Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/11/2013

Deux équipes pour un Mondial: Roumanie-Grèce

5281ff083570aa4f7903e9e0.jpgDe mardi à vendredi, Tackle on web vous présente les confrontations qui offriront les quatre derniers tickets européens pour un voyage au Brésil. Premier duel, entre d'anonymes Roumains et une Grèce qu'on aime tant détester. Autant être francs d'emblée: on parle ici de la confrontation la plus moisie de ces barrages, entre une Roumanie loin de ses glorieuses nineties et une Grèce qui, depuis 2004, ne fait rien pour se décoller du front l'encombrante étiquette d'équipe nationale la plus détestée d'Europe. Et pourtant, l'été prochain, l'une de ses deux nations plantera fièrement son étendard sur les plages de Copacabana . Le verdict tombera au bout de 180 minutes, ou plus si affinités. Préface.

Lire la suite

21:58 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, International, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

04/11/2013

Des supporters du Barça réclament le départ de... Lionel Messi

1115723-17638158-640-360.jpg

Le supporter est décidément l'espèce la plus girouette du monde. Capable d'aduler un jour ses héros et de les brûler le lendemain sans autre forme de procès. Et dire qu'ils seraient sans doute les premiers à s'insurger si leurs joueurs les traitaient de la sorte.

Ce samedi, l'émission espagnole "Punto Pelota" a demandé aux fans du FC Barcelone ce qu'ils pensaient de Lionel Messi après la victoire difficile des Blaugranas dans le derby face à l'Espanyol. Certaines réponses risquent de surprendre.

"Il va mal. Neymar est bien meilleur actuellement", explique un premier intervenant. "Il ne va pas bien. Il est loin de Neymar, Dani Alves et Alexis Sanchez", renchérit un autre. "Il n’est pas comme avant. Je suis vraiment préoccupé pour lui. Il n’est vraiment pas bon", constate un autre fan. "Pour moi, c’est le moment de le vendre", estime un autre supporter.

Un club habitué aux nombreux succès connaît souvent ce genre de réactions. Gavés par tant de victoires et de buts, certains supporters n'acceptent plus la moindre baisse de régime. Car Lionel Messi n'est pas dans une période faste. Il n'a en effet plus trouvé le chemin des filets en Liga depuis... 4 matchs. Une honte pour ceux dont la connaissance du football ne se limite qu'à quelques noms de clubs et de joueurs. Et Karim Benzema de se dire qu'il n'a finalement pas été le plus mal loti après sa longue période de disette en équipe de France.

Oublie-t-on que Lionel Messi, qui n'a plus marqué depuis fin septembre, a été écarté des terrains deux semaines en raison d'une blessure à la cuisse. La Pulga reconnaît qu'elle n'est pas à 100% et qu'elle a besoin de matchs pour retrouver son rythme de croisière. Une explication somme toute logique. On rappellera d'ailleurs que lorsque Léo enchainait les buts malgré des pépins physiques, certains agitaient le sceptre du dopage pour expliquer cela. Sans doute les mêmes qui estiment aujourd'hui qu'il faut le vendre...

Le Mondial dans un coin de sa tête ?

Auteur de 46 et 50 buts en championnat lors des deux dernières saisons, Messi n'en compte que 8 à son compteur actuellement. Ce qui le place déjà à 5 longueurs de Diego Costa et de son éternel rival, Cristiano Ronaldo.

Malgré la méforme de son numéro 10, le Barça réalise pourtant un parcours presque sans faute. Désormais dirigés par Gerardo Martino, les Blaugranas ont opté pour un style de jeu parfois plus pragmatique et ont quelques fois laissé la possession de balle à leurs adversaires. Une chose inconcevable sous le règne de Pep Guardiola.

Ces variations, ainsi que l'arrivée de Neymar ont bonifié le jeu du club catalan qui n'est désormais plus aussi dépendant de Lionel Messi. Outre Neymar, Alexis Sanchez se révèle après une saison compliquée où l'on se moquait de lui pour ses ratés. C'est bien là tout le mérite du nouveau T1 argentin.

En parlant d'Argentine, son coéquipier en club et en équipe nationale Javier Mascherano, a émis l'hypothèse suivante dans le mensuel argentin El Grafico. Selon lui, Lionel Messi essaierait de s'économiser en vue de la prochaine Coupe du monde. Pour rappel, le titre mondial est le seul qui manque à l'impressionnant  palmarès de La Pulga.

Quant à Gerardo Martino, il dédramatise la situation en rappelant que s'il est rare pour un joueur de la trempe de Messi de ne pas marquer pendant 4 matchs, il est, "de la même manière, très rare qu'un footballeur marque au moins un but pendant un cycle complet de 19 journées".

Peut-on lui donner tort ?

F.Chl.



14:21 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, ESPAGNE, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

23/10/2013

Débrief tactique : Pourquoi Marouane Fellaini peine à Manchester United ?

marouane-fellaini2_2660925b.jpgArrivé cet été à Old Trafford pour 30 millions d'euros, Marouane Fellaini n'arrive pas à imposer sa griffe au sein du milieu des Mancunians. Avec son ancien coach d'Everton à la baguette, tout le monde pensait que l'adaptation de Big Mo serait facile. Mais voilà, David Moyes ne fait pas jouer Manchester United comme son ancien club. Du coup, les résultats sont décevants et les prestations de Fellaini pas au niveau qu'on est en droit d'attendre d'un tel joueur. Décryptage.

Lire la suite

17:33 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, ANGLETERRE, Belges à l'étranger, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

21/10/2013

Débrief tactique: Le coup de Mazzu

526581f73570dfa007838e2a.jpgPour la deuxième fois consécutive, le 4-4-2 du Standard a trouvé son maitre. Analyse du plan presque parfait de Felice Mazzu et de la réplique rouche. 

Lire la suite

23:30 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

08/10/2013

Un onze de base envisageable pour nous emmener au Brésil

Moins de 72 heures avant le choc décisif de ce groupe A entre la Croatie et la Belgique. A chacune des rencontres des Diables rouges, c'est tout un pays qui se fait sélectionneur fédéral d'un jour. Aujourd'hui, j'ai donc décidé de coucher par écrit le onze que je vois potentiellement débuter à Zagreb et emmener toute une nation au septième ciel !

Reporters_11766825.jpg

Dans le but, pas de surprise ! Thibaut Courtois. Impérial depuis le début de la campagne qualificative, mais également en championnat d'Espagne avec l'Atletico Madrid, le portier, âgé de 21 ans et originaire de Bree, est celui qui s'est le moins retourné en Europe dans cette campagne, en jouant tous les matches (!) Réalisant des arrêts déterminants dans pratiquement tous les matches, il est un des hommes clés de cette campagne.

Une performance remarquable surtout quand on sait que la ligne défensive a très souvent été différente, cinq fois au total. Malgré cet aspect, la Belgique possède la meilleure imperméabilité des 53 nations engagées dans ces qualifications, avec seulement deux buts concédés en huit rencontres (l'Espagne possède le même bilan mais avec deux matches en moins).

La ligne arrière prendrait donc cette forme. Bien qu'en manque de temps de jeu à l'Atletico Madrid, Toby Alderweireld reste, dans ce contexte, incontournable et a fortiori en considérant la méforme de Guillaume Gillet. De plus, l'ancien Ajacide, moins porté sur l'offensive que l'Anderlechtois, pourra davantage bloquer les incursions d'un joueur comme Rakitic. Dans l'axe, cela se complique : Vincent Kompany forfait, Thomas Vermaelen de retour depuis peu, plusieurs alternatives sont possibles. D'une charnière composée d'un binôme Van Buyten-Vermaelen, Van Buyten-Lombaerts ou encore Van Buyten-Vertonghen, la première citée semble tenir la route. A chaque absence de Captain Vince, Daniel Van Buyen a, à chaque fois, répondu présent. Expérience, simplicité et communication font de lui le substitut idéal. Thomas Vermaelen n'a que 120 minutes dans les jambes mais le caractère rugueux de la Premier League auquel il est habitué pourrait lui être utile pour stopper les puissants avants croates. Finalement, il pourrait évoluer dans l'axe et laisser sa place à gauche à Sébastien Pocognoli mais, étant la seule constante parmi les cinq différentes défenses alignées, Jan Vertonghen devrait débuter sur le flanc. Il a ses habitudes à cette position dans le dispositif mis en place par Marc Wilmots.

Un cran plus haut, le traditionnel milieu en triangle devrait, sauf énorme surprise, être reconduit. Sa composition restant, quant à elle, nébuleuse. Au vu des dernières informations communiquées, Marouane Fellaini devrait jouer au poste de numéro 6. Désirant réellement jouer et son poignet ne le gênant pas énormément malgré une attèle, le Mancunien est un atout de taille non-négligeable, tant en pertes de balle qu'en zone offensive. Travaillant dans l'ombre mais dont l'apport est important, Axel Witsel devrait évoluer à la base de ce triangle. Toujours très bon pour aller récupérer le ballon dans sa moitié de terrain et donner de l'air aux siens en remontant le cuir, l'ancien Standardman est un des maîtres-artisans de l'effectif de Wilmots. A ses côtés, diverses possibilités sont envisageables. Steven Defour, Moussa Dembélé, Kevin De Bruyne voire même Nacer Chadli. L'heureux élu, si sa cheville le lui permet, pourrait se nommer Moussa Dembélé. Capable de garder le ballon et d'éliminer un ou plusieurs adversaires, la technique, la vista et la vision du jeu du Spur pourraient nous aider à profiter des espaces que les Croates, dans l'obligation de triompher, oublieront (on l'espère) de combler. Depuis l'entorse qu'il s'est occasionnée lors de l'entraînement de mercredi, Defour et Chadli semblent toutefois avoir pris une longueur d'avance pour se disputer le poste de titulaire. 

Enfin, la ligne offensive est, elle aussi, assez complexe à établir. Tout d'abord, trois possibilités s'offrent au sélectionneur fédéral au poste de (faux) numéro 9. Dans un dispositif, tel que celui de l'Espagne à l'Euro 2012 avec Cesc Fabregas en pointe, Marc Wilmots pourrait décider d'aligner Eden Hazard en "9". Dans un schéma plus traditionnel, ce sont Kevin Mirallas ou Romelu Lukaku qui devraient évoluer en vrai numéro 9. Le choix le plus évident devrait se porter sur Romelu Lukaku. Fort, costaud, puissant et rapide, l'ancien Anderlechtois pourrait user la défense croate. A l'image du match à Hampden Park, Kevin Mirallas pourrait, quant à lui, monter en fin de rencontre pour profiter du travail de sape réalisé par le grand Romelu. Sur les flancs, Eden Hazard et Kevin De Bruyne. Décisif lors de sa montée au jeu face à l’Écosse et offrant la victoire contre la Macédoine, on connaît l'impact que peut avoir le virevoltant Eden sur le jeu. C'est lui aussi qui avait redonné du mordant à l'équipe lors de la fin de match compliquée face à la Serbie en juin dernier. Mis de côté par José Mourinho à Chelsea, De Bruyne est, avec Courtois et Christian Benteke, un des hommes providentiels de la campagne qualificative. Ses statistiques sont éloquentes : 3 buts et 4 passes décisives (sans compter les avant-dernières passes, il est impliqué dans près de la moitié des buts inscrits par la Belgique dans cette campagne). Lancé l'an passé parc Marc Wilmots, le "rouquin" a su saisir sa chance pour ne plus quitter le onze de base. Son manque de temps de jeu ne constituant pas un problème pour lui puisqu'il se déclare "être prêt à 100%."

Le banc devrait quant à lui être composé des joueurs suivants qui pourraient/devraient faire la différence ou préserver un résultat, que l'on espère positif : Simon Mignolet, Nicolas Lombaerts, Sébastien Pocognoli, Nacer Chadli, Steven Defour, Dries Mertens, Kevin Mirallas.

Une sélection entièrement subjective qui n'engage que moi. Chacun possédant un avis bien défini sur chacun des éléments repris par Marc Wilmots. En conclusion, peu importe les joueurs alignés ou non, la qualification doit être la récompense d'une attente de onze ans, qui avait, à certains moments, presque pris l'aspect d'un calvaire. Le collectif, l'engouement populaire, le patriotisme et Marc Wilmots auront, le cas échéant, été les grands gagnants de ces derniers mois et Stade Maksimir du Dinamo Zagreb le terminal vers Rio.

L.-P. EGGEN

23:41 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Diables Rouges, ÉQUIPE-TYPE, MONDIAL 2014, Rédaction | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

07/09/2013

Danone Nations Cup: Les Belges victorieux à Wembley!

19e place pour les Diablotins, après une finale contre l'Allemagne qui s'est de nouveau décidée aux tirs au but.

Lire la suite

20:02 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belges à l'étranger, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

04/09/2013

Les 10 plus gros transferts belges de l'histoire

img-fellaini-a-mu-sur-le-gong-1378189020_620_400_crop_articles-172723.jpg

Le mercato a refermé ces portes ce lundi à minuit. Les transactions ont été nombreuses à travers le monde et ont concerné certains de nos compatiote. Au total, dix Diables Rouges ont changé de liquette cet été.

Quand Rom' croise Big Mo

simon-mignolet1.jpgIl y a tout d'abord Kevin De Bruyne, revenu du Werder Brême à Chelsea. Il avait été suivi par Romelu Lukaku, qui a finalement été reprêté à Everton où il a à peine croisé Marouane Fellaini qui finalisait son passage vers Manchester United.

Toujours en Angleterre, Simon Mignolet a quitté le Sunderland de Paolo Di Canio pour le mythique stade d'Anfield Road. Avec un tel transfert, le Limbourgeois pourrait mettre la pression sur les épaules de Courtois.

Bakkali, dernier Diable d'Eredivisie

Trois Diables évoluant aux Pays-Bas ont quitté l'Eredivisie pour rejoindre la Serie A, la Liga et la Premier League. Il s'agit de Dries Mertens, très attendu dans le nouveau Naples version Rafa Benitez, de Toby Alderweireld, qui retrouve Thibaut Courtois à l'Atlético Madrid, et de Nacer Chadli, qui sera le troisième Belgian Spur après Jan Vertonghen et Moussa Dembélé.

Il ne reste donc plus que Zakaria Bakkali comme Diable Rouge évoluant aux Pays-Bas. Vu son jeune âge, il devrait encore rester deux, trois saisons outre-Moerdijk bien que son talent ne suscite déjà les convoitises de nombreuses belles écuries européennes.

Simons et De Camargo reviennent au bercail

En Belgique aussi, les Diables Rouges ont eu la bougeotte. Si Maxime Lestienne n'a pas répondu aux sirènes russes, Ilombe Pelé Mboyo a quitté la flambante neuve Ghelamco Arena pour la Cristal Arena de Genk. Du côté de Bruges et du Standard, ce sont des pensionnaires de Bundesliga qui sont revenus au pays. Timmy Simons a retrouvé sa maison brugeoise après des détours au PSV et à Nüremberg tandis qu'Igor De Camargo est revenu chez les Rouches après avoir porté les maillots de Moenchengladbach et Hoffenheim.

1372173918_176.jpgBig Mo toujours dans le top 3

Est-ce que toutes ces transactions ont permis de modifier le top 10 des plus gros transferts de l'histoire du football belge ? On se rappelle que la saison passée, Eden Hazard et Axel Witsel avaient affolé les compteurs en étant transférés respectivement à Chelsea et au Zénit pour 40 millions d'euros. 

Qu'ils se rassurent, ils sont toujours numéros 1 de ce classement où Fellaini voit son prix de transfert augmenter, mais ne gagne pas de place dans la hiérarchie.

Le seul changement notable est l'entrée dans le top 10 de Simon Mignolet. Avec un prix de transfert estimé à 10,6 millions d'euros, il dépasse Thibaut Courtois et ses 9 millions d'euros ( de Genk à Chelsea) et éjecte Vincent Kompany des 10 plus grosses transactions concernant un joueur belge.

Dries Mertens et ses 9,7 millions pour rejoindre Naples, Nacer Chadli  qui n'a coûté que 8,1 millions à Tottenham se trouvent bien plus loin dans le classement. Et ne parlons même pas de Toby Alderweireld...

Le top 10:

1. Eden Hazard (Lille à Chelsea) 40 millions d'euros

   Axel Witsel (Benfica au Zénit) 40 millions d'euros

3. Marouane Fellaini (Everton à Manchester United) 32,5 millions d'euros

4. Marouane Fellaini (Standard à Everton) 21,5 millions d'euros

5. Romelu Lukaku (Anderlecht à Chelsea) 20 millions d'euros

6. Moussa Dembélé (Fulham à Tottenham) 19 millions d'euros

7. Jan Vertonghen (Ajax à Tottenham) 12,5 millions d'euros

8. Thomas Vermaelen (Ajax à Arsenal) 12 millions d'euros

9. Daniel Van Buyten (Standard à Marseille) 11,5 millions d'euros

10. Simon Mignolet (Sunderland à Liverpool) 10,6 millions d'euros

 

16:02 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belges à l'étranger, Diables Rouges | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

10/08/2013

À la découverte du FK Minsk

520539663570fb19a889e7da.jpgAprès le grand nord islandais et les chaudes contrées grecques, le Standard prend la direction de l'ancienne URSS, et plus précisément du Belarus. Là, les Rouches affronteront le FK Minsk, deuxième club de la capitale qui sort peu à peu de l'ombre d'un Dinamo sur le déclin, dans un championnat dominé depuis plusieurs saisons par le BATE Borisov, un nom qui rappelle certainement d'excellents souvenirs aux supporters liégeois désireux de chambrer le rival mauve. Portrait du deuxième club de la capitale biélorusse.

Lire la suite

10:17 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, EUROPA LEAGUE, PORTRAITS, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

05/08/2013

Le but qui fait perdre deux points à Charleroi n'était pas valable

Nous osions le penser, mais pas l'affirmer : ce but controversé de Waasland-Beveren dans les arrêts de jeu n'était pas valable. Changement de règlement ou non, celui-ci aurait dû être annulé mais peut-on réellement en vouloir au juge de ligne concerné alors que près de 48 heures après les faits et même avec les explications de la CCA, la règle reste floue ? Jugez plutôt...

 

"Un centre d’un joueur (jaune / bleu – WB) est dévié par l’adversaire (blanc / noir - SC C) vers un attaquant (jaune / bleu n°6 - WB) en position de hors-jeu, qui passe ensuite le ballon à un coéquipier (jaune / bleu n°9) et marque. Le joueur n°6 (WB) est dans une position de hors-jeu sanctionnable et aurait dû être sanctionné en tant que tel.

Pour clarification:

La balle est déviée si elle change de direction et si le joueur vers lequel la balle change de direction:

  • Ne se déplace pas dans le sens de la balle,
  • Pense que la balle va venir à lui et tente de jouer le ballon
  • Constitue un obstacle (coup franc - tir)"

16:41 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/07/2013

Milivojevic, l'homme qui devra remplacer Biglia

luka-milivojevic-1343654102-152618.jpgAprès 7 saisons, Lucas Biglia a (finalement diront les mauvaises langues) quitté Anderlecht pour rejoindre un grand championnat. L'ancien capitaine portera désormais la liquette de la Lazio, laissant ainsi l'équipe de John Van den Brom orpheline de son régulateur. Pour le remplacer, la direction mauve a jeté son dévolu sur un joueur répondant phonétiquement au même prénom que Biglia. Mais l'orthographe change puisque c'est un Luka qui remplacera Lucas. De nationalité serbe, Luka Milivojevic est un inconnu du public belge. A-t-il la carrure pour remplacer l'ancien porteur du numéro 5 au Parc Astrid ? Présentation.

Lire la suite

12:04 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, JUPILER PRO LEAGUE, MERCATO, PORTRAITS, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

25/07/2013

Le tour de D1 : présentation de Zulte Waregem

SV_Zulte-Waregem.jpgZulte sait que reproduire l'exploit de la saison dernière sera compliqué. Pourtant, seuls Delaplace et Malanda sont partis parmi les cadres... Berrier et Leye pourront-ils cohabiter ?

Lire la suite

15:08 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, JUPILER PRO LEAGUE, MERCATO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le tour de D1 : présentation de Genk

krc-genk-foot.jpgLe coup d’envoi de la saison 2013-14 de la Jupiler Pro League sera donné au stade Jan Breydel, le vendredi 26 juillet, où le Club Bruges recevra Charleroi. D’ici là, nous vous proposons de faire le tour du propriétaire des clubs de l’élite. Après une saison couronnée d'une ligne en plus à son palmarès, Genk aura à cœur d'améliorer son classement final en championnat. Car la Coupe ne sauvera pas les ambitions européennes des Limbourgeois tous les ans...

Lire la suite

09:41 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, JUPILER PRO LEAGUE, MERCATO, RC GENK | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

23/07/2013

Le tour de D1 : présentation du Club Bruges

4ff29a97b4b44.jpgLe coup d’envoi de la saison 2013-14 de la Jupiler Pro League sera donné au stade Jan Breydel, le vendredi 26 juillet, où le Club Bruges recevra Charleroi. D’ici là, nous vous proposons de faire le tour du propriétaire des clubs de l’élite. Troisième du défunt championnat, le Club Bruges vise plus haut cette saison malgré une campagne des transferts étonnamment calme jusqu'ici, la principale folie étant d'avoir... refusé 11 millions d'euros pour Lestienne !

Lire la suite

15:31 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, FC BRUGES, JUPILER PRO LEAGUE, MERCATO, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook