Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/02/2014

Seydou Keita, à Valence pour l'amour du jeu

Le Malien quitte la Chine pour revenir dans une Liga où il a tout gagné !

On le pensait parti pour une fin de carrière tranquille en Chine mais Seydou Keita a décidé revenir en Europe, au FC Valence. Le Malien a tout gagné en Espagne, il faisait partie de la fantastique équipe du Barça de 2009 qui remporta cette année-là Ligue des champions, championnat d'Espagne, Coupe du Roi, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Espagne et Coupe du monde des clubs.

"Je suis revenu en Europe parce que j'aime le football et jouer à un très haut niveau", commentait le milieu défensif lors de sa présentation ce lundi au stade Mestalla de Valence. "Venir à Valence après avoir tout gagné avec Barcelone ajoute encore de la pression. Mais j'aime cette pression". Le Malien de 34 ans a connu la Liga avec Séville en 2007 avant de tout gagner avec le Barça entre 2008 et 2012. A 34 ans il a encore faim de football de haut niveau. "C'est vrai que ça fait deux mois qu'on a arrêté en Chine", précise-il. "Je m'entrainais avec un coach individuel pour maintenir un peu ma condition physique. C'est sûr que j'aurai besoin de quelques jours pour suivre le rythme des entrainements. Mais j'ai toujours été un joueur physiquement très fort. Ca m'aidera surement pour revenir rapidement."


"Quand j'ai décidé de revenir en Europe, j'ai aussi eu des contacts avec des clubs de Dubaï, du Qatar, en Turquie mais aussi avec Liverpool avec qui on était en contacts très avancés. Mais finalement je suis venu à Valence parce que chez les Reds je n'avais pas beaucoup de chances de jouer. Quand j'ai décidé de quitter la Dalian Aerbin (ex-club de Guillaume Hoarau notamment) pour revenir ici, c'était pour profiter et jouer si je m'entrainais bien et prestais à un haut niveau. Je ne sais pas encore quel sera mon niveau mais parfois, en parlant avec les dirigeants et l'entraineur, vous pouvez sentir la confiance qu'on a en vous, c'est pour cela que j'ai décidé de venir à Valence."

Et notre interlocuteur d'ajouter, non sans humour, "je suis un milieu défensif qui parfois, avec de la chance, marque quelques goals. Je suis toujours le même, je n'ai pas changé. J'espère travailler, aider l'équipe et si par chance je peux marquer des buts, ça me plairait."

"Juan Antonio Pizzi est un bon entraineur" précise encore Keita. "Il a beaucoup d'envie. Il est très exigeant mais à présent je suis un joueur comme un autre. Je dois travailler et avoir des minutes de jeu pour montrer ce que je peux apporter à l'équipe. Maintenant c'est à moi de beaucoup travailler pour aider l'équipe. Le club voulait que je signe jusqu'à la fin de la saison plus une année supplémentaire. Mais avec mes représentants, on a dit que 6 mois, c'est mieux pour tout le monde. Ca enlève la pression au club et à tout le monde. Ainsi je suis plus tranquille pour bien profiter et donner le maximum pour cette équipe. C'est important pour moi de montrer ce que je peux donner au club, aux supporters et surtout les remercier de me donner la chance de revenir en Espagne."

keita.jpgLe week-end dernier, le FC Valence a redressé la tête en championnat au terme d'une victoire historique au Camp Nou contre le grand Barça, premier grand exploit de Juan Antonio Pizzi qui a remplacé Miroslav Djukic en fin d'année. "J'y étais", explique la nouvelle recrue du club 'ché'. "Le Barça a bien commencé et a vite marqué le premier but. Mais peu à peu on est revenu dans le match. Puis surtout en deuxième mi-temps, toute l'équipe a bien joué. Le gardien, la défense, devant, tout le monde a vraiment bien joué parce que gagner au Barca n'est pas facile. Il faut jouer à 100% sinon c'est impossible de gagner contre Barcelone. Vous savez, quand vous jouez à Barcelone ou à Madrid il n'y a pas besoin de motivation supplémentaire. C'est une motivation naturelle contre les grandes équipes. Je crois que l'entraineur est travailleur, il donne confiance à ses joueurs. Je ne le connais pas encore bien mais durant les deux jours que j'ai passés à m'entrainer avec l'équipe, j'ai la sensation que c'est un gagneur qui ne lâche rien. Il est très exigeant, il veut gagner, il veut qu'on lutte. Je crois que ça aide beaucoup pour gagner un match comme celui de l'autre jour au Camp Nou parce que si on ne court pas, si on ne fait pas les choses avec le coeur, c'est impossible de gagner contre une équipe comme le Barça. Il y a quelques temps il n'y avait que le Barca et le Real Madrid pour lutter pour la Liga. Maintenant on compte aussi l'Atletico Madrid. C'est une équipe très forte, très difficile à jouer. Ils sont premiers de la Liga qui, pour moi, reste le meilleur championnat du monde. C'est une Liga très exigeante avec un très haut niveau. Avec Valence j'espère pouvoir faire ce que j'ai réalisé avec Séville et Barcelone."

Au FC Valence, Seydou Keita portera le numéro 11.

(Mathieu Militis, correspondant à Valence)

12:50 Écrit par tackle on web dans ESPAGNE, MERCATO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.