Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/01/2014

Présentation en vidéos de l'Argentine, un adversaire que les Belges pourraient retrouver en 1/4

Placée dans le groupe E, l'Argentine se retrouve dans un groupe abordable en compagnie du Nigéria, de l'Iran et de la Bosnie-Herzégovine.

Mais les Albiceleste ont d'autres ambitions que celle que de simplement arriver aux 1/8e de finale. Ils rêvent d'ajouter une troisième étoile au-dessus de leur écusson. En particulier, Lionel Messi qui aurait l'occasion d'ajouter à son impressionnant palmarès le dernier titre majeur qui lui.

Après une année 2012 exceptionnelle où il avait claqué 91 buts toutes compétitions confondues, la Pulga a du se contenter de seulement 45 réalisations en 2013. Soit deux de moins que Zlatan Ibrahimovic (47) et 24 de moins que son éternel rival Cristinao Ronaldo. Le Portugais est désormais considéré comme le meilleur joueur et devrait rafler le Ballon d'or alors qu'il avait été la propriété de Messi les 4 dernières années. 

Ecarté des terrains à plusieurs reprises à cause de différents bobos, Messi n'a pu afficher son rendement habituel bien qu'il ait dépassé cette année le nombre de buts en sélection de Diego Maradona.

2014 doit donc être l'année de sa reconquête du monde à titre collectif et individuel. Nous n'irons pas jusqu'à dire que le gain d'un titre de champion d'Espagne ou d'une C1 est moins important à ses yeux, mais Messi espère surtout arriver au top de sa forme en juin et profiter de sa relative fraîcheur pour mener l'Argentine à la consécration mondiale. Un succès qui serait d'autant plus savoureux car acquis sur les terres du grand rival du continent sud-américain.

L'Argentine, deux "bons" souvenirs pour la Belgique

Dans leur histoire, les Diables Rouges ont affronté 3 fois la sélection Albiceleste. La première, c'était au Camp Nou, désormais cher à Lionel Messi, dans le cadre du match d'ouverture du mondial 1982. Tenante du titre, la bande à Maradona est favorite de cette confrontation, malgré le statut de finaliste de l'Euro de la Belgique qui s'est qualifiée en sortant d'un groupe éliminatoire avec la France et les Pays-Bas. Mais Guy Thys va trouver la parade pour contrer El Pibe del oro. Plutôt que de le soumettre à un marquage individuel, le sélectionneur belge avait demandé à ses hommes de bloquer les pourvoyeurs de ballon de Maradona. Ce jour là, Thys avait aussi décider de ne pas jouer le hors-jeu comme à son habitude. Des choix tactiques payants.

Peu après l'heure de jeu, les Diables terrassaient l'Argentine grâce à Erwin Vandenbergh. Celui dont les talents de buteur enchantent alors le Lierse est idéalement servi par un "centre banane" de Vercauteren. Il a tout le temps de contrôler le cuir puis d'ajuster Umbaldo Fillol.

L'Argentine devient alors la première nation tenante du titre à perdre son premier match de l'édition suivante. Comme la Belgique, elle sera éliminée au tour suivant dans un groupe comprenant l'Italie, futur vainqueur du tournoi, et le Brésil. Les Diables Rouges, eux, seront terrassés par la Pologne et l'Union Soviétique.

Deux ans plus tard, l'Argentine prend sa revanche en match amical à Bruxelles en s'imposant 0-2, mais c'est surtout en 1986 qu'elle fera oublier son "couac" de 1982. Mais la défaite 2-0 ce jour là des oeuvres d'un Diego Maradona au sommet de son art reste cependant un bon souvenir pour la Belgique. Pour la première fois de son histoire, nos Diables Rouges atteignaient la demi-finale de la Coupe du monde, ce qui constitue toujours leur meilleur performance dans la compétition. Ils n'ont d'ailleurs plus jamais affronté l'Argentine depuis. Si les deux nations devaient se retrouver en 2014, cela pourrait être au stade des 1/4 de finale. 

14:48 Écrit par tackle on web dans Les équipes de la Coupe du monde, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.