Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/06/2013

Les Belgique - Yougoslavie, Serbie et Monténégro, Serbie du passé

1784192_full-lnd.jpgSuite de notre série consacrée aux précédents matchs ayant opposés notre équipe nationale à ses adversaires sur la route du Mondial 2014. Ce vendredi, c'est la Serbie, un adversaire qui a changé de nom à trois reprises en raison de la Guerre ayant ravagé les Balkans au début des années 1990. La Belgique aura donc affronté la Yougoslavie (avec des croates, slovènes, bosniens, monténégrins et serbes), la Serbie Monténégro et la Serbie sous sa forme actuelle. La première rencontre à domicile entre la Yougoslavie et la Belgique date du 29 mai 1938.


Cet article ne prendra en compte que les matchs qui se sont disputés sur le sol belge. Pour rappel, voici le rappel de tous ceux qui se sont disputés là-bas.

Belgique-Yougoslavie: 2-2

Date et lieu : 29 mai 1938, Amical, Stade du Jubilé, Bruxelles (12.076 spectateurs)

Belgique: Badjou, Paverick, Petit, Van alphen, Stijnen, De Winter, Vanden Wouwer, Voorhoof, Capelle, Braine, Buyle

Sélectionneur : J. Butler 

Yougoslavie: Glaser, Higl, Dubac, Lechner, Jazbec, Kokotovic, Sipos, Petrovic, Matosic, Antolkovic, Perlic

Sélectionneur: S. Popovici

Buts : 4' Capelle (1-0), 26' Petrovic (1-1), 67' Vanden Wouwer (2-1), 77' Matosic (2-2)

stadecentenaire1935_petit.jpgLe résumé: Un an après leur tout premier affrontement qui s'était déroulé à Belgrade, Belges et Yougoslaves se retrouvent pour uen nouvelle joute amicale. Une nouvelle fois, les 90 minutes ne permettront pas d'avoir un vainqueur, mais le spectacle et les buts sont néanmoins au rendez-vous dans ce match qui se disputait au Stade du Jubilé, ancêtre du Heysel et de l'actuel stade Roi Baudouin.

Pour sa 30e sélection, Jean Capelle ouvrait le score à la 4e minute. L'attaquant qui a effectué toute sa carrière sous la liquette du Standard était déjà le buteur belge lors de la toute première rencontre entre les deux pays. Le deuxième buteur belge était Charles Vanden Wouwer qui inscrivait son premier pion pour la Belgique. Le joueur du Beerschot marquera encore une fois pour notre pays et participera au 1/8 de finale de la Coupe du Monde 1938. Ce match sera aussi le dernier de Jean Petit.

Belgique-Yougoslavie: 1-3

Date et lieu : 14 mai 1953, Amical, Stade du Heysel (39.435 spectateurs)

Belgique: Seghers, Dries, Van Brandt, Huysmans, Carré, Mees, Lembrechts, Mermans, Coppens, Anoul, Janssens

Sélectionneur:  Bill Gormlie 

Yougoslavie: Stojanovic, Stankovic, Crnkovic, Cajkovski, Horvat, Boskov, Rajkov, Veselinovic, Vukas, papec, Zebec

Comité de sélection Yougoslavie: M. Arsenijevic, L. Lemesic, A. Tirnanic Bill

Buts : 10' Vukas (0-1), 21' Rajkov (0-2), 43' Vukas (0-3), 88' Anoul (1-3)

200px-Vukas.JPGLe résumé : Quinze après leur dernier duel à Bruxelles, les deux pays se retrouvent à nouveau pour une rencontre amicale. Les Diables Rouges sont alors entrainés par Bill Gormlie. Cet Anglais, ancien gardien de but de Blackburn, restera finalement 6 ans sur le banc de notre équipe nationale (entre 1947 et 1953). Son nom évoque aussi de bons souvenirs du côté d'Anderlecht puisqu'il y a remporté 5 titres (1951, 54, 55, 56, 59) et a lancé la carrière d'un certain Paul Van Himst. Autre exploit des mauves sous sa houlette, une victoire sur la pelouse d'Arsenal. Anderlecht était la première équipe européenne à y parvenir.

Ce Belgique - Yougoslavie ne restera pas dans les bons souvenir de nos Diables Rouges. A la mi-temps, les joueurs de Balkans menaient déjà 0-3 grâce notamment à un doublé de Bernard Vukas. Cet ailier gauche d'Hadjuk Split a fait trembler les filets à 22 reprises lors de ses 58 apparitions sous le maillot yougoslave. A deux minutes de la fin, Pol Anoul, qui évoluait alors au FC Liège réduisait l'écart à deux buts. Il marquera à 20 reprises en équipe nationale.

Belgique-Yougoslavie: 0-1

Date et lieu: 31 mars 1963, Qualifications Euro 1964, Stade du Heysel (24.583 spectateurs)

Belgique: Nicolay, Heylens, Cornelis, Hanon, Verbiest, Lippens, Stockman, Vandenberg, van Hismt, Jurion, Puis

Sélectionneur: Arthur Tuur Ceuleers

Yougoslavie: Soskic, Tomic, Fazlagic, Vasovic, Perusic, Samardzic, Pavlic, Galic, Melic, Skoblar, Popovic

Comité de sélection Yougoslavie: Ljubomir Lovrić , Prvoslav Mihajlović , Hugo Ruševljanin

But: 20' Galic (0-1)

milan-galic-partizan-001-13158.jpgLe résumé : C'était la dernière chance pour les Diables Rouges de participer à l'Euro 1964. Malgré les présences de Paul van Himst, Jef Jurion et Wilfried Puis, la Belgique ne parviendra jamais à prendre à défaut l'arrière garde des Balkans. Le but de Milan Galic dès la 20e minute a rapidement mis les nôtres en difficultés. Ils ne s'en relèveront jamais.

Pour la petite histoire, le buteur yougoslave évoluait au Standard de Liège à cette époque. Il a d'ailleurs laissé de bons souvenirs aux supporters rouches puisqu'il a inscrit 41 buts en 111 rencontres lors de ses  4 années passées à Sclessin. En sélection, Milan Galic affiche des stats impressionnantes : 37 buts en 51 sélections. Efficace.

Au final, les Diables Rouges verront leur route vers l'Euro s'arrêter à Bruxelles avec cette défaite. Mais les Yougoslaves n'iront pas beaucoup plus loin puisqu'il seront sortis au tour suivant par la Suède. Le pays connaîtra encore deux années de vaches maigres avec la Coupe du monde en Angleterre avant d'atteindre une nouvelle fois la finale d'un championnat d'Europe en 1968.

Belgique-Yougoslavie: 3-0

Date et lieu : 16 octobre 1968, Qualifications Mondial 1970, Stade Emile Versé (20.233 spectateurs)

Belgique: Trappeniers, Heylens, Dewalque, Peeters, Thissen, van Moer, Polleunis, Semmeling, Devrindt, van Himst, Puis

Sélectionneur: Raymond Goethals

Yougoslavie: Curkovic, Cvek, Jevtic, Trivic, Holcer, Pavlovic, Petkovic, Osim, Zambata (46' Boskovic), Acimovic (46' Rora), Dzajic

Sélectionneur: Rajko Mitic

Buts: 35' et 73' Devrindt (0-2), 84' Polleunis (0-3)

Cartes rouges: Heylens (B), Trivic (Y), Dzajic (Y)

Johan_Devrindt_1971.jpgLe résumé : Un match musclé. Voilà ce qu'on pourrait retenir de ce match comptant pour les "éliminatoires" de la Coupe du monde 1970. Georges Heylens a donné un coup de pied à Trivic qui venait juste de le découper en deux lors d'un tacle. L'arbitre n'a pas fait de jaloux en renvoyant les deux lascars aux vestiaires. Parmi les autres incidents ayant émaillé la rencontre, on retiendra le crachat sur Jean Thissen et  le coup de manchette reçu par Léon Semmeling.

Malgré ces incidents, ce match restera comme l'un de ceux qui ont marqué l'histoire de notre équipe nationale. L'un des trois meilleurs à l'époque selon Raymond Goethals. La Yougoslavie était en effet l'une des meilleures formations du Vieux Continent puisqu'elle avait été finaliste de l'Euro 68 qui s'était terminé quelques semaines plus tôt. L'attaquant d'Anderlecht Johan Devrindt a inscrit un doublé lors de cette rencontre. Il marquera à 15 reprises en équipe nationale. Odilon Polleunis était le 3e buteur de   la soirée. Ce dernier était d'ailleurs le seul joueur aligné ce soir là à ne pas jouer au Standard ou Anderlecht. Il évoluait à Saint-Trond.

Au final, les petits belges iront finalement à Mexico malgré une lourde défaite 4-0 à Belgrade. Les Diables Rouges termineront même premiers de ce groupe 6 devant les Yougoslaves, l'Espagne et la Finlande. C'était la première fois depuis 16 ans et l'édition suisse que les Belges participaient à une Coupe du monde.

Belgique-Yougoslavie: 2-0

Date et lieu : 13 juin 1984, Euro 1984, Stade Félix Bollaert (35.000 spectateurs)

Belgique: Pfaff, Grün, Clijsters (34' Lambrichts), De Greef, De Wolf, Scifo, Vandereycken, Ceulemans, Vercauteren, Claesen, Vandenbergh

Sélectionneur: Guy Thys

Yougoslavie: Simovic, Stojkovic, Gudelj, Katanec, Zajec, Hadzibegic, Vujovic (76' Cvetkovic), Sestic, Susic, Bazdarevic (59' Stojkovic), Halilovic

Sélectionneur: Todor Veselinovic

Buts: 28' Vandenbergh (1-0), 44' Grün (2-0)

football-michel-dewolf-clijsters-img.jpgLe résumé : Les Diables Rouges n'ont pas raté leur entrée dans cet Euro en s'imposant avec autorité contre les Yougoslaves. C'est l'inévitable Erwin Vandenbergh qui a délivré les nôtres à la 28e. Juste avant le repos, c'est Georges Gün qui a doublé la mise pour sa ... première sélection. Le jeune défenseur incarnait la nouvelle génération que voulait lancer Guy Thijs puisque Enzo Scifo, titulaire lui aussi n'en était qu'à sa deuxième sélection. Les deux joueurs s'étaient surtout distingué avec Anderlecht puisqu'ils avaient remporté la Coupe UEFA en 1983.

Au final, ce sera le seul résultat positif de nos Diables sur les pelouses hexagonales. La Belgique s'effondre ensuite en deuxième mi-temps contre le Danemark (3-2) alors qu'elle menait de deux buts avant le repos. Cette désillusion face aux nordiques explique sans doute en partie la véritable humiliation subie à Nantes contre les Français à l'occasion du dernier match de poule (5-0). Les Bleus emmenés par Michel Platini étaient certes les plus forts du tournoi puisqu'ils l'ont remporté, mais rien ne justifiait une telle déroute. Deux ans plus tard, les deux équipes se retrouveront pour la petite finale de la Coupe du monde. La France gagnera ce match, mais sur un score moins sévère.

Belgique-Yougoslavie: 1-3

Date et lieu : 19 mai 1986, Amical, Stade du Heysel (10.000 spectateurs)

Belgique: Pfaff, Gerets (46' Grün), Renquin (46' F. Van der Elst), Demol (46' Broos), Vervoort (46' De Wolf), L. Van der elst (46' Scifo), Vandereycken (46' Clijsters), Vercauteren, Claesen, Vandenbergh, Ceulemans

Sélectionneur: Guy Thys

Yougoslavie: Ljukovcan, Miljus, Baljic, Jankovic, Elsner, Radanovic, Skoro (81' Kajtaz), Gracan (67' Gudelj), Sliskovic (78' Vulic), Bazdarevic, Vujovic (81' Mrkela)

Sélectionneur: Ivan Osim, Ivan Toplak

Buts : 7' Skoro (0-1), 23' Gracan (0-2), 27' Vujovic (0-3), 60' Claesen (1-3)

Le résumé : Pour ce dernier match avant le Mexique, Guy Thys a des raisons d'être inquiet. Dans un stade du Heysel qui est loin d'avoir fait le plein, ses ouailles ont complètement sombré en première mi-temps puisque les Yougoslaves mènent tranquillement 0-3. A la pause, il donnera du temps de jeu aux jeunes Vervoort et Demol qui joueront ensuite un rôle important au Mexique. Nico Claesen sauvera l'honneur des nôtres à l'heure de jeu. Une chose est sûre. Ce soir là, aucun observateur n'imaginait que les Diables Rouges atteindraient le stade des 1/2 lors du tournoi mondial.

Belgique-Yougoslavie: 1-0

Date et lieu : 27 mai 1989,  Amical, Stade du Heysel (20.335 spectateurs)

Belgique: Preud'Homme, Sanders, Albert, De Sart, Versavel, Emmers, F. Van der Elst, Vervoort, Scifo (46' Van der Linden), Degryse (76' Veyt), Ceulemans (46' Nilis)

Sélectionneur: Guy Thys

Yougoslavie: Ivkovic ( 46'Omerovic), Stanojkovic, Spasic (46' Vujacic), Jankovic, Durovski, Brnovic, Vujovic, Susic, Jakovljevic, Stojkovic (46' Savicevic), Milojevic

Sélectionneur: Ivan Osim

But : 77' Van der Linden sur pénalty (1-0)

Le résumé : Un pénalty converti par Marc Van der Linden. Voilà tout ce qu'on retiendra de cette joute amicale qui sentait bon la fin de saison. Quelques semaines avant, le FC Malinois venait de remporter le titre de champion de Belgique. Logiquement, Guy Thys avait donc teinté son onze de base d'un peu de Sang et Or puisqu'on retrouvait quatre malinois : Sanders, Preud'Homme, Versavel et Emmers. Danny Veyt, monté au jeu juste avant le pénalty de Van der Linden, disputait ce soir là son dernier match sous les couleurs nationales.

Belgique-Serbie et Monténégro 0-2

Date et lieu: 17 novembre 2004, Qualifications Mondial 2006, Stade Roi Baudouin (28.350 spectateurs)

Belgique: Proto, De Cock, Kompany, Simons, Deschacht (28' Daerden), Bisconti (59' Pieroni), Baseggio, Clément, Van Der Heyden, Buffel, Sonck (66' Huysegems)

Sélectionneur: Aimé Antheunis

Serbie et Monténégro: Jevric, Dragutinovic, Mladenovic, Dordevic, Vidic, Gavrancic, Koroman (56' Duljaj), Milosevic (27' Kezman), Stankovic, Dordevic, Vukic, Markovic

Sélectionneur: I. Petkovic

Buts: 10' Vukic (0-1), 60' Kezman (0-2)

Le résumé : Pour son premier match avec les Diables Rouges, Silvio Proto n'a préservé ses filets que 10 minutes. Le temps d'une perte de balle d'Olivier Deschacht et d'une passe dans le dos de Kompany et Simons. Vukic, seul face au portier de La Louvière ouvrait le score d'un joli pointu. C'est Mateja Kezman qui a doublait la mise à l'heure de jeu d'une belle frappe croisée. Ce dernier a pris sa retraite l'an dernier après une dernière pige à South China, un club d'Hong Kong.

Au final, la Belgique manquera sa première Coupe du monde depuis 1982. Un triste exploit qui trouve encore son prolongement actuellement en espérant que l'édition de 2014 soit celle du grand retour de notre pays. Les Diables Rouges finiront à la 4e place de leur groupe loin derrière le duo Serbie et Monténégro/Espagne et même derrière la Bosnie. Cette campagne sera aussi marquée par quelques résultats assez pitoyables comme le match nul 1-1 à domicile contre la Lituanie et la défaite en Bosnie. Aimé Anthuenis dira au revoir à la sélection et cèdera le flambeau à René Van der Eycken.

22 août 2007, Belgique-Serbie 3-2

Date et lieu : 22 août 2007, Qualifications Euro 2008, Stade Roi Baudouin, Bruxelles  (19.202 spectateurs)

Belgique: Stijnen, Hoefkens, Kompany, Simons, Vermaelen;  Defour (84' M. Mpenza), Geraerts, Mundigayi, Goor, Mirallas (66' Vanden Borre), Dembélé (88' Lombaerts)

Sélectionneur: René Vandereycken

Serbie: Stojkovic, Rukavina, Dragutinovic, Vidic, Krstajic, Kovacevic, Kuzmanovic, Jankovic, Koroman (55' Krasic), Lazovic (70' Smiljanic), Pantelic (55' M. Jovanovic)

Sélectionneur: Javier Clemente

Buts : 9' Dembele (1-0), 29' Mirallas (2-0), 73' Kuzmanovic (2-1), 87' Dembele (3-1), 90' Kuzmanovic (3-2)

624_341_8c7e27902b10d78014c06e30e122a3f5-1350029897.jpgLe résumé: Largué dans la course à la qualification pour l'Euro 2008, la Belgique donnait une chance à sa jeune génération prometteuse de montrer ce qu'elle avait dans le ventre. De l'équipe actuelle, on retrouvait Vincent Kompany, Thomas Vermaelen, Nicolas Lombaerts, Steven Defour, Kevin Mirallas et Moussa Dembele. Ces deux derniers encore novices au sein de l'équipe A inscrivaient leurs premiers buts. Au final, les Diables Rouges remportaient une victoire de prestige qui laissait augurer un bel avenir pour la prochaine campagne qualificative pour la Coupe du monde 2010. Du moins, c'est ce qu'on pensait encore naïvement à l'époque.

Au final, Caramba, encore raté. Les Belges loupent encore un tournoi international, mais surtout le jeu prôné et les choix de René Van der Eycken interpellent la Belgique entière. La Belgique ne finira que 5e de son groupe derrière la Pologne, le Portugal, la Serbie (éliminée) et la Finlande (éliminée). La campagne sera aussi marquée par quelques résultats peu flatteurs comme le 4-0 encaissé au Portugal, la défaite en Finlande ou le 0-0 inaugural au Parc Astrid contre le modeste Kazakhstan. Ce résultat inspirera d'ailleurs cette citation célèbre de maître René : "Nous sommes premiers du groupe". Forcément, avec un seul match de disputé dans le groupe... Notre fédération continuera le massacre en laissant encore Van der Eycken deux ans à la barre de notre équipe nationale. Avec une nouvelle désillusion lors de la campagne qualificative pour le Mondial 2010...

12:05 Écrit par tackle on web dans Belgique, Culture, Diables Rouges, MONDIAL 2014, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.