Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/01/2014

Mondial 2014: L'Argentine pour un dernier tango à Messi

52ce7afc35701baedab47fc0.jpgLes Argentins ont un bon coup à jouer... Maradona l'a martelé: "ce qui s'est passé en 1986 va se répéter, et ce sera au Brésil". Des propos peut-être pas an(o)dins...

Lire la suite

17:16 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Les équipes de la Coupe du monde, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Présentation en vidéos de l'Argentine, un adversaire que les Belges pourraient retrouver en 1/4

Placée dans le groupe E, l'Argentine se retrouve dans un groupe abordable en compagnie du Nigéria, de l'Iran et de la Bosnie-Herzégovine.

Mais les Albiceleste ont d'autres ambitions que celle que de simplement arriver aux 1/8e de finale. Ils rêvent d'ajouter une troisième étoile au-dessus de leur écusson. En particulier, Lionel Messi qui aurait l'occasion d'ajouter à son impressionnant palmarès le dernier titre majeur qui lui.

Après une année 2012 exceptionnelle où il avait claqué 91 buts toutes compétitions confondues, la Pulga a du se contenter de seulement 45 réalisations en 2013. Soit deux de moins que Zlatan Ibrahimovic (47) et 24 de moins que son éternel rival Cristinao Ronaldo. Le Portugais est désormais considéré comme le meilleur joueur et devrait rafler le Ballon d'or alors qu'il avait été la propriété de Messi les 4 dernières années. 

Ecarté des terrains à plusieurs reprises à cause de différents bobos, Messi n'a pu afficher son rendement habituel bien qu'il ait dépassé cette année le nombre de buts en sélection de Diego Maradona.

2014 doit donc être l'année de sa reconquête du monde à titre collectif et individuel. Nous n'irons pas jusqu'à dire que le gain d'un titre de champion d'Espagne ou d'une C1 est moins important à ses yeux, mais Messi espère surtout arriver au top de sa forme en juin et profiter de sa relative fraîcheur pour mener l'Argentine à la consécration mondiale. Un succès qui serait d'autant plus savoureux car acquis sur les terres du grand rival du continent sud-américain.

L'Argentine, deux "bons" souvenirs pour la Belgique

Dans leur histoire, les Diables Rouges ont affronté 3 fois la sélection Albiceleste. La première, c'était au Camp Nou, désormais cher à Lionel Messi, dans le cadre du match d'ouverture du mondial 1982. Tenante du titre, la bande à Maradona est favorite de cette confrontation, malgré le statut de finaliste de l'Euro de la Belgique qui s'est qualifiée en sortant d'un groupe éliminatoire avec la France et les Pays-Bas. Mais Guy Thys va trouver la parade pour contrer El Pibe del oro. Plutôt que de le soumettre à un marquage individuel, le sélectionneur belge avait demandé à ses hommes de bloquer les pourvoyeurs de ballon de Maradona. Ce jour là, Thys avait aussi décider de ne pas jouer le hors-jeu comme à son habitude. Des choix tactiques payants.

Peu après l'heure de jeu, les Diables terrassaient l'Argentine grâce à Erwin Vandenbergh. Celui dont les talents de buteur enchantent alors le Lierse est idéalement servi par un "centre banane" de Vercauteren. Il a tout le temps de contrôler le cuir puis d'ajuster Umbaldo Fillol.

L'Argentine devient alors la première nation tenante du titre à perdre son premier match de l'édition suivante. Comme la Belgique, elle sera éliminée au tour suivant dans un groupe comprenant l'Italie, futur vainqueur du tournoi, et le Brésil. Les Diables Rouges, eux, seront terrassés par la Pologne et l'Union Soviétique.

Deux ans plus tard, l'Argentine prend sa revanche en match amical à Bruxelles en s'imposant 0-2, mais c'est surtout en 1986 qu'elle fera oublier son "couac" de 1982. Mais la défaite 2-0 ce jour là des oeuvres d'un Diego Maradona au sommet de son art reste cependant un bon souvenir pour la Belgique. Pour la première fois de son histoire, nos Diables Rouges atteignaient la demi-finale de la Coupe du monde, ce qui constitue toujours leur meilleur performance dans la compétition. Ils n'ont d'ailleurs plus jamais affronté l'Argentine depuis. Si les deux nations devaient se retrouver en 2014, cela pourrait être au stade des 1/4 de finale. 

14:48 Écrit par tackle on web dans Les équipes de la Coupe du monde, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le flocage de la discorde sur le maillot d'un club chilien

Bien avant d'être sur le banc de Manchester City, Manuel Pellegrini a été sur celui du Deportivo Palestino (entre 1990 et 10991), un club chilien fondé par un groupe d'immigrants palestiniens en 1920. Vainqueur du Championnat du Chili en 1955 et 1978, le club a également remporté la Coupe du Chili en 1975 et 1977.

Cette saison, le club occupe une belle 5e place en championnat, mais est au centre de toutes les attentions pour des raisons extra-sportives.

C'est en effet le flocage et le numéro "1" des maillots qui fait l'objet de la discorde. Ils apparaissent sous la forme d'une carte de la Palestine d'avant 1946, et incluant donc Israël dans ses territoires. Pour info, le Deportivo Palestino a été fondé en 1920, soit 28 ans avant Israël.

Il n'en fallait pas plus pour que cela suscite la réaction du président de la communauté juive locale. Gerardo Gorodischer a demandé que le Deportivo présente ses excuses et a demandé que la fédération chilienne de football interdise ce flocage. "Nous savons que la FIFA interdit de telles actions. On ne peut pas admettre une revendication politique et importer le conflit du Moyen-Orient en utilisant la plate-forme de football, en utilisant le sport pour mentir et provoquer la haine.", a déclaré l'intéressé.

Dans un communiqué, la fédération palestinienne du Chili a donné sa réponse, sèche. "Nous rejetons l'hypocrisie de ceux qui condamnent cette carte". Ensuite le Département de l'information de la Fédération palestinienne du Chili en a rajouté une couche en évoquant : "les sionistes Chiliens” qui envoient "de jeunes Chiliens en Israël pour recevoir une formation militaire."

Une guerre des mots plutôt inhabituelle dans une région du monde où les habitants d'origine arabe et juive vivent ensemble sans le moindre problèmes. 

Encore heureux qu'une "quenelle" ne soit pas venue se mêler à l'histoire.

F.Chl.

img-chili-le-maillot-de-la-discorde-1389196648_x610_articles-179284.jpg

11:06 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, LES RESTES DU MONDE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La reprise extérieur du pied 'Ibrahimovic

Le PSG a retrouvé les joies de la compétition officielle en 2014ce mercredi avec la Coupe de France. Les Parisiens se déplaçaient au Stade Brestois pour les 1/32e de finale de la compétition. Et on ne peut pas dire qu'ils auront tremblé au stade Francis Le Blé puisqu'ils l'ont emporté 2-5 grâce à un triplé de Zlatan Ibrahimovic.

Le Suédois, auteur de 47 pions lors de l'année civile écoulée, a commencé son récital avec une très belle reprise de volée de l'extérieur après un centre venu de la gauche de Maxwell. Ibra est même à la base de l'action puisque c'est lui qui avait écarté le jeu pour trouver son partenaire brésilien.

Bref, l'année commence en force pour le Suédois qui ne sera pas de la partie en juin prochain. On ne peut que le regretter.

10:51 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Nainggolan portera le 44 à la Roma

C'est fait ! Radja Nainggolan rejoint un club du top de la Serie A. Après trois saisons et demi passées à Cagliari, l'Anversois d'origine indonésienne s'est engagé avec l'AS Roma en prêt. Il devra s'imposer au sein d'un milieu de terrain étoffé qui compte déjà dans ses rangs Kevin Strootman, Miralem Pjanic et l'emblématique Daniele De Rossi.

Habitué à porter le numéro 4, Nainggolan a choisi de doubler celui pour avoir le 44. Son chiffre fétiche était en effet déjà porté par l'Américain Michael Bradley. Du coup, Radja a trouvé cette solution.

734046_10151781422730870_1415739508_n.jpg

10:39 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, ITALIE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Messi revient, et marque déjà deux fois

Lionel Messi a brillé pour son retour à la compétition mercredi après deux mois de blessure, avec un doublé contre Getafe (4-0) en 8e de finale aller de la Coupe du Roi qui permet au FC Barcelone de prendre une option sur la qualification.

Cinquante-neuf jours après une déchirure à la cuisse gauche, le quadruple Ballon d'Or argentin est entré à la 64e minute sous l'ovation du Camp Nou, alors que le Barça menait de 2-0 sur deux buts de Cesc Fabregas (9, 63).

L'attaquant de 26 ans a vite repris ses marques, puisqu'il a scellé le score en poussant au fond un ballon mal repoussé par la défense (88), puis en rentrant balle au pied dans la surface et en marquant d'une frappe enroulée (93).

AFP

09:24 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

08/01/2014

Mondial 2014 : Ribéry, la France aussi?

52c8045935701baedab0ac20.jpgLes Bleus sont bien décidés à descendre du bus pour tourner définitivement la sombre page de Knysna. Analyse d'une génération en quête de rachat que plus personne n'attendait là.

Lire la suite

22:57 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Les équipes de la Coupe du monde, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Mondial 2014 : Honduras les murs

52cd0c8e35701baedab361a4.jpgPour sa 3ème participation à une Coupe du Monde, ce pays des Caraïbes visera sa première victoire, mais pensera surtout à défendre. On retrouvera aussi un ancien Anderlechtois qui n'a pas convaincu et un autre qui tente de percer.

Lire la suite

22:55 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Les équipes de la Coupe du monde, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Guilavogui provoque une belle gamelle de l'arbitre

La rencontre Valence - Atletico Madrid a été marquée par une chute de l'homme en noir. 

La vie d'arbitre n'est pas facile tous les jours. Quand la malchance s’emmêle, cela devient vraiment très compliqué. 

Monsieur Carlos Clos Gomez n'a pas eu de chance lors de la rencontre de Coupe du Roi entre Valence et l'Atletico Madrid. 
 
Si la partie a été marquée par les arrêts de grande classe de Thibaut Courtois, la chute de l'homme en noir a aussi fait vibrer le public. Alors qu'il courait en arrière, l'arbitre a croisé sur son chemin Josuha Guilavogui. Le joueur français était en train de refaire ses lacets. 
 
Et bardaf, c'est l'embardée. 
 

16:26 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, ESPAGNE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Courtois: "Mon futur ? Je communiquerai en temps voulu" 

'L'exhibition Courtois !', 'Un mur !', 'Courtois fabuleux !', 'Le récital Courtois !'.

Les commentaires dithyrambiques pleuvaient sur les sites espagnols hier à propos du dernier rempart de l'Atlético Madrid et des Diables Rouges. Jusqu'à l'ultime seconde, Thibaut Courtois a tout arrêté dans ce match aller des 8èmes de finale de la Copa del Rey entre son Atlético Madrid, tenant du titre et le FC Valence, prouvant encore une fois pourquoi il était le meilleur gardien d'Espagne. Seul le Portugais Hélder Postiga, de la tête, parvint à tromper le portier Belge à la 92ème minute pour offrir le partage un but partout à ses couleurs.

Avant cela le portier Belge avait dégouté tout Mestalla en parant les tirs locaux les uns après les autres. Canales ou l'Algérien Feghouli, pourtant seul face au but, n'ont pu tromper sa vigilance. L'Atlético, avec Toby Alderweireld titulaire dans l'axe de la défense, était clairement venu pour ne pas perdre. Laissant la maitrise du jeu au club 'ché' et misant sur des contres avec Diego Costa devant, les Madrilènes ouvriront le score par Raúl García à la 70ème. Avec ce match nul, ils sont en position de force avant le retour dans une semaine au stade Vicente-Calderón

Nous avons rencontré Thibaut Courtois à l'issue de la rencontre.

"Je pense que Valence méritent ce partage" explique le gardien Belge. "C'est dommage que ça arrive à l'ultime seconde. L'important, c'est qu'on ait marqué. Le retour sera un match difficile mais c'est mieux avec le but inscrit à l'extérieur. On ne peut pas gagner tous les matchs et on est content avec ce match nul."

11:12 Écrit par tackle on web dans ARRÊTS INCROYABLES, Belges à l'étranger, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courtois, atletico madrid, valence, copa del rey |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'auto-goal de Giggs et le pénalty qui enfoncent encore plus Manchester United dans la crise

Rien ne va plus à Manchester United. Après avoir été éliminés de la Cup ce week-end par Swansea, les Red Devils ne sont pas très bien embarqués en League Cup après un revers essuyé contre Sunderland, pourtant lanterne rouge de la Premier League, lors de la manche aller de la 1/2 finale.

Le score de 2-1 ne condamne pas encore les Mancunians, mais il faudra réagir au retour à Old Trafford, une antre où ils ne sont jamais apparus aussi fébriles que cette saison.

La position de David Moyes à la tête de l'équipe se fragilise encore un petit peu plus, mais ce revers ne devrait pas encore précipiter sa chute.

Le coach écossais avait titularisé Adnan Januzaj en soutien de Danny Welbeck pour les besoins de cette rencontre à laquelle ne participait pas Marouane Fellaini, toujours blessé.

Giggs buteur, mais pas dans le bon sens

Les Black Cats prenaient l'avance juste avant le retour aux vestiaires grâce à un auto-but de la légende mancunienne Ryan Giggs, tout un symbole. Après un coup franc, le ballon arrivait dans le petit rectangle où le Gallois était à la lutte avec Phil Bardsley, un ancien de Man U tiens, tiens. Giggs touchait le cuir devant son adversaire, mais l'expédiait malencontreusement dans ses propres filets. 

Après ce but malheureux, les Red Devils repartaient au combat et égalisaient 7 minutes après la reprise grâce à Nemanja Vidic. Le capitaine serbe reprenait victorieusement de la tête un corner botté par Tom Clerveley.

Un péno discutable

A la 64e, ce dernier allait être l'anti-héros de Manchester United en concédant un pénalty. Il faisait trébucher Adam Johnson, entré peu avant l'heure de jeu à la place d'Emmanuele Giaccherini. La faute est évidente, mais son emplacement un peu moins. Après plusieurs ralentis, on peut se demander si le contact n'a pas eu lieu en dehors de la surface de réparation. Cette phase fera en tout cas parler dans les gazettes de la Perfide Albion.

Loin de toutes ces questions, Fabio Borini n'a pas eu d'états d'âme au moment de catapulter son "onze mètres" dans le plafond de De Gea et de plonger un peu plus plus Manchester dans la crise.

Vu sa situation de lanterne rouge en championnat, Sunderland n'a de toute façon aucune raison de s'en préoccuper.

F.Chl.

09:45 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'accueil de Radja Naiggolan à Rome

Radja Nainggolan portera donc le maillot de l'AS Roma à l'avenir. Cagliari le prêterait jusqu'en fin de saison, pour 3 millions d'euros, tandis qu'il en coûtera ensuite 6 de plus aux romains pour obtenir la copropriété (50-50) du joueur et le voir rester au sein de la capitale italienne au delà de la fin de saison.

Le nouveau transfuge giallorossi a été accueilli par une masse de journalistes lors de son arrivée dans la Ville Eternelle. La vidéo prise à sa sortie de l'aéroport de Rome témoigne de la grande attention portée par les médias italiens sur ce transfert.

09:09 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, INSOLITE, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Quand le speaker de Naples scande le nom de Dries Mertens après son doublé

Le nom de Daniele Bellini ne vous dit sans doute rien. L'homme, plus connu sous le sobriquet de DecibelBellini, est le speaker du stade San Paolo de Naples. 

Ce lundi, Dries Mertens a marqué les deux buts de la victoire des Partenopei contre la Sampdoria. C'est donc son nom que Daniele Bellini a scandé à deux reprises pour qu'il soit repris en coeur par les supporters napolitains.

Et force est de constater que notre compatriote commence à être populaire dans les travées du San Paolo quand on entend comment son patronyme a été hurlé. Ce n'est pas encore la même folie que pour Gonzalo Higuain ou Marek Hamsik, mais ça s'en rapproche tout doucement.

Après un début de saison compliqué, Mertens est en train de faire son trou à Naples. Ses progrès depuis son arrivée en provenance du PSV sont visibles. Le Louvaniste est devenu plus concret et s'est encore bonifié pour le plan technique.

Une bonne chose pour le joueur dont le temps de jeu en équipe nationale avait fortement diminué en 2013. A l'heure où certains Diables sont en difficulté dans leur club, Dries Mertens est en train de valider son billet pour le Brésil.

Et qui sait, s'il ne sera pas la bonne surprise belge du mondial. 

08:59 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, INSOLITE, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook