Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/07/2013

Les Diables rouges vont parcourir plus de 185.000 km

Il paraît qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Et Alex Ferguson est loin d’être stupide.

Il y a un peu moins de 20 ans, l’Écossais était allé voir les dirigeants de Manchester United pour se plaindre du programme d’avant-saison trop chargé en kilomètres à son goût.

Les destinations de l’époque ? Irlande, Écosse, Wolverhampton et Londres, autant de points de chute qui prêtent à sourire quand on sait que cet été, en un peu plus de trois semaines, les Red Devils vont s’enfiler l’équivalent d’un tour du monde avec 40.224 km, de Bangkok à Stockholm, en passant par Sydney, Yokohama ou Hong Kong.

Un exemple parmi d’autres d’une tendance de plus en plus lourde : cet été, les clubs de Premier League vont avaler les kilomètres comme jamais avec une moyenne de 16.000 bornes soit l’équivalent d’un Bruxelles - Sydney. "Interrogez n’importe quel manager du Big Four sur le calme qu’ils aimeraient avoir en préparation et vous pouvez parier des dollars ou des yens qu’ils ne voudront pas de ces tournées lointaines" , remarquait, dans sa chronique dans The Sun, Harry Redknapp.

Même Arsène Wenger s’y est resigné. "Le groupe va vivre ensemble dans un environnement complètement différent. Il est important d’avoir ce genre d’expérience" , positive le manager d’Arsenal.

"J’ai résisté longtemps mais comme la Premier League se mondialise de plus en plus, il est important de développer notre base de supporters. La Chine est un pays où le football se développe massivement. La Premier League est une marque mondiale et on ne peut passer à côté d’un tel pays."

La Premier League a pris les choses en main depuis 2003 en organisant chaque été des années impaires le Barclays Asia Trophy , qui se tient à Hong Kong cette année. Des initiatives privées comme l’ International Champions Cup aux USA (voir par ailleurs) ont également vu le jour.

Et les clubs savent aussi tout le bénéfice qu’ils peuvent tirer de ces lucratives tournées qui sont aussi une sorte de service après-vente de leurs plantureux revenus issus des droits télé à l’international, passé de 600 millions d’euros sur la période 2010-2013 à 1,6 milliard pour les trois ans à venir.

mais les intérêts propres des clubs sont considérables. Voir van Persie et consorts faire un détour par le Japon est loin d’être un hasard puisque Manchester United a signé en avril un contrat avec Gloops, un éditeur de jeu vidéo nippon.

Idem pour le FC Barcelone qui disputera deux rencontres en Malaisie et en Thaïlande, une initiative encouragée et parrainée par Qatar Airways, son nouveau sponsor principal qui vise ses deux marchés.

Une opération gagnante-gagnante en terme d’image mais aussi financièrement. Si les clubs sont très discrets sur les sommes qu’ils récoltent, la tournée catalane effectuée il y a deux ans aux USA a fait rentrer dans les caisses 1 million d’euros par match. Preuve que les tournées ne sont pas près de s’arrêter.

Jonathan Lange

51de8d3d35707f483cac9b24.jpg


15:13 Écrit par tackle on web dans Belges à l'étranger, Diables Rouges, INSOLITE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.