Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/11/2013

Ce que disaient les Belges avant le derby Everton-Liverpool

Au terme de la défaite des Diables rouges 2-3 face au Japon mardi dernier, Simon Mignolet, Romelu Lukaku et Kevin Mirallas s'étaient arrêtés au micro de DH.be pour débriefer la défaite. Mais également pour préfacer le derby qui s'est joué ce samedi.

Il est amusant de voir, après le coup de sifflet final de ce derby spectaculaire, que les deux joueurs d'Everton ont tenu leur promesse. Kevin Mirallas affirmait d'ailleurs qu'il "avait promis de mettre un petit but" à Big Si qui, en tant que gardien, espérait bien évidemment conserver ses filets inviolés. Mais il confiait que Kevin et Romelu l'avaient "un peu embêté en disant qu'ils allaient me marquer des buts." L'ancien joueur de Saint-Trond et de Sunderland pouvait malgré tout être crédité d'une très solide prestation au vu de ses nombreuses interventions providentielles, notamment face à Romelu Lukaku.

Alors que sur le 1-0 face au Japon, Romelu Lukaku profitait d'une floche d'Eiji Kawashima pour servir Kevin Mirallas, les deux Toffees ont, comme l'espérait Rom's mardi dernier, "échangé leurs rôles" sur le second but d'Everton. Kevin Mirallas servant parfaitement Lukaku dans les seize mètres, ce dernier faisait 2-2 d'une frappe à plat que Simon Mignolet ne déviait pas assez.

Même si chacun d'entre eux espérait repartir avec les trois points de la victoire dans son camp, ce derby n'a pas fait de jaloux entre les acteurs belges qui y ont participé. Chacun repartant au final avec un point.

Notre article complet sur le Derby Everton-Liverpool.

 
 

16:37 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Belges à l'étranger, Diables Rouges, Rédaction, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le gardien de Jauche prend 38 buts en un match: "on en a bien rigolé"

Fait insolite ce week-end à l’occasion du match de P4A opposant la formation de Melin à celle de Jauche puisque la rencontre s’est soldée sur le score de... 38-0, soit un but toutes les 142 secondes! Une prestation presque incroyable qui s’explique par le manque de joueurs du côté de Jauche.

Suite à plusieurs défections, l’équipe ne s’est alignée qu’avec dix joueurs dont trois étaient issus de la réserve alors que le délégué devait également prendre place sur le terrain. Malheureusement pour les Jauchois, trois joueurs se sont blessés et ils ont dû terminer la rencontre à sept.

Au lendemain de cette défaite, nous avons contacté Christophe Gonzalez, le pauvre gardien de Jauche qui a dû se retourner à 38 reprises. Un homme qui relativisait tout ça et prenait cette histoire avec le sourire. “J’ai passé l’âge de pleurer lorsque je prends un but. Après, c’est vrai que ce n’est pas agréable d’en prendre 38 mais c’est comme ça et il faut faire avec”, nous a confié le portier brabançon.

Un moment toutefois délicat à vivre lorsqu’on se retrouve sur la pelouse. “Au final, vu le score, on prend tout ça à la rigolade. Ça ne servait à rien de s’énerver entre nous. D’ailleurs, la bonne humeur est restée présente des deux côtés tout au long du match. Les joueurs et les supporters de Melin nous encourageaient et nous applaudissaient même lorsque nous réussissions une interception. Après le match, on s’est tapé dans la main, on s’est salué et on nous a offert un bac.”

Prendre autant de buts en un match, c’était toutefois une première pour Christophe Gonzalez. “C’est ce que je prends en une saison d’habitude. Mais cette année est plus difficile. Nous sommes en pleine reconstruction.”

Reste qu’il faudra remobiliser les troupes pour le prochain match. “C’est plus compliqué pour les plus jeunes. Malgré tout, je tenais à souligner le bon état d’esprit de toute l’équipe car nous sommes restés sur le terrain jusqu’au bout.”

Le lendemain, il a toutefois fallu expliquer un tel résultat à la famille et aux collègues. “C’était un peu gênant mais on en a bien rigolé.”


16:16 Écrit par tackle on web dans Belgique, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Gianluigi Buffon, une 500e sans prendre de but

Ce dimanche, la Juventus se déplaçait à Livourne dans le cadre de la 13e journée de Serie A. Grâce à deux buts de Fernando Llorente et Carlos Tevez, les Bianconeri ont repris la tête du classement en attendant le match de l'AS Roma qui reçoit le Cagliari de Radja Nainggolan ce lundi soir.

La Juventus n'a pas encaissé de goals à Livourne. Une belle façon pour Gianluigi Buffon de fêter sa 500e apparition entre les perches de Serie A. 

BZ1WGM0IgAAvu1k.jpg



11:38 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, ITALIE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Mamadou Sakho fond en larmes en évoquant sa jeunesse

528bdc1935708e0f64fe0777.jpg

Depuis mardi dernier, Mamadou Sakho est le nouveau héros de l'Hexagone. L'équipier de Simon Mignolet à Liverpool a marqué deux des trois buts qui ont permis à l'équipe de France de renverser la situation contre l'Ukraine et de se qualifier pour la Coupe du monde.

Très discret en dehors des pelouses contrairement à bon nombre de ses collègues, Mamad n'aime pas trop parler de lui. Mais sur le plateau de BeIn Sport, le défenseur s'est livré comme jamais en faisant part de nombreuses anecdotes de son enfance.

Deux hommes ont marqué très fort la vie de celui qu'on présente comme le nouveau Lilian Thuram : son entraineur au Paris FC.

Le premier l'a pris sous son aile quand il l'entrainait chez les jeunes et l'a convaincu d'aller au PSG. Le second est décédé quand Mamadou n'avait que 13 ans. Une épreuve qui a fait grandir mentalement le jeune joueur et qui lui a donné cette détermination pour devenir footballeur professionnel.

En évoquant ces différents épisodes et anecdotes de son passé, le solide Mamadou Sakho n'a pu s'empêcher de fondre en larmes. L'occasion de découvrir en plus d'un bon joueur, un homme attachant avec de belles valeurs.

Une belle interview que vous pouvez découvrir dans son intégralité.

10:50 Écrit par tackle on web dans FRANCE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'énorme boulette du gardien de Nice

Nice - Saint-Etienne était l'une des affiches du week-end en Ligue 1. Un match malheureusement gâché par le comportement scandaleux des supporters stéphanois dans les tribunes.

Sur le terrain, la qualité du spectacle n'était pas non plus spécialement au rendez-vous et se sont les Verts qui ont raflé la mise. Ceux-ci remercient d'ailleurs Lucas Veronese, le dernier rempart niçois.

Il hésite à dégager son camp et joue finalement un ballon vers la gauche en direction de Nemanja Pejcinovic. Pressé par un Stéphanois, celui redonne le cuir à son gardien qui veut bloquer le ballon, mais place son pied trop haut.

Une erreur dont a profité Mevlut Erding pour offrir la victoire à ses couleurs. Le buteur franco-turc, bien à la peine devant les cages depuis le début de la saison, avait bien besoin de cela pour retrouver le moral.

Nice attend lui avec impatience le retour de son gardien titulaire David Ospina.

10:26 Écrit par tackle on web dans BOULETTES ET RATÉS, FRANCE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

24/11/2013

Standard - Mons: le bulletin de notes des Rouches

6 Kawashima Rarement inquiété, le Japonais a répondu présent quand cela s’imposait, notamment en première période sur une sortie au pied en dehors de sa surface.

6 Stam Sobre défensivement, le Néerlandais était à l’assist sur le but d’ouverture de de Sart.

6 Kanu Pas réellement mis sous pression par l’attaque montoise, Kanu a fait ce qu’il avait à faire sans fioriture. Quelques difficultés néanmoins à construire le jeu depuis l’arrière.

6,5 Ciman Tout comme Kanu, le Farciennois n’a pas eu à forcer son talent hier soir. Il a parfaitement bien muselé Mununga.

6 Van Damme Le capitaine s’est normalement acquitté de sa tâche défensive, mais il n’a que très rarement apporté le surnombre sur le flanc comme il a l’habitude de le faire.

5,5 Carcela Il s’était montré sous un meilleur jour il y a deux semaines face à Bruges. Mais hier, Carcela n’était tout simplement pas à son niveau.

6-belga.jpg

7 De Sart En l’absence de William Vainqueur, suspendu, Julien de Sart a été préféré à Cissé et Öztürk. Un choix qui s’est avéré payant pour Guy Luzon. Le jeune produit de l’Académie du club n’a pas eu froid aux yeux hier soir. Alors que les Liégeois s’apprêtaient à rentrer au vestiaire sous les sifflets de leurs fans, le gamin de 18 ans a fait exploser Sclessin avec sa reprise magistrale qui n’était pas sans rappeler celle de son père en 89 avec le FC Liège contre Hibernian.

5 Buyens On a déjà connu le médian défensif plus tranchant. Buyens était visiblement dans un jour sans. Trop de mauvaises passes.

6 Bulot Repositionné à gauche pendant 45 minutes, le Français a multiplié les appels sans jamais être servi.

5,5 De Camargo Première titularisation depuis sa blessure le 19 septembre. De Camargo était plein de bonne volonté mais, parfois, cela ne suffit pas.

5,5 Batshuayi L’attaquant a multiplié les mauvaises décisions pendant 90 minutes.<

6 Mpoku Bien plus mobile que Carcela, le Diablotin, buteur en Serbie, a proposé plus de possibilités sur le flanc gauche.

5,5 Ezekiel N’a pas apporté ce qu’on est en droit d’attendre de lui.

23:21 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (11) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La grosse erreur d'Hugo Lloris après 10 secondes de jeu contre Manchester City

Manchester City et Tottenham, les deux déceptions de la Premier League malgré un mercato à plus de 100 millions d'euros chacun, s'affrontaient ce dimanche après-midi. Les Citizens n'ont pas fait dans la dentelle en corrigeant leur adversaire sur un score de tennis (6-0).

Les Spurs ont craqué après seulement... 10 secondes de jeu. Younes Kaboul effectuait une passe en retrait vers Hugo Lloris qui ratait complètement sa relance en dégageant le cuir dans les pieds de Sergio Agüero. Le gardien français se rachetait en détournant la frappe du Kun, mais Jésus Navas suivait bien pour permettre aux Skyblues de prendre l'avance.

Ensuite, c'est Sandro qui trompait Lloris pour le 2-0. Tottenham coulait ensuite complètement et encaissait encore 4 buts.

Côté belge, Vertonghen a joué toute la rencontre sur le flanc gauche, alors que Dembélé est monté à l'heure de jeu. Nacer Chadli, qui revenait de blessure, n'était pas repris, tout comme Vincent Kompany qui a encore été préservé par le staff de Manchester City.


Manchester City 6-0 Tottenham (All Goals 24-11... par Sport-Today-2014

19:20 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le ciseau de Diego Costa

Grosse hype du début de saison du côté de Vicente Calderón, Diego Costa était sur le banc à l'entame de l'autre derby madrilène, face à Getafe.

On joue la 69e minute, et c'est déjà 4-0 pour les Colchoneros quand le buteur-maison réceptionne d'un ciseau incroyable un centre venu de la droite, pour propulser le ballon dans les buts du malheureux Moya, qui allait encore se retourner deux fois par la suite pour un score finale de 7-0.

Avec son quatorzième but de la saison, Costa est plus que jamais l'arme fatale d'un Atlético où Courtois et Alderweireld ont livré un sans-faute au cours de nonante minutes où ils n'ont pas été mis beaucoup à contribution.


Herbekijk de sublieme goal van Diego Costa voor... par belgacom11

10:56 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Il monte sur le terrain et frappe le gardien

Swindon Town - Leyton Orient, une affiche qui sent bon le kick and rush, la boue et le houblon. Nous sommes en League One, l'équivalent de notre D3 locale.

Ce samedi, les locaux sont menés 1-3 au beau milieu de la seconde période quand un supporter des Robins quitte les tribunes du Country Ground pour descendre sur la pelouse, profitant d'une altercation entre les deux équipes dans le rectangle de Leyton.

Le "supporter" se dirige alors vers le gardien, et lui envoie plusieurs coups de poing au visage avant que l'arbitre et les forces de l'ordre n'interviennent. L'homme risque évidemment une interdiction de stade à vie. À l'avenir, il devra sans doute se contenter de frapper dans sa télé...

10:34 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, SUPPORTERS, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

23/11/2013

Charleroi - Anderlecht 2-1 : Le bulletin de notes des Mauves

1657062109_B971468683Z.1_20131123225621_000_GO91I9DC3.2-0.jpgPROTO 6. Pas de chance pour Silvio. Il a été fusillé de près à deux reprises. Aucun autre véritable arrêt à effectuer.

VANDEN BORRE 4. Pas le seul fautif sur les buts, mais les centres de Milicevic venaient tous de son flanc. Avant le repos, il était un des moins mauvais Mauves.

KOUYATE 5. Pollet, l’auteur du 1-0, était son adversaire direct. Il a failli se faire exclure après une faute (non sifflée) sur Kebano.

MBEMBA 5. Il a été moins dominant que lors de ses matches précédents. Où était-il sur le 1-0 ? Belle tentative de but en fin de match, lorsqu’il a été posté en attaque.

DESCHACHT 5. Offensivement, on sentait qu’il ne s’est pas entraîné pendant une dizaine de jours. Défensivement, il n’a rien à se reprocher.

MILIVOJEVIC 4. A raté beaucoup trop de passes. N’a pas confirmé ce qu’il avait montré après le match à Paris. Compètement dépassé.

KLJESTAN 5. Première mi-temps très moyenne. On ne peut lui reprocher un manque de combativité après le repos.

DE ZEEUW 4. C’était le De Zeeuw qu’on a trop souvent vu à Anderlecht. Il n’a rien apporté du tout. Remplacé beaucoup trop tardivement.

BRUNO 5. Au moins, lui, il avait le mérite de tenter de créer le danger dans le camp <i>carolo</i>. N’a pas arrêté de demander le ballon mais a rarement fait la différence.

PRAET 6. Sur le flanc gauche, il se met moins en valeur qu’à droite ou dans l’axe. Mais il a toujours essayé de trouver la bonne solution.

MITROVIC 4. Offday total. Il a raté ses contrôles, n’a jamais été dangereux et donnait l’impression de baisser les bras.

VARGAS 7. La révélation de la soirée. Excellente montée au jeu. Sa créativité a fait le plus grand bien à son équipe. A failli marquer après un bon tir du gauche.

GILLET 7. Lui aussi, il a fait basculer le match. Son but était fantastique et il a apporté du poids dans l’entrejeu.

23:55 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Charleroi - Anderlecht 2-1 : Le bulletin de notes des Zèbres

2120903964_B971468683Z.1_20131123225621_000_GO91I9EPD.2-0.jpgMANDANDA 7. Protégé par un dispositif extrêmement sûr et sécurisant, il s’est montré à la hauteur de ceux-ci (donc ses partenaires et complices), tout en signant une grande intervention – déterminante – peu après l’heure de jeu !

MARINOS 7. Rappelé dans un concept qui lui convenait, il a trouvé ses marques sans problème alors qu’Anderlecht n’a, il est vrai, pas manœuvré beaucoup par son flanc.

DEWAEST 7. Solide comme on le sait, ou bien on le savait. Les Anderlechtois n’ont pas eu voix au chapitre par l’axe.

MARTOS 7. Le métronome habituel du centre de sa défense. Il a bonifié son entourage via son intelligence de jeu.

SATLI 7. Décidément, l’homme de toutes les situations. Il n’est pas seulement un dépanneur eu égard à sa polyvalence défensive mais réel un titulaire potentiel. Qu’il a toujours été dans l’esprit – et dans les faits de celui-là – de son entraîneur.

FRANCOIS 7. Replacé à son poste de prédilection, il n’a rien perdu de ses instincts. Un joueur décidément fiable et (donc) précieux.

MILICEVIC 8,5. Habitué à rester confronté sur son flanc droit où il a toujours fait valoir son efficacité, il s’est recentré en raison du choix tactique adopté par Felice Mazzù. Et s’y est très bien adapté (même plus !) en prenant beaucoup de place, tout en restant le pourvoyeur extraordinaire qu’il est. Il a surgi aux bons moments au prix de deux débordements dévastateurs. Quelle lucidité !

EDERSON 8. Le véritable patron de son équipe. Il n’impressionne pas, mais quelle intelligence de jeu. Toutes les actions carolorégiennes sont passées par lui.

KEBANO 7,5. Peut-être discret lors de la première partie du match, il a intelligemment attendu son heure. Ou plutôt sa minute. Un réel talent.

KAYA 7. Un peu comme son vis-à-vis Milicevic, il a attendu son heure. Dans sa position, il a carrément monopolisé le flanc droit d’Anderlecht.

POLLET 8. On finira par le qualifier de baroudeur-buteur. Infatigable, il a confirmé extraordinaire efficacité en ouvrant la marque.

23:51 Écrit par tackle on web dans Bulletin de notes, RSC CHARLEROI | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Götze hué par ses anciens fans

Mario Götze avait été laissé sur le banc du Bayern par Guardiola lors du choc au Borussia Dortmund. Monté au jeu à la place de Mandzukic à la 55e minute, l'Allemand n'a pas tardé à trouver la faille face à ses anciens coéquipiers, ouvrant le score à la 66e. 

Outre son but et la victoire 0-3 des Bavarois, ce qu'on retiendra, ce sont les huées du public du Borussia lors de sa montée au jeu. Les supporters de Dortmund n'ont visiblement toujours pas digéré son passage chez l'ennemi n°1. 

Découvrez la réaction des fans du Borussia sur la vidéo ci-dessous. 

 


Borussia Dortmund VS Bayern Munich 0-3 goal... par iqzir

22:51 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le Real atomise Almeria mais perd Ronaldo

Le Real Madrid a corrigé Almeria (5-0) mais a perdu sa star Cristiano Ronaldo sur blessure samedi lors de la 14e journée du Championnat d'Espagne, se maintenant à six longueurs derrière le FC Barcelone, leader impérial contre Grenade (4-0).
 
Le Portugais, considéré comme le grand favori pour le Ballon d'Or 2013, a quitté en marchant mais en grimaçant la pelouse du stade des Jeux méditerranéens au bout de 54 minutes de jeu, remplacé par Jesé.
 
 
Il avait auparavant ouvert la marque dès la troisième minute sur un centre d'Isco, montrant le chemin aux Madrilènes qui ont déroulé en deuxième période avec des buts de Karim Benzema (61), Gareth Bale (72), Isco (75) et Alvaro Morata (81).
 
Avec ce large succès, le club merengue, troisième avec 34 points, garde en ligne de mire le Barça, victorieux de Grenade grâce à deux penaltys d'Andres Iniesta (20) et Cesc Fabregas (40) et des buts d'Alexis Sanchez (71) et Pedro (90).
 
Le Real en profite aussi pour revenir provisoirement à hauteur de l'Atletico (2e), qui recevait Getafe en soirée (22h00 GMT) avec l'objectif de faire aussi bien que ses deux rivaux.
 
Ronaldo, qui avait dit cette semaine vivre peut-être "l'un des meilleurs moments de (sa) carrière", restait sur une série de performances impressionnantes avec le Real et la sélection portugaise, qu'il a qualifiée pour le Mondial-2014 grâce à quatre buts en barrages contre la Suède (1-0, 3-2).
 
Ce coup dur pour "CR7" fait écho aux récentes blessures du Français du Bayern Munich Franck Ribéry et de l'Argentin du FC Barcelone Lionel Messi, vus comme ses principaux concurrents dans la course au Ballon d'Or. Il intervient alors que le Real jouera contre Galatasaray mercredi pour une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions.
 
Même si le score est lourd en faveur du Real, il ne reflète pas forcément la physionomie de la fin de la première période, où les joueurs de Carlo Ancelotti n'ont pas été loin de concéder une égalisation.
Privés de leur milieu défensif Sami Khedira (rupture du ligament d'un genou) et de trois défenseurs blessés, le Madrilènes ont néanmoins fait le break en deuxième période grâce à un joli but de Benzema sur une frappe du gauche à l'entrée de la surface (61).
 
Ils ont ensuite tranquillement géré leur avance.


Almeria vs Real Madrid 0:5 GOALS HIGHLIGHTS par footballdaily2

22:28 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook