Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/10/2013

Les dix merveilles de Zlatan

Zlatan Ibrahimovic a frappé quatre fois au Parc Astrid, et a surtout claqué un but de dingue des trente mètres, suscitant l'admiration béate puis les applaudissements du public anderlechtois. Question but youtubesque , le "Z" n'en est évidemment pas à son coup d'essai. En vrai, pour vous proposer ce top 10 des plus beaux tours de magie d' Ibracadabra , surnom gagné à force de coups de génie sur les pelouses du Calcio, on a pas mal galéré. Voici donc, dans l'ordre chronologique, les dix plus beaux buts de la carrière du Suédois. Pour le plaisir des yeux. À vous de choisir le plus beau.

Le slalom face au NAC Breda

En fin de saison 2004, l'Ajax se balade sur la pelouse de son ArenA face au NAC Breda. Entre les perches des visiteurs, Davy Schollen voit le géant suédois se rapprocher de son but à coups de dribbles et de feintes de frappes. Ce jour-là, l'Europe découvre vraiment Zlatan Ibrahimovic.

L'aile de pigeon contre l'Italie

Un mois plus tard, Ibra et la Suède disputent l'Euro au Portugal. Les Vikings croisent la route de l'Italie et sont menés par la Squadra . À cinq minutes du terme, le ballon traine dans le rectangle de Buffon, et Zlatan invente une aile de pigeon improbable qui surmonte tout le monde et finit sa course dans la lucarne.

Le missile contre Benfica

L'Italie n'est pas rancunière. La Juventus attire Ibrahimovic dans la Botte, et le Suédois remercie les Bianconeri avec un duo détonant en attaque avec Trézéguet. Highlight de son passage dans le Piémont, ce missile qui nettoie la lucarne de Benfica. Facile.

Le coup franc supersonique contre la Fiorentina

Après le scandale du Calciopoli , Ibra décide qu'il est beaucoup trop fort pour passer un an en Série B et rejoint l'Inter. Non content de ramener le titre à la Beneamata et d'être le véritable fuoriclasse du club, Ibracadabra claque quelques buts de dingue sous les ordres de Mancini et Mourinho. Il montre notamment qu'il se débrouille sur coup franc, avec cet obus sous la barre de la Fiorentina.

L'exploit individuel contre Lecce

Superstar de l'équipe, Zlatan le devient encore plus au Milan, après un passage en demi-teinte du côté de Barcelone. Illustration de son deuxième passage dans la ville de la mode, ce but contre Lecce où Ibra reçoit un long ballon en chandelle, et puis fait le reste tout seul. Du gauche, évidemment. Trop facile sinon.

Le ciseau contre la France

Huit ans après avoir brillé au Portugal, Ibrahimovic fait parler de lui lors de l'Euro 2012. Face à la France de son coéquipier milanais Philippe Mexès, Zlatan reprend en ciseau un centre venu de la droite pour propulser la gonfle au fond des filets d'un Lloris ébahi.

La semelle surpuissante contre l'OM

Comme l'Italie, la France n'est pas rancunière envers Zlatan. Débarqué au PSG made in Qatar, Ibrahimovic prend encore une nouvelle dimension. Dans son premier Clasico de Ligue 1, le Z claque un doublé - tout comme Gignac, d'ailleurs - avec notamment cette reprise de la semelle aussi improbable que surpuissante. Un high-kick , en fait.

Le retourné stratosphérique contre l'Angleterre

Ok, c'était un match amical. Mais ce quadruplé face à l'Angleterre fait définitivement entrer Ibrahimovic au panthéon des joueurs les plus dingues du foot mondial. Surtout parce qu'il y a ce but, un retourné des trente mètres pour envoyer le ballon dans le but d'un Joe Hart médusé. La veille, la FIFA avait révélé les nominés pour le prix du plus beau but de l'année. Mauvais timing.

Le talon fou contre Bastia

Dans sa carrière, il en a mis quelques-unes, des ailes de pigeon. Mais celle du week-end dernier face à Bastia reste incontestablement la plus belle. La faute à un pied levé à plus d'un mètre soixante de hauteur, dans le dos d'un défenseur qui semblait déjà soulagé que le ballon soit arrivé trop haut.

La frappe surpuissante contre Anderlecht

Pas besoin de vous rappeler le contexte en longueur: un ballon repoussé, un rebond, un deuxième. Puis un missile tomahawk téléguidé vers la lucarne d'un Kaminski qui a risqué le torticolis rien qu'en suivant le cuir des yeux.

G.GA.

16:16 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, International, Rédaction, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Commentaires

Anderlecht était faible, mais Zlatan est un monstre.

Écrit par : The R | 24/10/2013

Les commentaires sont fermés.