Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/08/2012

Bruno, déjà mieux que Romelu !

anderlecht,massimo bruno,romelu lukakuMassimo Bruno a fait une entrée remarquée ce mardi face à Limassol, en contribuant à la qualification pour la C1

Le marquoir affichait 0-0, le chronomètre était dans la 74e minute du match et, surtout, les spectateurs laissaient entrevoir une moue interrogative quand Massimo Bruno a fait son apparition sur la pelouse du Parc Astrid.

Et pour cause, là où on attendait Dennis Praet, John van den Brom a tenté le tout pour le tout en lançant son jeune attaquant de 18 ans dans un match qui valait entre 11 et 17 millions d'euros (en fonction des primes que récoltera Anderlecht durant la phase de poules de la Champion's League). Si le garçon avait déjà été titularisé en D1 avec Charleroi (contre le Cercle de Bruges, le 23 mars 2011), il n'avait encore fait qu'une apparition sous la liquette mauve. C'était contre... le Cercle de Bruges, le 12 août dernier. Il avait alors remplacé Dieumerci Mbokani pour les cinq dernières minutes de la rencontre.

Jacobs avait lancé Lukaku dans le test match

Le côté novice de Bruno met évidemment en relief une montée au jeu pour le moins efficace. Alors qu'Anderlecht était à la peine dans les 30 derniers mètres et que Limassol cassait sans cesse le rythme, Massimo Bruno, sur les trois ou quatre bons ballons qu'il a reçus, est systématiquement parvenu à adresser de bons centres, sans chercher à dribbler ou déborder. Il s'est ainsi servi à merveille de la taille de ses attaquants, et notamment Mbokani, qui n'avait jamais pu faire la différence en décrochant pour participer à la construction des attaques placées.

Si Jordan Lukaku ou encore Dennis Praet avaient beaucoup fait parler d'eux avant d'être propulsés dans les matches officiels, le dernier jeune anderlechtois à avoir été lancé dans un match à grand enjeu était un certain Romelu Lukaku. C'était un soir de mai 2009, à l'occasion du test match retour entre le Standard et Anderlecht. Lui aussi avait eu la chance unique de débloquer (ou pas, en l'occurrence) un match compliqué d'Anderlecht, sans pour autant avoir la moindre pression sur les épaules. Malgré une belle activité et une action dangereuse provoquée par un double passement de jambes et un excellent centre, le Diable rouge qui venait de fêter ses 16 ans, n'avait pu empêcher le deuxième titre consécutif du Standard (qui était alors qualifié directement pour la Ligue des Champions). Lukaku avait toutefois eu la chance d'être lancé pour de bon dès la saison suivante, peut-être indirectement "grâce à" la non qualification des Mauves pour la C1. Ironie du sort, Bruno devra quant à lui faire face à une plus rude concurrence, surtout avec les retours de blessures annoncés.

Mais avant de spéculer sur l'avenir de l'ex-Carolo au Parc Astrid, on peut aujourd'hui affirmer que, même avec deux ans de retard sur son prédécesseur, Massimo Bruno a fait mieux que Romelu Lukaku. La comparaison est évidemment forcée tant les deux joueurs ont un profil différent, mais s'ils ont bien un point commun, c'est celui d'être désormais très attendus !

N. Ch.

15:31 Écrit par tackle on web dans ANALYSE, CHAMPION'S LEAGUE, Rédaction, RSC ANDERLECHT | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anderlecht, massimo bruno, romelu lukaku |  Imprimer | | | | Pin it! | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.