Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/07/2013

Le tour de D1 : présentation de Malines

dyn003_original_286_400_pjpeg_2574970_7f0192faa418c99092d53410dac6b003.jpgLe coup d’envoi de la saison 2013-14 de la Jupiler Pro League sera donné au stade Jan Breydel, le vendredi 26 juillet, où le Club Bruges recevra Charleroi. D’ici là, nous vous proposons de faire le tour du propriétaire des clubs de l’élite.Jamais, depuis la création des playoffs, Malines n’aura été en mesure de se qualifier pour le top 6 . En quatre années de compétition, les Sang et Or auront pourtant loupé le bon train de peu. Pour revenir à hauteur de la sixième place, il leur a manqué deux points en 2010, un seul en 2011 et neuf en 2012 et 2013. Avec, à chaque fois, une fin de saison moins brillante.


Les playoffs 1, sans en parler…

"Cette fois, notre objectif, on ne veut pas trop en parler" , avoue Maxime Biset, 27 ans, dont le contrat a été prolongé jusqu’en 2016. "Les autres années, on a toujours affirmé qu’on voulait atteindre les PO1, mais désormais, c’est une autre approche… On garde notre ambition pour nous. Cela nous réussira peut-être mieux. Malines fait partie des huit ou neuf équipes qui peuvent prétendre aux PO1. Mais nous devons être réalistes. D’autant que nous avons un début de calendrier très difficile (NdlR : contre le Standard, à La Gantoise, à Waasland-Beveren, contre le Club Bruges). Cela peut très bien se passer, comme très mal. Mais ce n’est pas parce qu’on n’aime pas trop parler de notre objectif que nous ne sommes pas ambitieux."

Présent depuis neuf années à Malines, Maxime Biset est désormais un des patrons de l’équipe. Promu capitaine lors du départ de Xavier Chen en Chine, l’Anversois connaît toute l’importance de son rôle. "Je communique beaucoup, c’est ma marque de fabrique. Le coaching, c’est dans ma nature. C’est différent d’un Julien Gorius qui était silencieux, mais qui parlait avec ses pieds. Moi, c’est avec les mots (rire) . À Malines, il y a beaucoup de joueurs de caractère. Ici ce n’est pas une personne qui décide, c’est le groupe. Mais s’il faut le faire, je prendrai la parole et je l’ai déjà fait."

La préparation se termine et a été plus agitée qu’à l’accoutumée. Malines avait pris pour habitude de réaliser ses transferts très tôt, ce qui n’a pas été le cas cette année. "C’est vrai, c’était difficile. Surtout au début avec le départ de Pedersen. Mais désormais on a Benjamin Mokulu, qui s’est très vite intégré. On a aussi une deuxième arrivée en attaque : Viktor Prodell. Deux bons transferts."

Des attaquants, Malines en aura bien besoin. Parce qu’à présent, les Sang et Or évolueront dans un nouveau système. Ils passent du 4-3-3 au 4-4-2. "C’est peut-être mieux parce que le danger viendra de deux personnes en attaque , analyse le capitaine. Il y a aussi plus de créativité. Ce sera un jeu plus offensif. On a besoin d’un peu de temps pour créer des automatismes entre nous. Cela s’est vu pendant les matchs de préparation, on a par exemple pris des buts évitables. Mais la sauce commence à prendre. C’est aussi un système qui demande plus d’énergie à l’équipe, surtout en perte de balle. Au milieu, ils courent énormément. Mais en possession c’est un très bon système."

Nouvelle approche, nouveaux joueurs, nouveau système. À Malines, on ne veut plus rater le bon train.

51ee730d3570ebbf8dfd1f96.jpg


L’homme à suivre : Mats Rits

Après des débuts intéressants avec le Beerschot en 2009, Mats Rits est parti (trop tôt ?) à l’Ajax en 2011. Blessé, le joueur de 19 ans n’a pas joué une seule rencontre officielle en deux ans. Pour relancer sa carrière, il a donc décidé de ne pas prolonger chez les Ajacides, choisissant Malines en janvier dernier. “J’ai fait le bon choix sur le plan sportif”, a-t-il déclaré lors de son arrivée. Avec déjà 12 rencontres pour Malines, il pourrait jouer un rôle important cette saison.

La stabilité avant tout

Arrivées : Glen Claes (Lierse), Sören Ihssen (White Star), Seweryn Michalski (Belchatow), Viktor Prodell (Atvidabergs), Benjamin Mokulu (Lokeren).

Départs : Robin Henkens (Waasland-Beveren), Nicklas Pedersen (La Gantoise), Olivier Renard (Charleroi), Boris Pandza (fin de contrat).

Amicaux : 22/06 Rijmenam - Malines 0-8, 23/06 GR Katelijne - Malines 0-8, 25/06 Rapid Leest - Malines 1-4, 29/06 Kampenhout - Malines 0-8, 02/07 Grimbergen - Malines 0-3, 06/07 Rupel Boom - Malines 0-9, 10/07 Bayer Leverkusen - Malines 2-0, 13/07 Vosselaar - Malines 1-3, 16/07 Malines - Ujpest 3-1, 21/07 Bordeaux – Malines.

Corentin Simon

51ee71c23570ebbf8dfd1f8e.gif

15:25 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, Belgique, JUPILER PRO LEAGUE, MERCATO, PORTRAITS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.