Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/02/2014

Cristiano Ronaldo, l'homme qui marque tout le temps

images.jpg

Au Café des Sports, deux hommes discutent des matches de la semaine écoulée. Entre la triplé d'Eden Hazard contre Newcastle, la grande forme du Standard et la tactique de John van den Brom, nos deux compères parviennent à aborder le football espagnol. Et pas pour les exploits de Thibaut Courtois, absent entre les perches des Colchoneros à l'occasion des deux dernières rencontres. Néanmoins, il est quand même question du club du Diable rouge, mais surtout de son voisin et rival où évolue un Portugais ayant abusé de gomina dans sa chevelure. Oui, on vous le confirme, Toby Alderweireld n'est pas né au pays du Fado.

 - "Ce mercredi, Cristiano Ronaldo s'est offert un nouveau doublé contre l'Atlético Madrid et a propulsé le Real Madrid en finale de la Coupe d'Espagne."

- "Ouais pas mal, mais rien de bien extraordinaire quand on connait le sens du but du tout récent Ballon d'or. A-t-il marqué un magnifique but à l'occasion ? Du genre qui mériterait que votre site en fasse un buzz qui déchainerait autant les passions sur la toile qu'un article sur un LOLcat."

- "Même pas ! CR7 s'est contenté, enfin ce n'est pas ce qu'on dirait dans un certain club du plat pays, de convertir deux pénalties. Certes très bien tirés, mais pas de quoi en faire un fromage en effet. Bon, en fait Cristiano a marqué ses 404e et 405e goals depuis le début de sa carrière."

- "D'accord, c'est impressionnant, magnifique et tout ça. Mais vous vous extasiez sur des chiffres qui ne sont même pas ronds maintenant ? A moins bien sûr que le Lusitanien ait battu le record d'un joueur illustre façon Lionel Messi qui a égalé, à l'occasion de la 1/2 de Copa del Rey contre la Real Sociedad, le record du plus grand nombre de buts sous une même liquette espagnole que détenait Telmo Zarra."

- "Vous êtes un peu exaspérant avec votre manie de toujours comparer les deux. Et bien, même pas. Le pire, c'est que c'est le 404e but de Ronaldo qui a retenu notre attention..."

- "Ca y est, c'est officiel ! Vous délirez complètement sur Tackle on web. L'alcool au boulot, c'est mal."

- "Oooh, rassurez-vous médisant personnage. Jamais pendant les heures de service. C'est surtout la minute à laquelle il a marqué ce but qui est particulière."

- "Je n'ai pas le temps de regarder la feuille de match et vous commencez sérieusement à me lasser avec votre petit "teasing" (excuse-moi Patrick Montel pour cet anglicisme insupportable) interminable."

- "Ronaldo a perforé les filets du gardien colchonero à la 7e minute. C'était jusque là la seule minute sur les 90 que compte une rencontre de football où il n'avait pas trouvé la faille. Sa 404e tentative fut donc la bonne."

- "Misère et dire qu'on peut même pas apporter une touche belge à ça parce que Thibaut Courtois n'était même pas entre les perches. Bon ok. Je reconnais que sur le coup, ça méritait bien que vous en fassiez un article."

Pour être complets sur cette étonnante statistique, on signalera que Cristiano Ronaldo n'a trouvé la faille qu'à une seule reprise lors de la 1ere, 7e, 15e, 17e, 31e, 40e, 43e, 53e et 78e.

On constate donc que CR7 est toujours plus inspiré en seconde mi-temps puisqu'il y marque plus régulièrement. Mais surtout, le natif de Madère aime se montrer décisif aussi bien lors des fins de matches que de mi-temps. Il a ainsi trouvé la faille à 22 reprises lors de la 90e minute (arrêts de jeu compris) et 12 fois avant la pause. C'est pas pour rien qu'il a reçu le Ballon d'or à deux reprises.

Sinon, on constate aussi un pic de forme à la 23e minutes avec dix roses plantées. Mais n'y voyez pas un hommage à feu François Sterchele.

Ci-dessous, le tableau complet de ses réalisations minute par minute. 

record-de-buts-cristiano-ronaldo.jpg

10:50 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

13/02/2014

Le solo de Lionel Messi pour battre un nouveau record

La finale de la Copa del Rey nous offrira donc un Clasico. Après la qualification facile du Real Madrid au détriment de l'Atlético voisin, c'est le Barça qui a assuré sa place au stade ultime de l'épreuve en se contentant du partage sur la pelouse de la Real Sociedad (1-1).

Après même pas une demi-heure de jeu, Lionel Messi coupait court à tout suspense en ouvrant le score après un solo entamé depuis la moitié du terrain.

Mais La Pulga fut aussi bien aidé par la défense basque sur le coup. Il a hérité du cuir après une grossière perte de balle dans le rond central de José Angel

Lancé à toute allure vers les cages adverses, Messi ne sera guère inquiété par les 5 joueurs basques trainant dans ses parages.

Sur la frappe du gauche de l'Argentin, Zubikarai, déjà auteur d'une bourde malheureuse à l'aller, n'a pas pu suffisamment dévier le cuir.

Après une année 2013 où il a été contrarié par les blessures et n'a pas atteint les mêmes sommets que d'habitude, le petit prodige du Barça retrouve son meilleur niveau à quelques mois d'une Coupe du monde qui manque toujours à son impressionnant palmarès. Pour info, il en est déjà à 8 buts en 10 matches en 2014. Vincent Kompany, qui aura la lourde de tâche de le tenir en boîte lors du 1/8e de finale de C1 contre Manchester City, est prévenu.

Messi dans l'histoire

Depuis ce mercredi, Lionel Messi est le nouveau co-détenteur du record du plus grand nombre de buts inscrits pour un même club. Son 335ème pion en 405 matchs pour le Barça lui permet d'égaler la légende de l'Athletic Bilbao, Telmo Zarra, qui a inscrit le même nombre de buts entre 1940 et 1955. Mais ce dernier devance tout de même le quadruple Ballon d'Or en termes de ratio buts/matchs puisqu'il ne lui avait fallu que 352 matches pour y parvenir.

Décédé en 2006 des suites d'un infarctus à l'âge de 85 ans, Telmo Zarra a été six fois meilleur buteur du championnat espagnol et a scoré à 20 reprises sous le maillot de la Roja en autant de sélections. Une distinction décernée par le quotidien sportif espagnol Marca au meilleur buteur espagnol du championnat d'Espagne de football de première et deuxième division porte son nom, le trophée Zarra. Il fut créé lors de la saison 2005-06 peu de temps après sa disparition.

Zarra-01.jpg

Fernando Llorente et Roberto Soldado, qui ont depuis tous les deux quitté la Liga pour la Juventus et Tottenham, l'ont remporté la saison dernière avec 17 buts à leur compteur. La victoire de Llorente était toute symbolique puisqu'il évoluait dans le même club que Telmo Zarra, l'Atlético Bilbao. Le recordman de victoires de ce trophée est David Villa qui l'a gagné à 4 reprises. Cette saison, il devrait normalement revenir à Diego Costa qui a choisi il y a peu de défendre les couleurs de l'Espagne plutôt que celles du Brésil.

F.Chl.

Le but de Lionel Messi contre la Real Sociedad

Telmo Zarra en vidéo

10:56 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, Culture, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/02/2014

Ronaldo touché par un briquet après avoir sévèrement blessé un Colchoneros

Hier soir se déroulait le match retour de demi-finale de Coupe du Roi entre le Real Madrid et l'Atletico. Un match qui ne comportait que très peu d'intérêts puisque le Real l'avait emporté largement au match aller (3-0). La formation de Carlo Ancelotti a assuré l'essentiel lors de ce match retour en s'imposant 2-0, grâce à deux penaltys convertis par Cristiano Ronaldo

Le Portugais ne s'est pas mis évidence que pour ses deux buts inscrits au remplaçant de Thibaut Courtois. Dans un duel aérien avec Javier Manquillo, le Ballon d'Or balance son adversaire au sol un peu trop violemment et celui-ci retombe sévèrement sur ses cervicales. Ronaldo écope d'un carton jaune et le joueur de l'Atletico Madrid est emmené à l'hôpital. Selon les premiers diagnostics, il souffrirait d'une grosse entorse cervicale.
 
Cet incident a sensiblement énervé le public de Vicente Calderon. À sa rentrée au vestiaire pour la mi-temps, le Portugais reçoit un briquet en pleine tête. Plus de peur que mal pour Ronaldo puisqu'il s'en sort sans égratignures. 
 
 

11:00 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, SUPPORTERS, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

11/02/2014

Un gardien espagnol marque des 90 mètres

Il s'en est passé des choses assez originales dans les divisions inférieures de plusieurs championnats européens ce week-end. Un but "venteux" en D2 anglaise, un tacle défensif qui se transforme en but en D4 italienne et une célébration de but spéciale à l'échelon provincial italien.

Petit détour maintenant par l'Espagne et sa troisième division avec une rencontre entre La Roda et Arroyo. A priori, deux équipes pas très intéressantes puisqu'elles se retrouvent classées dans les bas-fonds, mais à égalité de points.

Si les locaux l'emporteront 2-0, ils le doivent en grande partie à leur dernier rempart Victor Bocanegra. Non pas parce qu'il a sorti quelques parades décisives, mais parce qu'il a ouvert le score pour les siens en dégageant un ballon depuis sa surface de réparation.

Certes, ce n'est pas la première fois que ce genre d'événement se produit dans une rencontre de football, mais ce qui est plus rare, c'est que le ballon n'a pas rebondi sur le sol avant de terminer sa course dans les filets adverses.

Et Victor Bocanegra n'a semble-t-il pas non plus été aidé par un vent excessif, ce qui rend son goal plus joli encore.

11:10 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ÇA SE PASSE EN DESSOUS, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

06/02/2014

Le petit pont nonchalant de Lionel Messi, la floche malheureuse du gardien du Real Sociedad

On se dirige vers un Clasico pour la finale de la Copa del Rey alors que les manches retour des 1/2 finales n'ont même pas encore été jouées. Le Real Madrid et le FC Barcelone ont pris une belle option après leurs victoires respectives sur l'Atlético (3-0) et la Real Sociedad (2-0).

Au Camp Nou, c'est Sergio Busquets qui a ouvert la marque pour les Catalans peu avant la mi-temps. Le deuxième but tombera sur une erreur bien malheureuse d'Enaut Zubikarai, le gardien de la Real Sociedad. 

Celui-ci s'était retrouvé en face à face avec Alexis Sanchez qui avait été lancé dans le dos de la défense basque par une passe tranchante de Cesc Fabregas. La tentative du Chilien a été repoussée par le poteau et le ballon est arrivé chez Elustondo.

Plutôt que de dégager le cuir sur le côté ou derrière la ligne de fond, le milieu de terrain basque n'a rien trouvé de mieux que de le faire en direction de son gardien qui venait de se relever. Du coup, le pauvre Zubikarai n'a pu que dévier le ballon tiré à bout portant dans ses propres filets.

Et Lionel Messi dans tout ça ?

La star Blaugrana n'a pas trouvé la faille ce mercredi soir et n'a pas livré la rencontre la plus étincelante de sa carrière. L'Argentin a pourtant failli faire trembler les filets sur coup franc, mais celui-ci a finalement été repoussé par la barre transversale.


Mais il faut dire aussi que Messi n'a pas été épargné par les défenseurs de la Real Sociedad qui ont utilisé tous les moyens pour l'arrêter. A l'image de Jon Gaztanaga, sans doute fan de rugby, qui a opéré un plaquage en règle pour stopper l'une des chevauchées de La Pulga.

Mais ce marquage à la culotte n'a pas toujours suffi pour l'arrêter. A l'image de ce petit pont nonchalant qu'il a effectué sur un adversaire.



10:09 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, ESPAGNE, GESTES TECHNIQUES, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/02/2014

Thibaut Courtois, bien malheureux contre le Real Madrid

Thibaut Courtois avait été l'un des grands artisans du sacre de l'Atlético Madrid lors de la Copa del Rey 2013. Face au voisin et rival du Real, le gardien belge avait sorti une prestation 5 étoiles et deux réflexes étourdissants devant Gonzalo Higuain et Mesut Özil. Il avait d'ailleurs eu droit à de nombreuses louanges. Gerard Piqué y était d'ailleurs allé de son petit tweet de félicitations.

Mais cette année, ce ne sera pas la même rengaine pour celui qui défend aussi les perches de l'équipe nationale. En 1/2 finale de la même compétition, l'Atlético retrouvait sa victime merengue bien décidée à laver l'affront.

Et les hommes de Carlo Ancelotti sont bien partis pour réussir leur pari puisqu'ils ont déjà un bon pied en finale après la victoire sans appel sur le score de 3-0 lors de la manche aller.

Cette fois, Thibaut Courtois fut impuissant sur les nombreuses offensives de la Casa Blanca. Il faut dire qu'il n'a pas été aidé par ses défenseurs. Emiliano Insua et Miranda ont ainsi dévié bien involontairement des tentatives de Pepe et d' Angel Di Maria.

Deux buts bien malheureux pour le dernier rempart de 21 ans qui n'a pas grand chose à se reprocher sur ce coup. Pas plus que sur le pion de Jesé, auteur d'une déviation très subtile sur un service de Di Maria.

Thibaut Courtois a aussi sorti quelques ballons chauds, permettant ainsi au score de ne pas être plus lourd pour les Colchoneros. A la 32e, il a réalisé une double intervention sur des tentatives de Jesé et Luka Modric. Il est aussi bien intervenu sur deux tentatives de Cristiano Ronaldo aux 48e et 86e minute.

Si la perspective d'une deuxième victoire en Coupe s'est éloignée ce soir, l'Atlético peut surtout rêver du titre de champion. Actuellement, les hommes de Diego Simeone comptent 3 unités d'avance sur les deux grands de la Liga, le FC Barcelone et le Real Madrid.

F.Chl.

 

23:31 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Arbeloa racle la cheville de Diego Costa

arbeloa-diegocosta-derbi.jpg

Vainqueur de la Copa del Rey la saison passé après une finale épique remportée contre le voisin du Real, l'Atlético Madrid aura du mal à renouveler son titre. Les Merengue ont en effet pris une belle option sur la finale en corrigeant la bande à Thibaut Courtois sur le score sans appel de 3-0.

Le gardien des Diables Rouges, impérial il y a quelques mois lors de la finale victorieuse, a été bien malheureux ce mercredi soir puisqu'il a notamment été battu par deux frappes déviées par ses défenseurs, Insua et Miranda

Le match a été très dur au niveau des duels. Diego Costa, l'attaquant des Colchoneros, qui a choisi récemment de défendre les couleurs de l'Espagne, n'a pas été épargné par certains de ses futurs partenaires au sein de la Roja.

Ainsi, Alvaro Arbeloa, qui n'est pas réputé pour être le plus grand poète de la Casa Blanca, a raclé, ni vu, ni connu, la cheville de l'attaquant de l'Atlético.

Un geste qui s'est produit à la 35e alors que le score n'était que de 1-0 pour le Real. Sans doute un tournant pour la bande à Diego Simeone puisque l'agresseur s'en est sorti blanc comme neige.

Mais Arbeloa n'a pas été le seul à offrir un traitement de faveur musclé à Diego Costa. Les deux autres internationaux espagnols du Real, Sergio Ramos et Xabi Alonso, n'ont pas non plus fait dans la dentelle avec le natif de Lagarto au Brésil.

Voilà qui promet quelques explications en vue des prochains rassemblements de l'équipe nationale.

F.Chl.


Arbeloa STAMP on Diego Costa | Real Madrid vs... par LaLigaAction

22:40 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

04/02/2014

Seydou Keita, à Valence pour l'amour du jeu

Le Malien quitte la Chine pour revenir dans une Liga où il a tout gagné !

On le pensait parti pour une fin de carrière tranquille en Chine mais Seydou Keita a décidé revenir en Europe, au FC Valence. Le Malien a tout gagné en Espagne, il faisait partie de la fantastique équipe du Barça de 2009 qui remporta cette année-là Ligue des champions, championnat d'Espagne, Coupe du Roi, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Espagne et Coupe du monde des clubs.

"Je suis revenu en Europe parce que j'aime le football et jouer à un très haut niveau", commentait le milieu défensif lors de sa présentation ce lundi au stade Mestalla de Valence. "Venir à Valence après avoir tout gagné avec Barcelone ajoute encore de la pression. Mais j'aime cette pression". Le Malien de 34 ans a connu la Liga avec Séville en 2007 avant de tout gagner avec le Barça entre 2008 et 2012. A 34 ans il a encore faim de football de haut niveau. "C'est vrai que ça fait deux mois qu'on a arrêté en Chine", précise-il. "Je m'entrainais avec un coach individuel pour maintenir un peu ma condition physique. C'est sûr que j'aurai besoin de quelques jours pour suivre le rythme des entrainements. Mais j'ai toujours été un joueur physiquement très fort. Ca m'aidera surement pour revenir rapidement."


"Quand j'ai décidé de revenir en Europe, j'ai aussi eu des contacts avec des clubs de Dubaï, du Qatar, en Turquie mais aussi avec Liverpool avec qui on était en contacts très avancés. Mais finalement je suis venu à Valence parce que chez les Reds je n'avais pas beaucoup de chances de jouer. Quand j'ai décidé de quitter la Dalian Aerbin (ex-club de Guillaume Hoarau notamment) pour revenir ici, c'était pour profiter et jouer si je m'entrainais bien et prestais à un haut niveau. Je ne sais pas encore quel sera mon niveau mais parfois, en parlant avec les dirigeants et l'entraineur, vous pouvez sentir la confiance qu'on a en vous, c'est pour cela que j'ai décidé de venir à Valence."

Et notre interlocuteur d'ajouter, non sans humour, "je suis un milieu défensif qui parfois, avec de la chance, marque quelques goals. Je suis toujours le même, je n'ai pas changé. J'espère travailler, aider l'équipe et si par chance je peux marquer des buts, ça me plairait."

"Juan Antonio Pizzi est un bon entraineur" précise encore Keita. "Il a beaucoup d'envie. Il est très exigeant mais à présent je suis un joueur comme un autre. Je dois travailler et avoir des minutes de jeu pour montrer ce que je peux apporter à l'équipe. Maintenant c'est à moi de beaucoup travailler pour aider l'équipe. Le club voulait que je signe jusqu'à la fin de la saison plus une année supplémentaire. Mais avec mes représentants, on a dit que 6 mois, c'est mieux pour tout le monde. Ca enlève la pression au club et à tout le monde. Ainsi je suis plus tranquille pour bien profiter et donner le maximum pour cette équipe. C'est important pour moi de montrer ce que je peux donner au club, aux supporters et surtout les remercier de me donner la chance de revenir en Espagne."

keita.jpgLe week-end dernier, le FC Valence a redressé la tête en championnat au terme d'une victoire historique au Camp Nou contre le grand Barça, premier grand exploit de Juan Antonio Pizzi qui a remplacé Miroslav Djukic en fin d'année. "J'y étais", explique la nouvelle recrue du club 'ché'. "Le Barça a bien commencé et a vite marqué le premier but. Mais peu à peu on est revenu dans le match. Puis surtout en deuxième mi-temps, toute l'équipe a bien joué. Le gardien, la défense, devant, tout le monde a vraiment bien joué parce que gagner au Barca n'est pas facile. Il faut jouer à 100% sinon c'est impossible de gagner contre Barcelone. Vous savez, quand vous jouez à Barcelone ou à Madrid il n'y a pas besoin de motivation supplémentaire. C'est une motivation naturelle contre les grandes équipes. Je crois que l'entraineur est travailleur, il donne confiance à ses joueurs. Je ne le connais pas encore bien mais durant les deux jours que j'ai passés à m'entrainer avec l'équipe, j'ai la sensation que c'est un gagneur qui ne lâche rien. Il est très exigeant, il veut gagner, il veut qu'on lutte. Je crois que ça aide beaucoup pour gagner un match comme celui de l'autre jour au Camp Nou parce que si on ne court pas, si on ne fait pas les choses avec le coeur, c'est impossible de gagner contre une équipe comme le Barça. Il y a quelques temps il n'y avait que le Barca et le Real Madrid pour lutter pour la Liga. Maintenant on compte aussi l'Atletico Madrid. C'est une équipe très forte, très difficile à jouer. Ils sont premiers de la Liga qui, pour moi, reste le meilleur championnat du monde. C'est une Liga très exigeante avec un très haut niveau. Avec Valence j'espère pouvoir faire ce que j'ai réalisé avec Séville et Barcelone."

Au FC Valence, Seydou Keita portera le numéro 11.

(Mathieu Militis, correspondant à Valence)

12:50 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, MERCATO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Momo Sissoko à Levante pour redevenir lui-même

Anderlecht regrettera-t-il de ne pas avoir su faire signer le milieu Malien?

"Je veux redevenir l'un des meilleurs milieux de terrain du monde". Momo Sissoko affiche ses ambitions. Il n'est pas venu à Levante pour faire de la figuration. Laissé libre par le Paris Saint-Germain au terme de la saison dernière, le franco-malien s'était entrainé quelques semaines à Monaco avant d'effectuer un test de deux semaines en novembre, à Anderlecht. Un accord n'a pu être trouvé. Finalement Sissoko n'a plus joué depuis 6 mois en match officiel. Proche de signer à Valladolid, le joueur de 29 ans a finalement opté pour le club de Levante dans la banlieue de Valence.

Pourquoi lui a-t-il fallu 6 mois pour retrouver un club? La carte de visite du milieu défensif est pourtant impressionnante. FC Valence, Liverpool, la Juventus, le PSG... Les noms prestigieux ne manquent pas. On parle de l'état de son genou qui lui a posé des problèmes à Paris.

sissoko.jpg"Je suis très bien physiquement" déclare Sissoko lors de sa présentation à la presse ce lundi à Valence. "J'ai fait les tests avec le docteur de Valladolid qui m'a dit que ça allait bien. Le docteur de Levante l'a confirmé donc je n'ai pas de problème. La vérité est sur le terrain et nous verrons quand je vais jouer."

Le nouveau numéro 22 de Levante connait bien la ville. C'est au club voisin du FC Valence qu'il explosait il y a 10 ans. "C'est vrai que j'étais très proche de signer à Valladolid mais vous savez dans le football il se passe beaucoup de choses. L'opportunité de Levante est arrivée ainsi que des offres d'Angleterre. Au final, j'ai décidé de jouer pour Levante et je suis content d'être ici."

Quand on lui fait remarquer qu'il passe du PSG, l'un des clubs les plus riches du monde à Levante, l'un des clubs les plus humbles de la Liga, Sissoko insiste sur l'opportunité qu'il veut saisir. "Tout d'abord je suis ici pour profiter. Redevenir le Momo Sissoko que j'ai toujours été. J'ai beaucoup d'envie. Tout le club a fait le travail nécessaire pour que je signe à Levante. Maintenant je vais tout donner pour ce club. C'est vrai que je n'ai pas joué depuis longtemps mais c'est un club qui m'a donné cette opportunité et je vais la prendre à 100%. J'ai signé pour 4 mois. Ce qui m'importe c'est de bien jouer comme je l'ai toujours fait. Retrouver la confiance, tout donner et au final on va s'assoir avec le président, le directeur sportif pour voir si on peut travailler plus longtemps ensemble."

Où en est-il physiquement? Fera-il regretter au sporting d'Anderlecht de ne pas avoir fait l'effort pour l'embaucher? Le terrain donnera ses réponses. "Je suis préparé" conclut Mohamed Sissoko. "Je sais pourquoi je suis ici. Je veux redevenir l'un des meilleurs milieux de terrain du monde et je vais y parvenir."

(Mathieu Militis, notre correspondant à Valence)

12:35 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, MERCATO | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le bijou de Riera, le doublé de Perbet

Villarreal s'est imposé, pour le match de clôture de la 22ème journée de Liga ce lundi soir, lors de la rencontre l'opposant à Osasuna (3-1). Jérémy Perbet, l'ancien montois, s'est montré une fois de plus très inspiré puisqu'il a inscrit un beau doublé et porté son total de but en Liga à 7.

Mais le but de la soirée est à mettre à l'actif d'Oriol Riera, qui inscrit lui son 8ème but de la saison. L'attaquant d'Osasuna a subtilement dévié un ballon parti des pieds d'Emiliano Armenteros et qui est venu frapper le poteau avant de finir sa course dans les filets. Sergio Asenjo, lobé et surpris, n'a rien pu faire pour empêcher le ballon de rentrer. Un très beau but qui n'a donc pas évité la victoire de Villarreal.

Les deux buts de Perbet après 1'45" et 3'10" de vidéo et le bijou de Riera après 3'55".

 

12:12 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

03/02/2014

Cristiano Ronaldo sort les griffes et perd la boule

Le Ballon d'or a été exclu contre l'Athletic Bilbao à un quart d'heure de la fin.

L'Atlético Madrid de Thibaut Courtois et de Toby Alderweireld s'est emparé seul de la tête de la Liga après le faux pas du Barça contre Valence. Alors que les Catalans mordaient la poussière dans leurs installations avec une défaite 2-3, les Colchoneros offraient un festival offensif à leurs partisans en corrigeant la Real Sociedad sur le score sans appel de 4-0 (Courtois était aligné tout le match, Alderweireld devait à nouveau se contenter de la banquette)

L'Atlético Madrid possède désormais 3 unités d'avance sur le Barça qui voit revenir à sa hauteur le Real Madrid. Les Merengue n'ont pas profité de la défaite du rival historique pour s'emparer seuls de la deuxième place et offrir au championnat espagnol un duo de tête 100% issu de la capitale.

Dans le nouveau San Mames, le Real a été "trahi" par Cristiano Ronaldo qui a abandonné ses partenaires à un quart d'heure du terme, soit juste après l'égalisation basque. 

Tout a commencé quand Carlos Gurpegi s'est plaint d'avoir reçu un coup de cuisse du Ballon d'or. Le Lusitanien a commencé à monter dans les tours et a laissé traîner sa main sur le visage du Basque, qu'il aurait légèrement griffé au passage. Gurpegi en a rajouté une couche en s’écroulant, ce qui a provoqué la colère de son coéquipier Ander Iturraspe, bien décidé à dire sa façon de penser à Ronaldo. Les deux hommes se sont confrontés tête contre tête. L'arbitre a sorti un carton jaune pour le joueur de Bilbao alors que la star du Real se voyait brandir le rouge.

Le score ne bougera plus, mais après la rencontre, les réactions n'ont pas tardé à tomber. "C'était une expulsion injuste, point", estimait le latéral gauche madrilène Marcelo. Carlo Ancelotti se montrait plus prudent au moment d'analyser le tournant du match : "C'est difficile pour moi de juger, parce que je n'étais pas sur le terrain, mais les images montrent que ça a été un peu exagéré".

Le match entre les deux formations avait été très intense au niveau des duels. CR7 n'avait d'ailleurs pas été épargné par les joueurs locaux et avait demandé à l'homme en noir qu'il fasse preuve de plus de sévérité à leur égard. C'est finalement contre lui que cette demande se sera retournée.

F.Chl.


Red Card - Cristiano Ronaldo - Athletic Bilbao... par The-Best-Games

10:47 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

01/02/2014

Le Barça battu par Valence

Le FC Barcelone a été renversé par Valence (2-3) samedi, concédant son premier revers depuis avril 2012 à domicile en Championnat d'Espagne et donnant l'opportunité à l'Atletico ou au Real Madrid de prendre le pouvoir dimanche pour la 22e journée.

Malgré des buts d'Alexis Sanchez (7) et Lionel Messi (54, sur penalty), le Barça s'est incliné devant Dani Parejo (44), Pablo Piatti (49) puis Paco Alcacer (59). Et dans un match bien commencé mais très mal achevé, les Catalans ont fini à 10 après l'expulsion de Jordi Alba pour un deuxième carton jaune à la 77e minute.


Barcelona vs Valência 2 -3 All Goals Highlights... par lancealance

19:07 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

30/01/2014

Les joueurs du Racing Santander en grève... dans le rond central

Les joueurs du Racing Santander, équipe de Division 3, se sont croisés les bras dans le rond central et ont refusé de jouer au moment où l'arbitre donnait le coup d'envoi jeudi à 21h00 de leur quart de finale retour de la Coupe du Roi face à la Real Sociedad.

L'équipe de Santander avait communiqué il y a trois jours leur décision irrévocable de ne pas disputer cette rencontre si le Conseil d'Administration du club, avec son président, Angel Lavin, ne démissionnait pas.

Les joueurs de Santander se sont ainsi regroupés dans le rond central au moment du coup d'envoi refusant clairement de jouer. L'arbitre mettant ensuite directement fin à la rencontre.

Les joueurs avaient expliqués qu'ils n'étaient plus payés depuis plusieurs mois, "malgré les promesses du président."

La Real Sociedad avait remporté le match aller 3 à 1. A priori, Santander perdra la rencontre par forfait et devrait se voir exclu de la prochaine édition de cette compétition.

La Real Sociedad rejoindrait ainsi directement les demi-finales, pour y affronter Barcelone. L'autre demi-finale mettra aux prises l'Atletico Madrid de Thibaut Courtois et Toby Alderweireld au Real Madrid.

AFP

21:45 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook