Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/04/2013

Ronaldo, bourreau de Bilbao

En baisser de rideau de la 31e journée de Liga, le Real Madrid se déplaçait à San Mamès pour y défier l'Athletic local. Si ces dernières années, les Merengue avaient souffert dans l'antre de Bilbao, ce ne fut absolument pas le cas ce dimanche soir. 

Il faut dire qu'ils ont pu compter sur un Cristiano Ronaldo de nouveau omniprésent. CR7 s'est offert un doublé en claquant un joli coup-franc pour le premier et en marquant de la tête pour le deuxième. Sur le dernier but des siens, le Lusitanien a offert l'assist à Higuain.

Cristiano Ronaldo en est actuellement à 31 buts en Liga, ce qui le place à 12 longueurs de son éternel rival Blaugrana Léo Messi.



14:26 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

12/04/2013

Quand Mourinho offre un beau cadeau à un éboueur

130410121644-abel-rodriguez-jose-mourinho-real-madrid-t1-wide.jpg

José Mourinho est souvent critiqué pour son côté hautain et arrogant. Pourtant, l'entraineur du Real Madrid peut avoir le coeur sur la main. Illustration avec ce beau cadeau qu'il a offert à un éboueur américain.

Abel Rodriguez, un immigré mexicain de 41 ans vit en Californie où il est "agent de propreté" dans le métro de Los Angeles. Grand passionné de football, il parvient à être ramasseur de balle pour le Real Madrid lors de la tournée américaine du club Merengue pendant l'été 2012.

En février dernier, Abel Rodriguez s'offre un voyage en Espagne avec ses modestes économies pour assister au Clasico de la 26e journée de Liga entre le Real et le Barça. Le hic, c'est que notre homme n'a pas de billet pour assister à la rencontre. Il n'a même pas assez d'argent pour se payer l'hôtel et passe ses nuits sous la neige car, pas de bol, l'hiver a aussi été rude du côté de la capitale espagnole.

Un jour, Abel Rodriguez croise tout à fait par hasard José Mourinho dans une rue de la capitale espagnole et ce dernier le reconnait. "Amigo ? Qu’est-ce que tu fais là", demande alors le Special One à celui qui fut ramasseur de balle pour le Real. "Je lui ai répondu que j’étais venu rendre visite aux joueurs et que c'était la première fois que je venais en Europe. Je lui ai expliqué que je rêvais de voir le Clasico", explique Abel Rodriguez dans le magazine américain Sports Illustrated. "Mourinho m’a demandé si j'avais déjà mes billets. Je lui répondu que je n’avais pas encore réglé cela."

Alors l'entraineur du Real Madrid décide de faire un beau geste pour ce supporter si particulier. Il lui offre une place dans la tribune VIP et une chambre d'hôtel en échange d'une chose : qu'Abel vienne travailler pour le club Merengue comme intendant des maillots.

L'homme de 41 ans accepte la proposition du Mou à condition de ne pas être payé pour ce job. Grâce à la générosité du Special One, le modeste "agent de propreté" du métro de Los Angeles a pu faire partie du staff élargi du Real lors de la rencontre contre le FC Barcelone en championnat et lors du 1/8e de finale retour de la Champion's League contre Manchester United. Il en a profité pour sympathiser avec Cristiano Ronaldo et Kakà et a même pu serrer la main de Sir Alex Ferguson. Enfin, il a même posé en compagnie de Diego Maradona et il a reçu un maillot dédicacé de la part de son compatriote Chicharito.

Un vrai conte de Noël en plein mois de février et de mars. Par contre sur la photo d'Abel avec Mourinho,  l'Only One est loin d'être à son avantage.

130410115921-abel-rodriguez-diego-maradona-single-image-cut.jpg

images.jpeg

130410115914-abel-rodriguez-chicharito-single-image-cut.jpg

08:28 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, INSOLITE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

11/04/2013

Xavi, monsieur 100%

xavi-story-ap.jpgCe n'est pas vraiment une première dans l'histoire de la Champion's League. La précision en matière de statistiques n'est que toute récente et celles qui compilent le taux de passes réussies dans un match n'ont été introduites que lors de la saison 2003-2004. 

Mais néanmoins, il faut saluer la performance réalisée ce mercredi soir  par Xavi contre le PSG. Le métronome du FC Barcelone a en effet réussi 100% de ses passes. Sur les 92 (ou 96, les chiffres divergent) ballons qu'il a du négocier, le numéro 6 catalan n'en a perdu aucun. Solide.

D'autres joueurs ont réussi la même performance avant lui mais le nombre de passes effectuées était moindre. Javier Zanetti en avait réussi 72 lors d'un match contre Tottenham. Emmanuel Eboué, 54 lors d'un Arsenal - FC Porto. Et cette saison, Cristiano Ronaldo avait réussi les 50 passes qu'il avait tentées lors d'un match de poule contre Manchester City.

Si la performance de Xavi reste remarquable, la grande majorité des spécialistes est unanime pour dire que le milieu de terrain Blaugrana n'a pas disputé une rencontre exceptionnelle. Son impact sur le jeu de son équipe a été bien inférieur à ce qu'il a l'habitude d'être. Réussir ses passes, c'est bien, mais quand celles-ci sont majoritairement jouées latéralement ou vers l'arrière, c'est beaucoup plus facile. Comparé à ses stats habituelles en C1, Xavi n'a joué que 31 ballons dans les trentre derniers mètres pour 54 habituellement. En moyenne, les caviars du métronome espagnol amènent 2,8 occasions par rencontre. Contre le PSG, le chiffre est resté bloqué à 0.

Comme quoi Ariël Jacobs avait raison. Lorsqu'il entrainait encore Anderlecht, le technicien diegemois avait affirmé que "les statistiques étaient comme les mini-jupes, elles ne révèlaient pas l’essentiel”.

TOW 

img-les-passes-de-xavi-1365676638_x610_articles-168546.jpg

11:39 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le magnifique numéro technique d'Iniesta contre le PSG

Le Barça a atteint le dernier carré de la Champion's League dans la douleur. Les Blaugrana ont éliminé le PSG sans l'avoir battu au terme des deux rencontres et ne doivent leur qualification qu'à la différence des buts marqués à l'extérieur.

Ce mercredi soir, le Camp Nou a même cru un moment vivre une terrible désillusion quand Javier Pastore a ouvert le score pour le club de la capitale française. Mais le FC Barcelone a pu compter sur son Messi. Incertain avant la rencontre, La Pulga ne devait en principe même pas fouler la pelouse. Mais la perspective d'une élimination a forcé Tito Vilanova à faire monter au jeu le quadruple Ballon d'or. Et celui-ci a encore démontré toute son importance au sein du dispositif Blaugrana puisqu'il est à la base de l'égalisation de Pedro. Les débats sur une Messi-dépendance risquent encore d'être nombreux dans les jours à venir.

Avant cela, la prestation du Barça avait été bien décevante. Les Catalans avaient manqué d'inspiration et à l'image de Piqué, Xavi ou Villa, beaucoup de ses éléments-clés passaient à côté de leur sujet. Le seul à répondre aux attentes était l'inévitable Andrès Iniesta. L'international espagnol a de nouveau été parfait dans son passing et sa vision du jeu et a même gratifié les socios du Camp Nou de quelques numéros techniques dont il a le secret.

Ainsi, dans les dernières minutes de la rencontre, Don Andrès a reçu un ballon sur le côté gauche après une belle transversale. Il a fixé Christophe Jallet avant d'accélérer et de rentrer dans la surface de réparation où il va mettre dans les choux le même Jallet et Alex avec un 180° de toute beauté. Le milieu espagnol n'a cependant pas conclu son action puisque sa frappe du gauche a échoué dans le filet latéral de Sirigu.

Les deux joueurs parisiens aux crânes dégarnis ont du se sentir un peu humiliés sur le coup.

11:20 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, FRANCE, GESTES TECHNIQUES, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

10/04/2013

Le Barça se qualifie difficilement face au PSG

À Barcelone, tout était encore possible après le 2-2 du match aller. Les Parisiens se créaient les meilleurs occasions en première période, Victor Valdes était ainsi décisif sur Lavezzi (24e) et Lucas (28e). Pastore, en contre, ouvrait finalement le score (47e).
 
Messi montait au jeu à la 65e et le Barça égalisait peu après: l'Argentin servait Villa, qui glissait à Pedro lequel fusillait Sirigu (71e). L'ailier assurait de la sorte la qualification au FC Barcelone grâce aux buts inscrits à l'extérieur.
 
Les Catalans rejoignent le Real Madrid et le Borussia Dortmund en demi-finale, dont le tirage au sort aura lieu vendredi 12 avril. Le match aller aura lieu les 23 et 24 avril, le retour le 30 avril et le 1er mai.
 
Belga

22:58 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

09/04/2013

Dortmund renverse la vapeur dans les arrêts de jeu contre Malaga

Le Borussia Dortmund, qui a arraché sa qualification 3-2 contre Malaga dans les arrêts de jeu, et le Real Madrid, malgré une défaite 3-2 à Galatasaray, se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions, mardi à l'issue des quarts de finale retour.

À Dortmund, les deux équipes partaient du 0-0 du match aller. Malaga prenait les commandes grâce à une frappe tendue de Joaquin (25e). À la 40e, une action collective permettait à Lewandowski, de s'en aller dribbler le gardien Willy et égaliser. Eliseu, en contre, redonnait l'avantage à Malaga (82e, 1-2).

À la 90e+1, Reus redonnait l'espoir (2-2). Malaga était alors toujours qualifié grâce aux buts à l'extérieur. Les Allemands se ruaient à l'assaut du but de Willy et Felipe Santana offrait une incroyable qualification à Dortmund (90e+3).

AFP

23:04 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le Real sort un Galatasaray qui peut partir la tête haute après deux buts d'anthologie d'Eboué et Drogba

Le Real Madrid s'est qualifié pour sa 24e demi-finale de la Ligue des champions malgré une défaite 3-2 mardi soir à Istanbul face à une équipe de Galatasaray qu'elle avait déjà assommée 3-0 au match aller mais qui n'a pas rendu les armes.

Dès la 8e minute, les Merengue pensaient avoir tué les bien maigres espoirs du groupe de Fatih Terim: servi par Özil sur l'aile droite, Khedira centrait devant la cage de Muslera, offrant à Ronaldo l'occasion d'inscrire son 10e but dans cette compétition.

Meilleur buteur de la C1, le Portugais enfonçait les Turcs tout en confortant son avance sur ses poursuivants Messi (FC Barcelone) et Burak Yilmaz, le canonnier de Galatasaray, suspendu pour ce match, tous deux à huit buts.

Car avec cinq buts à passer à l'une des meilleures formations au monde, plus question a priori de croire en un miraculeux retour.

D'ailleurs, les Castillans étaient déterminés à ne laisser aucune chance à leur adversaire --"je veux gagner ce match", avait prévenu la veille leur entraîneur José Mourinho-- et maintenaient le pressing pendant l'essentiel de la première mi-temps, Di Maria manquant de peu d'alourdir la note après une belle talonnade de Ronaldo, d'une frappe parée par Muslera (25e).

Mais les hommes de Terim se sont repris après la pause pour offrir à leur public enfin enflammé un spectacle de haute volée.

Le défenseur ivoirien Emmanuel Eboué a ouvert le feu en plaçant dans la lucarne droite de Lopez une superbe frappe des 20 mètres, sur un service de Sneijder (57e).

Treize minutes plus tard, c'est le Néerlandais qui trouvait la faille d'une frappe à ras de terre après une passe de Sabri, rentré à la place d'Umut.

L'autre recrue de luxe de l'intersaison, Didier Drogba, lui emboitait le pas à la 72e en trompant Lopez d'une talonnade qui finissait au fond des filets.

Dans une bronca indescriptible, l'Ivoirien a bien failli redonner foi dans les miracles en envoyant une nouvelle fois le ballon dans les filets espagnols à la 80e, mais le but était refusé pour hors jeu.

Sur un centre en retrait de Benzema, rentré à la 73e à la place de Higuain, Ronaldo marquait d'une frappe à ras de terre son onzième but de la compétition.

AFP

22:52 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le gros fail de Cristiano Ronaldo

Ca arrive même aux meilleurs ! Véritable machine à buter, Cristiano Ronaldo a lui aussi ses petits moments de flottement. Comme lors du 1/4 de finale retour contre Galatasaray. Après une ouverture du score en début de rencontre, le Portugais s'est montré moins efficace à la 56e minute.

Sur un contre parfait des Merengues, CR7 s'est retrouvé tout seul devant Muslera après un excellent centre d'Angel Di Maria. Las, l'attaquant madrilène a complètement raté sa reprise et mis le ballon à côté, à l'entrée du petit rectangle. Un fail qui n'empêchera pas le Real d'accéder aux 1/2 finale malgré une défaite 3-2 à Istanbul.

22:28 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Rivaldo sort du gros dossier sur Mourinho

José Mourinho nous renvoie l'image d'un mec dur, froid et arrogant. Pourtant, le Portugais fut un gai luron dans une autre vie. La preuve avec cette photo ressortie des placards par Rivaldo, l'ancienne star du Barça.

"Regardez ce que j'ai trouvé dans mes affaires, mon ami Mourinho, sa femme et mon fils Rivaldinho", écrit-il sur Twitter. Habillé en cow-boy, l'actuel coach du Real pose fièrement, pisolet à la ceinture et chapeau vissé sur la tête en compagnie de la smala Rivaldo. Un cliché totalement improbable, mais bien drôle.

Obrigado, Vitor !

o-MOURINHO-570.jpg

10:01 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, ESPAGNE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/04/2013

La banderole nazie en l'honneur de Mourinho

Que les fans du Real soient fous de leur coach José Mourinho, on peut le comprendre. Mais certains d'entre eux sont allés beaucoup trop loin en comparant le gourou merengue avec... Adolf Hitler.

En effet, des supporters ont eu la "brillante" idée d'accrocher une banderole aux relents nazis à l'entrée du Santiago Bernabeu, juste avant le match contre Levante. Sur celle-ci, on peut lire l’inscription "Heil, Mou", entre un portrait du Führer et celui du Portugais. Lequel nous gratifie de son regard le plus sombre. Nul et totalement inapproprié.

media_xll_5710328.jpg

14:22 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, PHOTOS, SUPPORTERS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Romaric tacle l'arbitre assistant

Lors de son passage à Beveren lors du la période "ivoirienne" du club, Romaric n'a pas laissé l'image d'un footeux tout en technique. Au contraire, le joueur avait fait impression par sa puissance. Parti en France avant d'aboutir en Espagne, le médian joue actuellement pour le compte de Saragosse.

Lors de la 30e journée de Liga, les Aragonais se déplaçaient à La Corogne, rappelle Marca. Battus en Galice (3-2), les fans du Real Saragosse qui ont fait le déplacement se rappelleront du geste de Romaric. 

En plein duel avec Bruno Gama à proximité de la ligne de touche, l'Ivoirien a ensuite percuté l'arbitre assistant José Antonio Teixeira Vitienes. Un sacré tacle ! Plus de peur que de mal pour le juge de ligne, qui s'en sort avec le sourire. Ouf !

02:53 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le come-back d'Abidal après une transplantation du foie

Le défenseur français du FC Barcelone Eric Abidal a rejoué en match officiel, entrant samedi en championnat d'Espagne contre Majorque, près d'un an après sa greffe du foie pratiquée pour soigner un cancer. Transplanté le 10 avril 2012 du foie à l'hôpital Clinic de Barcelone, Abidal a ainsi retrouvé à 33 ans le haut niveau.

Abidal, qui a toujours été soutenu par son club depuis le début de sa maladie, a été salué par un tonnerre d'applaudissements et une standing-ovation lorsqu'il est entré en jeu à la 70e minute, remplaçant le défenseur central Gerard Piqué.

Abi, comme l'appellent ses coéquipiers, est par ailleurs revenu en un temps-record, déjouant certains pronostics qui disaient sa carrière déjà achevée.

En 2011, Abidal avait déjà signé un premier retour, évoluant même comme titulaire pour la finale de la C1 contre Manchester United (3-1) remportée par les Catalans. Symboliquement, pour fêter ce retour, Puyol lui avait d'ailleurs donné le brassard et l'honneur de soulever le trophée en premier, à Wembley. Tout Barcelone rêve cette année d'un scénario identique, puisque la finale de la C1 2013 se disputera dans le même écrin londonien.

AFP


00:29 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/04/2013

Messi et Alves régalent à l'échauffement

Pour être 100% prêt à disputer 90 minutes de folie, un joueur se doit de bien s'échauffer. À Barcelone, on l'a bien compris. En particulier Messi et Dani Alves qui se sont bien mis en confiance avant d'affronter le PSG en quart de finale de la Champion's League.

Longues transversales, réceptions et contrôles parfaits, jonglages, remises de volée... Tout ça sans que la balle n'effleure le sol svp! Pas mal.

S'il était bien préparé "techniquement" par cet échauffement "à la brésilienne", Messi n'aura malheureusement pas pu tenir toute la rencontre et est sorti blessé à la pause. Les fans de l'Argentin le remercieront donc de les avoir déjà bien régalés durant l'avant-match.

 

19:47 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, GESTES TECHNIQUES, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook