Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

17/12/2012

Messi et le Barça marchent sur Madrid

L'atletico avait pourtant pris l'initiative en début de match, et, dans le le mano a mano entre Messi et Falcao, c'est le "Tigre" qui marquait les premiers points. Le Colombien s'était déjà signalé par deux actions de classe, dont une tête sur le poteau après 10 minutes, quand la troisième a été la bonne.

Bien servi par Diego Costa, il prenait de vitesse un Puyol en grandes difficultés et effaçait Valdes d'une pichenette à la Messi à la demi-heure.

Sonné, le Barça semblait alors dépassé, sans idées. C'était sans compter sur l'électrochoc Adriano qui, en égalisant par une frappe venue d'ailleurs en pleine lucarne droite de Courtois, réanimait les siens 5 minutes plus tard.

Comme par magie, le Barça retrouvait alors ses automatismes, et Busquets donnait l'avantage aux siens juste avant la pause.

Ayant repris le dessus, les Catalans pouvaient dès lors dérouler face à un Atletico amoindri en outre par la blessure de son arrière gauche brésilien Filipe Luis. Un Messi retrouvé s'invitait lui aussi au festin, transperçant d'abord Courtois d'une frappe du gauche à l'heure de jeu avant de profiter subtilement d'une erreur de Godin en fin de match.

Ce nouveau doublé de l'Argentin porte son score personnel à 90 buts en 2012, et l'installe en favori pour l'élection au Ballon d'Or en janvier.

AFP

 

00:24 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Bologne renverse le San Paolo en fin de rencontre

Le Napoli a presque enterré ses rêves de Scudetto en concédant une seconde défaite d'affilée, battu par l'Inter à San Siro (2-1). Les Napolitains ont concédé deux buts dans les dernières minutes, dont une magnifique reprise acrobatique du Grec Panagiotis Koné à la 86e minute. Le capitaine Daniele Portanova, de retour de quatre mois de suspension dans l'affaire des matches truqués du Calcioscommesse, a donné la victoire à son équipe d'une tête à une minute du terme. 

L'équipe de Walter Mazzarri a perdu gros en se laissant encore une fois remonter en fin de match, alors qu'elle avait à nouveau très bien joué. Lorenzo Insigne a donné l'égalisation à Alessandro Gamberini à la 50e, avant de servir le buteur maison, Edinson Cavani, pour ce qui semblait être le but vainqueur, d'une tête smashée ving minutes plus tard. 

Mais Bologne, qui avait ouvert le score par Manolo Gabbiadini dès la 10e, a été épatant autour de son international Alessandro Diamanti et de son gardien Federico Agliardi.

AFP
 
 

00:09 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/12/2012

Quand Cvitanich lobe Bertrand Laquait

On l'oublierait presque, mais Bertrand Laquait joue en Ligue 1. L'ancien gardien de Charleroi avait décidé de s'en aller dans les Alpes en 2009 pour porter la vareuse d'Evian, pourtant alors en National (D3 française). Un enterrement de première classe pour certains, mais depuis le club a monté les deux étages qui le séparaient de la Ligue 1 et Bertrand Laquait a été l'un des grands artisans de ces succès.

Lors de la préparation de la saison dernière, le portier français se blesse et Evian engage Stephan Andersen, alors deuxième gardien de la sélection danoise. Depuis, Laquait partage la place de titulaire en fonction des blessures et des mauvaises performances. Mais à 35 ans, il ne s'en plaint pas. Il a retrouvé une place entre les perches d'un club de Ligue 1, chose qui lui semblait impossible lors de sa période carolo, malgré un léger flirt avec l'OM.

Ce week-end, Evian se déplaçait justement dans le sud du côté de Nice et de son vétuste stade du Ray. Les Savoyards ont fait douter les Aiglons puisqu'ils ont rapidement mené 0-2 au tableau d'affichage après des pions de Sagbo et Barbosa.

Cvitanich allait cependant ne pas faire douter longtemps les joueurs locaux en réduisant rapidement le score. Servi à l'entrée de la surface, l'ancien de l'Ajax voyait la position avancée de Laquait et l'ajustait d'un ballon piqué qui retombait juste sous la barre.

En début de seconde mi-temps, ce même Cvitanich égalisait et c'est Maupay, dans les arrêts de jeu, qui offrait la victoire à l'équipe désormais coachée par Claude Puel.

Nice poursuit donc sa série de victoires dans ses installations. Les Aiglons réalisent le cinq à la suite et pointent désormais à la cinquième place de la Ligue 1. A Evian, c'est moins la joie, puisque le club savoyard n'est que quinzième avec seulement trois unités d'avance sur sochaux, premier relégable.

 

20:50 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Une batata portugaise de près de 30m

Le Portugal est en crise mais son football ne se porte pas trop mal. Les buts suivent, et pas les plus moches. Comme lors de ce Nacional Madère - Sporting Lisbonne, comptant pour la 12e journée de Liga Zon Sagres.

Un match où les Lisboètes ont été sauvés par Cedric Soares. A l'heure de jeu, le Portugais de 21 ans a frappé fort. C'est le cas de le dire. A 30m du but de Vladan, l'arrière-droit a tenté sa chance après avoir éliminé son opposant direct grâce à un joli crochet. Une intuition payante puisque ce superbe goal a permis au Sporting d'arracher le nul. Et de se maintenanir dans le top 10.

14:56 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La frappe enroulée de Gignac

De retour de blessure, André-Pierre Gignac avait pour mission de mener l'OM à la victoire lors d'un déplacement compliqué au Stadium de Toulouse.

Dédé, qui a conquis ses galons d'international dans la ville rose, (déjà sous la houlette d'un certain Elie Baup) n'a eu aucune once de pitié pour son ancien club. Il a marqué le but de la victoire et quel but !

Excentré côté gauche à l'entrée de la surface, celui dont le nom rime avec Big Mac, a cloué le bec d'Ahamada avec une magnifique frappe enroulée dans la lucarne opposée.

Ce geste plein de pureté permet d'oublier la prestation décevante des Phocéens qui ont du batailler ferme alors qu'ils ont été en supériorité numérique après les exclusions de Tabanou et d'M'Bengué.

Marseille revient ainsi à hauteur de Lyon au classement. Ce dimanche soir, les Gones affrontent le PSG dans un sommet qui s'annonce explosif.

 

10:16 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Taarabt offre à QPR sa première victoire de la saison

Il aura fallu attendre la dix-septième journée de Premier League pour voir les Queens Park Rangers savourer enfin le goût de la victoire. L'équipe désormais entrainée par Harry Redknapp a remporté le derby londonien contre Fulham (2-1) et cède provisoirement sa lanterne rouge à Reading.

Les Hoops ont pu compter sur un grand Abdel Taarabt, auteur des deux buts des siens. Le second est d'ailleurs plutôt joli puisque le Marocain passe un petit pont à Hangeland avant de filer au but puis d'enchaîner avec une roulette aux abords des seize mètres et de conclure avec une frappe de l'extérieur de pied tout en finesse.

Ce doublé de Taarabt sera-t-il son dernier pour QPR ? Des rumeurs évoquent en effet son prêt dès janvier à l'OM. A moins qu'il ne soit échangé avec Loïc Rémy dont le profil plait beaucoup à Redknapp.

En attendant, QPR souffle un peu en queue de classement et revient à cinq points du premier non-relégable (Southampton). Les Londoniens pourraient cependant retrouver leur lanterne rouge dès lundi si Reading remportait son duel contre Arsenal.

 
 

09:55 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

15/12/2012

Christian Benteke, bourreau de Liverpool

Comme il a changé notre Christian Benteke. Après avoir raté son retour au Standard après un prêt à Courtrai, il est parti rechercher du temps de jeu à Genk, son ancien club. L'acclimation est cependant difficile. Une affaire de car jacking vient se mmêler au milieu des ratés devant les buts et on se dit que l'on tient le futur gâchis du football belge.

Et c'est l'année de la fin du monde que le phénix Benteke renaît de ses cendres. Un deuxième tour parfait à Genk au sein d'un trio magique avec De Bruyne et Vossen le propulse à nouveau parmi les meilleurs attaquants du Royaume. Un beau transfert est en vue à la fin de la saison. A Anderlecht où Dieumerci Mbokani aurait pu avoir des envies d'ailleurs l'été passé ? Le sujet est évoqué, mais il n'en sera rien.

C'est dans le meilleur championnat du monde que Christian Benteke débarque à la fin du mois d'août. La suite est un conte de fées. Une histoire bien belge dont raffole le Royaume de sa grâcieuse Majesté.

Christian empile les pions dès son premier match et sa liquette devient rapidement la plus prisée du fan shop des Villans avec 70% des ventes. En équipe nationale, l'éternel maladroit se fait encore conspuer lorsqu'il vendange quelques occasions contre la Croatie. Mais les matchs suivants, Christian fait trembler les filets à chaque fois. Trois buts dont deux décisifs en Serbie et au stade roi Baudouin contre l'Ecosse.

Ce samedi, c'est dans la mythique enceinte d'Anfield Road que Benteke a encore montré l'étendu de son talent. Deux buts dont une frappe des 20 mètres et une finition pleine de sang-froid (sa nouvelle marque de fabrique). Et puis un assist à Weimann, sur une talonnade en mouvement.

Vous avez dit confiance ?

 
 

19:05 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Belges à l'étranger, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les beaux restes de Raùl

Il joue où, encore, Raùl ? En Arabie Saoudite ? Dans les Emirats Arabes Unis ? Faux, l'Espagnol a choisi le Qatar pour faire une dernière pige avant de raccrocher. Et force est de constater qu'à 35 balais, l'ancien petit prince du Real sait toujours manier le cuir.

Avec son club d'Al-Sadd, il se rendait à Lekhiwa, son dauphin au classement du championnat. Le mythique numéro 7 de la Casa Blanca a inscrit le permier but du match à la 4e minute. D'une fort belle manière. Après un centre venu de la droite, il nous sort un petit enchaînement cotrôle-contrôle orienté-volée qui fait mouche.

Superbe. Ca nous manque en Europe...

11:58 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le tiki-taka des gamins du Barça

A Barcelone, l'accent est mis sur le beau jeu dès le plus jeune âge. Possession de balle, jeu de passes courtes et en un temps, le fameux tiki-taka s'apprend dès le plus jeune âge. Et les fruits de cette philosophie se voit en match. 

Comme lors de cette rencontre en U10, où les jeunes du Barça en ont mis plein la vue aux spectateurs. On se demande bien ce que ça donnera dans une décénnie ! Et non, Messi ne jouait pas, malgré les apparences...

 

11:30 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ESPAGNE, Les enfants jouent au ballon, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un but de Kaiser en Allemagne

Le FC Kaiserslautern joue maintenant en 2e division allemande. Près de 15 ans après son dernier titre en championnat, les Roten Teufels essaient par tous les moyens de remonter parmi l'élite. Malheureusement pour eux, leur prestation de ce vendredi 14 décembre ne va pas les aider. 

En ouverture de la 19e journée de 2.Bundesliga, Kaiserslautern accueillait le VRF Aalen, 5e. Les locaux, actuellement 3e (et pour le moment condamnés aux barrages), comptaient bien sur ce match pour revenir sur le Hertha Berlin et Braunschweig. 

C'était sans compter sur cette géniale inspiration d'Enrico Valentini juste avant la mi-temps. A la 45e minute, le médian italo-allemand est bien servi sur le côté gauche. Et le joueur de 23 ans va conclure l'action tout seul, comme un grand. D'une frappe surpuissante et terriblement bien placée qui déchire la lucarne adverse, il offre la victoire à son équipe.

Alors, c'est qui le Kaiser, maintenant ?

10:12 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

14/12/2012

Une frappe de 30m venue d'Argentine

L'Argentine nous offre à nouveau un but magistral. Mais il ne vient pourtant pas du Boca Junior, River Plate ou autre Independiente. Non, cette fois, c'est signé par un joueur du club de San Miguel, qui évolue en Primera C, la 4e division argentine. Et ce dernier porte diablement bien son nom.

Lors du match face au Club Atlético Defensores Unidos (aka CADU), Patricio Gonzalez King a mis une magnifique mine au gardien adverse. Un joli goal qui couronne une victoire glanée sur le score de 1-3 au CADU.

Pas un cadeau, ce King.

16:31 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Une solide frappe signée par un ado

Même chez les U18, les mecs de Leicester en ont dans les pompes. Comme par exemple le Lituanien Simonas Stankevicius, un attaquant de 18 ans recruté en début de saison.

En attendant de briller chez les A, le gamins parfait ses gammes avec les jeunes de l'Académie. Et plutôt pas mal ! Comme en témoigne ce tir tout en puissance des 20m.

09:48 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Une volée de Viking

Le football danois, ce n'est pas que Copenhague et Nordsjaellend. L'AGF Aarhus est lui aussi bien dans la place, solidement installé à la 6e place de la Superligaen. Si la ville est connue et appréciée par de nombreux étudiants Erasmus, elle pourrait être rendue plus célèbre encore par ses joueurs de foot.

Lors de la 20e journée de championnat, l'AGF recevait Silkeborg. Une rencontre qui s'annonçait facile pour les locaux, étant donné que l'adversaire du jour n'était qu'avant-dernier. Et pourtant ! Mené 1-3 jusqu'à la 85e minute, Aarhus n'a dû son salut qu'à un coup de pied de génie de Jens Jonsson à la 93e minute.

Une reprise en un temps canonissime qui permet à l'AGF d'arracher le nul sur ses terres. Ok, le résultat n'est en soi pas terrible. Mais au vu de la rencontre, on sait qui est le vainqueur moral. Et avec panache.

 

09:19 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook