Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2014

Le sublime petit pont d'Alexandre Pato (do Brazil)

Alexandre Rodrigues da Silva, plus connu sous le sobriquet de Pato (sa ville natale étant Pato Branco), traduisez le canard, est retourné exercer ses talents dans son Brésil natal depuis l'hiver 2013.

A l'époque, les Corinthians avaient déboursé 15 millions d'euros pour rapatrier l'homme de verre qui avait élu domicile à l'infirmerie de l'AC Milan.

Mais ce transfert n'a pas été une réussite, l'ancien prodige brésilien accumulant plus souvent les ratés que les coups d'éclatDu coup, le Timao a décidé de le prêter à Sao Paulo en espérant que Pato ne soit plus pataud.

Et après deux journées du Brasileirao, l'ancien attaquant du Milan a déjà retrouvé la confiance nécessaire pour réaliser un geste de génie.

Sur la pelouse du Cruzeiro, Pato a passé un petit pont pour le moins humiliant à Lucas Silva. Un moment de honte pour ce dernier qui se consolera en se disant que malgré cela, Sao Paulo n'a pu obtenir mieux qu'un partage 1-1.

On se console comme on peut.

F.Chl.

11:15 Écrit par tackle on web dans GESTES TECHNIQUES, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Pato humilie son adversaire

Désigné comme l'une des futures stars du football mondial il y a quelques années, Alexandre Pato n'aura finalement jamais percé à l'A.C Milan. Trop fragile physiquement et mentalement, l'attaquant brésilien est de retour au pays pour se refaire une santé. Même si ses passages aux Corinthians et maintenant à Sao Paulo ne sont pas de grandes réussites, l'ex-petit ami de la fille de Silvio Berlusconi est encore capable de quelques coups d'éclats.

Lors de la rencontre face à Cruzeiro, il a étalé toute sa technique en plaçant un petit pont humiliant à son compatriote Lucas Sillva.

ors du match entre son équipe face à Cruzeiro, il a étalé toute sa technique en plaçant un petit pont magistral à son compatriote Lucas Silva.

En savoir plus: http://www.chronofoot.com/pato/alexandre-pato-humilie-luc...
Copyright © Gentside Sport
ors du match entre son équipe face à Cruzeiro, il a étalé toute sa technique en plaçant un petit pont magistral à son compatriote Lucas Silva.

En savoir plus: http://www.chronofoot.com/pato/alexandre-pato-humilie-luc...
Copyright © Gentside Sport

11:09 Écrit par tackle on web dans GESTES TECHNIQUES, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Quand Ronaldo se prend pour Beyoncé

Outre la plantureuse victoire du Real Madrid sur la pelouse du Bayern Munich (0-4), il faudra également retenir, de cette première demi-finale de Ligue des Champions, le nouveau record établi par Cristiano Ronaldo. En inscrivant ses quinzième et seizième buts de la saison en Ligue des Champions, le Portugais a battu le record de nombre de but inscrit sur la même édition. Un record qu'il codétenait avec son éternel rival Lionel Messi.

Et pour fêter cela, le Madrilène s'est un peu pris pour Béyoncé.

E.L

 

 

10:36 Écrit par tackle on web dans C'EST DRÔLE, CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

La gifle de Ribéry

Le Bayern Munich a sombré sur sa pelouse de l'Allianz Arena ce mardi soir. Déjà battus 1-0 lors de la manche aller à Madrid, les Bavarois ont encaissé une défaite historique sur le score de 0-4. Alors que l'année passée, le club allemand avait donné une leçon de football au FC Barcelone au même stade de la compétition (4-0 à Munich et 3-0 au Camp Nou), cette fois-ci c'est l'inverse qui s'est produit. 

Et le dénominateur commun entre ces deux déroutes est sans doute le tiki-taka. Sous la houlette de Jupp Heynckes, le Bayern avait réussi à contrer le style de jeu cher au Barça. Sauf que cette saison en Bavière, Pep Guardiola a enfilé le costume de T1 et a voulu adapter cette façon de jouer à l'espagnole au sein de l'équipe allemande.

Du coup, si les pourcentages de possession de balle impressionnants étaient présents chez le Rekordmeister, l'imagination et les occasions de buts ne l'étaient pas. Surtout sur la scène continentale. Car le Bayern Munich a dominé sa compétition domestique. Bien aidé par les problèmes du Borussia Dortmund dont l'infirmerie a été trop garnie que pour pouvoir rivaliser sur le long terme avec l'armada bavaroise.

En C1, lors de la phase de poule, le FC Hollywood s'était incliné 2-3 sur ses terres lors du dernier match de poule contre Manchester City. Un relâchement anodin avait-on pensé. Un peu comme cela avait été évoqué après le nouveau match nul à domicile contre Arsenal en 1/8e. Il faut dire que les Bavarois l'avaient emporté 0-2 à Londres en dominant les Gunners de la première à la dernière seconde.

Le quart de final contre Manchester United apportait de nouveaux indices des limites du système Guardiola. Face à l'équipe malade de David Moyes qui optait pour un bloc très bas et des contres rapides, le Bayern se cassait les dents à Old Trafford, mais sauvait les apparences en ramenant le 1-1. Au retour, les Allemands peinaient, se retrouvaient menés, mais inversaient rapidement la tendance pour se qualifier.

Face au Real Madrid performant de Carlo Ancelotti, cela ne pouvait plus passer. Pendant deux matches, le Bayern a fait tourner le ballon avec une possession de 70%. Mais stérilement. Les occasions franches se sont comptées sur les doigts d'une main et Iker Casillas a passé finalement deux soirées bien plus calmes que celles qu'il avait connues au tour précédent contre un autre club teuton, le Borussia Dortmund. Défensivement, la rigueur n'était pas de mise. Et les contres ultra rapides des Merengue ont fait du mal à un axe central défensif trop lent et un peu limité. (surtout Boateng)

Le tiki-taka a encore montré ses limites. Mais surtout, Pep Guardiola, romantique jusqu'au bout des ongles, n'a pas su réinventer son style de jeu fétiche pour surprendre des adversaires qui ont désormais trouvé la parade (Mais tous les joueurs munichois étaient-ils faits pour jouer de cette manière ?). Sans doute espérait-il à nouveau dominer l'Europe avec cette façon de jouer histoire de rendre hommage à Tito Vilanova avec lequel il avait conduit le Barça à la perfection. Mais c'est raté.

Le Bayern giflé, Ribéry tend la main gauche

Porté disparu au Santiago Bernabeu où son remplacement par Mario Götze aura finalement eu pour effet de le retrouver, Franck Ribéry a de nouveau été inexistant lors de la manche retour. Complètement mis en boîte par un Dani Carvajal, présenté à tort comme le maillon faible Merengue, Kaiser Franck a perdu ses nerfs à un moment en giflant son adversaire qui s'expliquait avec Jérôme Boateng.

Un très vilain geste du Français qui a échappé à la vigilance de l'arbitre et n'a pas été sanctionné. Mais qui pourrait l'être a posteriori. Car comme les images risquent de faire le buzz sur la toile, on imagine que les instances européennes n'en resteront pas là.

En tout cas, après une année 2013 exceptionnelle où il avait été l'un des grands favoris pour le Ballon d'or, Franck Ribéry traverse de nouveau une période de doute.

Une mauvaise nouvelle pour Didier Deschamps, certes bien content de voir Karim Benzema en pleine confiance, mais qui devra prendre son temps pour relancer un autre pion important de son équipe.

F.Chl.

08:40 Écrit par tackle on web dans CARTON ROUGE, CHAMPION'S LEAGUE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

28/04/2014

Dani Alvès, le mangeur de banane, soutenu par ses collègues

Le match entre Villareal et le FC Barcelone a encore été marqué par la bêtise de certains supporters. Alors qu'il s'apprêtait à botter un coup de coin, Dani Alves a vu une banane lui être lancée dessus. Et le Brésilien a eu une réponse géniale à cette provocation en la ramassant et en la mangeant. 

La banane, connue pour ses propriétés énergétiques, a aussi relancé le joueur du Barça et des partenaires qui l'ont finalement emporté 2-3 après avoir été menés de deux buts.

Sur la toile, Dani Alves a pu compter sur le soutien de nombreuses personnes et certains de ses collègues footballeurs parmi lesquels Neymar (lui aussi du Barça), Sergio Agüero (Manchester City), Hulk (Zénit), Roberto Carlos et nos compatriotes Dries Mertens, Nacer Chadli et Moussa Dembele qui ont posté des clichés d'eux en train de manger une banane.

Même Luis Suarez qui vient d'être sacré meilleur joueur de Premier League et qui avait créé la polémique il y a un peu plus de deux ans pour avoir tenu des propos jugés racistes à l'encontre de Patrice Evra y est allé de sa photo avec une banane à la main en compagnie de son équipier brésilien Philippe Coutinho

On imagine que d'autres suivront.

A noter que le supporter a été identifié et banni à vie du Madrigal de Villareal. 

 

 

carlos.jpg

hulk.jpg

13:46 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, INSOLITE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le show José Mourinho, le dimanche en enfer de Steven Gerrard

Qu'on le veuille ou non, José Mourinho est vraiment un être à part dans la corporation des entraineurs. Souvent détestable, mais surtout génial, celui qui s'était auto-proclamé Special One lors de son premier passage à Chelsea a encore démontré toute sa maîtrise tactique lors de cette semaine où se jouait une grosse partie de sa saison.

La 1/2 finale aller de C1 contre l'Atlético a été moche, mais José Mourinho s'en fout. On peut l'accuser de "tuer" le football, il sait qu'en attendant il pourrait à nouveau se retrouver en finale de la compétition et briguer une troisième Coupe aux grandes oreilles avec une équipe différente. Alors les remarques sur Twitter de personnes n'ayant remporté des trophées sur Football Manager lui passent bien au-dessus.

Ce dimanche, c'est à Anfield Road que Chelsea aurait pu dire adieu à ses rêves de Premier League si d'aventure Liverpool l'avait emporté. Malgré cela, le Special One avait claironné pendant la semaine qu'il alignerait une équipe presque bis et a tenu promesse. Le jeune Kalas était titularisé en défense centrale alors que Demba Ba se retrouvait seul en pointe. Mohammed Salah, la recrue venue de Bâle cet hiver était préférée à Willian.

Des options audacieuses, mais surtout payantes puisque les Blues l'ont emporté 0-2. La faute à cette tactique de l'autobus qui consiste à masser son équipe devant ses cages et à repartir en contre. Pas seulement. Si Liverpool, comme l'Atlético en semaine, n'a jamais réussi à trouver la parade pour percer le mur bleu, Chelsea a surtout démontré sa capacité à répondre systématiquement présent lorsque l'enjeu est de taille. Une qualité non-négligeable pour remplir l'armoire à trophées.

Et Mourinho d'exulter et de manifester sa joie avec son exubérance habituelle. Une fois le coup de sifflet final, l'homme à la doudoune s'est dirigé vers la tribune où étaient massés les supporters de Chelsea pour partager sa joie tout en rage démonstrative.

Steven Gerrard, de héros à zéro

Il y a deux semaines, Steven Gerrard avait ému. Au bord des larmes après la victoire contre Manchester City, l'éternel capitaine de Liverpool avait rassemblé ses troupes pour leur demander de ne rien lâcher et de gagner ce championnat qui échappe au club de la Mersey depuis 24 interminables années.

Mais l'idole d'Anfield Road, le héros du peuple Reds, est devenu l'anti-héros en un match. Il aura suffit d'une glissade à quelques secondes de la mi-temps et d'un ballon perdu au profit de Demba Ba qui est allé ensuite tromper Simon Mignolet pour que ce qui aurait pu être une après-midi de rêve tourne au cauchemar.

Liverpool n'a pas encore perdu le titre, mais ne compte plus que deux points sur Chelsea et trois sur Manchester City alors qu'il ne reste plus que 180 minutes à jouer pour désigner le nouveau champion de la Perfide Albion.

En espérant pour l'emblématique capitaine des Scousers que sa glissade de ce dimanche ne prive pas Anfield Road de son graal. 

En attendant, le programme de Liverpool qui se déplacera à Crystal Palace avant de recevoir Newcastle ne semble pas le plus facile. Surtout que dans le même temps, Chelsea jouera contre deux équipes actuellement relégables, Norwich et Cardiff. Manchester City, pour sa part, aura un périple compliqué à Everton avant de terminer dans son antre contre Aston Villa.

BmO-r5PCIAEXcIR.jpg

BmPbgpfCYAEQJ_M.jpg

BmPENiqCUAEyZYC.jpg

 

12:02 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, BOULETTES ET RATÉS, INSOLITE, PHOTOS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

27/04/2014

La réponse futée de Dani Alves aux supporters qui lui jettent une banane

Outre la spectaculaire remontée du Barça, battu 2-0 et qui s'est finalement imposé 2-3, c'est un fait de match impliquant Dani Alves qui marquera les esprits.

Alors que le petit back catalan s'apprête à tirer un corner, des supporters locaux lui lancent une banane.

La réaction du joueur est alors futée et exemplaire: il répond à l'attaque raciste en... mangeant le fruit. Et ce, en plein match! Il fallait y penser...

23:46 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'incroyable remontée du Barça en vidéo

Le Barça a renversé une situation très mal engagée pour entretenir ses chances et rendre hommage à son ancien technicien Tito Vilanova, décédé vendredi à l'âge de 45 ans des suites d'un cancer.

Les Catalans, porteurs d'un brassard noir, n'étaient pas vraiment dans leur assiette: en manque de mouvement, en manque de vitesse, les hommes de Gerardo Martino ont dominé sans conclure et se sont exposés aux contres.

De fait, Cani a surpris la défense blaugrana en prenant la profondeur pour aller ajuster le gardien José Manuel Pinto dans le temps additionnel de la première période (45+1).

Lionel Messi a certes tenté des choses mais il a trouvé à chaque fois le gardien Sergio Asenjo, très en verve (17, 51, 54). Et c'est Villarreal qui a doublé la mise peu après grâce à une tête impeccable de Manu Trigueros (55).

Au moment même où ils semblaient à terre, les Catalans ont eu un sursaut d'orgueil, aiguillonnés par leur latéral Dani Alves: le Brésilien a provoqué la réduction du score en plaçant un centre rasant que le talon du défenseur Gabriel a expédié au fond (65).

Puis il a adressé un ballon aérien que l'autre défenseur central de Villarreal, Musacchio, a dégagé de la tête dans ses propres filets (78).

Et Lionel Messi, au bout d'une action initiée par Sergio Busquets, a inscrit le but de l'espoir (82), celui qui maintient le Barça dans la course au titre.


VILLARREAL 2 BARCELONA 3 par aylakabira

23:33 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Chelsea surprend Liverpool

Chelsea est désormais complètement relancé dans l'optique du titre de champion d'Angleterre après sa surprenante victoire (2-0) à Liverpool qui pourrait fragiliser le leader, abattu par les remplaçants des Blues dimanche lors du choc de la 36e journée.

Auteur d'un nouveau coup gagnant, Jose Mourinho revient ainsi à deux points (78 contre 80) de son ancien élève Brendan Rodgers, qui perd son invincibilité en 2014 au pire moment après 11 victoires d'affilée.

Expert pour dominer tactiquement ses adversaires, l'entraîneur portugais des Londoniens a réussi un exploit digne de sa victoire (1-0) à City début février quand les coéquipiers d'Agüero étaient injouables à domicile.

Les buts des Blues ont été inscrits par Demba Ba (45+2) et Willian en toute fin de match (90+4).

 


Liverpool 0-2 Chelsea | All Goals n Highlights... par f100001463044728

18:41 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

26/04/2014

Real: La frappe splendide de Cristiano

C'était seulement le deuxième match après trois semaines d'absence de Cristiano Ronaldo mais le Portugais s'est montré beaucoup très en jambes en réussissant un doublé contre Osasuna (4-0).

Le double Ballon d'Or a enchaîné les gestes de classe et d'altruisme, avant de repiquer dans l'axe à l'entrée de la surface et d'adresser un missile dans la lucarne du gardien navarrais (51).

22:35 Écrit par tackle on web | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'incroyable lob de Shelvey

L'ancien grand espoir de Liverpool, Jonjo Shelvey, a inscrit un but incroyable ce samedi après-midi face à Aston Villa. Le milieu de terrain anglais de Swansea a lobé, d'une reprise de volée des 45 mètres, l'expérimenté Brad Guzan.

Considéré comme le nouveau Steven Gerrard en début de carrière, Shelvey prouve qu'il n'est pas dénué de talent.

E.L


swansea city 2-1 aston villa # Jonjo Shelvey goal par riri9riri

17:08 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Witsel buteur avec le Zénith

Toujours en lutte pour le titre dans le championnat russe, le Zénith Saint-Pétersbourgh et Axel Witsel recevaient Volga, premier relégable.

Notre Diable Rouge s'est mis en évidence à la 24ème minute du match puisqu'il a ouvert le score d'une frappe croisée dans le petit filet du but. Il s'agit de son 3ème but cette saison.

E.L

15:49 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, Buts d'anthologie, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les deux CSC d'Everton contre Southampton

Ce samedi, Everton se déplace à Southampton en Premier League. On s'attendant à voir briller Romelu Lukaku mais ce sont les défenseurs des Toffees qui se sont mis en évidence. Pas de la meilleure des façons...

Dès la première minute, Alcaraz ajustait son portier sur une splendide tête plongeante.

A la 31e minute, c'est Séamus Coleman qui a trompé Tim Howard. 

La poisse...

14:38 Écrit par tackle on web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook