Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/09/2013

Les Ecosse - Belgique du passé

52230b2d357060cc093de58b.jpgSuite de notre série consacrée aux précédents matchs ayant opposés notre équipe nationale à ses adversaires sur la route du Mondial 2014. Ce mardi, c'est l'Ecosse qui viendra défier la Belgique sur ses terres pour la huitième fois de son histoire. La première confrontation entre les deux nations date de 1946, la dernière a eu lieu voici 12 ans. En 7 déplacement dans les Highlands, les Diables Rouges n'ont remporté qu'un seul succès. Il date de... 1979. Pour le reste, 3 matchs et 3 défaites, la dernière datant de 1987, quelques mois après l'épopée de Mexico.


Ecosse-Belgique 2-2

Date et lieu : 23 janvier 1946, Hampden Park (48.830 spectateurs)

Buts : 53' Delaney (1-0), Lemberechts (1-1), 73' Chavez (1-2), 89' Delaney (2-2)

Ecosse: Brown, McGowan, Shaw, Campbell, Paton, Paterson, Smith, Baird, Delaney, Deakin, Walker

Sélectionneur: Comité de sélection

Belgique: Daenen, Paverick, Pannaye, Puttaert, Vercammen, De Vos, Lemberechts, Coppens, De Cleyn, Chavez, Sermon

Sélectionneur : François Demol

Le résumé : Ce sont deux équipes en reconstruction qui s'affrontent après le deuxième conflit mondial. A l'exception de Bob Paverick qui honore sa 38e sélection, les autres joueurs belges en comptent entre 1 et 5. Repris pour la 10e fois en équipe nationale écossaise, Delaney ouvre le score à la 53e minute de jeu. 

Mais les Belges réagissent rapidement et renversent même la vapeur. Après l'égalisation de Victor Lemberechts, c'est Freddy Chavez, appelé pour la première fois, qui donne l'avantage aux nôtres. Il s'en est fallu de peu pour que les Belges remportent ce premier duel face aux Ecossais, mais c'était sans compter sur Delaney qui s'offrait un doublé à une minute de la fin. Une belle prestation de l'attaquant qui honorait sa 10e sélection sous les couleurs écossaises.

Ecosse-Belgique 2-0

Date et lieu : 24 mai 1948, Hampden Park, amical (70.000 spectateurs)

Buts: 26' Combe (1-0), 59' Duncan (2-0)

Ecosse: Cowan, Govan, Shaw, Campbell, Young, Macauley, Smith, Combe, Johnston, Turnbull, Duncan

Sélectionneur: Comité de sélection

Belgique: Daenen, Aernaudts, Anoul, De Buck, Erroelen, Henriet, Lemberechts, Govard, Mermeans, Van Steelant, De Cleyn

Sélectionneur: Bill Gormlie

Le résumé: Deux ans plus tard, Ecossais et Belges se retrouvent pour une nouvelle joute amicale. Cette fois, les locaux se montrent intraitables et battent sans trop de difficulté la sélection diabolique entrainée par Bill Gormlie. Combe ouvre la marque peu avant la demi-heure. Ce sera son unique but en sélection. A l'heure de jeu, Duncan double la mise. Une grande joie pour ce joueur qui portait les couleurs nationales pour la première fois de sa carrière.

Ecosse-Belgique 1-0

Date et lieu : 10 novembre 1971, Pittodrie Stadium d'Aberdeen (36.500 spectateurs), Qualifications Euro 1972

But: 5' O'Hare (1-0)

Ecosse: Clark, Jardine, Hay, Bremmer, Buchan, Stanton, Johnstone (79' Hansen), Murray, O'Hare, Gray, Cropley (48' Dalglish)

Sélectionneur : Tommy Henderson Docherty

Belgique: Piot, Heylens, Dewalque, Stassart, Dolmans, Van Moer (57' Martens), Vandendaele, Puis (69' Lambert), Semmeling, Devrindt, Van Himst

Sélectionneur : Raymond Goethals

Le résumé : C'est à Abderdeen et non à Glasgow que nos Diables défient l'Ecosse dans le cadre des qualifications pour l'Euro 72. Léon Semmeling et Wilfried Van Moer espéraient bien s'offrir un petit cadeau pour leur 25e apparition sous le maillot belge, mais il n'en sera rien. Après 5 petite minutes, O'Hare surprenait notre et Christian Piot.

De ce match, on retiendra encore la 48e minute. C'est à ce moment que le sélecitonneur Tommy Henderson Docherty sortait Cropley au profit du jeune Kenny Dalglish. C'est la première apparition sous la vareuse écossaise pour celui-ci.

Dalglish un nom qui évoque tant de bons souvenirs à Liverpool. 511 matchs et 230 buts en tant que joueur avant un mandat réussi comme entraineur où il remporta les trois derniers titres de champion des Scousers. Avant cela, c'est dans un autre stade où résonne avant les rencontres le "You'll walk never alone" que Dalglish avait fait ses débuts. Au Celtic, il  a secoué ses premiers filets. Il le fera au total à 167 reprises en 324 rencontres.

En équipe nationale écossaise, il reste à ce jour le meilleur buteur de l'histoire avec 30 buts (pour 102 sélections). Record qu'il détient avec Dennis Law

Et on pourrait encore vous parler pendant des heures du palmarès long comme le bras de cette immense monsieur du football.

Au final, les Belges parviennent à se qualifier pour le championnat d'Europe 1972 qui se déroule dans notre pays. La Belgique termine première du groupe 5 devant le Portugal, l'Ecosse et le Danemark. Lors de la phase finale l'Euro, les Diables sont déjà qualifiés pour les demi-finale. Ils recoivent la RFA à Anvers mais s'inclinent 2-1, Polleunis étant le seul belge à pouvoir surprendre l'emblématique Sepp Maier. En petite finale, la Belgique reçoit la Hongrie à Sclessin et s'impose 2-1 grâce à des réalisations de Raoul Lambert et Paul Van Himst. Notre pays décroche donc sa première médaille de bronze lors d'un championnat d'Europe. Les seules disctinctions de notre pays dans le ballon rond jusque là étant l'or olympique lors des JO d'Anvers en 1920 et le bronze lors de l'olympiade de 1900.

Ecosse-Belgique 1-3

Date et lieu : 19 décembre 1979, Hampden Park (25.389 spectateurs), Qualifications Euro 1980

Buts : 18' Vandenbergh (0-1), 23' et 30' F. Van der Elst (0-3), 55' Robertson (1-3) 

Ecosse: Rough, Jardine, McGrain, Wark, McQueen, Burns, Dalglish, Aitken, Johnstone, Bannon (46' Provan), Robertson

Sélectionneur: John Stein

Belgique: Custers, Gerets, L. Millecamps, Meeuws, Martens, Cools, Van Moer (49' Plessers), Vandereycken, Van der Elst, Vandenbergh (73' Dardenne), Ceulemans

Sélectionneur: Guy Thys

François_Van_der_Elst.jpgLe résumé : C'est la première fois de son histoire que la Belgique s'impose en Ecosse. Un match où la Belgique aura livré un football de rêve dans un premier quart d'heure ponctué par un but d'Erwin Vandenbergh. Déjà opportuniste, le joueur qui évoluait alors au Lierse, poussait au fond des filets un coup franc de René Van der Eycken mal repoussé par la défense.

Le deuxième but était un modèle de construction avec pas moins de 6 joueurs impliqués. Une merveille de une-deux entre François Van der Elst et Vandenbergh permettait au premier de fusiller Rough pour la seconde fois de la soirée. Le type de but qu'on ne serait pas étonné de revoir avec la génération actuelle.

A la demi-heure, le même Van der Elst remettait le couvert. Bien lancé par Martens, le joueur d'Anderlecht trompait le gardien écossais avec beaucoup de sang froid en plaçant le cuir dans la lucarne.

En deuxième mi-temps, l'Ecosse réduira l'écart via Robertson et souffrira un peu avec le retrait du jeu de Wilfried Van Moer, mais plus aucun but ne remettra en cause son beau succès.

Au final, la Belgique terminera première du groupe 2 et réalisera en Italie son plus beau parcours lors d'une phase finale de championnat d'Europe. Les Diables Rouges terminent premier du groupe B devant l'hôte italien, l'Angleterre et l'Espagne. Un véritable exploit ! En finale, la Belgique fera douter la RFA. Hrubesch surprenait Pfaff dès la 10e, mais les hommes de Guy Thys obtenaient un pénalty généreux à la 75e. Celui-ci était converti par René Van der Eycken, mais à deux minutes du terme, Horst Hrubesch, encore lui, offrait la victoire à la Mannschaft. Le buteur allemand qui évoluait à l'époque à Hambourg viendra d'ailleurs jouer dans notre pays trois ans plus tard. Il portera pendant deux saisons les couleurs du Standard. Une autre époque...

Ecosse-Belgique 1-1

Date et lieu : 12 octobre 1983, Hampden Park (23.475 spectateurs), Qualifications Euro 1984

Buts: 30' Vercauteren (0-1), 55' Nicholas (1-1)

Ecosse: Leighton, Gough, Albiston, Wark (80' Aitken), McLeish, Miller, Dalglish, McStay, Nicholas (74' McGarvey), Bett, Robertson

Sélectionneur: John Stein

Belgique: Pfaff, Gerets, L. Millecamps, Meeuws (74' De Wolf), Wintacq, Van der Elst, Coeck, Ceulemans, Vercauteren, Claesen, Voordeckers

Sélectionneur: Guy Thys

vercauteren-ddblock-2937.jpgLe résumé : La Belgique ne tient pas à rater le championnat d'Europe organisé chez le voisin français. Et cela passe par un bon résultat à Hampden Park. En première mi-temps, les Belges ont la maîtrise du jeu et ouvre le score au terme d'une action un peu confuse. C'est finalement Vercauteren qui effectue une tête plongeante pour mettre les siens sur des bons rails.

Les hommes de Guy Thys ne parviennent cependant pas à conserver leur résultat. A la 55e, une perte de balle de Wintacq profite à Dalglish qui lance Nicholas seul face à Pfaff. l'attaquant écossais ne tremble pas et égalise.

Ce match nul reste cependant un bon résultat pour nos Diables Rouges.

Au final, la Belgique participe à son troisième tournoi international consécutif en remportant le groupe 1 devant la Suisse, la RDA et l'Ecosse. Mais la phase finale chez le voisin français ne se passera pas comme prévu. S'ils battent la Yougoslavie 2-0 pour le match inaugural du groupe A, les Diables se font ensuite laminer par la France de Platini 5-0. Les Belges auraient pu encore espérer une qualification pour le tour suivant s'ils avaient pris la mesure du Danemark. Tout semblait bien parti à la demi-heure avec les buts de Vercauteren etde Ceulemans, mais les nordiques renversaient la vapeur pour émerger finalement sur le score de 3-2. Un camouflet avant l'épopée mexicaine...

Ecosse-Belgique 2-0

Date et lieu : 14 octobre 1987, Hampden Park (16.052 spectateurs), Qualifications Euro 1988

Buts : 14' McCoist (1-0), 79' McStay (2-0)

Ecosse: Leighton, Clarke, Malpas (53' Whyte), McStay, McLeish, Gillespie, Johnston (72' Sharp), Aitken, McCoist, Durrant, Wilson

Sélectionneur: Andrew Roxburgh

Belgique: Preud'Homme, Gerets, Grün, Clijsters, Vervoort, Beyens (55' Desmet), Ceulemans, Van der Elst, Degryse, Vercauteren, Claesen

Sélectionneur : Guy Thys

11886-zoom.jpgLe résumé : Que Mexico semble loin quand on voit la purge que fut ce match. Le 14 octobre 1987, les Diables Rouges sombrent à Hampden Park. Leur défaite est sans discussion. 

Peu avant le quart d'heure, Ally McCoist profite du laxisme de la défense belge qui perd deux duels aériens pour se retrouver seul devant Preud'Homme. L'attaquant des Rangers place dans la lucarne. C'est 1-0 pour les locaux. 

A dix minutes du terme, les Ecossais doublent la mise via McStay

Au final, les héros de Mexico retomberont de leur piédestal lors de ces éliminatoires. Seulement troisièmes de leur poule derrière l'Irlande et la Bulgarie, mais devant l'Ecosse et le Luxembourg, les Diables Rouges échouent dans leur tentative de disputer un cinquième tournoi majeur consécutif.

Ecosse - Belgique 2-2

Date et lieu : 24 mars 2001, Hampden Park (37.480 spectateurs), Qualifications Mondial 2002

Buts: 1' et 28' Dodds (2-0), 58' Wilmots (2-1), 90' Van Buyten (2-2)

Carte rouge: Deflandre (B)

Ecosse: Sullivan, Weir, Boyd, Lambert, Hendry, Elliott, Ferguson, Burley, Doods (89' Gallacher), Hutchinson, Matteo

Sélectionneur: Craig Brown

Belgique: De Vlieger, Deflandre, Valgaeren (56' Van Buyten), De Boeck, Dheedene, Vanderhaeghe, Wilmots, Goor, E. Mpenza, Baseggio (79' Vermant), Hendrikx (46' Peeters)

Sélectionneur: Robert Waseige


624_341_c6da89ab1191ec30a4ab27962c6078e4-1350246480.jpgLe résumé :
Il y a douze ans, les Écossais se dressaient déjà devant les Diables, obstacle périlleux à franchir pour composter son ticket pour un Mondial au bout du monde. Sur la route de la Coupe du Monde asiatique, le déplacement à Hampden Park était survenu bien plus tôt dans la campagne, puisque la Belgique n'avait disputé que trois matches - avec un sept sur neuf à la clé -, les Écossais à peine deux (quatre sur six).

Un cauchemar de trente minutes

Gonflés à bloc par leur plantureux succès 10-1 face à la très modeste formation de Saint-Marin un mois plus tôt, les Diables vont rapidement perdre pied dans l'ex-plus grand stade du monde. Le Flower of Scotland repris en choeur par les 37.000 Écossais nous donne les premiers frissons et une fois le coup d'envoi donné, Billy Dodds prend le relais. Il faut à peine une minute à l'attaquant des Rangers pour couper la trajectoire d'un centre de Burley et ouvrir le score.

Difficile de faire pire? Et pourtant, le scénario catastrophe continue de s'écrire peu avant la demi-heure. Coup de coin pour l'Écosse, coup de casque de la crinière blonde de Colin Hendry, et coup du sort: Au poteau, Éric Deflandre touche le ballon du bras. Il se protège, dira-t-il. L'arbitre danois n'en a cure: il désigne le point de penalty avant d'aller à la poche pour brandir un carton aussi rouge que le maillot belge au défenseur lyonnais. Dodds canonne dans le plafond. Une demi-heure de jeu, 2-0, et les Diables sont à dix dans un match qu'ils ne peuvent pas perdre.

Wilmots relance les Diables

Au retour des vestiaires, Robert Waseige lance le double mètre de Bob Peeters dans la bagarre. Il faut dire que Marc Hendrikx n'était pas spécialement occupé à faire le match de sa vie.

Un sauvetage merveilleux signé De Vlieger plus tard, le grand Bob est à la réception d'une balle aussi longue que précise de ce Diable de Walter Baseggio. Peeters gagne son duel de géants avec Colin Hendry, et centre vers Marc Wilmots qui reprend victorieusement de la tête. Comme Roque Junior n'est pas dans les parages et qu'on n'est pas encore en train de faire trembler le Brésil, l'arbitre n'a aucune raison d'annuler le but de Willy. C'est 2-1, et la Belgique se remet à y croire.

Van Buyten, le bon timing

Les Diables poussent, et s'exposent aux contres locaux: Dheedene réussit un retour en catastrophe pour sauver la balle de match. Entre temps, Robert Waseige a fait monter Sven Vermant et, surtout, Daniel Van Buyten. Big Dan, c'est lui qui l'a lancé dans le grand bain de la D1 au Mambourg. C'est aussi lui qui l'a amené chez les Diables. Et ce 24 mars 2001, Daniel a décidé de lui dire merci.

On joue la 90e minute. Et cette phase, tous les Belges qui étaient devant leur écran ce jour-là s'en souviennent. Sven Vermant centre depuis la gauche. Daniel Van Buyten, qui traine dans le rectangle, saute aussi haut que Tia Hellebaut dans le nid d'oiseau de Pékin, et maltraite le cuir d'un coup de casque ravageur. C'est deux partout et avec les joueurs, c'est tout le pays qui se congratule pour ce qui reste sans doute le plus beau match nul du millénaire.

Dans les mois qui suivent, les Diables s'heurteront à l'écueil croate, avant de s'offrir la République Tchèque et un ticket pour Tokyo en barrages. Il y a douze ans, le retour d'Écosse rimait avec sourire radieux et Mondial à portée de main. Bis repetita ?

F.Chl et G.Ga.

09:27 Écrit par tackle on web dans Culture, Diables Rouges, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.