Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/07/2013

La Ghelamco Arena, le superbe nouvel écrin de La Gantoise

N’ayons pas peur des mots : c’est un grand, un très grand événement pour le football belge. Mercredi, Gand inaugurera son nouveau stade avec un match amical contre Stuttgart. C’est la première fois depuis… 38 ans (avec l’Olympia Stadion à Bruges) qu’un nouveau stade est construit en Belgique. Il était grand temps !

Les ouvriers se sont livrés à une véritable course contre-la-montre, mais la Ghemlaco Arena sera bien prête à temps. Aujourd’hui, le stade est achevé à 96 % et mercredi soir, seules quelques finitions resteront à faire.

"Je me rappelle très bien d’une conversation avec Ivan De Witte et Michel Louwagie" , raconte Michel Preud’homme au sujet de ses ex-dirigeants. "Je leur ai dit : votre nouveau stade, c’est comme le monstre du Loch Ness : on en parle beaucoup, mais je ne suis pas sûr qu’on le verra un jour ! Heureusement, j’avais tort."

gand.jpg

L’accouchement fut en effet difficile. Et très long. Il a demandé énormément de patience, d’énergie et d’argent aux différents acteurs du projet. Surtout à Ivan De Witte, qui a dû faire preuve de diplomatie pour ménager les différentes susceptibilités politiques. "Quand je vois tout ça, je ne peux m’empêcher de ressentir une immense satisfaction" , a confié Ivan De Witte à nos confrères du Nieuwsblad . "Je peux à peine y croire, ça me rend ému. À l’époque, le club avait 23 millions de dettes, un budget de 6 millions et seulement 5.000 supporters… Durant la première époque de Sollied, nous avions entamé la préparation avec un noyau de… neuf joueurs ! Nous sommes devenus un tout autre club. Je suis un président fier."

La fierté a un prix : la construction de la Ghelamco Arena a coûté 85 millions d’euros. Une bonne partie a été financée par l’entrepreneur Ghelamco, qui a réalisé les travaux et donné son nom à l’arène. Gand a tout de même dû débourser 17 millions de sa poche, soit un emprunt annuel de 1,6 à 2,7 millions à rembourser.

Pour y parvenir, le club compte sur deux sources de revenus liées au ticketing. D’abord les abonnements : le point d’équilibre est à 14.000. Tout ce qui viendra en plus sera du bonus. L’autre moyen de faire rentrer du cash face au stade, ce sont les places VIP. Elles peuvent permettre au club de rentrer dans un cercle vertueux : plus de VIP, ça veut dire plus de partenaires commerciaux. Et donc un budget qui pourrait grimper à la hausse dans les prochaines années, peut-être même assez pour venir titiller sportivement les autres grands clubs du pays.

En termes de stade, il n’y aura en tout cas pas l’ombre d’un doute : Gand sera qualitativement le numéro un. La Ghelamco Arena a tous les atouts des stades européens les plus modernes. "Nous ne sommes pas basés sur un stade en particulier" , précise De Witte. "Mais on retrouve certains aspects du stade du Bayern Munich et nous sommes aussi beaucoup allés voir du côté des Pays-Bas."

Gand a aussi décidé d’innover. Au deuxième étage, on trouve par exemple une très longue promenade en verre, qui offrira aux supporters la possibilité de se restaurer. "Les pourtours, en verre, c’est unique en Europe. Même le Real Madrid a du béton autour de ses allées."

gand1.jpg

Cette promenade a en effet de quoi impressionner. Et rien n’y a été laissé au hasard. "Les études ont montré que sur du poly-béton, une sensation de lourdeur s’installait dans les jambes après une vingtaine de minutes. Voilà pourquoi nous avons décidé de mettre du carrelage à cet endroit. Comme ça nos supporters pourront rester pour boire tranquillement leur bière et même suivre les résumés d’après-match…"

La modernité de l’arène se mesure aussi aux efforts dans la finition. Le stade disposera ainsi de 182 écrans plats. Autour du terrain, deux écrans LED de 45 mètres carré seront multifonctions. "Ils afficheront bien sûr le score, mais si nous jouons le samedi à 20h, nos supporters pourront très bien venir voir sur écran le match du Standard à 18h, par exemple."

Last but not least , le troisième étage disposera, pour les VIP d’un restaurant où les repas seront préparés par un chef étoilé. "La vue y est aussi fantastique" , se félicite Ivan De Witte. "Même à Saint-Guidon, ils n’ont pas de restaurant avec vue directe sur le terrain…"

Comme pour mieux célébrer son nouveau départ, le club dévoilera également un nouveau logo mercredi. Ce n’est peut-être qu’un stade, mais celui-ci donnera certainement une toute nouvelle dimension à La Gantoise.

Benoît Delhauteur

 

11:07 Écrit par tackle on web dans INSOLITE, JUPILER PRO LEAGUE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.