Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/09/2013

Trop peu de place dans l'équipe-type de la 7e journée de Pro League


5236f113357008cdb6e89029.jpgLes secteurs offensifs des grosses artilleries de Pro League ont été si impressionnants que les places dans l'équipe-type du lundi auront rarement été aussi chères. Tom De Sutter, Julien Gorius, Geoffrey Mujangi-Bia, Jelle Vossen, Franck Acheampong, Jordan Remacle, Hamdi Harbaoui, Benito Raman ou encore Aleksandar Mitrovic: tous ces joueurs ont brillé sur les pelouses de Pro League ce week-end, mais n'auront pas les honneurs de l'équipe-type cette semaine. La faute à une densité offensive impressionnante, à une journée folle avec des buts à la pelle qui font que, de Lionel Messi aux amateurs de scores fleuves estampillés Premier League, toute l'Europe nous regarde d'un œil envieux (si si !)


5236f113357008cdb6e89029.jpg

Gardien: Kaminski connait la musique

Après des mois à cirer un banc qui doit maintenant briller de mille feux, Thomas Kaminski a enfin reçu sa chance entre les perches du Sporting. Et les Mauves ont rendu leur premier clean-sheet depuis belle lurette. Grâce à une défense retrouvée et une attaque malinoise très peu inspirée, certes, mais aussi à un grand Kaminski, qui a sorti deux parades consécutives sur une frappe lointaine de Rits puis une reprise de la tête signée De Witte pour enlever le cuir de sa lucarne. Silvio qui?

Défense: Meunier se réveille

Comme Kaminski, Thomas Meunier retrouvait une place dans le onze après une longue absence du côté de Bruges. Et c'est avec plaisir que le natif de Sainte-Ode a fêté ses retrouvailles avec son couloir droit, et le Maxime Lestienne qui va avec. L'entente du duo francophone des Gazelles a fait fureur contre un Lierse toujours aussi faiblard, et ce Meunier-là pourrait rapidement entrer en concurrence avec Gillet pour le poste de back-up de Toby Alderweireld chez les Diables.

Un Diable, il y en a justement un au cœur de la défense. Oui, le Standard a encaissé, mais Laurent Ciman a encore une fois signé une très bonne prestation à l'Albert Park. Solide face à Depoitre et précis dans ses relances, le Farciennois s'est même offert un assist, lorsque son ballon propulsé dans le ciel de la Côte est retombé sur un Imoh Ezekiel toujours au bon endroit au bon moment. À ses côtés, place au carolo Sébastien Dewaest, auteur d'un match de haut vol face à un OHl resté muet contre des Zèbres fuschia. Malgré une jaune précoce, l'arrière central ,n'a jamais souffert face aux coups de rein d'Ogunjimi et de coude de Ruytinx.

La défense est complétée par Derrick Tshimanga. L'éphémère Diable rouge avait l'intenable Ibrahima Conté comme opposant direct ce dimanche, et il a réduit à un rôle de figurant le joueur du Essevee, rarement aussi inoffensif depuis le début de saison. Pointons tout de même la bonne première du néo-mauve N'Sakala, solide défensivement face à Cordaro et très juste dans ses apports offensifs tout au long de la rencontre.

Milieu de terrain: Mon nom est Persoons

Au cœur du jeu, Sacha Kljestan commence à faire partie des meubles. Le Ricain a perdu sa moustache, mais pas son efficacité. Avec un quatrième but inscrit depuis le début de la saison et surtout un abattage énorme dans l'entrejeu pour compenser sans douleur le passage du 4-3-3 au 4-4-2, le récupérateur des Mauves continue sa montée en puissance.

Pour l'accompagner, c'est du côté de Daknam qu'il faut regarder: Koen Persoons a mangé tous les ballons dans l'entrejeu de Lokeren, permettant au trio Harbaoui-Vanaken-Remacle de faire des merveilles. L'ancien puncheur de Malines est l'un des artisans majeurs du succès de cette formation waeslandienne qui continue de squatter le podium.

Sur le flanc gauche, place à Matias Suarez. Ok, il ne joue plus là, mais comment ne pas le mettre dans l'équipe? Un but plein de sang-froid, son sixième de la saison, deux merveilles d'assists à Mitrovic et surtout, cette merveille de talonnade qui, à quelques centimètres près, lui aurait sans doute déjà garanti une entrée pour le Gala du but de l'Année version 2014. Acheampong et ses accélérations incessantes auraient également mérité d'être mis à l'honneur, mais ce Mati est incontournable.

De l'autre côté, Maxime Lestienne complète le flanc brugeois. Chahuté après son renvoi de la sélection espoirs, Max a répondu sur la pelouse et avec la manière: un but de la tête sur un caviar de Refaelov pour commencer, avant d'offrir sur un plateau un doublé à un Tom De Sutter tout heureux d'être aussi bien servi. Et Bruges d'être tout heureux d'avoir refusé les roubles moscovites en fin de mercato.

Attaque: C'est du Belge

Qu'Aleksandar Mitrovic nous pardonne: son doublé pour son baptême du feu au Parc Astrid aurait certainement valu une place dans le onze de la journée, mais il en aura assurément beaucoup d'autres, tant notre Pro League semble déjà trop petite pour lui. Idem pour les habitués du secouage de filets que sont Vossen et Harbaoui. Mais difficile de passer à côté des attaquants belges de Genk et du Standard.

Pelé Mboyo, d'abord, a enfin répondu aux attentes placées en lui depuis son transfert à quatre millions d'euros. Petit Pelé a été très grand face à Zulte Waregem, claquant un doublé avant de permettre à Jelle Vossen de mettre le sien. Le duo commence à se trouver, et ne tardera sans doute pas à faire paniquer les défenses du pays.

À ses côtés, Michy Batshuayi complète notre septième onze de la saison. Contre Ostende, l'attaquant rouche a vu triple, étalant toute sa panoplie entre une reprise opportuniste de la tête, un intérieur du pied plein de sang-froid sur un service en or de Bia et une frappe du gauche dans un angle aussi incroyable qu'audacieux. Avec tout ça, Marc Wilmots a l'embarras du choix.

G.Ga.

13:16 Écrit par tackle on web dans Belgique, ÉQUIPE-TYPE, JUPILER PRO LEAGUE, RC GENK, RSC ANDERLECHT, RSC CHARLEROI, STANDARD LIÈGE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.