Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

28/04/2014

Le show José Mourinho, le dimanche en enfer de Steven Gerrard

Qu'on le veuille ou non, José Mourinho est vraiment un être à part dans la corporation des entraineurs. Souvent détestable, mais surtout génial, celui qui s'était auto-proclamé Special One lors de son premier passage à Chelsea a encore démontré toute sa maîtrise tactique lors de cette semaine où se jouait une grosse partie de sa saison.

La 1/2 finale aller de C1 contre l'Atlético a été moche, mais José Mourinho s'en fout. On peut l'accuser de "tuer" le football, il sait qu'en attendant il pourrait à nouveau se retrouver en finale de la compétition et briguer une troisième Coupe aux grandes oreilles avec une équipe différente. Alors les remarques sur Twitter de personnes n'ayant remporté des trophées sur Football Manager lui passent bien au-dessus.

Ce dimanche, c'est à Anfield Road que Chelsea aurait pu dire adieu à ses rêves de Premier League si d'aventure Liverpool l'avait emporté. Malgré cela, le Special One avait claironné pendant la semaine qu'il alignerait une équipe presque bis et a tenu promesse. Le jeune Kalas était titularisé en défense centrale alors que Demba Ba se retrouvait seul en pointe. Mohammed Salah, la recrue venue de Bâle cet hiver était préférée à Willian.

Des options audacieuses, mais surtout payantes puisque les Blues l'ont emporté 0-2. La faute à cette tactique de l'autobus qui consiste à masser son équipe devant ses cages et à repartir en contre. Pas seulement. Si Liverpool, comme l'Atlético en semaine, n'a jamais réussi à trouver la parade pour percer le mur bleu, Chelsea a surtout démontré sa capacité à répondre systématiquement présent lorsque l'enjeu est de taille. Une qualité non-négligeable pour remplir l'armoire à trophées.

Et Mourinho d'exulter et de manifester sa joie avec son exubérance habituelle. Une fois le coup de sifflet final, l'homme à la doudoune s'est dirigé vers la tribune où étaient massés les supporters de Chelsea pour partager sa joie tout en rage démonstrative.

Steven Gerrard, de héros à zéro

Il y a deux semaines, Steven Gerrard avait ému. Au bord des larmes après la victoire contre Manchester City, l'éternel capitaine de Liverpool avait rassemblé ses troupes pour leur demander de ne rien lâcher et de gagner ce championnat qui échappe au club de la Mersey depuis 24 interminables années.

Mais l'idole d'Anfield Road, le héros du peuple Reds, est devenu l'anti-héros en un match. Il aura suffit d'une glissade à quelques secondes de la mi-temps et d'un ballon perdu au profit de Demba Ba qui est allé ensuite tromper Simon Mignolet pour que ce qui aurait pu être une après-midi de rêve tourne au cauchemar.

Liverpool n'a pas encore perdu le titre, mais ne compte plus que deux points sur Chelsea et trois sur Manchester City alors qu'il ne reste plus que 180 minutes à jouer pour désigner le nouveau champion de la Perfide Albion.

En espérant pour l'emblématique capitaine des Scousers que sa glissade de ce dimanche ne prive pas Anfield Road de son graal. 

En attendant, le programme de Liverpool qui se déplacera à Crystal Palace avant de recevoir Newcastle ne semble pas le plus facile. Surtout que dans le même temps, Chelsea jouera contre deux équipes actuellement relégables, Norwich et Cardiff. Manchester City, pour sa part, aura un périple compliqué à Everton avant de terminer dans son antre contre Aston Villa.

BmO-r5PCIAEXcIR.jpg

BmPbgpfCYAEQJ_M.jpg

BmPENiqCUAEyZYC.jpg

 

12:02 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, BOULETTES ET RATÉS, INSOLITE, PHOTOS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.