Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/11/2013

Les buts de la 5ème journée de Champions League en vidéo - 1ère partie

L'Ajax a créé la sensation de la soirée contre le FC Barcelone, Chelsea s'est fait surprendre, l'AC Milan, Arsenal et Dortmund ont eux déroulé. En match avancé, le Zenit et l'Atlético Madrid ont partagé (1-1) via un autogoal d'Alderweireld combiné à une grosse erreur de Courtois.

©REPORTERS


Groupe E : Hazard et De Bruyne qualifiés, le Steaua éliminé

FC Bâle - Chelsea : 1-0

Malgré une défaite concédée en fin de match sur la pelouse du FC Bâle, Chelsea se qualifie pour les huitièmes de finale de la compétition. Une défaite logique face à des Suisses ultra-dominateurs. Avec un seul (!) tir au but sur les 90 minutes, les Blues ne pouvaient espérer beaucoup mieux face aux Bâlois, auteurs de 16 tentatives, dont 10 cadrées.

Eden Hazard et Kevin De Bruyne ont débuté la rencontre sur le banc. Les deux Diables rouges sont malgré tout montés au jeu. Hazard en remplacement d'Oscar et De Bruyne à la place de Willian.

Steaua Bucarest - Schalke 04 : 0-0

Du jeu, des occasions mais pas de but. Voilà à quoi pourrait se résumer cette rencontre entre Roumains et Allemands. Dans une rencontre équilibrée, que les joueurs du Steaua devaient gagner pour espérer continuer leur parcours européen, les deux équipes se sont neutralisées de bout en bout. Un match nul synonyme d'élimination de toute compétition européenne pour les Roumains. Quant aux Allemands de Schalke 04, ils sont troisièmes du groupe avec 7 points, une unité de moins que le FC Bâle qu'ils défieront le 11 décembre prochain pour arracher le deuxième ticket qualificatif du groupe, le premier ayant été acquis par Chelsea.

Groupe F : 5 matches, 5 défaites pour l'OM, tout se jouera le 11 décembre pour Arsenal, Dortmund et Naples

Arsenal - Marseille : 2-0

Les Phochéens ont été cueilli à froid à l'Emirates Stadium, le flanc gauche phocéen en encaissant le premier but de Jack Wilshere après seulement 33 secondes. Mesut Özil offrait un doublé à l'Anglais à la 65ème minute.

Avant de manquer un penalty repoussé par un excellent Steve Mandanda (37) qui s'est débattu pour repousser l'échéance à de nombreuses reprises (7, 59), l'Allemand a ainsi offert à André-Pierre Gignac, très mobile, sa seule ébauche d'occasion (21). Certes, ce penalty n'aurait jamais dû être accordé puisque la faute de Nicolas N'Koulou, qui sera suspendu à Naples, était en dehors de la surface, mais comme Lucas Mendes s'était agrippé quelques minutes plus tôt à Olivier Giroud (30), plutôt discret et pas vraiment en réussite, quelques minutes plus tôt, cela compense.

A son entrée en jeu, Florent Thauvin a lui cru sauver deux fois l'honneur des siens, mais Nacho Monreal puis Wojchiech Szczesny ont repoussé sur la ligne (74, 78) alors que les Anglais avaient volontairement baissé de rythme pour se concentrer sur quelques ballons. Il est désormais temps que la farce européenne s'arrête pour cet OM qui s'est incliné lors de ses huit derniers matches de C1 et, malgré l'élimination déjà actée, aura une pression énorme dans 15 jours pour éviter un neuvième revers consécutif.

Remplaçant, Thomas Vermaelen est resté sur le banc toute la rencontre.

Borussia Dortmund - Naples : 3-1

Les choses avaient bien commencé pour le Borussia qui trouvait le chemin des filets des la 10e minute. Sur le premier corner de la partie, Robert Lewandowski était ceinturé par Federico Fernandez et l'arbitre optait sans hésiter pour le penalty transformé par un superbe contre-pied de Marco Reus. Mais la suite de la période était marquée par les occasions manquées de Lewandowski (15, 36), une frappe de José Callejon qui touchait du bois (29), les interventions décisives des deux portiers et beaucoup de fautes commises des deux côtés à l'origine de quatre cartons.

A la reprise, les vagues Jaune et Noir ont déferlé sur les buts gardés par Pepe Reina. Après plusieurs occasions manquées, mais aussi une belle intervention de Roman Weidenfeller devant Gonzalo Higuain (59) pour éviter l'égalisation, Jakub Blaszczykowski doublait la mise à l'heure de jeu. Rafael Benitez décidait alors de lancer Lorenzo Insigne dans la partie, choix judicieux puisque le feu follet s'échappait sur le flanc droit pour réduire la marque (71). Mais Klopp lui rendait la monnaie de sa pièce. Lancé dans la bataille, Pierre-Emerick Aubameyang manquait un premier duel avec le gardien (74) mais pas le second sept minutes plus tard.

Grâce à cette victoire, le Borussia Dortmund s'installe à la deuxième place du groupe F avec 9 points, soit le même total que leurs adversaires du jour. Avec trois points de retard sur Arsenal, les deux équipes peuvent encore espérer coiffer les Gunners sur le poteau lors de la dernière journée.

Côté napolitain, Dries Mertens était titulaire et a participé à l'intégralité de la rencontre.

Groupe G : c'est serré loin derrière l'Atletico

Zenith Saint-Petersbourg - Atletico Madrid : 1-1

Quatre Belges étaient présents au coup d'envoi de la rencontre Zenith Saint-Pétersbourg - Atletico Madrid, mardi, dans la cinquième journée du groupe G de la Ligue des Champions. Finalement, Nicolas Lombaerts et Axel Witsel (Zenit) n'ont pas réussi à prendre la mesure de Thibaut Courtois et Toby Alderweireld (Atletico). Score final: 1-1, avec un but contre son camp d'Alderweireld et une hésitation de Courtois. Courtois repoussait un premier envoi de Hulk (15e). Witsel ne parvenait pas à récupérer le ballon qui traînait. Juste avant la pause, Lodygin, gardien du Zenit, détournait un tir de Koke (45e).

En seconde période, le duel Hulk-Courtois se répétait. Le gardien repoussait le missile du Brésilien (48e). Le Zenit, qui devait absolument l'emporter pour espérer se qualifier, laissait des espaces derrière. Les 'Colchoneros' en profitaient et Adrian, parfaitement lancé par Raul Garcia, ouvrait le score (53e). Une minute plus tard, Garcia manquait la balle du 0-2.

Les deux Belges de l'Atletico sont impliqués malgré eux sur le but égalisateur des Russes. Jusque-là hauteur d'une bonne rencontre face à Kerzhakov et Hulk, Alderweireld déviait, de la tête, un centre de la droite effectué par Smolnikov. Surpris, Courtois appréciait mal la trajectoire du ballon, qui terminait sa course dans le but (73e). La rencontre s'achevait sur une dernière occasion gaspillée par Gabi (90e).

FC Porto - Austria Vienne : 1-1

Étant au courant du faux-pas réalisé par les joueurs du Zenith Saint-Petersbourg face à l'Atletico Madrid plus tôt dans la soirée, les joueurs de Porto savaient mieux que quiconque qu'ils pouvaient réaliser un coup fumant en disposant des Autrichiens de l'Austria Vienne. Les équipiers de Steven Defour, titulaire mais remplacé en début de seconde période par Silvestre Varela, ont vite déchanté lorsque Roman Kienast trompait de loin le gardien Helton à la onzième minute. Dans une rencontre archi-dominée par les Portugais, les Autrichiens faisaient le gros dos mais devaient s'avouer battus en début de seconde période. Sur corner, Eliaquim Mangala remisait de la tête en direction de Jackson Martinez qui propulsait le cuir au fond des filets.

Déjà qualifié et assuré de terminer à la première place du groupe, l'Atletico compte 13 points. Le Zenith, le FC Porto et l'Austria Vienne suivent avec respectivement 6, 5 et 2 unités.

Groupe H : le Barça, qualifié, battu pour la première fois de la saison, le Celtic est éliminé

Ajax Amsterdam - FC Barcelone : 2-1

Les champions d'Espagne ont très mal entamé la partie à l'image de leur capitaine Carles Puyol, souvent en difficulté sur le flanc droit de la défense catalane, régulièrement pris de vitesse par Viktor Fischer. Les Blaugrana ont payé cash un manque d'envie initial face à la fougue ajacide symbolisée par un premier but d'école : débordement et centre de Ricardo van Rhijn puis reprise de Thulani Serero (1-0, 19e).

Danny Hoesen a ensuite plongé le Barça en plein doute en faisant 2-0 à la conclusion d'une phase initiée par Fischer (42e). Toujours privés de Lionel Messi qui soigne sa cuisse gauche, les Barcelonais ont peiné à trouver les espaces, comme Neymar bien muselé par Van Rhijn. Sauf sur deux incursions de Fabregas (13e et 26e), le Barça n'a jamais sollicité le gardien local Jasper Cillessen, sans doute étonné d'avoir passé une première période aussi tranquille.

La rencontre a changé de visage au retour des vestiaires. Mis en difficulté par une passe trop courte de Van Rhijn, Joël Veltman stoppait fautivement Neymar parti vers le but. Carton rouge et pénalty (transformé par Xavi). Le Barça a alors semblé revenir dans le match (2-1, 49e). Remis dans le bon sens de manière quasi miraculeuse, les Catalans ont certes fait le siège des buts de Cillessen mais la résistance héroïque de dix Ajacides survoltés a finalement eu raison du brevet d'invincibilité blaugrana.

Un résultat qui permet en outre à l'Ajax de rester dans la course pour la qualification. Derrière le FC Barcelone qualifié avec ses 10 points, les Ajacides comptent 7 unités, soit une de moins que l'AC Milan qu'ils affrontent le 11 décembre prochain. Avec 3 points, le Celtic Glasgow est éliminé.

Celtic Glasgow - AC Milan : 0-3

Les trois buteurs rossoneri de cette cinquième journée symbolisent chacun à leur façon le moment difficile du Milan. Kaka, ex-Ballon d'Or venu se ressourcer au club qui l'a fait roi, a ouvert le score à la 13ème minute, Cristian Zapata, symbole des errances défensives depuis le début de la saison, a doublé la mise au retour des vestiaires (49ème), et le toujours critiqué Mario Balotelli a scellé le score à la 59ème, après presque deux mois sans marquer. L'entraîneur Massimiliano Allegri, très critiqué, avait sorti dès ce 26 novembre le "sapin de Noël", le 4-3-2-1 que Carlo Ancelotti avait institué dans la dernière équipe du Milan championne d'Europe (2007).

Kaka-le-jeune était déjà là à l'époque, mais au Celtic Park mardi soir, le rôle de Clarence Seedorf était tenu par Valter Birsa. Sans mésestimer le Slovène, le nouveau casting en dit long sur le déclin du géant milanais. Complètement oublié par une défense écossaise, pas à la hauteur de l'événement, Kaka-l'Ancien de la tête a facilité le match des siens.

Zapata, qui avait débloqué le match aller (2-0) en forçant Emilio Izaguirre à marquer contre son camp, a doublé la mise en marquant à un mètre de la ligne après une déviation. Le Celtic, éliminé de toutes les compétitions européennes, n'a vraiment été dangereux qu'avant et après le but du Colombien. Juste avant, il avait eu une énorme occasion d'égaliser, quand Virgil van Dijk, seul devant Cristian Abbiati, a envoyé sa reprise sur le gardien (48).

Juste après le 2-0 de Zapata, les Verts et Blancs se sont vu refuser un but pour un hors-jeu du même van Dijk (52). A l'heure de jeu, "Super Mario" a mis fin à une longue disette, il n'avait plus marqué depuis le match à l'Ajax (1-1) sur penalty le 1er octobre. Parti en costaud dans le dos de deux défenseurs, il a résisté à leur charge, comme "Balotellix" chez les Pictes, et a signé le 3-0 d'une frappe croisée.

Balotelli aurait également dû faire exclure Izaguirre. Étonnamment gracié par l'arbitre pour un tacle par derrière très en retard, le Hondurien a seulement été averti (65). Mais l'essentiel était bien de retrouver la victoire, qui fuyait l'AC Milan depuis le 19 octobre (1-0 contre l'Udinese). Il reste à confirmer contre l'Ajax le 11 décembre. Une rencontre au cours de laquelle un partage suffira aux Lombards pour participer aux huitièmes de finale.

23:42 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.