Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2013

Le but incroyable de Reus

A l'entraînement ... Mais il vaut quand même largement le détour. On connaît désormais tous le talent de Marco Reus, présenté comme le plus grand talent en devenir de la Mannschaft.

Sur cette vidéo, on peut voir le blondinet du Borussia Dortmund jongler tout en prenant la direction du but. Il balance ensuite le ballon en cloche avant d'armer une frappe avec un second ballon laissé par terre.

Et là, l'extraordinaire se produit. Le second ballon enroulé en direction de la lucarne entre en contact avec le premier cuir en pleine phase descendante. Et c'est le premier ballon frappé qui rentre dans le but, le deuxième ayant juste servi, telle la bille blanche au billard, d'objet permettant d'atteindre l'objectif.

Une vidéo sympa qui démontre tout le talent dont est doté l'ancien équipier de Dante, Logan Bailly et Igor de Camargo au Borussia Mönchengladbach.

15:08 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, Buts d'anthologie, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un arbitre allemand valide un but inexistant

Incroyable décision que celle de l'arbitre allemand Felix Brych lors du match Hoffenheim-Bayer Leverkusen comptant pour la 9ème journée de Bundesliga. Victoire 1-2 de Leverkusen.

70ème minute, le score est de 0-1. Le Bayer Leverkusen obtient un coup de coin. Gonzalo Castro se charge de le botter et dépose le cuir sur le crâne de Stefan Kiessling. La reprise de la tête de l'avant-centre allemand passe à côté mais l'homme en noir accorde le but...

A l'origine de cette situation cocasse (et malheureuse pour Hoffenheim), un trou dans le filet latéral qui a permis au cuir de pénétrer malgré tout dans le but défendu par notre compatriote, Koen Casteels.

Devant, traditionnellement, contrôlé l'état des filets au début de chaque période, il se pourrait que l'arbitre assistant aie manqué à sa tâche. Les images de la télévision allemand montrant qu'il n'avait pas remarqué la présence de ce trou.

Un précédent dans l'histoire du championnat allemand

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette mésaventure n'est pas la première en Bundesliga. Le 23 avril 1994, lors de la rencontre Bayern Munich - Nuremberg, le défenseur allemand du Bayern Thomas Helmer, s'était vu octroyé un but alors que le ballon était passé à côté du cadre, sans même rentrer dans le but via un trou dans le filet comme dans le cas de Kiessling. A l'époque, ce but avait permis au Bayern de s'imposer 2 buts à 1. Mais, une réclamation fut déposée par l'équipe lésée, quia avait obtenu gain de cause. Le match fut rejoué, et remporté, largement, par le Bayern 5 à 0.

Les réactions d'après-match concernant ce but incroyable

Markus GISDOL (entraîneur d'Hoffenheim) : "Je pense qu'on va revoir les images. On ne peut pas faire rejouer un match pour le Bayern et pas pour Hoffenheim." Une réaction qui laisse présager le dépôt d'une réclamation par Hoffenheim.

Stefan KIESSLING ("buteur" du Bayer Leverkusen) : "J'ai d'abord pensé que le ballon n'était pas rentré (on le voit en effet se prendre la tête dépité sur le dernier ralenti) puis tous se sont précipités sur moii. Que devais-je faire ? Honnêtement, je ne pouvais pas juger sur ce que j'ai vu. Quand Hoffenheim a montré le trou dans le filet, j'ai gambergé."

Felix BRYCH (arbitre de la rencontre) : "J'ai eu un petit doute, mais la réaction des joueurs était clair. J'ai échangé avec Kiessling. Mais personne, même pas lui, n'a dit qu'il n'y avait pas but. Le ballon était au fond des filets et pour tous ceux sur la pelouse, c'était un but régulier."

01:45 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, BOULETTES ET RATÉS, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/10/2013

Schürrle en claque trois contre la Suède

Le joueur de Chelsea  d'a fait le plein de confiance avec la Mannschaft. C'est Kevin De Bruyne et Eden Hazard qui grimacent.


4-4 à l'aller, 3-5 au retour. Les duels entre l'Allemagne et la Suède sont animés. 

Menée 2-0, la Mannschaft a réussi à inverser la tendance. Grand artisan de ce nouveau succès allemand: André Schürrle.
 
Le joueur de Chelsea, concurrent d'un certain Kevin De Bruyne voire d'Eden Hazard, a signé un triplé en seconde période. Avec de tels talents dans son noyau, José Mourinho a plutôt intérêt à relever la tête avec les Blues...  
 

12:50 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

06/10/2013

Un ciseau et un coup du chapeau, Hambourg écrase Nuremberg

Hambourg n'a fait qu'une bouchée de leurs hôtes du jour. Le Néerlandais Rafael Van der Vaart a montré la voie à ses équipiers d'un superbe but. Au final, les joueurs d'Hambourg se sont imposés 0-5.

Reprenant en première intention un centre de Westermann, la reprise de Van der Vaart laisse sur place le gardien Schäfer qui ne peut que constater les dégâts.

Pierre-Michel Lasogga y allant de son coup du chapeau parfait en seconde période. En sept minutes, le joueur allemand âgé de 21 ans a trompé le portier adverse à trois reprises pour faire passer le score de 0-1 à 0-4. Son troisième but étant d'ailleurs de toute beauté. Il interceptait une passe dans l'axe, regardait une fois en direction du but et armait des 30 mètres. Sa frappe de l'extérieur du pied heurtait le montant et finissait au fond.

Le dernier but de la rencontre a été, quant à lui, marqué par Arslan. Le gardien Schäfer étant coupable. Relançant une passe en retrait directement dans les pieds du milieu d'Hambourg qui reprenait en un temps et envoyait le ballon dans le but vide.

19:10 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, Buts d'anthologie, International, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/09/2013

Une photo avec un joueur en plein match

Faire une photo avec un joueur de football en plein match? Ce supporter de Munich 1860 relève le défi. 

Le club bavarois affrontait le Borussia Dortmund en Coupe d'Allemagne. Peu avant l'heure de jeu, Grzegorz Wojtkowiak hérite d'une touche et prend son élan. Le supporter en profite pour tendre son iPhone et immortaliser son visage enthousiaste à côté du joueur.

Prochain défi: le faire avec un mec un peu connu.

 

14:26 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le centre superbe de Poco

Malgré la large défaite d'Hanovre 96 sur la pelouse du Bayern Munich en Coupe d'Allemagne, Sébastien Pocognoli s'est mis en évidence contre le Rekordmeister.

Le Diable rouge a offert l'unique but des siens sur un plateau à Ya KonanPoco s'est offert un déboulé à toute allure sur le flanc gauche, avant de déposer le ballon dans la course de son attaquant qui a conclu le mouvement d'une jolie volée.

 

09:00 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, Belges à l'étranger, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

25/09/2013

Un coup franc original fait mouche

Les entraîneurs et joueurs font de plus en plus preuve d'imagination sur les phases arrêtées. Des coups d'envoi balancés dans la surface adverse afin de trouver une déviation favorable débouchant sur un but (rememberEzekiel contre Genk) aux combinaisons sur coups francs et corners, il y en a pour tous les goûts.

Cette fois, c'est un club de D4 allemande qui fait le buzz. Benedikt Koep (Rott-Weiss Essen) s'est en effet retrouvé à la finition d'un coup franc direct joué après une feinte de mésentente entre ses équipiers… Astucieux et efficace. 

 

16:00 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Thiago Alcantara joue avec son petit chien

Instragram permet de poster tout et n'importe quoi comme vidéo. Et les footballeurs raffolent de cela. Thiago Alcantara, la recrue la plus chère du mercato estivale du Bayern Munich, vient de diffuser une vidéo de lui en train d'apprendre des tours à son petit chien.

Les amis des animaux trouveront sans doute cela mignon.

09:18 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

22/09/2013

Le Borussia Dortmund perd ses premiers points en Bundesliga

Trois jours après l'échec européen à Naples (2-1), Dortmund a concédé samedi ses premiers points de la saison en Bundesliga, à Nuremberg (1-1), lors de la 6e journée.

Avec 16 points, le Borussia conserve une longueur d'avance sur Leverkusen, impérial à Mayence (4-1), mais pourrait être rejoint en tête par le Bayern Munich en cas de victoire du champion en titre en soirée sur le terrain de Schalke.

Le défenseur Marcel Schmelzer avait pourtant ouvert le score sur une frappe du gauche sur un coup-franc généreux (37). Mais le vice-champion d'Europe, privé de son défenseur central Mats Hummels, a ensuite cédé sur un coup de pied arrêté repris par Per Nilsson (51).



08:48 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Schalke 0-4 Bayern Munich

Le Bayern Munich s'est imposé 0-4 sur la pelouse de Schalke 04, dans le match au sommet. Daniel Van Buyten est resté sur le banc bavarois toute la rencontre.

'Pep' Guardiola préférait aligner Dante et Jérôme Boateng, qui retrouvait son frère Kevin Prince dans l'équipe adverse, en défense centrale. Malgré un bon début de rencontre de Schalke, le Bayern tuait le suspens en deux minutes: Bastian Schweinsteiger trompait Timo Hilderbrand de la tête à la 21e, Mario Mandzukic l'imitait une minute plus tard.

Le 'Rekordmeister' contrôlait la rencontre en seconde période avant d'alourdir le score. Franck Ribery ajoutait son nom au marquoir à la 75e minute, puis Claudio Pizarro, parti à la limite du hors-jeu, s'en allait fixer le score à 0-4.

08:46 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

19/09/2013

Voir tous les buts de la suite de la première journée de C1

523a0f313570bed7db99229d.jpg


Groupe E :

 

Chelsea 1  - FC Bâle  2    

Pour ses retrouvailles en Ligue des champions avec Chelsea, José Mourinho a encaissé à domicile une défaite historique, mercredi contre Bâle (2-1), qui lui rappelle douloureusement le fossé qui le sépare de son époque bénie.

En dix campagnes de C1, l'entraîneur portugais, qui avait quitté le club en 2007 au lendemain d'un nul à Stamford Bridge contre Rosenborg, n'avait ainsi jamais connu l'humiliation d'un revers lors de son entrée en matière!

Celui-ci fait d'autant plus tache qu'il survient quatre jours après le premier en championnat contre Everton (1-0), qui plus est à domicile où le "Special One" n'a jamais été battu en championnat lors de son premier mandat entre 2004 et 2007.

Alors qu'aucune équipe suisse n'avait gagné en Angleterre depuis 1995, un tel scénario paraissait pourtant improbable.

Après la prestation du quadruple champion de Suisse, il l'est moins. D'abord retranchés derrière, les Helvètes ont longtemps contrarié les Anglais, passés devant sur un mouvement collectif de Lampard, le seul, conclu par Oscar (45).

Plus audacieux ensuite, Bâle a égalisé (71) d'un joli tir enroulé de Salah, qui n'a cessé de faire souffrir Cole dans le couloir droit et dans un stade stupéfait, Streller a même donné l'avantage en plaçant sa tête sur corner (82).

Les Suisses n'avaient alors plus rien à voir avec cette équipe facilement éliminée en demi-finale de C3 par les Blues au printemps.

Mais Chelsea, qui a procédé cet été à un grand coup de balai dans son équipe, a également bien changé, comme en témoigne cette première défaite en poule après une série de 29 matches d'invincibilité.

Avec cinq changements par rapport à samedi (0-1), dont les premières titularisations de Willian devant et van Ginkel au milieu pour pallier la suspension de Ramires, Chelsea ne se mettait pourtant clairement pas en position d'afficher des progrès dans son expression collective. Quant à Kevin De Bruyne, qui était annoncé titulaire, il n'a de nouveau pas décollé du banc.

Et d'efforts brouillons en initiatives personnelles, cela s'est vu, malgré une écrasante domination territoriale.

Mourinho, qui s'était lancé mardi dans une audacieuse métaphore culinaire, doit encore faire mijoter un peu son "omelette" même si certains de ses "oeufs" semblent déjà un peu cramés...

Schalke 04 3  - Steaua Bucarest 0   

Contrairement à Chelsea, l'autre favori pour la qualification en 8e de finale n'a pas failli. Après une heure de stérilité, Schalke a fait le trou avec des buts d'Ushida, Boateng et Draxler. Boateng avait été décisif pour l'AC Milan lors des barrages pour la phase de groupes, il l'a été d'emblée pour son nouveau club.

 

Groupe F :

Naples 2 - Borussia Dortmund 1  

Naples est parfaitement entré dans sa Ligue des champions en dominant clairement le Borussia Dortmund (2-1), vice-champion d'Europe, et a confirmé son excellent début de saison, mercredi.

Certes, le leader de la Bundesliga a joué une mi-temps à dix, après l'exclusion de son gardien pour une main hors de la surface, mais le leader de la Serie A a brillamment passé son premier examen sérieux, après avoir battu trois adversaires à sa portée en Italie (Bologne, Chievo, Atalanta).

La nouvelle idole du San Paolo, Gonzalo Higuain (29), a ouvert le score, et l'enfant du pays, Lorenzo Insigne, a réussi un coup franc direct somptueux (67).

Attention toutefois à ne pas arrêter de jouer avant le coup de sifflet final, car le Borussia a réduit le score à trois minutes de la fin du match sur un but contre son camp de Camilo Zuniga.

Autre test réussi, la défense du Napoli de Rafael Benitez a bien tenu le coup face au jeu rapide du Borussia, jusque dans les chaudes dernières minutes.

En revanche pour les Jaunes et Noirs, finalistes l'an dernier, la nouvelle C1 commence bien mal.

L'entraîneur du Borussia Jurgen Klopp a été exclu pour avoir râlé avec véhémence contre le sixième arbitre, coupable à ses yeux de ce retard.

Et juste avant la mi-temps le match a penché un peu plus encore en faveur de Naples, le gardien Roman Weidenfeller a aussi vu rouge pour avoir touché le ballon de la main hors de sa surface en sortant au devant d'Higuain.

Le Borussia a dû sortir son milieu droit Jakub Blaszczykowski, préféré à Pierre-Emerick Aubameyang, pour faire entrer le second gardien, Mitchell Langerak.

L'attaquant gabonais, co-meilleur buteur de Bundesliga (5 buts) est entré en jeu à la fin de la première période, à la place d'un défenseur central, Mats Hummels, pour renverser le score.

"Auba" a bougé le Napoli, sur une belle percée gâchée par Marco Reus (64), et a frappé la transversale (70). Après la réduction du score, Reus a aussi alerté Pepe Reina sur un coup franc (90).

En seconde période, le Naples de Rafa Benitez, qui aime construire lentement, a montré qu'il n'avait pas oublié quatre ans de Mazzarrisme (de Walter Mazzarri, passé cet été sur le banc de l'Inter) et a aussi pu opérer en contres, son ex-arme favorite. Sur plusieurs occasions, le score aurait pu s'alourdir.

Solide derrière, maître du jeu, porté par de grosses individualités (Higuain, Insigne et Marek Hamsik), le Napoli approche du haut niveau.

Quant à Dries Mertens, il est monté au jeu à la 73e en lieu et place d'Insigne, le deuxième buteur du match. 

 

Marseille 1 - Arsenal 2 

En s'inclinant à domicile face à Arsenal (2-1) mercredi lors de la 1re journée de Ligue des champions, Marseille a entamé de la pire des façons la phase de poule et déjà hypothéqué ses chances de qualification.

Comme il y a deux ans, Arsenal est donc venu s'imposer au Vélodrome et n'a pas attendu cette fois le temps additionnel pour prendre l'avantage.

Pour ses retrouvailles avec la C1, après un intermède d'une saison en Europa League, Elie Baup avait fait confiance à ses titulaires habituels. Au milieu de terrain, le jeune Giannelli Imbula (21 ans) était ainsi aligné au côté d'Alayxis Romao, deux joueurs qui faisaient leurs grands débuts dans la compétition.

En face, pour son 153e match de Ligue des champions, un record parmi les entraîneurs en activité (seul Alex Ferguson en compte plus avec 190 matches), Arsène Wenger pouvait finalement compter sur Olivier Giroud, un temps incertain pour une douleur à un genou.

Les débats, entamés sur un rythme soutenu, étaient très équilibrés en première période, même si les plus belles occasions revenaient aux Marseillais, notamment à André Ayew dont la tête décroisée à la réception d'un centre de Payet frôlait le poteau droit du gardien polonais Szczesny, battu sur le coup. Le Ghanéen était de nouveau destinataire d'un bon centre de l'ex-Lillois mais l'Allemand Mertesacker s'interposait (38).

Une autre tête de Gignac passait de peu au-dessus juste avant la pause.

Les Anglais avaient aussi mis Mandanda à contribution, comme sur ce tir de Walcott dès la 6e minute.

Encore Ramsey

L'OM qui s'était incliné lors des trois dernières campagnes débutées à domicile tentait d'inverser les statistiques et son bon début de seconde période pouvait laisser croire à un scénario favorable.

Ainsi, une reprise tendue de Fanni, servi dans la surface par Romao, frôlait le poteau du gardien londonien.

Mandanda ensuite détournait une reprise à bout portant de Wilshere (58), avant que Gibbs, ne repousse presque sur sa ligne une balle détournée par Mertesacker et qui avait lobé son propre gardien.

Mais le sort s'acharnait encore sur l'OM et Arsenal trouvait finalement l'ouverture, Walcott reprenant d'une somptueuse volée une balle très mal renvoyée de la tête par l'infortuné Morel (1-0, 65).

Malgré les entrées de Jordan Ayew et Florian Thauvin, les vice-champions de France continuaient de buter sur une défense très solide.

Et le Gallois Aaron Ramsey en remettait une couche en prenant le meilleur sur Nkoulou pour déclencher un tir du droit qui trompait Mandanda (2-0, 84). Le penalty inscrit par Jordan Ayew (2-1, 90+3) dans le temps additionnel, n'y changeait rien.

Invaincu désormais en 10 déplacements face à des clubs français, Arsenal entame donc de la meilleure des façons sa 16e campagne de Ligue des champions d'affilée. Marseille, qui se déplacera pour la 2e journée à Dortmund, devra désormais tenter d'aller récupérer quelques improbables points à l'extérieur, ou compter sur des faux pas de ses adversaires, pour espérer une qualification.

 

Groupe G :

Atlético Madrid 3  - Zénit St Petersbourg 1    

Thibaut Courtois et l'Atlético Madrid ont battu le Zenit Saint-Pétersbourg de Nicolas Lombaerts et Axel Witsel (3-1) mercredi soir lors de la première journée de la poule G de la Ligue des Champions de football.

Une fois encore, le gardien des Diables rouges s'est montré très sûr pendant la totalité de la rencontre. Courtois a effectué une superbe parade à la 56ème sur une reprise de la tête de Kerzhakov et une autre à la 88ème, quand le score était acquis (3-1). Toby Alderweireld est resté sur le banc

Au Zenit, Lombaerts, qui a laissé le brassard à Zyryanov, et Witsel ont joué tout le match: le premier au centre de la défense et l'ex-Standardman sur le côté gauche d'un duo en appui du trio d'attaque (4-1-2-3). Saint-Pétersbourg, qui a marqué au moins un but lors des ses 12 derniers matches, a prolongé sa belle série: à la 58ème, Hulk a répondu au but d'ouverture de Miranda à la 40ème (1-1). Mais après un quart d'heure de forcing, le Zenit n'a pas soutenu le rythme imprimé par Madrid, qui a alourdi la marque par Arda Turan (64ème) et Leo Baptistao (80ème). Lombaerts a écopé d'un carton jaune à la 50ème.

Austria Vienne 0  - FC Porto 1   

Steven Defour était suspendu au FC Porto, vainqueur 0-1 à l'Austria Vienne grâce à un but de l'Argentin Lucho González à la 55-ème.

 

Groupe H :

FC Barcelone 4  - Ajax 0   

Grâce un triplé de Lionel Messi, le FC Barcelone a surclassé l'Ajax Amsterdam (4-0) mercredi au Camp Nou pour la 1re journée de la Ligue des champions, repartant du bon pied après son humiliation contre le Bayern Munich en demi-finale de l'édition 2012-2013.

Auteur de ses 60e, 61e et 62e buts en 80 matches dans cette compétition, le quadruple Ballon d'Or argentin a inscrit un coup franc imparable (22e minute), conclu un contre (55e) et marqué de 20 mètres (75e). Gerard Piqué a lui placé une tête (68e) sur un joli centre du Brésilien Neymar, qui découvrait la Ligue des champions.

Le club blaugrana, présent en demi-finale depuis 2008 et vainqueur final en 2009 et 2011, entame du mieux possible une épreuve qui lui a plutôt souri ces dernières années, malgré la désillusion vécue face au Bayern la saison dernière (7-0 sur l'ensemble des deux matches).

Ce large succès à domicile lui permet de prendre la tête du groupe H avant d'aller affronter le Celtic Glasgow le 1er octobre.

Pour le premier match officiel entre Ajax et Barça, deux clubs emblématiques et si proches culturellement, les Catalans ont contourné une défense compacte en ouvrant le score sur coup de pied arrêté.

Messi, victime d'une semelle à l'entrée de la surface, s'est chargé lui-même du coup franc, son tir frappant l'intérieur du poteau avant d'entrer dans le but adverse (22e).

L'Argentin a ensuite conclu un contre avec un crochet suivi d'une frappe du pied gauche au ras du poteau, puis marqué d'un tir placé à l'entrée de la surface. Ces trois buts lui permettent de revenir à neuf longueurs de l'ancien attaquant du Real Madrid Raul (71), actuel meilleur buteur de la Ligue des champions.

De son côté, l'Ajax n'a jamais vraiment fait le poids, Victor Valdes s'étant montré vigilant sur une tête à bout portant de Ricardo van Rhijn (31e) ou un tir de Bojan Krkic (87e), de retour sur la pelouse de son club formateur.

Très actif, le néo-Barcelonais Neymar aurait pu inscrire son premier but en match officiel au Camp Nou si ses tentatives avaient été plus appuyées ou mieux cadrées (3e, 33e, 44e, 68e). Il s'est contenté d'une passe décisive pour Piqué après un corner joué en deux temps, puis est sorti à la 72e.

D'un point de vue plus personnel, ce succès mettra sans doute du baume au coeur de l'entraîneur barcelonais Gerardo Martino (50 ans), dont le père est décédé cette semaine en Argentine.

 

AC Milan 2  - Celtic Glasgow 0  

L'AC Milan a inscrit deux buts dans les dix dernières minutes pour venir à bout à domicile du Celtic Glasgow mercredi (2-0), lors de la 1re journée du groupe H de la Ligue des champions.

Les Milanais occupent la 2e place de leur groupe, à égalité de points avec le FC Barcelone.

Les Italiens, amoindris par les blessures de Montolivo et Kaka notamment, ont du attendre la fin de match pour faire la différence.

Ce fut en effet un match compliqué pour les joueurs de Massimiliano Allegri. Après un mauvais début de match des Ecossais, dont Balotelli ne parvenait pas à profiter à plusieurs occasions, le Celtic se reprenait et se montrait dominateur.

Mais Lustig, sur une tête, puis Mulgrew, sur un coup franc indirect, et enfin Scott Brown, après une contre-attaque, ne réussissaient pas à ouvrir le score.

La manque de réalisme des Ecossais atteignait son paroxysme à la 79e minute, quand le coup franc de Stokes frappait la barre transversale.

Cette action sonnait comme un réveil pour le Milan. Les Lombards obtenaient un coup franc trois minutes plus tard. La frappe molle mais cadrée de Zapata était dévié hors de portée du gardien écossais par le joueur du Celtic Izaguirre (82). Trois minutes plus tard, le coup franc de Balotelli était stoppé une première fois par Forster, mais Muntari veillait pour mettre les siens à l'abri (86).

avec AFP

09:20 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, ANGLETERRE, Belges à l'étranger, CHAMPION'S LEAGUE, ITALIE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

18/09/2013

Retrouvez tous les buts de cette première journée de Champion's League

Le Real Madrid a marqué les esprits en triomphant sur la pelouse de Galatasaray (6-1) avec un triplé de Cristiano Ronaldo, tandis que la Juventus a concédé le nul à Copenhague (1-1), constituant la seule surprise de la 1re journée de poules de la Ligue des champions.

Les autres cadors, les deux Manchester, le Bayern Munich et le Paris SG se sont assurés la victoire.

Groupe A:

 

Manchester United 4  - Bayer Leverkusen  2    

David Moyes peut remercier sa doublette infernale Rooney (2 buts) et Van Persie (1 but) pour ses débuts en Ligue des champions comme entraîneur de ManU sur le banc de la légende Alex Ferguson. Ces deux joueurs ont fait le plus dur avant que Valencia ne complète la marque pour ce succès à domicile (4-2). Les Red Devils prennent la tête de leur groupe en compagnie du Shakhtar Donetsk.


Real Sociedad 0 - Shakhtar Donetsk 2    

Les Espagnols, faciles vainqueurs de Lyon en barrages, sont tombés cette fois sur un client plus sérieux avec le club ukrainien du milliardaire Rinat Akhmetov, vainqueur à l'extérieur (2-0) sur un doublé de Teixera. Ce match prouve qu'il faudra compter avec le Shakhtar.

 

Groupe B:

 

Galatasaray 1  - Real Madrid  6

Le Real a marqué les esprits. Une de ses nouvelles recrues, Isco, a ouvert la marque, suivi ensuite par Benzema, auteur d'un doublé et Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé (6-1). Casillas a lui vécu un cauchemar. Alors que son entraîneur Carlo Ancelotti avait décidé de lui faire une fleur en lui laissant la C1 (la Liga étant réservée à Diego Lopez), le gardien de la Roja s'est blessé et a dû sortir au quart d'heure de jeu. En face, Galatasaray a lui aussi perdu une pièce de choix avec la blessure de Drogba. Et Bale, l'homme qui valait 100 M EUR ? Il a débuté la rencontre sur le banc madrilène. Le Real prend la tête du groupe.


FC Copenhague 1  - Juventus Turin 1    

Et une surprise ! La "Vieille Dame" a été tenue en échec (1-1) chez ces Danois, qui étaient parvenus à se qualifier pour les 8e de finale en 2010-11. Ca part mal pour le double champion d'Italie.

 

Groupe C (celui d'Anderlecht):

 

Olympiakos 1 - Paris SG 4

Le PSG, quart de finaliste l'an passé face au FC Barcelone de Lionel Messi, a évité le piège grâce à un doublé de l'expérimenté Thiago Motta, qui s'est aussi offert une passe décisive pour Marquinhos (4-1). Car la première période s'était achevée par un nul amer pour les Parisiens. Alors qu'ils avaient ouvert le score par Cavani, les joueurs du PSG avaient été rejoints au score sur un but de Weiss qui s'était joué de la défense brésilienne, avec un petit pont sur Marquinhos (qui débutait avec le PSG) et une jolie feinte face à Thiago Silva. Laurent Blanc, nouvel entraîneur du PSG, pouvait ensuite dire: +Merci Motta+. Ibrahimovic a manqué un penalty en fin de match. Le PSG prend la tête avec Benfica.

 

Groupe D:

 

Bayern Munich 3 - CSKA Moscou 0

Le tenant du titre bavarois a signé des débuts parfaits en s'imposant chez lui proprement (3-0). L'équipe de Ribéry et Van Buyten (pas titularisé ce soir) prend la tête avec le City de Vincent Kompany.

  

Viktoria Plzen 0 - Manchester City 3    

Les Citizens vont-ils briser la malédiction ? Après deux échecs en phase de poules ces deux dernières saisons, l'équipe anglaise du Sheikh Mansour a réussi ses débuts avec son nouvel entraîneur Manuel Pellegrini. Les Mancuniens ont fait la différence en seconde période (3-0) sur la pelouse des Tchèques. Du côté belge, la bonne nouvelle était la présence au coup d'envoi de Vincent Kompany qui revient donc après sa blessure.

10:00 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, ANGLETERRE, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, FRANCE, ITALIE, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

16/09/2013

Di Santo balance ses crampons dans le visage de son adversaire

Déjà qu'il n'allait pas fort quand Kevin De Bruyne y accomplissait des prouesses, le Werder Brême continue de squatter les tréfonds du classement de la Bundesliga. 

Quatorzièmes après 4 journées, les ouailles de Robin Dutt recevaient l'Eintracht Francfort, une formation moins bien classée.

Le Werder, qui espérait engranger les 3 points devant ses fans, a rapidement déchanté et s'est lourdement incliné 0-3. 

Après l'ouverture du score peu avant le quart d'heure par l'entremise de Vaclav Kadlec, Brême s'est retrouvé réduit à 10 après le renvoi aux vestiaires de Franco di Santo.

L'attaquant argentin, arrivé cet été en provenance de Wigan, a levé la jambe tellement haut qu'il a envoyé ses crampons dans le visage de Bastian Oczipka, le joueur qui avait donné l'assist sur le but inaugural.

Ce high kick que n'aurait pas renié Eric Cantona a sérieusement sonné sur le coup le défenseur de Francfort qui a cependant pu continuer la rencontre. Il a cependant laissé sa place à 5 minutes du terme.

En infériorité numérique, le Werder Brême a alors bu le calice jusqu'à la lie. Kadlec, encore lui, et Sebastian Prödl, contre son camp, donnant au score une véritable allure de punition.

Quant à Fabio di Santo, il risque de passer quelques semaines en tribunes.

11:41 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, CARTON ROUGE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook