Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/12/2013

Le Real s'impose à Valence grâce à un but polémique

Le Real Madrid a arraché la victoire dimanche à Valence (3-2) pour la 17e journée du Championnat d'Espagne, maintenant le statu quo au classement avant la trêve, que le FC Barcelone passera en tête grâce à un triplé de Pedro contre Getafe (5-2). Dos au mur avant ce match après les succès des deux coleaders, le Barça et l'Atletico Madrid, le Real l'a emporté grâce à des buts d'Angel Di Maria (28), Cristiano Ronaldo (40) et Jesé en fin de match (82), alors que Valence avait égalisé deux fois, par Pablo Piatti (34) puis Jérémy Mathieu (62).

Avec ce résultat, les Madrilènes se maintiennent à cinq longueurs (41 points) des deux équipes de tête (46), qui s'affronteront le 11 janvier dans le choc au sommet de la 19e journée, la dernière de la phase aller. "Cinq points, ce n'est pas peu", a reconnu l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti après la rencontre.

Hors-jeu sur le goal de CR7

Une phase de jeu fera cependant parler d'elle ce lundi dans les journaux espagnols. Y avait-il un hors-jeu sur le deuxième but du Real marqué par Ronaldo ? Sur le ralenti, il semble que quatre joueurs, dont le buteur, étaient bien en position de hors-jeu au moment du coup franc délivré par Angel Di Maria.

Jugez plutôt.


Valencia 1-2 Real Madrid (Goal Cristiano Ronaldo) par all-goals

Les autres goals du match

08:44 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La Madjer de Palacio qui offre la victoire à l'Inter dans le derby

L'Inter Milan a remporté le derby de la Madonnina ce dimanche grâce à un but tardif de Rodrigo Palacio. L'Argentin à l'éternelle queue de rat a conclu son action avec une Madjer après un centre de Fredy Guarin.

Grâce à cette victoire dans un derby très équilibré, les Nerazzurri occupent la cinquième place du classement à deux points de la Fiorentina.

L'AC Milan s'enfonce lui un peu plus dans la crise. Les Rossoneri n'occupent que la 13e place du classement à seulement 5 points du premier relégable.

08:36 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Ca chauffe entre Ibrahimovic et Mavuba

PSG - Lille aura tenu toutes ses promesses. Ce vrai match d'hommes aura finalement accouché d'un partage (2-2). 

Entre les buts parisiens (Zlatan Ibrahimovic (sur coup franc) et Marko Basa contre son camp) et Lillois (Rio Mavuba et Salomon Kalou sur pénalty), les duels auront été intenses et les provocations constantes.

Particulièrement entre Zlatan Ibrahimovic et Rio Mavuba. Cela a d'ailleurs chauffé entre les deux

Après avoir été poussé dans le dos par le colosse suédois, le capitaine du LOSC est revenu dire sa façon de penser et lui a mis une petite gifle.

L'arbitre leur a décerné un carton jaune pour cette petite altercation.

08:26 Écrit par tackle on web dans FRANCE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le double-arrêt d'Enyeama devant Lavezzi

Vincent Enyeama n'a pas battu le record de minutes sans encaissé de buts détenu par Gaëtan Huard. C'est à Bordeaux, club où évoluait ce dernier lorsqu'il a obtenu ce record, que le gardien nigérian du LOSC a du aller repêcher son premier ballon au fond des filets après 1061 minutes d'invincibilité.

Ce dimanche, Lille se déplaçait sur la pelouse du Parc des Princes pour y défier un PSG bien motivé à prendre les trois points après le revers surprise de son dauphin, l'AS Monaco, contre Valenciennes.

Les Nordiste ont finalement obtenu un partage grâce à deux buts signés Rio Mavuba et Salomon Kalou sur pénalty. Mais aussi grâce à leur dernier rempart, auteur de plusieurs arrêts déterminants, même s'il a finalement du s'incliner devant Zlatan Ibrahimovic et... son coéquipier Marko Basa. Décidément, après Simon Kjaer à Bordeaux, Enyeama n'est jamais mieux trahi que par les siens.

A la 21e minute de jeu, le dernier rempart du LOSC a stoppé puis détourné une frappe à bout portant d'Ezequiel Lavezzi, qui n'est décidément plus que l'ombre de lui-même.

08:08 Écrit par tackle on web dans ARRÊTS INCROYABLES, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Laurent Depoitre perfore un panneau publicitaire

Capture d’écran 2013-12-23 à 00.04.58.png


Laurent Depoitre n'est pas le plus connu des artificiers de la Pro League. Et pour cause, le natif de Rumillies n'évolue qu'à Ostende, pas l'équipe la plus médiatisée au sud du pays. Le target man passé par Alost et le RMP s'est illustré en claquant un doublé contre Zulte Waregem ce week-end. Ces buts ont permis aux Côtiers de ramener un point précieux de leur déplacement au Gaverbeek. 

Mais pour Laurent Depoitre, ce doublé avait une signification particulière. En effet, en janvier dernier, il avait paraphé un contrat de trois ans et demi avec Zulte Waregem, mais ce transfert avait finalement été avorté. 

Depoitre aurait même voulu ajouter un troisième but, mais son tir très puissant a finalement terminé sa course... à travers le panneau publicitaire. 

Preuve supplémentaire comme le dit Vincent Langendries que le KVO est en train de faire son trou parmi l'élite.

Voir la séquence

00:00 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, JUPILER PRO LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

22/12/2013

Silvio Proto, le nouveau Jésus

Capture d’écran 2013-12-22 à 23.16.08.png


Silvio Proto
n'accomplit pas que des miracles entre les perches. Il en accomplit aussi pour les supporters du... Standard.

Le tifo déployé par le kop rouche indiquait "Dites bonjour à votre pire ennemi" et le gardien des Mauves l'a pris au mot. Alors qu'il s'échauffait en prélude de la rencontre, il a été appelé par des supportrices liégeoises à mobilité réduite qui désiraient avoir une petite signature de sa part.

Proto s'est exécuté avec bonne volonté, sauf qu'il n'est pas apprécié de tou(te)s en bord de Meuse. Une autre de ces supportrices à mobilité réduite semblait tellement énervée par la présence du gardien du grand rival qu'elle a retrouvé l'usage de ses jambes pour se relever en une fraction de seconde et lui adresser quelques mots sans doute peu sympathiques.

Dire que des gens se tapent des pèlerinages à Lourdes, alors que le descendant de Jésus, celui qui pourrait aussi dire "Lève-toi et marche" se trouve tout près de chez nous du côté d'Anderlecht.

Alors, elle est pas belle la vie ?

Note de l'auteur : le but de ce billet n'est certainement pas d'accuser cette dame d'avoir simulé un éventuel handicap. Elle avait sans doute des raisons légitimes de se retrouver dans cet espace. Mais la situation était quand même cocasse que pour ne pas en sourire quelque peu.

Voir la Séquence

23:15 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, INSOLITE, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT, STANDARD LIÈGE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Standard 1 - 1 Anderlecht: le bulletin de notes des Rouches

vainqueurLLB.jpg

Kawashima 6.5 : Le Japonais aurait peut-être pu mieux négocier sa sortie devant Praet sur le but de ce dernier. Par la suite, il sauve les siens avec un double arrêt décisif.

Opare 6.5 : Le Ghanéen a connu une première période délicate car souvent bloqué sur son flanc. Après le repos, il a eu plus de liberté. Il prend un avertissement qui le privera du déplacement à Courtrai.

Ciman 7 : Assurément le patron de la défense. Il a été intransigeant. Offensivement, avec un peu plus de réussite, il fait 1-0. Bon match.

Arslanagic 6.5 : Préféré à Kanu, le jeune défenseur central a livré une bonne prestation d’ensemble. Il est peut-être trop lent sur le but de Praet.

Van Damme 7 : Timide avant le repos, le capitaine liégeois est sorti de sa boîte en seconde période. Gros impact physique, bon défensivement et bel apport offensif, surtout en fin de match.

Mujangi Bia 6.5 : Trop effacé lors des 45 premières minutes, le flanc droit a été plus percutant par la suite. Sans un superbe arrêt de Proto, Mujangi Bia inscrivait son troisième but en une semaine après son doublé la semaine précédente contre Genk.

De Sart 5.5 : Très bon contre Genk, le jeune médian avait du mal à trouver ses marques hier soir. Il était souvent en retard sur son homme.

Vainqueur 6.5 : Le Français a soufflé le chaud et le froid. Impressionnant en début de match, il s’est un peu éteint par la suite.

Mpoku 7.5 : Pour l’ensemble de son oeuvre, Paul-José Mpoku mérite ce titre d’homme du match. Une nouvelle fois à l’assist, Mpoku permet à Batshuayi de remettre les deux équipes à égalité. Constant du début à la fin, Mpoku a posé d’énormes problèmes à la défense bruxelloise. Que ce soit sur le flanc ou encore dans l’axe, il n’a cessé de percuter et de provoquer l’adversaire. Mpoku était assurément le meilleur Liégeois sur le terrain, avec Laurent Ciman.

Batshuayi 7 : Beaucoup de courses entre les lignes et un but qui libère tout un stade.

Ezekiel 7 : Le Nigérian avait envie de se montrer hier soir. Il aurait pu ouvrir le score mais a trouvé la latte de Proto. Il a bougé la défense anderlechtoise.

K.S.

21:21 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (14) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Standard 1 - 1 Anderlecht: le bulletin de notes des Mauves

praetDH.jpg

Proto 6 : Il ne peut rien faire sur l’égalisation du Standard. Il a sorti plusieurs ballons chauds et avait également les poteaux de son côté.

Vanden Borre 7 : Si on excepte quelques erreurs de placement, match très solide avec la magnifique passe décisive pour Praet en cerise sur le gâteau.

MBemba 6 : A bien tenu face à Batshuayi mais est surpris sur le but du meilleur scoreur suite à une perte de balle dans la ligne médiane. Il a détourné deux tirs qui prenaient la bonne direction.

Kouyaté 6 : S’en est bien sorti face aux attaquants liégeois. Il aurait cependant dû marquer le 0-2 juste avant la pause mais s’est heurté à la jambe de Kawashima.

N'Sakala 6 : S’est surtout contenté de défendre mais a bien fait le job en coupant de nombreuses trajectoires.

Tielemans 4 : De retour dans l’axe, le médian a déçu.

Gillet 6.5 : Très bon au milieu. Il a récupéré de nombreux ballons. Son séjour en défense l’a visiblement fait devenir un médian, notamment au niveau du placement. Il perd tout de même le duel avec Ciman sur le poteau en première période.

Najar 6 : Il a énormément couru et a bien aidé défensivement. Moins en réussite offensivement dans le dernier geste.

Bruno 6.5 : En feu au début du match avec, notamment, un petit pont splendide sur Vainqueur. Moins en réussite par la suite quand le jeu s’est étiré mais la place de numéro 10 lui convient bien.

Praet 7.5 : Comme lors de son match à Paris, il a montré de très bonnes choses sur un flanc. Beaucoup d’engagement et quand même présent pour marquer.

Mitrovic 5.5 : Encore beaucoup de déchets techniques mais a mieux joué son rôle de pivot, notamment sur une grosse occasion qu’il se procure seul en deuxième période.

C.F.

20:13 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le but gag de Mattia Destro contre Catane

Sous la houlette de Rudi Garcia, la Roma a enfin retrouvé son lustre d'antan. Certes, la Louve a ralenti le rythme, ce qui a permis à la Juventus de prendre les commandes de la Serie A. Toutefois, les Romains conservent de sacrés arguments. Catane peut en témoigner, après s'être fait écraser 4-0 lors de la 17e journée de championnat. 

 
Face à la lanterne rouge, les potes de Francesco Totti ont pu s'en donner à cœur joie... avec la complicité d'Alberto Frison, le gardien sicilien. Après l'ouverture du score signée Mehdi Benatia (rien à voir avec son homonyme téléphonique Nabilla), Mattia Destro a doublé la mise à la 55e minute. Suprebement servi, Maicon récupère la balle sur le flanc droit, et tente de trouver le joueur de 22 ans dans la surface. Mais Rolin et Frison joue au billard avec le ballon. Destro, qui était bien placé dans la surface en profite et trompe le malheureux portier pour mettre le 2-0.
 
Catane boira le calice jusqu'à la lie, avec un nouveau but de Benatia et Gervinho. De quoi donner des fris(s)ons à l'Olimpico !
 


16:57 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le Barça sauvé par un triplé de Pedro

Avec un triplé, Pedro a endossé dimanche le rôle de sauveur d'un FC Barcelone privé de Lionel Messi et Neymar, renversant Getafe (5-2) pour permettre aux Catalans de garder les rênes du Championnat d'Espagne lors de la 17e journée, la dernière avant la trêve.

Mené 2-0 au bout d'un quart d'heure de jeu sur deux fautes défensives exploitées par Sergio Escudero (10) et Lisandro (15), le Barça semblait bégayer son football avant que l'attaquant canarien ne frappe trois fois en huit minutes: joli lob (35), frappe enroulée en lucarne (38) et but opportuniste (41). Cesc Fabregas a scellé le score d'une belle reprise de volée à bout portant (68) et d'un penalty provoqué par l'intenable Pedro (71). Ce large succès assure les Barcelonais de passer la trêve dans le fauteuil de leader, qu'ils occupent depuis la première journée de la saison 2012-2013 et que leur avait temporairement chipé l'Atletico Madrid, vainqueur samedi de Levante (3-2) mais deuxième pour une moindre différence de buts. Surtout, le Real Madrid pointe à huit longueurs (38 points) des deux coleaders (46 points) et est désormais sous pression avant d'aller à Valence dimanche soir (20h00 GMT).

On ne pourra pas dire que ce match à Getafe ait été le plus abouti de l'ère Gerardo Martino en Catalogne, surtout en début de match: passes imprécises, flottements défensifs, abus des longues ouvertures... Profitant d'un boulevard sur la gauche, Escudero a pu battre José Manuel Pinto d'un tir en force (10). Cinq minutes plus tard, le défenseur central Lisandro Lopez a échappé au marquage sur corner pour doubler la mise de la tête (15).

Sans la star Lionel Messi et le gardien Victor Valdes toujours convalescents, sans le détonateur Neymar, suspendu, ni le métronome Xavi touché à un mollet, le Barça semblait à la peine. Et malgré une domination dans le jeu, on voyait flotter le spectre de la "Messi-dépendance", que seules les arabesques de Neymar ont réussi à chasser cette saison.

Heureusement pour le Barça, il compte dans ses rangs un petit attaquant canarien nommé Pedro Rodriguez. Plein d'allant et de lucidité, le joueur de 26 ans a parfaitement dosé son lob (35) après une passe décisive du meilleur passeur de Liga Cesc Fabregas (sa neuvième cette saison). Getafe a eu à peine le temps de comprendre ce qui lui arrivait que Pedro enroulait une frappe du coin de la surface pour trouver la lucarne opposée (38).

Il a ensuite parachevé son coup du chapeau en étant à l'affût sur un ballon mal repoussé par la défense (41), soit son 10e but en Liga cette saison. Le score aidant, la deuxième période de Barcelone a été beaucoup plus conforme au niveau du champion en titre, malgré quelques frayeurs dans le jeu au pied de Pinto ou une frappe de peu à côté de Diego Castro (60).

Enfin, Cesc Fabregas, buteur à la réception d'un ballon d'Alexis Sanchez puis plein de sang-froid sur le penalty, a mis à l'abri le Barça, qui va passer de tranquilles fêtes de fin d'année avec l'espoir de retrouver toutes ses forces vives début janvier.

16:23 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Premier but "laziale" pour Biglia

En déplacement sur le terrain du Hellas Vérone, la Lazio était mal embarquée après l'ouverture du score de l'éternel Luca Toni. C'était sans compter sur...Lucas Biglia. L'ancien Principito de Saint-Guidon a pris le meilleur sur tout le monde de la tête dans la surface pour inscrire son premier but en Serie A.

 
La preuve qu'il ne fallait pas le laisser tirer les coups de pieds arrêtés.
 

15:37 Écrit par tackle on web dans ITALIE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les 100 joueurs qui ont fait 2013 (30-26)

La fin de l'année approche, et l'heure des récompenses a sonné. Un petit mois avant le Ballon d'Or, le XI FIFA de l'Année et tous les autres prix qui y sont liés, DH.be a donc décidé de vous livrer son top 100 des footballeurs qui ont marqué cette année 2013 sur la planète du ballon rond.La suite, avec les joueurs classés entre la 30e et la 26e place.

Lire la suite

14:40 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, ANALYSE, ANGLETERRE, Belges à l'étranger, ESPAGNE, FRANCE, ITALIE, TOP 100 de 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

21/12/2013

Charleroi 0 - 2 Mons: le bulletin de notes des Zèbres

charleroi.jpgMandanda 6.5 : Le gardien franco-congolais avait la vue masquée sur le but de Le Postolec tandis que ses interventions suivantes évitèrent le break plus tôt.

Vervoort 5.5 : Il a bien relayé Marinos et se montra à la hauteur. Tenta même d’apporter une contribution offensive par son flanc droit, mais en vain.

Dewaest 5.5 : Il a suivi le mouvement de son compagnon de route mais sans plus.

Martos 5.5 : L’axe central défensif a dû faire face à une poussée montoise dès le début du match. L’assurance du joueur andalou ne résista pas au but d’ouverture.

Satli 5.5 : Tel qu’on le connaît, le flanc gauche défensif n’a plus de secret pour le joueur franco-algérien mais le contexte était ingrat dans la mesure où il se retrouva souvent assis entre deux chaises.

François 5.5 : Visiblement à l’aise, il prêcha dans le désert dans ses intentions de vouloir relancer la mécanique carolorégienne. Et s’éteignit progressivement.

Marcq 5 : Il fut présent dans son rôle de pare-choc mais dut progressivement subir la manœuvre montoise.

Milicevic 5 : A l’instar du potentiel offensif de Charleroi, on ne le remarqua que trop peu. On le sentit parfois un peu perdu sur le terrain.

Kebano 5 : Des appels sans réponse car son équipe était, semble-il, au chômage…

Kaya 5 : Peu en verve mais sans appui, il fut régulièrement livré à lui-même.

Pollet 5 : Forcément, il fut l’une des principales victimes du passéisme carolorégien. En perdit ses réflexes.

Gnohere 5 : Son entrée au jeu n’a pas réveillé les Carolos. C’est comme s’il avait dû se contenter de faire nombre…

Daf 5 : Il ne fallait quand même pas imaginer que le scénario du match aller allait se reproduire quand il a rejoint une équipe amorphe.

J-F.P.

 

22:41 Écrit par tackle on web dans Belgique, Bulletin de notes, JUPILER PRO LEAGUE, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook