Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/11/2013

Les joueurs du championnat brésilien sont mécontents et le font savoir

A un peu moins de 7 mois du coup d'envoi de la Coupe du Monde, un climat de crise sociale règne au Brésil. La dernière Coupe des Confédérations n'avait en soi rien de rassurant l'été dernier.

Une scène hors du commun s'est déroulée samedi dernier lors de la rencontre Vasco de Gama - Cruzeiro (2-1). Afin de protester contre un calendrier surchargé, les obligeant à jouer un nombre trop important de matches, les 22 acteurs se sont assis sur la pelouse avant le coup d'envoi.

Beaucoup trop de rencontres en une saison

C'est une moyenne mais elle est presque effrayante. Au Brésil, les joueurs sont amenés à prendre part à une vingtaine de rencontres de plus que leurs homologues évoluant en Europe. Un rythme effréné accentué par la Coupe du Monde toute proche, qui nécessite que les stades soient libérés au plus tôt afin de mettre en place tout le dispositif imposé par la FIFA.

Outre ce calendrier accentuant le risque de blessures, le mouvement "Bom Senso FC" ("FC Bon Sens"), récemment créé et regroupant les trois divisions supérieures brésiliennes, réclame l'instauration d'un fair-play financier ainsi que l'octroi aux joueurs d'un mois de vacances garanti lors de chaque fin de saison.

Cette manifestation de mécontentement n'est pas la seule. Le 14 novembre dernier, les joueurs des clubs de São Paulo et de Flamengo avaient décidé de s'échanger des passes au début du match.

16:58 Écrit par tackle on web dans International, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.