Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/01/2014

Mondial 2014: de beaux diables (d'Amérique du Sud), ces Colombiens

52c5df9c35701baedaafa57b.jpgLa Colombie refait son apparition 16 ans après sa dernière participation, en France, en 1998. Cet été, elle ne sera pas là pour de la simple figuration, elle qui s'approche toujours un peu plus du sommet de la hiérarchie mondiale.


En vue du mondial brésilien, DH.be vous présente les 32 nations qui seront du voyage. Dont 7 pourraient se dresser sur la route des Diables rouges... Place, aujourd'hui, à la Colombie que les Diables ont affronté en novembre dernier lors d'une rencontre amicale au Stade Roi Baudouin. Les Colombiens l'avaient emporté: 0-2...

La Colombie revient de loin. Un peu comme les Diables rouges d'ailleurs, la Colombie n'a pas connu de période de gloire depuis bien longtemps en phase finale de Coupe du monde. Si pour la Belgique, il faut remonter à 2002 pour voir la sélection belge briller, il faut encore remonter quatre ans plus tôt pour assister à la dernière participation des "Los Cafeteros". Seul grand résultat au niveau mondial à leur palmarès depuis lors, une demi-finale en Coupe des confédérations en 2003. Au niveau de la Copa América, la plus importante compétition internationale organisée par la la Confédération sud-américaine de football, ils sont souvent parvenus à sortir leur épingle du jeu. Vainqueurs en 2001, demi-finalistes trois ans plus tard et quart de finalistes lors de la dernière édition en 2011, c'est la Coupe qui leur a souri le mieux ces dernières années.

Auparavant, l'Amérique du Sud se résumait à deux grandes nations du football: le Brésil et l'Argentine. Aujourd'hui plus que jamais, la Colombie fait figure de véritable outsider pour ce mondial brésilien. Avec une équipe incroyable dotée d'une jeunesse très douée, ils ont connu une évolution fulgurante ces dernières années au classement Fifa. 54emes en juin 2011, ils pointent depuis fin 2012 dans le top 10 de ce classement. La bande à Falcao a terminé son année à une très belle quatrième place mondiale.

Vous l'aurez compris, au Brésil, les hommes de José Pekerman n'iront pas pour y faire de la figuration. L'envie de rattraper 16 années perdues risque bien de faire trembler les grands favoris...

 

L'équipe-type

L'équipe de la Colombie est entraînée depuis début 2012 par un Argentin de 64 ans bien connu en Colombie suite à son passé de joueur. Il a en effet disputé pas moins de 101 matchs sous la vareuse de l'Independiente Medellin entre 1974 et 1977 et a inscrit 15 buts. Il s'agit de José Pekerman. Pour beaucoup, il est l'artisan du succès de la Colombie. Le président de la Fédération colombienne, Luis Bedoya le précisait encore en septembre dernier: "Il est venu avec une équipe de travail extrêmement professionnelle. Ils travaillent 24 heures sur 24 et cela fait la différence pour nos joueurs". Voilà, un autre point commun avec notre équipe nationale et Marc Wilmots...

Sur le terrain, dans les cages, on retrouve sans grande surprise David Ospina. Le jeune gardien de 25 ans est considéré comme l'un des portiers les plus prometteurs de sa génération. Le joueur qui évolue à l'OGC Nice depuis 2008 compte déjà 184 rencontres pour le club français et a 43 titularisations en équipe nationale.

La défense est expérimentée, complémentaire et se connait très bien. Elle est emmenée par Mario Yepes, le capitaine. Du haut de ses 37 ans, c'est le joueur actif le plus âgé de cette équipe. A ses côtés, il peut compter sur l'aide de deux joueurs Napolitains à savoir Juan Camilo Zuniga, arrivé au club italien en 2009, et Pablo Armero venu le rejoindre il y a presque un an, c'était le 9 janvier 2013. Quatrième rempart défensif, Cristian Zapata s'occupe de verrouiller l'axe aux côtés de son capitaine et ex-équipier en club.

 

Au milieu, Cuadrado (AC Fiorentina), Sanchez (Elche CF) et Guarin (Inter), sans oublier James Rodriguez (AS Monaco), apportent tous une contribution non négligeable au moment de se reconvertir offensivement. Les Diables rouges peuvent en témoigner. James Rodriguez, âgé de 22 ans seulement, a été transféré cette saison sur le Rocher pour une somme estimée à 45 millions d'euros. En véritable n°10, il est l'homme de la dernière passe mais délocalise sur le flanc laissé libre par Cuadrado en reconversion défensive. Guarin et Sanchez s'occupent quant à eux de la récupération. 

 

Devant, Teofilo Gutierrez a déjà inscrit 9 buts sur les 22 sélections qu'il compte à son actif. A ses côtés, on retrouve le redoutable Falcao: 50 sélections, 20 buts, il est non seulement très dynamique en pointe mais est en plus très complémentaire de Falcao. Excellent balle au pied, il peut aussi être très adroit de la tête. Du haut de son mètre 77, le joueur évoluant à Monaco totalise ni plus ni moins 46 buts de la tête jusqu'à présent. C'est un pur finisseur... On peut également citer Jackson Martinez, le redoutable avant du FC Porto, qui fait figure de joker de luxe dans cette équipe.

 

L'homme à suivre: Radamel Falcao Garcia 

On aurait pu jouer sur l'effet de surprise et pointer l'excellente forme du moment de James Rodriguez. Mais Falcao reste, sans nul doute, l'homme à suivre. Ceux qui étaient au stade Roi Baudouin en novembre dernier ne contrediront pas ce choix. Il avait lors de ce match amical sorti le grand jeu en obligeant Mignolet à se retourner une fois avant de peser durant la fin de rencontre... Ses qualités footballistiques sont des plus complètes. Aussi à l'aise de la tête que du pied droit ou du pied gauche, il peut faire trembler tous les gardiens et surtout tous les filets. Celui que l'on surnomme El Tigre a faim de victoires et fera tout pour propulser son pays dans un véritable rêve brésilien. Plus que son buteur, il est devenu le véritable leader de cette équipe, avec Mario Yepes dont il est d'ailleurs le vice-capitaine.

 

Une qualification sans encombres...

La Colombie a fait un très bon parcours en phase qualificative pour ce Mondial 2014. Elle termine à la seconde place d'un groupe constitué de neuf équipes dont les quatre premières places étaient qualificatives. Falcao et ses équipiers talonnent l'Argentine de Messi, à deux petites longueurs seulement. L'Albiceleste de Messi qui avait d'ailleurs été tenue en échec au match retour: 0-0. Sur les seize rencontres, les Cafeteros ont remporté neuf de leurs matches, comptabilisé trois partages et quatre défaites pour un total de 30 points sur 48. Particularité à ne pas négliger, la Colombie a bouclé son parcours de qualif avec la meilleure défense de son groupe (13 buts encaissés). Un véritable atout que les hommes de Pekerman allient à une reconversion offensive des plus redoutables.

Une cote intéressante

La cote de la Colombie est plutôt intéressante. Si vous décidez de miser un euros sur La Fiebre Amarillasur Betfirst, vous pouvez en remporter 21 en cas de victoire finale de la Colombie le 13 juillet prochain. Cette cote correspond bien au statut d'outsider qui colle à la peau des joueurs de José Pekerman et les place en sixième position des nations les mieux cotées, juste derrière la Belgique. On est cela dit très loin de la cote du Brésil qui est de 4.20... On le sait, le sport et le football ne suivent pas toujours la logique des statistiques, et heureusement, alors qui sait... Il faudra en tout les cas sortir de ce groupe C qui, il faut le rappeler, n'est pas des plus simples. Les Colombiens y retrouveront la Grèce, la Côte d'Ivoire et le Japon.

Retrouvez la présentation des 32 équipes par l'équipe de DH.be sur notre page spéciale: Mondial 2014.

Arnaud Gabriel

14:12 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Les équipes de la Coupe du monde, MONDIAL 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.