Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

31/12/2013

David Solari, un petit air de Ronaldinho

Dans les fratries du foot, voici celle des Solari. Ils sont trois à avoir tâté du ballon au niveau professionnel.

L'ainé, Santiago, a 37 ans comme Timmy Simons, mais a raccroché ses crampons il y a trois ans. Avec un sacré palmarès d'ailleurs. L'Argentin a en effet remporté 17 titres durant sa carrière. 8 championnats (3 d'Argentine avec River Plate, 2 d'Espagne avec le Real Madrid et 3 d'Italie avec l'Inter), 2 Supercoupes d'Espagne et d'Italie, une Coupe d'Italie, une Ligue des Champion's (avec le Real), une Supercoupe sudaméricaine et européenne et pour finir une Coupe intercontinentale (toujours avec le Real).

Outre River Plate, le Real Madrid et l'Inter, Santiago Solari a aussi porté les liquettes de l'Atlético Madrid, de San Lorenzo (le club dont est fan le pape), d'Atlante (Mexique) et du Penarol (Uruguay) où il a fini sa carrière. S'il ne fut pas souvent titulaire régulier au sein de ses différentes équipes, Santiago Solari a quand même revêtu à 11 reprises la liquette Albiceleste. Mais, il n'a jamais pris part à une grande compétition internationale. Actuellement, il est entraineur au sein des équipes d'âge du Real Madrid. C'est ce qu'on appelle une carrière réussie.

Le second Solari, Esteban, âgé de 33 ans, évolue actuellement à Skoda Xanthi en Grèce. Ce buteur n'a quasiment jamais porté la vareuse d'un club connu si ce ne sont celles de l'Estudiantes et de l'Argentinos Juniors (le club cher à Maradona) au début de sa carrière. Mais, il n'y a jamais marqué. Pour le reste, on retrouve des équipes peu prestigieuses telles Defensa y Justicia, Gimnasia Jujuy, Chioggia (Serie D italienne), Apoel Nicosie, UNAM (Mexique), Alméria et l'Apolon Limassol. Esteban Solari a même monnayé ses talents de buteur sous nos latitudes du côté du Lierse lors de la saison 2004-2005. Avec un bilan plutôt correct de 24 matchs et 5 buts. La Pro League a toujours aimé attiré les frères les moins doués d'une fratrie.

Le petit dernier, David Solari, évolue lui du côté du FC Ashdod en Israël. Lui aussi attaquant, il n'a pas non plus connu beaucoup de clubs réputés dans sa carrière si l'on excepte un prêt du côté d'Independentie entre 2005 et 2007. Venise, Chioggia (comme le frangin Esteban), Olimpo (Argentine), Espoli (Equateur), Deportivo Tachira (Venezuela) sont ses premières équipes. Il a ensuite posé ses valises pendant deux saisons à Chypre (Paphos et Larnaca) avant de s'établir en Israël en 2012 (Kiryat Shmona et Ashdod actuellement).

Le petit dernier se prend pour Ronnie

Le cadet de la fratrie Solari semble donc le moins doué, mais il fait pourtant parler de lui à une période de l'année où l'activité footballistique se cantonne aux îles britanniques et un peu à la Belgique avec son Boxing Day du pauvre.

Samedi, le FC Ashdod, 8e du classement, se déplace chez le 5e, le Maccabi Haïfa. Le marquoir indique la 68e minute de jeu et les visiteurs obtiennent un coup franc à environ 35-40 mètres, complètement excentré sur le côté gauche. Profitant de la position avancée du gardien adverse, David Solari expédie le cuir dans la lucarne opposée. Un but splendide qui n'est pas sans en rappeler un autre qui a marqué l'histoire de la Coupe du monde.

Il y a 12 ans, à Shizuoka au Japon, le Brésil, qui vient d'éliminer difficilement nos Diables Rouges en 1/8e de finale, affronte l'Angleterre au stade suivant. A la 50e, alors que le score est de 1-1, Ronaldinho hérite du même type de coup franc mais du côté droit. Malgré tout, il parvient aussi à trouver la lucarne opposée et à surprendre David Seaman. La Seleçao accède au dernier carré et remportera son cinquième et dernier titre mondial dix jours plus tard.

Le superbe coup franc de David Solari ne lui offrira que quelques minutes de gloire sur la toile. En effet, son but n'a seulement permis à Ashdod que de revenir à 2-1. Le score n'a plus bougé ensuite.

F.Chl.

Le goal de David Solari

Le goal de Ronaldinho


Soccer - Ronaldinho - 2002 worldcup goal... par michelinne

10:01 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.