Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/03/2013

Witsel : "Si on joue à notre niveau, on doit gagner le match"

19:37 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les Macédoniens se foutent d'Eden Hazard

Les Macédoniens ont de l'humour. Au moment d'affronter les Diables, certains membres du public s'en sont pris à Eden Hazard... avec le sourire. Ils ont réalisé un tifo sur lequel on pouvait lire "Hazard, s'il te plaît, ne nous frappe pas !". Drôle.

Cette banderole voulait rappeler à Eden un épisode sombre de sa pourtant très belle saison à Chelsea. Contre Swansea, en League Cup, le Blue avait eu maille à partir avec un ramasseur de balle. Accusé de lui avoir shooté dedans alors que le gamin voulait gagner du temps en se couchant sur le ballon, le Belge avait du se justifier et s'excuser devant le pays. Une polémique dont il se serait bien passé, à l'époque...

Cette feinte a-t-elle eu le don de piquer Hazard dans son honneur ? En tout cas, l'ailier de Marc Wilmots a livré un excellent match, inscrivant même un but sur penalty, qu'il a lui-même provoqué. Si Hazard n'a pas démonté le public, il aura en tout cas bien retourné leur équipe. Lol ?

banner.jpg

14:23 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, Diables Rouges, PHOTOS, SUPPORTERS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Analyse : Eden Hazard enfin au rendez-vous des Diables

624_341_2f985afa8f7f025ab5a5b4cab75a16ab-1363992554.jpgLes Diables Rouges ont ramené trois points de leur déplacement en Macédoine. Une victoire qui peut apparaître facile au vu des chiffres mais qui fut loin d'être une sinécure. Quels enseignements retirer de ce succès dans la douleur ? Quels joueurs sont sortis du lot dans "l'enfer de Skopje" ? Analyse.

Lire la suite

10:57 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Diables Rouges, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le bulletin de note des Diables

art_225131.jpgCourtois 8. Le héros du début de match, avec un arrêt miracle du talon sur un coup de tête de près. Ses arrêts suivants étaient moins difficiles, mais il était très à l’aise dans ses prises de balles.

Alderweireld 6. Début de match très difficile. Le danger macédonien venait de son flanc. S’est quelque peu repris, notamment en lâchant une bombe sur les poings de Pacovski.

Van Buyten 6. N’a pas pu empêcher que la Macédoine crée le danger via l’axe de la défense en première mi-temps. Mais il a tenu bon et n’a pas pris le moindre risque.

Vermaelen 7. N’a pas joué comme un défenseur en méforme. A souvent fait le bon choix, dont une faute nécessaire hors du rectangle. Souvent à la bonne place.

Vertonghen 6. Il n’était pas présent part sur la tête de Jahovic au second poteau après 30 secondes de jeu. Pas toujours déterminé dans ses interventions. Bonnes actions offensives après le repos.

Witsel 8. Immense travail dans l’entrejeu, en perdant peu de ballons. A récupéré bon nombre de ballons et a cherché la solution la plus simple.

Fellaini 6. Il a déjà été plus utile que ce soir. Alors qu’il est souvent omniprésent dans l’entrejeu, il cherchait ses marques. Meilleur en seconde mi-temps. A fourni un gros travail.

Dembélé 7. Il a fait un gros travail de pressing et a bien gardé le ballon dans les pieds, à quelques exceptions près.

De Bruyne 7,5. Une fois de plus le sauveur des Diables, avec un formidable tir d’un coin quasi impossible sur le 1-0. Sa vivacité a fait mal à la défense macédonienne. Par contre, il a raté trop de coups francs. Gros travail défensif.

Hazard 8. Eden a à peine perdu un ballon. Il a fait reculer les Macédoniens avec ses dribbles et a provoqué beaucoup de fautes sur lui, dont le penalty. Un penalty qu'il a converti avec énormément de sang-froid. C'est l'homme du match !

Benteke 5. Le moins bon Belge en première période. Il faut dire qu’il n’a pas reçu de ballons faciles. Meilleur par après, notamment en faisant une belle remise sur Hazard qui a précédé le penalty.

(Yves Taildeman)

08:35 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (25) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

21/03/2013

Goran Pandev, ce Macédonien parti à la conquête des enfers belges

440.jpgGoran Pandev, un joueur perdu entre Edinson Cavani, Marek Hamsik, Ezequiel Lavezzi, Samuel Eto'o, Diego Milito... et peut-être encore d'autres. Mais cet attaquant solide et talentueux est surtout celui que la défense des Diables va devoir se coltiner 180 minutes durant lors des deux prochains matches qualificatifs pour le Brésil 2014.

Lire la suite

17:48 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges, ITALIE, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Présentation du (supposé) onze macédonien contre les Diables

624_341_3aa269c4c434a41687ea09ae7fee507f-1355521438.jpgCe vendredi et ce mardi, la Belgique affrontera la Macédoine pour une double confrontation qui pourrait être décisive dans l'optique d'une qualification pour la prochaine Coupe du monde. Cet adversaire que notre pays n'a rencontré qu'à deux reprises dans son histoire nous est quelque peu inconnu à l'exception du nom de Goran Pandev. L'occasion donc, de vous présenter, les onze joueurs qui devraient normalement se retrouver dans deux jours sur la pelouse du stade Philippe II.

Lire la suite

15:00 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Diables Rouges, International, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les deux précedentes confrontations entre la Belgique et la Macédoine

Suite de notre série consacrée aux précédents matchs ayant opposés notre équipe nationale à ses adversaires sur la route du Mondial 2014. Ce vendredi et ce mardi, c'est la Macédoine qui se dressera sur la route de nos Diables Rouges. 

Issu de l'éclatement de l'ex-Yougoslavie, le pays avait déclaré son indépendance en 1991 et deviendra membres des nations unies en 1994. Le premier match de son histoire s'est déroulé le 13 octobre chez un autre ancien membre de la Yougoslavie, la Slovénie. Les Lions Rouges s'y étaient imposés 1-4 et avaient aussi gagné les 3 matchs amicaux qu'ils disputeront après. La Turquie mettra fin à cette belle série le 31 août 1994 en s'imposant à Skopje (0-2). La Macédoine dispute ensuite des matchs à enjeu avec les qualifications pour l'Euro 96 en Angleterre. Pour son entrée dans la compétition, le nouveau venu obtient le 7 septembre 1994 un match nul à domicile (1-1) contre le Danemark, tenant du titre. Parmi, les autres membres de ce groupe, on retrouve la Belgique qui évoque de bien mauvais souvenirs aux Lions Rouges, mais aussi à Michel Preud'Homme.

 

Belgique - Macédoine 1-1 

Date et lieu : 16 novembre 1994, Qualifications pour l'Euro 96, Stade Constant Vanden Stock (5839 spectateurs)

Belgique: Preud'Homme, Genaux, Crasson, Staelens, Smidts, Staelens, Franky Van der Elst, Walem (De Bilde, 69'), Degryse, Boffin, Nilis, Verheyen

Sélectionneur: Paul Van Himst

Macédoine: Celeski, Stanojkovic, Jovanovski, Majdoski, Stojkovski, Markovski, Micevski, Durovski, Z. Boskovski (Kanatlarovski, 87'), M. Durovski (Serafimovski, 81'), Janevski

Sélectionneur: Andon Doncevski

Buts : 31' Verheyen (1-0), 51e Boskovski (1-1)

capture-d_c3a9cran-2013-02-05-c3a0-18-09-20.pngLe résumé : S'ils seront 47.000 à encourager les Diables Rouges ce mardi au stade Roi Baudouin, ils étaient moins de 6000 à avoir fait le déplacement au Parc Astrid lors de cette froide journée de novembre 1994. Après une victoire 2-0 contre l'Arménie, les Belges s'étaient inclinés 3-1 contre le Danemark et sont dans l'obligation de remporter ce match contre la Macédoine avant de défier l'Espagne les deux matchs qui suivront. Pour sa deuxième sélection, Gert Verheyen était aligné en pointe aux côtés de Luc Nilis. L'attaquant du FC Bruges s'avéra un choix payant pour Paul Van Himst puisqu'il faisait sauter le verrou à la demi-heure de jeu. Marc Degryse décochait une frappe terrible qui s'écrasait sur la barre transversale de Celeski avant de revenir dans les pied de Nilis qui centrait vers Verheyen qui se jetait bien pour envoyer ce ballon au fond des filets. 

Mais les Diables Rouges ne parvenaient pas à doubler la mise à cause de Macédoniens bien organisés, volontaires et accrocheurs. Et puis arrivait l'incroyable à la 51e minute, Michel Preud'Homme, élu meilleur gardien de la Coupe du monde quelques semaines auparavant, ratait complètement sa sortie sur un long ballon d'un défenseur macédonien. Il ne parvenait pas à s'emparer du cuir qui rebondissait sur Boskovski. Celui-ci marquait malgré un retour désespéré de Rudi Smidts. Ce sera d'ailleurs la dernière réalisation du buteur macédonien sous les couleurs nationales. Quant à Michel Preud'Homme, il prendra sa retraite internationale un match plus tard après le fiasco à domicile contre l'Espagne.

A la 69e, un certain Gilles De Bilde faisait son apparition au jeu. Il s'agissait de la première sélection du joueur d'Alost qui évoluait encore en D2 quelques mois auparavant et qui allait remporter quelques semaines plus tard le Soulier d'or. Il était aussi transféré à Anderlecht à la fin de la saison.

Dans le camp de la Macédoine, on retrouvait un certain Cedomir Janevski qui sera sur le banc vendredi et mardi. A cette époque, il évoluait pour Charleroi où il est resté quatre saisons après en avoir disputé deux au FC Bruges. Après un détour par la Turquie, il terminera sa carrière à Lokeren.

A noter aussi que les hymnes nationaux seront joués après de longues tractations avec l'ONU et l'UEFA. En revanche, les drapeaux ne seront pas hissés pour cette rencontre.

Macédoine - Belgique 0-5

Date et lieu : 7 juin 1995, Qualifications pour l'Euro 96, Gradski stadium (532 spectateurs)

Macédoine: Celeski, Stanojkovic, Stojkovski, Durovski (Hristov, 61'), Najdoski, Janevski, Serafimovski (Memedi, 33'), Micevski, Pancev, Boskovski, Babunski

Sélectionneur: Andon Doncevski

Belgique: Bodart, Genaux, Renier, Grün, Smidts; Staelens, Karagiannis, Schepens (Léonard, 83'), Scifo; Versavel, De Bilde

Sélectionneur: Paul Van Himst

Buts : 15' Grün (0-1), 18' Scifo (0-2), 28' Schepens (0-3), 43' Versavel (0-4), 59' Scifo (0-5)

624_341_4ab4f49fb6e12d5820bf5bbc6fdebdae-1360850647.jpgLe résumé: Le Gradski stadium où se déplaceront nos Diables Rouges ce vendredi n'aura pas le même visage que le 7 juin 1995. Que ce soit au niveau de l'architecture ou de l'ambiance puisqu'il ne devrait pas y avoir la même ambiance de match à huis-clos qu'à l'époque. En effet, ils n'étaient que 532 à avoir assisté à ce qui reste la plus large défaite de l'histoire du football macédonien.

Paul Van Himst profitait de cette rencontre pour lancer quelques promesses, tout en espérant rester en course pour la qualification. On retrouvait ainsi des Régis Genaux, Pascal Renier, Gunther Schepens, Manu Karagiannis et Gilles De Bilde dans le onze de base concocté par le sélectionneur. Par rapport au match aller, le sélectionneur retrouvait aussi deux de ses cadres les plus expérimentés avec Enzo Scifo et Georges Grün.

C'était d'ailleurs ce dernier qui ouvrait le chemin de la victoire en se montrant opportuniste sur un centre de Schepens. Trois minutes plus tard, c'est le meneur des Diables Rouges qui doublait la mise de la tête après un coup de coin. Peu avant la demi-heure, les Belges triplaient la mise par Schepens (3e but en quatre matchs) qui évitait facilement la sortie de Celeski après un ballon sauté parfait de De Bilde. Le même De Bilde qui allait ensuite servir Bruno Versavel à deux minutes de la pause pour le quatrième des Diables. En deuxième période, les ouailles de Paul Van Himst baissaient d'un ton mais inscrivaient leur cinquième réalisation via Enzo Scifo.

A noter que Cedomir Janevski disputait ce soir là son dernier match sous les couleurs de la Macédoine. Son total s'est donc arrêté à sept.

Au final, la Belgique terminera troisième de son groupe de qualification à six points du Danemark et onze de l'Espagne qui disputeront l'Euro anglais. Pour son premier tournoi international, la Macédoine a terminé 4e avec sept points, 1 victoire (contre Chypre 3-0), 4 partages et cinq défaites. Elle n'a toujours pas participé à la phase finale d'une grande compétition jusqu'à ce jour.

F.Chl.

10:29 Écrit par tackle on web dans Belgique, Culture, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Eden Hazard plus cher que toute l’équipe de Macédoine

440.jpgQuelle est la valeur totale du prochain adversaire des Diables Rouges ? Sur base du marché des transferts, Het Laatste Nieuws a effectué un petit exercice intéressant.

La totalité de l’équipe de Cedomir Janevski est évaluée à 24 millions d’euros, une misère en comparaison des 335 millions des Diables. Hazard mène le marché avec une valeur de 40 millions devant Kompany (35), Witsel (30) et Fellaini (28). Du côté macédonien, seul Pandev a la cote avec une valeur de 10 millions d’euros, Trickovski et Tasevski complètent le podium avec une somme de 1.2 millions d’euros.

Un match déséquilibré sur papier, mais les Belges sortiront-ils vainqueurs de ce match piège ? Réponse ce vendredi !

10:29 Écrit par tackle on web dans Diables Rouges | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

20/03/2013

Macédoine - Belgique J-2 : Hazard et Van Buyten donnent leurs impressions

Hazard: "Avec les joueurs qu'on a, on doit gagner"

Van Buyten: "On est conscients de nos qualités"

18:04 Écrit par tackle on web dans Belgique, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Pocognoli, Lukaku et De Bruyne après l'entrainement de mardi

Pocognoli: "Il faut prendre ce match au sérieux"
Lukaku: "La Macédoine doit stresser, pas nous"
De Bruyne: "Je ne doute pas de notre équipe"

08:13 Écrit par tackle on web dans Belgique, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

19/03/2013

Marc Wilmots dément la rumeur Luc Nilis

nilis.jpg

Lucky Luc a reçu une mission de scouting mais n'est pas l'entraîneur des attaquants des Diables

La RTBF annonçait ce mardi matin que Luc Nilis intégrait le staff des Diables rouges en tant qu'entraîneur des attaquants.

L'information a été démentie par Marc Wilmots lors du point presse. "Luc Nilis ne sera pas le nouvel entraîneur des attaquants", a précisé le sélectionneur. "Il a suivi quatre matches pour moi, impliquant notamment Porto (Steven Defour), le PSV Eindhoven (Timothy Derijck et surtout Dries Mertens) et West Bromwich (Romelu Lukaku). Il avait un peu de temps libre et j'en ai profité. Je n'ai pas tellement de scouts à ma disposition, et Luc fait celà à la perfection. Notre collaboarion ne va pas plus loin pour le moment, mais on pourrait étudier la question plus tard..."

L'ancien joueur du PSV n'a effectué que du scouting pour les Diables.

Mais qui es-tu, Luc Nilis ?

Né à Hasselt le 25 mai 1967, Luc Nilis a débuté sa carrière professionnelle à Winterslag en 1984. Pendant ses deux saisons dans le Limbourg, il va démontrer ses aptitudes devant les buts en trouvant le chemin des filets à 16 reprises en 47 matchs.

Ses prestations n'ont pas échappé aux recruteurs d'Anderlecht où il signe lors de l'été 1986. La concurrence est féroce à l'ombre de Saint-Guidon où un certain Arnor Gudjohnsen est indiscutable à la pointe de l'attaque. Mais petit à petit, Nilis fait son trou, remporte son premier titre et devient titulaire la saison suivante. Malgré la décevante 4e place des Mauves en juin 88, mais une Coupe, Nilis devient pour la première fois meilleur buteur de son club à tout juste 21 ans. 

Les deux saisons qui suivent voient Anderlecht terminer par deux fois à la deuxième place du championnat. Les Mauves remportent cependant la Coupe de Belgique en 89 et atteignent la finale de la Coupe des vainqueurs de Coupes en 1990. C'est la dernière fois que le club de la capitale atteindra ce stade dans une épreuve européenne. En juin 1991, Luc Nilis retrouve les lauriers nationaux et le statut de meilleur buteur de son club (19 pions), mais c'est Erwin Vandenbergh, revenu à La Gantoise qui est le plus prolifique du pays avec 23 réalisations.

Douze mois plus tard, c'est Johnny Bosman qui est le meilleur artificier d'Anderlecht. Son duo avec Nilis est percutant mais ne permet pas aux Mauves de remporter un nouveau titre, mais ce n'est que partie remise. Les deux dernières saisons de Nilis sous la vareuse du club le plus titré du pays sont couronnées de deux titres (93 et 94) et d'une Coupe de Belgique (94). Le Limbourgeois est à chaque fois le buteur le plus prolifique des siens avec 44 goals sur les deux exercices. Mais cela ne lui permet pas de dépasser le goal-getter croate devenu belge, un certain Josip Weber.

Lors de la Coupe du monde 1994, c'est d'ailleurs ce dernier qui est préféré à l'Anderlechtois par le sélectionneur Paul Van Himst. Une grosse déception pour Nilis. Après le mondial américain, le Limbourgeois quitte le Parc Astrid où il aura finalement secoué les filets à 127 reprises en 224 matchs pour le PSV Eindhoven entrainé par un certain Aad De Mos qui l'a eu sous sa houlette lors de sa période bruxelloise.

Avec Ronaldo et Van Nistelrooy au PSV

Au Philips Stadion, Lucky Luc côtoie quelques-uns des plus grands attaquants de leur génération : Eidur Gudjohnsen, Ruud van Nistelrooy et Ronaldo. Il y affronte aussi une concurrence belgo-belge lorsque  Marc Degryse et Gilles De Bilde rejoignent le club néerlandais, respectivement en 1996 et 1997. Mais, pendant ses 6 saisons là-bas, le statut de Nilis ne fut jamais remis en question. Il faut dire que ses 110 goals en 164 rencontres ont largement contribué aux succès de l'équipe.

Le PSV remporte deux fois le championnat en 1997 et 2000 et s'adjuge aussi l'Amstel Cup en 1996. A titre personnel, Luc Nilis est désigné joueur de l'année en 1995, et termine meilleur buteur de l'Eredivisie en 1996 et 1997. Son association avec Ruud van Nistelrooy lors des saisons 1998-1999 et 1999-2000 fut un cauchemar pour les défenses bataves, le duo faisant trembler les filets à 103 reprises pendant ce laps de temps. 

La triste fin de carrière

Après l'Euro 2000, Nilis décide d'aller tenter sa chance outre-Manche du côté d'Aston Villa. A presque 33 ans, la force de frappe de Lucky Luc peut encore faire quelques ravages au sein des défenses de la Premier League, mais l'expérience sera malheureusement de courte durée. Après avoir marqué d'une splendide frappe du gauche contre Chelsea, Nilis se fracture la jambe lors d'un contact apparemment anodin avec Richard Wright, le gardien d'Ipswich. Le meilleur buteur belge des années 90 est contraint de mettre un terme à sa carrière sur ce triste épisode.

Avec l'équipe nationale, Luc Nilis aura en revanche éprouvé plus de difficultés à s'illustrer. Il n'a marqué qu'à 10 reprises en 56 sélections et aura du attendre la 24e avant de trouver la faille. Cela n'enlève cependant rien aux qualités de puncheur exceptionnelles du natif d'Hasselt.

G.Ga., JC et F.Chl.

Le résumé des plus beaux goals de Luc Nilis

Son but contre l'Irlande lors du match de barrage pour le Mondial 98


Irlande - Belgique Barrage aller 1997 par raider144

Son dernier chef-d'oeuvre contre Chelsea et la blessure qui a mis fin à sa carrière

12:06 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, Culture, Diables Rouges, MONDIAL 2014, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La Belgique est-elle assez bonne pour gagner la Coupe du monde ?

C'est le titre d'un reportage d'Eurosport consacré à nos Diables. Si la langue de Shakespeare n'est pas un problème pour vous, on vous le recommande.

Un autre reportage consacré à nos Diables Rouges.

11:10 Écrit par tackle on web dans Belgique, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

18/03/2013

Macédoine - Belgique J-4 : les impressions de Benteke, Mirallas et Wilmots

Benteke: "Avec Lukaku, c'est une rivalité saine"

Mirallas: "On aimerait que la Croatie fasse un faux pas"

Wilmots: "Qui dit que je vais jouer avec un attaquant?"

19:42 Écrit par tackle on web dans Belgique, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook