bien racheté.

Van Buyten 6.5 : Il avait répondu présent, même s’il n’a pu éviter que les Néerlandais se présentent assez seuls devant Courtois. Sorti avec une blessure au pied.

Vermaelen 6.5 : A montré que le poste de défenseur central est sa meilleure place, mais était, lui aussi, impuissant quand les vagues d’attaques se multipliaient.

Vertonghen 7.5 : Très offensif. Son but du droit en est la preuve. A souvent atteint la ligne de but, et était impliqué dans le 1-0. Par contre, Narsingh – son adversaire direct – était le visiteur le plus redoutable.

Witsel 7 : Calme, réfléchi, il a bien monopolisé le ballon. Mais on l’a déjà vu plus dominant dans l’entrejeu.

Defour 6 : A connu des bons moments, mais a parfois disparu du match.

Chadli 6 : Impliqué dans quelques combinaisons offensives, il aurait dû marquer au moins un but, surtout sur une reprise de la tête.

Hazard 6 : Incertain suite à une contracture, il a préféré jouer. Pas mauvais, mais on n’a pas vu le tout grand Eden.

Mirallas 6 : Dans le quart d’heure fou des Diables, il a joué un rôle important. Pour le reste, il a trop rarement su se distinguer.

Benteke 6.5 : Excellent but du Genkois, après une jolie feinte. Toutefois, il devra être plus présent pour conserver sa place en pointe.

Alderweireld 6 : Sans la moindre réaction sur les contre-attaques néerlandaises.

De Bruyne 7 : A apporté du dynamisme sur les flancs.

Dembélé 7 : Etait omniprésent pendant sa demi-heure de jeu.

Lukaku 8 : Quelle bonne montée au jeu de Romelu ! A pesé sur la défense, a marqué (son troisième but comme Diable) et a sans cesse demandé le ballon. Avec ce Lukaku-ci, West Bromwich peut avoir fait une affaire en or.

Mertens 8 : quand il est monté au jeu à la 67e minute à la place de Chadli, Dries Mertens a même été applaudi par les supporters néerlandais, admiratifs de son talent depuis quelques saisons en <i>Eredivisie </i>. Les fans <i>Oranje </i> ne se doutaient cependant pas que le lutin du PSV allait faire basculer la rencontre. Un but puis deux <i>assists </i> faisaient passer le score de 1-2 à 4-2 en cinq minutes. Inutile de préciser que Mertens a marqué des points précieux avant les rencontres à enjeu à un poste hyper-concurrentiel…

00:47 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (26) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

01/05/2012

Le but de Vinent Kompany contre Manchester United

Et surgit Vince The Prince !

 

10:10 Écrit par tackle on web dans International | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/09/2011

La petite fille de Tevez est à croquer

img-photo-l-ogre-tevez_x500_arton147433.jpg

14:22 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carlos tevez, manchester city |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/09/2011

Le gros raté de Pandev contre Cesena

Heureusement pour lui, le Napoli s'est finalement imposé 3-1 sur le terrain de Cesena

09:23 Écrit par tackle on web dans International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : goran pandev, napoli, cesena, seria a, marek hamsik |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/09/2011

Ils fêtent un but en se moquant de Shakira et Gérard Piqué !

15:16 Écrit par tackle on web dans International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : piqué, hik, football, shakira, but, goal, vidéo |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

23/08/2011

Carragher encense Vermaelen

thomas vermaelen, jamie carragher, arsenal, liverpool Notre compatriote a reçu un bel hommage de la part de l'emblématique défenseur de Liverpool

Arsenal ne va pas bien en ce début de saison. Sur le terrain, les Gunners n'ont pris qu'un seul point en deux rencontres de Premier League et se sont montrés bien désarmés face au Liverpool de Kenny Dalglish qui est venu s'imposer facilement 0-2 en terres londoniennes. En coulisses, les cadres commençent à quitter le navire et après Cesc Fabregas, parti chercher des trophées au Barça, ça pourrait être au tour de Samir Nasri d'aller voir chez les Citizens si les perspectives sportives et financières ne sont pas plus intéressantes.

Dans ce contexte morose, la prestation de Thomas Vermaelen contre les Reds a été une éclaircie dans la grisaille. Promu vice-capitaine, Verminator a mis en boîte Andy Carroll et a longtemps maintenu son équipe à flot face aux offensives de Liverpool. Jamie Carragher, qui a disputé plus de 650 matchs avec les Reds, n'a d'ailleurs pas tari d'éloges sur notre compatriote.

« Thomas Vermaelen fait partie des grands défenseurs européens. En première mi-temps, il a sauvé plusieurs ballons dangereux qui auraient pu nous permettre de prendre plus rapidement l’avantage » a déclaré l'icône de Liverpool à la presse britannique. « Je pense aussi que c’est grâce à Vermaelen qu’Arsenal a rejoint les vestiaires à la mi-temps avec le match nul »

Une belle reconnaissance.

01:02 Écrit par tackle on web dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thomas vermaelen, jamie carragher, arsenal, liverpool |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook