Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/01/2014

L'auto-goal de Giggs et le pénalty qui enfoncent encore plus Manchester United dans la crise

Rien ne va plus à Manchester United. Après avoir été éliminés de la Cup ce week-end par Swansea, les Red Devils ne sont pas très bien embarqués en League Cup après un revers essuyé contre Sunderland, pourtant lanterne rouge de la Premier League, lors de la manche aller de la 1/2 finale.

Le score de 2-1 ne condamne pas encore les Mancunians, mais il faudra réagir au retour à Old Trafford, une antre où ils ne sont jamais apparus aussi fébriles que cette saison.

La position de David Moyes à la tête de l'équipe se fragilise encore un petit peu plus, mais ce revers ne devrait pas encore précipiter sa chute.

Le coach écossais avait titularisé Adnan Januzaj en soutien de Danny Welbeck pour les besoins de cette rencontre à laquelle ne participait pas Marouane Fellaini, toujours blessé.

Giggs buteur, mais pas dans le bon sens

Les Black Cats prenaient l'avance juste avant le retour aux vestiaires grâce à un auto-but de la légende mancunienne Ryan Giggs, tout un symbole. Après un coup franc, le ballon arrivait dans le petit rectangle où le Gallois était à la lutte avec Phil Bardsley, un ancien de Man U tiens, tiens. Giggs touchait le cuir devant son adversaire, mais l'expédiait malencontreusement dans ses propres filets. 

Après ce but malheureux, les Red Devils repartaient au combat et égalisaient 7 minutes après la reprise grâce à Nemanja Vidic. Le capitaine serbe reprenait victorieusement de la tête un corner botté par Tom Clerveley.

Un péno discutable

A la 64e, ce dernier allait être l'anti-héros de Manchester United en concédant un pénalty. Il faisait trébucher Adam Johnson, entré peu avant l'heure de jeu à la place d'Emmanuele Giaccherini. La faute est évidente, mais son emplacement un peu moins. Après plusieurs ralentis, on peut se demander si le contact n'a pas eu lieu en dehors de la surface de réparation. Cette phase fera en tout cas parler dans les gazettes de la Perfide Albion.

Loin de toutes ces questions, Fabio Borini n'a pas eu d'états d'âme au moment de catapulter son "onze mètres" dans le plafond de De Gea et de plonger un peu plus plus Manchester dans la crise.

Vu sa situation de lanterne rouge en championnat, Sunderland n'a de toute façon aucune raison de s'en préoccuper.

F.Chl.

09:45 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.