Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/03/2014

Le très beau geste fair-play d'Aaron Hunt

Il s'agit d'une maladie qui frappe un nombre important de personnes pratiquant le football. Dès qu'ils pénètrent dans un rectangle vert de 40,3 m sur 16,5 (surtout celui où se trouvent des joueurs avec une autre couleur de maillot), ils sont victimes de pertes d'équilibre incontrôlées. On appelle ça la "pénaltite simulative aigüe".

Pour les guérir de leurs maux et les empêcher de rechuter par après, les arbitres doivent leur administrer un médicament nommé le carton jaune. Mais il arrive parfois que l'homme en noir effectue un mauvais diagnostic en leur prescrivant un pénalty. Tels des drogués, les malades se réjouissent d'avoir réussi à s'être procuré leur dose de façon illicite. Alors quand le médecin arbitral est dupé, il faut parfois que le malade fasse preuve d'honnêteté pour s'en sortir.

Illustration ce samedi en Bundesliga avec Aaron Hunt. Le milieu offensif du Werder Brême s'étend de tout son long dans la surface de réparation de Nuremberg. M. Gräfe est persuadé qu'il a été déséquilibré par le défenseur Javier Pinola et désigne le point des onze mètres.

Alors que les joueurs du Altmeister se ruent sur l'homme en noir pour exprimer leur désapprobation et que l'entraineur Gertjan Verbeek peste le long de son banc de touche, Aaron Hunt est venu lui expliquer qu'il ne fallait pas accorder de pénalty. Touché par cet élan d'honnêteté, M. Gräfe est revenu sur sa décision et le coup de réparation n'a pas été tiré.

On ne peut que louer le fair-play d'Aaron Hunt. Il est vrai qu'obtenir un pénalty de cette manière alors que le score était de 0-2 en faveur de son équipe n'aurait pas apporté grand chose.

Mais cela n'enlève rien à la beauté du geste.



 

09:40 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, FAIR PLAY, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.