Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2013

Real Madrid - Borussia Dortmund 2-0: le bulletin de notes du BVB

Borussia-Dortmund-vs-Real-001.jpgWeidenfeller 7,5 : S'il a une tête à jouer le rôle d'un inspecteur de police en veste de cuir dans une série produit par la ZDF, il fut encore une fois déterminant pour ses couleurs en effectuant une première grosse sortie devant Higuain à la 4e et en effectuant un arrêt-réflexe un peu chanceux devant Ronaldo 10 minutes plus tard. La suite de son match a été plus tranquille avant les 10 dernières minutes où il a été contraint de se retourner à deux reprises sans que sa responsabilité ne soit engagée. Grâce à sa lecture du jeu, il a encore effectué une belle intervention devant Ronaldo à la 70e et sorti deux, trois ballons chauds des poings dans les dernières minutes. Un vrai match de roublard pour celui qui n'aura cessé de perdre du temps en dégageant les ballons ou en effectuant certains plongeons. Malgré cette finale de Champion's League, Roman restera cependant le grand incompris du football allemand. Né entre Oliver Kahn et Manuel Neuer, il n'a jamais connu les joies d'une sélection avec la Mannschaft parce qu'entre ces deux époques Joachim Low préférait accorder sa confiance à un type qui faisait boire de la bière à sa gamine de deux ans, Jens Lehmann, et à un gars qui s'est suicidé, Robert Enke. Et en plus on lui a aussi préféré des Timo Hildebrand ou des Tim Wiese pour le poste de doublure. Moche.

Piszczek 6,5 : Comme à l'aller l'international polonais a d'abord balayé devant sa porte avant de se porter vers l'offensive. Quelques fois malmené par la vitesse de Ronaldo ou Coentrao, il ne s'est jamais privé de se lancer dans des courses vers l'avant histoire d'apporter un apport offensif qu'il aura traduit par quelques mauvais choix. Sinon à part ça, le patronyme du marathonien polak rapporte 39 points au Scrabble.

Hummels 8: Oublié sa boulette de l'aller, le défenseur central a joué au niveau qu'on lui connaissait. Impérial de la tête, intransigeant dans les duels, souverain en couverture de balle, souvent impeccable à relance, il est élégant même quand il dégage le ballon en touche ou commet un hands à l'entrée du rectangle sans que M.Webb ne le remarque. Pas étonnant que le Barça ou son club formateur, le Bayern, le courtisent assidument. Maintenant, Mats, pourquoi partir ? Contrairement à Götze, tu n'es pas Bavarois et en plus tout le monde sait bien que Jürgen Klopp est meilleur que Tito Vilanova ou Pep Guardiola. La Rhénanie-du-Nord, c'est ta région et t'es sans doute le seul qui est prophète en son pays.

Subotic 6,5: Début de match un peu compliqué pour le Serbe qui n'était pas vraiment à l'aise dans le premier quart d'heure avec un Real jouant plus dans les petits espaces et dans son dos. Mais quand les Merengue ont eu besoin de souffler et ont commencé à balancer des ballons aériens, l'homme au serre-tête a quasiment tout repoussé. On l'aura seulement pris à défaut dans ce domaine sur une belle anticipation de Kakà. En revanche, il a quelque peu souffert lors de la montée de Benzema en étant en devancé par celui-ci sur le premier but. Rebelote sur le deuxième où il défend un peu bas et se retrouve trop court pour contrer l'envoi de Sergio Ramos. Plus peur que de mal finalement.

Schmelzer 5: Le cousin capillaire allemand de Jaroslav Plasil et de Christian Poulsen n'est pas milieu de terrain. Comme son alter ego sur le côté droit, il accumule les kilomètres et se bat comme un beau diable. Mais les accélérations de Di Maria lui ont fait mal et certaines de ses relances auraient pu être fatales au BVB comme celle de la 4e minute où Weidenfeller doit intervenir devant Higuain. Sur le but de Benzema, Schmelzer oublie complètement Özil qui a ensuite tout le loisir de centrer. Une prestation qu'il ne mentionnera pas spécialement sur son CV.

Gündogan 7,5: Avant le tirage des 1/2 finale, un de vos potes un peu illuminé, fan de bretzels, de Kosmische Musik et de Heavy Metal vous avait dit : "Tout le monde parle de Reus, Lewandowski ou Götze, mais Gündogan, c'est le successeur de Schweinsteiger". Après avoir vu le match aller du métronome du BVB, vous aviez alors reconnu modestement que vous n'y connaissiez finalement pas grand chose au foot. Ce soir, vous pouviez enfin apprécier les qualités du garçon à leurs justes valeurs. Impressionnant à la récupération, il a orienté avec justesse le jeu de son équipe dans les transmissions courtes, mais un peu moins dans les longs services. A l'heure de jeu, il a loupé une grosse occasion, il est vrai magnifiquement sauvée par Diego Lopez, après un bel effort de Reus. Finalement, qui regrette encore Nuri Sahin ?

Ligue-des-champions-2e-finale-pour-Dortmund-le-Real-encore-elimine_image_article_large.jpgBender 7: Bender n'est pas le dernier des dinosaures. Sven n'est même pas meilleur que son frère jumeau évoluant au Bayer Leverkusen, mais il jouera une finale de Ligue de Champions. Celui qui s'érige comme le successeur naturel de Sebastian Kehl a de nouveau couru partout et fait valoir son sens du placement pour gratter un nombre incroyable de ballons quitte à le faire dans ses 16 mètres alors que Modric plongeait dans l'espoir de se voir accorder un pénalty. Guerrier dans l'âme, il a cependant du quitter la pelouse du Bernabeu sur une civière après avoir été touché à la cheville. Quand ça fait mal, ça fait mal.

Blaszczykowski 5: Celui que les journalistes fainéants préfèrent appeler Kuba histoire d'éviter de mélanger les s, c et z de son nom de famille n'a toujours pas retrouvé le niveau qui lui avait permis de s'ériger comme l'un des ailiers les plus virevoltants de la Bundesliga. Offensivement, il a raté tout ce qu'il a entrepris aussi bien dans les combinaisons que dans le dernier geste. Mais il a compensé cette inefficacité en se battant sur chaque ballon et en couvrant son compatriote Piszczek quand il avait décidé de partir dans une de ses chevauchées. Sinon à part ça, son patronyme rapporte 72 points au Scrabble. Il peut donc bien avoir la moins bonne note de son équipe.

Götze n.c : Le petit prodige allemand dont les maillots sont brûlés depuis un peu plus d'une semaine en raison de son prochain départ au Bayern n'aura pas distribué ses caviars très longtemps. Blessé après seulement 12 minutes, il devait céder sa place à Großkreutz. Maintenant, tout le monde l'attend au tournant en cas de probable finale contre son futur employeur.

Reus 7,5: Le milieu offensif a de nouveau été époustouflant sur le plan de la condition physique. Savant mélange entre un sprinteur et un coureur de fond, jouant tant sur la largeur que dans la profondeur, il a été un cauchemar pour la défense du Real avec ses accélérations, ses dribbles et ses appels de balle. Surtout quand l'ensemble du bloc madrilène n'a plus été capable d'effectuer le même pressing que pendant la première demi-heure. Il a réussi à créer quelques bons décalages et a  notamment lancé Lewandowski qui a heurté la barre. Mais en plus de son apport offensif, Reus n'hésite pas à revenir défendre quand son équipe en a besoin. Et ça, pendant que Mesut Özil et ses poches sous les yeux reviennent en trottinant. Sinon à part ça, il s'en fout que son nom ne rapporte pas grand chose au Scrabble.

Lewandowski 6: Si Messi s'est tatoué les mains de son gamin sur son mollet, l'attaquant polonais pourrait presque en faire de même sur le visage avec les paluches de Sergio Ramos. Après avoir humilié Pepe à l'aller, Lewandowski a vite compris que son opposant espagnol était prêt à utiliser tous les moyens pour qu'il ne brille pas. Une mission parfaitement accomplie en première mi-temps puisque le Polonais n'a eu aucune occasion. En deuxième, Ramos a eu plus de mal à le contenir et sans la barre transversale de Diego Lopez, le Polonais claquait son 5e but en deux rencontres. Mais à l'image de cette occasion et des deux autres qu'il a ratées par après, ce n'était pas sa soirée. Il faut dire que celui qui sera l'acteur d'un des principaux feuilletons du mercato estival avait déjà joué tout son récital à l'aller avant  Sinon à part ça, comme pour Piszczek, son patronyme rapporte 39 points au Scrabble.

Großkreutz 6: Rentrer après seulement 12 minutes en remplacement du joueur le plus doué de son équipe n'est jamais une tâche aisée. Mais l'ailier gauche allemand s'en est acquitté comme il le pouvait. Quand l'Essien aboie, le Großkreutz ne le laisse pas passer. Car c'est surtout défensivement qu'il a accompli son boulot en n'hésitant jamais à venir prêter main forte à un Schmelzer à la peine. En possession de balle, il s'est contenté de jouer simplement avec Reus et sans prendre de risque. Ce qui ne l'a pas empêché de cochonner deux possibilités intéressantes de contre à la fin de la première mi-temps. Sinon à part ça, il vaut combien au Scrabble ce ß ?

Kehl n.c: A Dortmund depuis 12 ans, ce fidèle serviteur connaît le plus beau moment de sa carrière après avoir traversé les périodes de doute accompagnant les longues blessures. Une montée juste histoire d'augmenter la moyenne d'âge parce qu'on a dit que le BVB manquait d'expérience à ce niveau.

Felipe Santana n.c: Cette fois, on ne lui demandait pas d'inscrire un vieux but de raccroc sur hors-jeu afin d'assurer la qualification des siens, mais juste de faire le ménage quelques minutes en fin de rencontre. Il aura expédié en touche un ballon de la tête. Moche, mais ça mériterait presque un 10/10

F.Chl.

23:40 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, Bulletin de notes, CHAMPION'S LEAGUE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le Real s'est réveillé trop tard face à Dortmund (2-0)

Le Borussia Dortmund s'est qualifié pour la finale de la Ligue des champions en dépit de sa défaite 2 à 0 sur le terrain du Real Madrid, mardi soir au stade Santiago Bernabeu, grâce à son large succès à l'aller (4-1).

Les buts du Real ont été marqués par le Français Karim Benzema à la 83e minute et Sergio Ramos (88e). Le Borussia affrontera en finale, le 25 mai à Wembley, soit le Bayern Munich, vainqueur 4-0 de l'autre demi-finale à l'aller, soit le FC Barcelone, qui s'affrontent mercredi soir au Camp Nou.

C'est la deuxième saison d'affilée que le Real de José Mourinho échoue en demi-finales de la C1. La saison passée, il s'était incliné devant un autre club allemand, le Bayern Munich.

Le Borussia, dominé pendant les 20 premières minutes, s'est ensuite repris pour se créer même deux très belles occasions (une barre transversale et une parade du gardien madrilène).

Le Real Madrid, 2e à 11 points du FC Barcelone en championnat d'Espagne, n'a plus que la Coupe du Roi (finale contre l'Atletico Madrid) pour sauver sa saison.

23:14 Écrit par tackle on web dans ALLEMAGNE, CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les plus folles remontées du Real Madrid

Malgré deux "kolossal" victoires allemandes lors des 1/2 finales aller de Champions League, le Real Madrid et le FC Barcelone espèrent réaliser le come-back du siècle lors des matchs retour.

Pour les Catalans, la qualification semble irréelle. Le Bayern est sur une autre planète cette saison et jamais une équipe battue 4-0 à l'aller n'a réussi à se qualifier par la suite.

Pour le Real, par contre, il existe des précédents qui entretiennent l'espoir des Madrilènes. Ce mardi soir, les hommes de Mourinho tenteront de s'inspirer de La Corogne, Barcelone ou même des Real de 1984 et 1985!

Les remontées fantastiques de l'histoire du foot

1984: Real Madrid - Anderlecht

Les supporters anderlechtois n’ont pas oublié cette folle soirée où le duo Scifo-Vercauteren fait merveille au milieu. Lors du match aller, le Real est à la dérive et encaisse trois buts en seconde période par Vandenbergh, Czerniatynski et Vercauteren.

Rien ne semble faire croire à un miracle au retour. Mais en trente minutes, Sanchis, Butragueno et Valdano remettent les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux matches.

Le but de Friman ne sera qu’anecdotique. Valdano et Butragueno par deux fois signent l’acte de naissance de la fameuse Quinta Del Buitre.

Score à l'aller: 3-0

Score au retour: 6-1

1985: Real Madrid - Mönchengladbach

Mönchengladbach n’est plus la formation qui a dominé l’Allemagne. Mais l’équipe dirigée par un certain Jupp Heynckes atomise le Real Madrid à l’aller dans le sillage des Mill, Rahn, Salguero et Lienen.

Mais deux doublés de Valdano et de Santillana dont un but inscrit à la dernière seconde dans une ambiance indescriptible permettent au Real, quasiment un an jour pour jour après son exploit contre Anderlecht de signer le plus incroyable renversement de situation de son histoire. Juanito s’en souviendra comme “le plus beau jour de sa vie”.

Score à l'aller: 5-1

Score au retour: 4-0

D'autres remontées

1976, Derby County remporte la manche aller (4-1) avant que le Real Madrid ne s'impose 5-1 au Bernabeau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1980 : Battus 2-0 à Glasgow par les Celtic, les Merengue renversent la vapeur au retour et gagnent 3-0

1985: Le Real affronte l'Inter Milan en Coupe UEFA. Les Nerazzurri débarquent à Madrid le 24 avril avec un score de 2-0 acquis à l'aller. Ce sera insuffisant puisqu'ils en encaisseront trois ce soir là.

TOW, Jonathan Lange et JC

14:36 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, Culture, ESPAGNE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Luis Suarez hué aux PFA Awards

Suspendu 10 matchs pour avoir tenté d'imiter Mike Tyson ou Milan Jovanovic avec le bras de Branislav Ivanovic, Luis Suarez commence à sérieusement perdre de son crédit outre-Manche. Le talent de l'Uruguayen n'est certainement pas à remettre en cause, mais ses frasques à répétition commencent à en lasser plus d'un.

Lors des PFA Awards qui fêtaient leur 40e anniversaire et où Gareth Bale a reçu ses titres de "meilleur joueur de la saison" et de "meilleur jeune", Suarez a été hué par le public lorsque son patronyme et sa photo ont été diffusés sur l'écran géant  révélant le onze de base idéal de la Premier League cette saison.

Ce qui est sans doute le pire pour le joueur de Liverpool, c'est que le public n'était pas composé de quidams ou de supporters anti-Liverpool mais bien de joueurs, d'entraineurs et de journalistes. Ca fait encore plus mal. 

Luis Suarez restera-t-il encore longtemps en Angleterre ? Réponse au terme d'un mercato estival où il sera sans doute l'une des grandes attractions.

11:58 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, INSOLITE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Isaac Cuenca fait étalage de sa technique

L'Ajax est bien parti pour remporter son 32e titre de champion des Pays-Bas après son succès de ce samedi face au NAC Breda (0-2). Une rencontre marquée par le retour sur la pelouse d'Isaac Cuenca. La jeune promesse du FC Barcelone, qui est prêté depuis le mois de janvier à Amsterdam, avait été sur le flanc pendant deux mois en raison d'une blessure au genou.

Cuenca n'a eu droit qu'à dix minutes de jeu, mais celles-ci ont été suffisantes pour qu'il ait l'occasion de faire étalage de sa technique. Sur l'aile droite, l'Espagnol a mis dans le vent son adversaire avec un magnifique dribble que l'on peut bien revoir grâce au ralenti.

Le joueur aimerait pouvoir prolonger son prêt dans la capitale néerlandaise la saison prochaine. Le Barça n'est pas contre, mais la balle est dans le camp des dirigeants de l'Ajax. Sans doute que le dribble d'Isaac Cuenca ce samedi les poussera à finalement le conserver.

11:48 Écrit par tackle on web dans GESTES TECHNIQUES, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le beau numéro de Pato

Après six ans, 117 matchs et autant de blessures au Milan AC, Pato est retourné dans son pays natal cet hiver. Corinthians a en effet dépensé 15 millions d'euros pour rapatrier cet homme de verre qui reste cependant l'un des attaquants les plus doués de sa génération.

Et depuis son retour, Pato ne se blesse presque plus. Il a déjà pris part à 11 rencontres sous les couleurs de son nouveau club et a trouvé le chemin des filets à 5 reprises.

Sa dernière réalisation est d'ailleurs un petit chef-d'oeuvre datant de ce dimanche et de la large victoire du Timao sur Ponte Preta en quarts de finale des Playoffs du Campeonato Paulista.

Pato va se jouer de deux défenseurs, avant de dribbler le gardien et de pousser le ballon au fond. Un joli numéro.

11:41 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un coup du scorpion en troisième division turque

Petit détour par la troisième division turque où Nazili Belediyespor a partagé l'enjeu ce dimanche face Polatlı Bugsaşspor (1-1). Une rencontre marquée par le but en coup du scorpion d'Huseyin Acoklu après un centre. Un geste superbe qui permettra à ce joueur inconnu de Nazili d'avoir sa petite heure de gloire sur la toile.

10:45 Écrit par tackle on web dans ÇA SE PASSE EN DESSOUS, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un magnifique retourné signé Hugo Baras

Ce lundi, Oriente Petrolero a raté une occasion en or de s'emparer de la tête du championnat bolivien. Après la lourde défaite ce dimanche du leader Bolivar à Wilstermann 5-0, les Verdolagas se déplacaient dans l'antre de Blooming, modeste 8e (sur 12) du classement.

Mais les joueurs locaux ont opposé une belle résistance et ont finalement arraché un partage après avoir mené par deux fois au score. La première fois, c'était des oeuvres d'Hugo Bargas et son but valait à lui seul le déplacement. L'attaquant de Blooming a réussi un magnifique retourné à l'entrée du rectangle qui a complètement lobé le gardien adverse. Malheureusement, cela sera insuffisant pour décrocher la victoire. Dommage.

Au classement, Oriente Petrolero revient néanmoins à un point de Bolivar.

10:25 Écrit par tackle on web dans Buts d'anthologie, LES RESTES DU MONDE, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Le scénario de rêve pour Marca

"L'impossible n'existe pas". Un slogan bien connu des sportifs utilisant des équipements d'une marque allemande à trois bandes. Les mêmes que l'on retrouve sur le maillot du Real Madrid qui devra effectuer un exploit pour se qualifier pour la finale de la Champion's League. Les Merengue, battus 4-1 à Dortmund devraient l'emporter 3-0 ce soir au Bernabeu pour atteindre leur objectif et toujours rêver d'une Decima.

Ce score a semble-t-il inspiré la "Une" de Marca ce mardi puisque l'on peut y voir un grand 3-0 avec les joueurs madrilènes dans le trois et les allemands dans le 0.

g3004.baf6f4586976bad8d0a39854b7309275.jpg

10:12 Écrit par tackle on web dans CHAMPION'S LEAGUE, ESPAGNE, PHOTOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

29/04/2013

Christian Benteke, premier Belge à planter un triplé en Premier League

Christian Benteke est devenu le premier joueur belge à inscrire un triplé en Premier League. Mais le Diable Rouge a aussi réussi un autre record puisqu'il sera quoiqu'il arrive le meilleur buteur de l'histoire d'Aston Villa sur une saison. Son total de goals est actuellement de 18.

La victime de Benteke est aussi Belge puisque c'est le Sunderland de Simon Mignolet qui était l'adversaire d'Aston Villa ce lundi soir. Les Blacks Cats se sont lourdement inclinés 6-1, Vlaar, Weimann et Agbonlahor inscrivant les trois autres buts des Villans.

Grâce à ce large succès, Aston Villa fait un grand pas vers le maintien. Il revient à hauteur de son adversaire du jour et de Newcastle pour compter 5 points d'avance sur le premier relégable à 3 journées de la fin de la Premier League.

23:11 Écrit par tackle on web dans ANGLETERRE, Belges à l'étranger, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Des "supporters" anderlechtois s'en prennent aux Brugeois : 4 blessés

Les aires d'autoroute sont souvent animées, les jours de match, à proximité des stades. Les cars de supporters y font des haltes pour se ravitailler, fumer une cigarette et se dégourdir les jambes. Parfois aussi pour régler ses comptes avec d'éventuels supporters adverses qui font un arrêt au même endroit...

Ce fut malheureusement le cas à Wetteren ce dimanche, après Bruges-Anderlecht. Sans doute énervés par le résultat du match, une minorité de "supporters" anderlechtois s'en sont pris de manière très violente à un car rempli de fanatiques blauw en zwart.

C'est Het Laatste Nieuws qui révèle cette information ainsi que la vidéo ci-dessous sur laquelle on voit des jets de pierre et autres projectiles. Quatre supporters brugeois ont dû être conduits à l'hopital...

Rédaction en ligne

17:58 Écrit par tackle on web dans Belgique, CARTON ROUGE, FC BRUGES, JUPILER PRO LEAGUE, RSC ANDERLECHT, SUPPORTERS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Un juge de ligne russe frappe un joueur au visage

Les arbitres traversent une très sale période au niveau mondial. Il ne se passe actuellement pas un match aux quatre coins du globe sans qu'une décision arbitrale soit contestée à juste titre. Hors-jeux oubliés ou inexistants, buts validés qui ne devraient pas l'être, exclusions trop sévères, les hommes en noir ne sont pas épargnés pour l'instant.

Ce climat extremement difficile ferait-il perdre pied à certains. C'est ce qu'on peut se demander quand on voit l'agression d'un juge de ligne lors d'un match de réserve en Russie entre le Terek Grozny et Amkar Perm.

Après l'arbitre hongrois qui avait malmené Roland Juhasz, on avait eu droit à cet arbitre israélien qui avait fait un tête contre tête avec un joueur à la fin du match. Cette fois, Musa Kadyrov, juge de ligne de son état, est carrément monté sur le terrain à la fin du match pour frapper au visage un joueur d'Amkar Perm dénommé Krichmara. Si certains joueurs de Grozny sont venus retenir l'homme en jaune après que celui-ci ait asséné un coup de pied à sa victime, d'autres en ont profité pour régler leurs comptes avec Krichmara. S'en est suivi un début d'échauffourée avant que trio arbitrales, joueurs et staff des deux formations s'expliquent et que tout rentre dans l'ordre.

On ne sait pas ce qui a déclenché ce coup de folie de ce juge de ligne, mais la Fédération russe a rapidement réagi à cet agression. Elle devrait condamner Musa Kadyrov à une suspension à vie.

Dingue.

17:50 Écrit par tackle on web dans ÇA SE PASSE EN DESSOUS, CARTON ROUGE, LES RESTES DU MONDE, TAQUETS ET TAMPONS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

L'incroyable raté d'une joueuse du Beerschot

Décidément rien ne va au Beerschot. Après que l'équipe première masculine se soit illustré de bien triste manière en étant relégué sportivement en D2, voici que la menace d'une rétrogradation un étage plus bas plane au-dessus du Kiel.

Et dans ce climat morose, les dames du club ne parviennent même pas à redonner quelque peu le sourire.  Lors d'une rencontre de BeneLeague face à l'Ajax, une certaine Nicoletta den Ridder a loupé une occasion de but incroyable. A un mètre du but vide, elle n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond des filets après que celui-ci ait rebondi sur l'intérieur du poteau gauche du but ajacide après le beau coup-franc d'une partenaire.

Mais voilà à l'image de ses collègues masculins, Nicoletta n'a pas su cadrer sa reprise qui a filé largement au-dessus.

Au final, le Beerschot s'est incliné 0-2. On commence sérieusement à en avoir "Rat"-le-bol de cette spirale négative du côté du Kiel.

17:50 Écrit par tackle on web dans Belgique, BOULETTES ET RATÉS, VIDÉOS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook