Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/05/2014

Vanden Borre passe un petit pont à Schrijvers puis le chambre

Anderlecht est à 180 minutes d'un 33e titre national totalement inpensable au début des Playoffs. Victorieux de Genk sur le score sans appel de 4-0, les Mauves comptent le même nombre de points que le FC Bruges, mais ont l'avantage en raison du nombre de victoires acquises.

Attention cependant à ne pas s'emballer du côté de Saint-Guidon. Car le prochain match, sur la pelouse d'un Zulte Waregem qui n'est pas encore éliminé mathématiquement de la course aux lauriers et qui voudra éviter une double confrontation contre le vainqueur des PO2, est loin d'être gagné. Anderlecht disputera ensuite sa dernière rencontre devant ses partisans contre Lokeren. 

Et pour éviter tout excès de confiance, on peut compter sur Besnik Hasi. L'entraineur kosovar reste prudent dans ses déclarations même si au vu de la situation actuelle et de son standing, Anderlecht ne peut plus se cacher. Le titre de champion est de nouveau une priorité.

media_xll_6732618.jpg

Hasi a aussi rappelé gentiment à l'ordre Anthony Vanden Borre. L'arrière droit a gagné des points dans la course à une sélection pour le Brésil en apportant énormément sur le plan offensif contre Genk. En pleine confiance, il a même passé un petit pont au jeune Siebe Schrijvers avant de lancer à l'aveugle Andy Najar qui donnera ensuite l'assist à Dennis Praet pour la quatrième rose bruxelloise (Des roses alors que c'était la fête de l'iris, oui, oui).

Mais ce qui a moins plu, c'est le petit geste chambreur de VDB après son petit pont. Certes rien de bien grave, mais c'est le genre d'attitude qui n'est pas du goût de tout le monde et sans doute d'un certain Marc Wilmots. "Quand vous voyez le mal qu'on a eu durant le premier quart d'heure, il vaut mieux être toujours respectueux l'adversaire. À 3-0, ce n'est pas si grave non plus mais je ne suis pas pour. À moins de ne pas pouvoir faire autrement évidemment. Mais cela montre aussi la confiance qui habite les joueurs en ce moment", a réagi un Besnik Hasi, toujours aussi terre à terre.

Mais on le sait, Anthony Vanden Borre reste un grand gamin dans l'âme. Mais un gamin pourri de classe quand il veut et qui peut apporter énormément à condition de rester les pieds sur terre (pas comme contre Ostende où Hasi l'avait déjà rappelé à l'ordre pour s'être mis debout sur le ballon) et de rester régulier dans ses prestations.

Cela sera-t-il suffisant pour convaincre le sélectionneur national ? Celui-ci n'a aucun doute sur les qualités de l'arrière droit mauve, mais ses déclarations sur la VRT ce dimanche soir pourraient laisser penser que VDB n'ira pas au Brésil. "Alderweireld sera également frais. Il aura faim de revanche et voudra montrer qu’il vit encore. Il faut avoir ce qu’on veut. Des joueurs qui ont tout joué en Angleterre, on dit : ‘Il sera mort au Brésil.’ Il me faut un arrière droit qui pense à défendre et pas seulement à attaquer. Toby joue dans un club du top et a perdu cinq à six kilos.", a affirmé le "Taureau de Dongelberg"

De quoi laisser penser qu'un Laurent Ciman pourrait avoir sa préférence ? Pas impossible, même si le Standarman n'a jamais été testé à cette place durant la campagne et les amicaux et qu'il semble être un défenseur central dans l'esprit de Wilmots. Et tous les autres candidats à l'arrière droit, à savoir Guillaume Gillet, Thomas Meunier et donc Anthony Vanden Borre, présentent tous un profil plus offensif.

En tout cas demain, certains seront fixés définitivement sur leur sort puisque la liste des 26 présélectionnés sera rendue publique.

F.Chl.

10:45 Écrit par tackle on web dans GESTES TECHNIQUES, RSC ANDERLECHT, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

C'est quoi cet article de merde ?

Écrit par : Vince | 15/05/2014

Les commentaires sont fermés.